Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Egalité hommes femmes : le film norvégien qui fait voler en éclat 40 années de certitudes

Alors que la Norvège est considérée comme la championne de la politique d'égalité hommes/femmes, ses citoyens continuent de choisir des métiers différents selon leur sexe : 90% des infirmiers sont des femmes et 90% des ingénieurs sont des hommes.

Guerre des sexes

Publié le - Mis à jour le 23 Octobre 2012
Egalité hommes femmes : le film norvégien qui fait voler en éclat 40 années de certitudes

"Plus un pays est moderne et moins il y a de filles dans les filières scientifiques."... Crédit Capture d'écran

Existe-t-il des différences biologiques innées entre les hommes et les femmes ? Pour certains réseaux qui se disent "scientifiques" la réponse est "non". Pour d’autres chercheurs la réponse est "oui". Alors à quel sein se vouer sur cette question qui détermine fortement les politiques publiques françaises, européennes et onusiennes sur les questions d’égalité entre les hommes et les femmes ?

Un documentaire diffusé en 2010 par la télévision norvégienne répond à cette question et met en lumière de façon décisive la portée non scientifique des postulats théoriques des politiques d’égalité. Suite au débat national qui a eu lieu en Norvège après la diffusion d’un documentaire de Harald Eia (devenu un héros dans son pays, en attendant qu’il le devienne dans le reste de l’Europe) l’Institut gouvernemental norvégien pour les études de Genre a cessé de recevoir toute subvention, autant dire que cet institut, de fait, n’existe plus (budget 2012 de 7,5 millions d’euros).

Comment tout cela a pu avoir lieu ? Harald Eia, personnage connu dans son pays pour ses facéties médiatiques, a mis les experts du genre face à des questions simples. Leurs réponses ont déclenché une avalanche…

Le point de départ est le suivant, simple : Harald Eia constate que les distinctions entre les sexes perdurent dans son pays, alors que la Norvège est numéro un au classement mondial des pays les plus égalitaires en matière d’égalité hommes / femmes. Par exemple, les hommes et les femmes norvégiens ont une grande tendance à choisir des métiers différents : 90% des infirmiers sont des femmes et 90% des ingénieurs sont des hommes.

Le gouvernement norvégien a bien mis en place des programmes pour équilibrer les choses, mais cela n'a eu qu'une petite et temporaire influence sur ce que les hommes et les femmes choisissent de faire. D’où le questionnement de départ de Eia : y a-t-il des différences innées entre les hommes et les femmes ?

Il décide alors d’interviewer des chercheurs norvégiens sur le genre pour voir ce qu’ils pensent à propos de cette possibilité. C’est là que commencent les choses sérieuses, non sans amusement car, rappelons-le, Eia est connu dans son pays pour ses facéties, c’est peu dire si les pro-gender ne l’ont pas pris au sérieux… Ces chercheurs pro-gender se révéleront les plus rudes défenseurs d’une idéologie étatique. Quand Eia leur demande s’il existe des différences innées entre les hommes et les femmes, c’est comme s’il leur lançait une grenade.

Morceaux choisis de ce documentaire qui fait date en Norvège, et qui est en train de faire tâche d’huile dans le reste de l’Europe.

Kristin Mile, commissaire à l’Egalité des chances en Norvège de 2000 à 2005 et actuelle secrétaire générale de l’Association humaniste de Norvège : "Les politiques pro-égalité n’ont rien donné." Question : "Est-ce de la discrimination ?" Réponse de Madame Mile : "Non, ce n’est pas ça."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jaedena - 22/10/2012 - 07:00 - Signaler un abus Serieusement

    Qu'on nous foutte la paix avec "l'egalite". Il y a egalite devant la loi, ce qui est necessaire et suffisant, les hommes et les femmes sont instinctivement differents, il faut l'accepter. Forcer les gens a aller dans des filieres suivant leur sexe est du totalitarisme.

  • Par freddy - 22/10/2012 - 08:14 - Signaler un abus Il est vrai qu'en 2012

    avec tous les efforts des soit-disant féministes, ceux qui brassent le béton ou le goudron, ceux qui posent le carrelage ou le placoplatre, ceux qui conduisent les camions ou les trains sont toujours du genre masculin ( sauf quelques bien rares cas). Même avec la mécanisation qui devait rendre ''facile'' ces métiers.

  • Par Septentrionale - 22/10/2012 - 09:31 - Signaler un abus l'important

    est que le choix soit devenu ouvert à tout un chacun selon ses compétences et son attrait souvenez -vous, ce qui paraît quand même grotesque avec le recul que les femmes ne pouvait pas entrer à polytechnique, à l'école d'architecture ...etc, la liste est trop longue après, qu'il n'y en ait qu'une ou un ici et là est sans aucune importance humainement parlant, juste intéressant à observer dans des études en sciences humaines

  • Par Septentrionale - 22/10/2012 - 09:33 - Signaler un abus l'important, correction

    que les femmes ne pouvaient pas...ou qu'une femme ne pouvait pas

  • Par Teo1492 - 22/10/2012 - 10:49 - Signaler un abus Chassez le naturel et il revient au galop !

    on pourra faire de l'égalitarisme à tout prix, cela n'y changera rien.

  • Par Karamba - 22/10/2012 - 11:14 - Signaler un abus Dictature socio démocrate

    On est en plein dedans en France. Cette tendance à imposer des bouleversements hasardeux dans notre société, ne répondant pas à une aspiration globale, mais à des obsessions idéologiques partagées le plus souvent par une minorité d'activistes énervés. Au moins les norvégiens nous prouvent que le naturel des gens reprend le dessus sur la tyrannie des progressistes sur la durée. C'est rassurant. On ne leur en voudra pas du coup de nous avoir exporté avec Eva, une de leur pire représentante donneuse de leçon sectaire et bornée.

  • Par Redmonde - 22/10/2012 - 11:31 - Signaler un abus BOF

    Article orienté, qui ignore tout ce qui va à l'encontre de ses thèses. En Finlande par exemple, les filles sont meilleures en maths que les garçons. Dans certaines cultures tribales traditionnelles des indiens d'Amérique du Nord sur lesquelles j'ai fait des cours, les occupations des hommes et des femmes sont beaucoup moins différenciées que dans les cultures occidentales et se recoupent à 90%. On ne saura ce qui relève du biologique et ce qui relève du culturel que lorsque les filles seront traitées exactement comme des garçons, ce qui est loin d'être le cas actuellement: par la pression familiale et à l'école, par ,les journaux féminins, la télé,la pub etc, , les femmes sont toujours formatées, ouvertement ou insidieusement, à se conformer à des comportements dits féminins. Idem pour les hommes d'ailleurs. Comme disaient un chercheur: il n'est pas indispensable d'avoir une paire de seins pour être caissière de supermarché, ni d'avoir une paire de testicules pour faire cuire un steak sur un barbecue.

  • Par romainF - 22/10/2012 - 12:11 - Signaler un abus Trouver sa place

    Quoi de plus difficile que de trouver sa place dans le monde de l emploi, dans sa famille dans son couple... Les femmes sont elles plus heureuses aujourd'hui qu elles peuvent faire des bébés seules et passer leur vie a tenter de jouir avec au ventre la peur de vieillir? Les hommes sont ils + heureux , déchargés de la responsabilité de l engagement? Ejaculateur pairitaire, qui devient soit papa gâteau soit papa ado? Nous devrions avoir la chance d être orienté plus tôt. Nous manquons de normes propres. À force de vouloir nous libérer de tout nous nous sommes libérés de nous même et de notre civilisation. Un homme a sa place Une femme a la sienne Je ne sous entends aucune mal traitance - simplement une France ou les uns comme les autres seraient encouragés à jouer leur partition - sans domination des uns sur les autres - afin de pouvoir faire vivre la France. Celle la même qui se meurt par manque de repères depuis mai 68

  • Par Nicolas31 - 22/10/2012 - 12:20 - Signaler un abus Cet article est-il écrit en Français ?

    Les mots utilisés semblent être des mots français mais que veux dire par exemple : "Eia retourne ensuite en Norvège pour confronter les chercheurs du gender norvégiens." - il se confronte aux chercheurs, - il confronte les chercheurs entre eux, - il confronte les chercheurs avec des résultats d'expérience contradictoire, - quels sont ces chercheurs, - à quels moment Eia a-t-il quitté la Norvège ? Très confus ...

  • Par Glabre et Ingambe - 22/10/2012 - 12:44 - Signaler un abus Voir le documentaire

    Oui j'avais vu ce documentaire la semaine dernière (principalement en norvégien, langue suave ^^, sous-titré en anglais sauf les passages tournés en Angleterre qui restent en anglais). Il est vraiment très intéressant et il faut le voir pour comprendre à quel point les Genders Obsessionnels sont pathétiques et font oeuvre de propagande (le moment où l'un d'eux rejettent les études d'un chercheur de l'université de Cambridge puis, poussé par l'intervieweur, admet pas si embarrassée que ça qu'elle n'a strictement aucune bagage scientifique est collector). Le Grand Rabbin publiait d'ailleurs vendredi dernier dans le figaro une tribune sur le sujet du "mariage" gay, le lecteur y apprenait que les associations du lobby gay ne représentent quasi personne, que leurs rangs sont clairsemés et qu'elles fondent leurs arguments principalement sur le harcèlement (et la lâcheté ou paresse de nos politiciens). Docu complet sur Youtube (pour ceux qui n'aiment pas Dailymotion) : http://www.youtube.com/watch?v=YTOFXLl7eh4

  • Par ntzsch - 22/10/2012 - 13:25 - Signaler un abus Absurde !

    Le métier exercé n'a rien à voir avec la notion d'égalité. L'auteur, qui confond les mots "tache" et "tâche", ne semble pas avoir un bagage bien lourd.

  • Par dedroite - 22/10/2012 - 16:40 - Signaler un abus En France l'égalité homme /femme laisse à désiré

    Pour notre administration moyenâgeuse , l'homme reste et doit être le chef de famille...Encore une nullité bien de chez nous

  • Par kassian - 22/10/2012 - 16:42 - Signaler un abus théorie des genres

    cette théorie fumeuse est contredite par toutes les recherches d'ordre psychomoteur sur les bébés. La théorie des genres est la continuation naturelle d'une idéologie relativiste selon laquelle nous serions tous égaux, dans la lignée du concept de race qui n'existerait pas : il n'y a pas de différences entre noirs, blancs, homo et hétérosexuels, hommes et femmes etc. Cette théorie annonce de façon péremptoire, sans aucun fondement scientifique, des dogmes idéologiques qui vont contre l'évidence même : la différence de sexe, de couleur de peau, etc. Cette théorie est soutenue par une infime partie de la population, au sein de la communauté gay & lesbienne, très organisée et mobilisée, qui dévoie cette théorie et prétend au nom de l'égalité obtenir par la voie juridique des privilèges, des "droits" selon eux : adoption, procréation médicalement assistée etc. Pour satisfaire leur "droit à l'enfant", ils réclament "l'égalité", et se faisant considèrent l'enfant comme un simple objet, un "droit" tenu de s'adapter à la configuration familiale (couple gay/lesbien, voire deux couples) potentiellement dévastatrice pour sa construction personnelle.

  • Par kassian - 22/10/2012 - 16:45 - Signaler un abus difficile sujet

    peu de commentateurs sur Atlantico semblent saisir les enjeux derrière cette théorie des genres et les dérives auxquelles elle peut mener nos enfants. Je les invite à se renseigner sur le sujet qui mérite réflexion. Merci à Glabre et Ingambe d'avoir souligné le texte du Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim qui est exemplaire dans son analyse.

  • Par Djamar - 22/10/2012 - 17:06 - Signaler un abus Confusion courante...

    ...entre égal et identique

  • Par Mani - 22/10/2012 - 19:07 - Signaler un abus C'est une évidence !!

    Des gens très peu informés ont monté toute une mythologie sur l'extraordinaire système social scandinave... mais il suffit de se renseigner un tout petit peu pour que cette gentille historiette vole en éclat. . Les pays scandinaves connaissent des problèmes similaires aux autres pays, parfois à retardement, comme dans le cas de l'immigration, qui est vécue de plus en plus difficilement par les populations locales - et pourtant, ce ne sont pas des salauds de Français d'extrême droite, non non, ce sont des gentils socio-scandinaves ! . Sans aller jusqu'à prendre en référence la trilogie Millénium qui, bien qu’œuvre de fiction, met à mal toutes nos idées reçues sur la Suède, à commencer par l'idée selon laquelle l'égalité hommes-femmes y règnerait, on peut se référer aux attentats locaux des quinze dernières années (http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/22/1133649-les-attentats-dans-les-pays-scandinaves-depuis-1999.html), ou bien, plus loin, au scandale des campagnes d'eugénisme jusqu'aux années 70 (http://www.liberation.fr/monde/0101221687-suede-l-eugenisme-des-sociaux-democrates-de-1935-a-1976-62-000-personnes-malades-asociaux-sterilisees)... . Tout n'est pas à jeter, mais...

  • Par Mani - 22/10/2012 - 19:11 - Signaler un abus (suite)

    ... il faut, comme on devrait toujours le faire, procéder à des analyses et être NUANCE dans ses analyses ! . Citons encore un article sourcé (http://www.ideologie-europeenne.fr/Faut-il-se-mefier-du-modele-social.html). . Le vrai problème, c'est que nos hommes politiques ont une fâcheuse tendance à citer les chiffres qui leur conviennent (quel que soit le sujet) et à laisser tomber le contexte et tout le reste. Avec des méthodes pareilles, on pourrait prendre n'importe quelle dictature en exemple sur plein de points, comme par exemple Ségolène R. à sa grande époque n'avait pas hésité à le faire en citant la grande efficacité de la justice chinoise.

  • Par esteld - 22/10/2012 - 20:22 - Signaler un abus Expérience personnelle

    J'ai un garçon et une fille que j'ai tous deux poussé vers des études techniques. Mon fils est en école d'ingénieur. Ma fille à montré une aversion pour tout ce qui touche à l'industrie. Mon propos n'est pas une démonstration mais va dans le sens de l'article . Tout responsable d'encadrement de personnel le sait : on ne propose pas les mêmes postes aux femmes et aux hommes sauf exceptions .Et on est plus dans la loi des 10/90 que de celle des 20/80 , déjà très significative.

  • Par walküre - 22/10/2012 - 21:02 - Signaler un abus Il s'agit surtout...

    d'un sujet qui n'intéresse que les oisifs des classes riches et d'un alibi des politicards de tous poils. Faux sujet, faux problème. Braves gens, passez votre chemin.

  • Par walküre - 22/10/2012 - 21:05 - Signaler un abus Je me rappelle...

    la mère Denis, grande lavandière devant l'Eternel. Qui s'est jamais soucié de lui faire prendre des cours de remise à niveau afin qu'elle sorte de son triste état professionnel ? Qui s'est offusqué de ce qu'elle ne fût point ingénieur(e) ?

  • Par Glabre et Ingambe - 22/10/2012 - 21:07 - Signaler un abus Glarçon Gender

    A noter que par nature les glaçons n'aiment pas le Sahara et que sauf accident le chaud n'aime pas le Pôle nord A noter aussi que si on peut contourner la nature en inventant le réfrigérateur + l'électricité et, grâce à cela, s'autoriser le bobo-luxe de déguster un scotch + glaçons au Sahara, ce phénomène reste du domaine de l'anomalie Or on ne forme PAS de lois (par principe "générales") en se fondant sur une ANOMALIE ! sauf quand on est : idéaliste, utopiste, de gauche, vivant à crédit , "progressiste" quoi.. la boucle est bouclée. Pourquoi cela? Car une coupure d'électricité, faute de carburant pour entretenir son mouvement, et le Glarçon Gender fondra plus vite qu'on le pleurera Donc on ne peut vivre de façon utopique que tant qu'on a les ressources, les moyens, le carburant pour "faire tourner le réfrigérateur." Or ce carburant la crise nous dévoile qu'il se raréfie. Et c'est parce que le temps leur est compté que l'idéologie des gays essaye de passer en force sur les cas du "mariage" et de l'adoption. Pour sécuriser juridiquement leurs pratiques futures. Or c'est par manque de carburant au nom de la saine gestion qu'il faut rejeter un tel passage en force

  • Par kettle - 23/10/2012 - 00:35 - Signaler un abus Et alors?

    "ses citoyens continuent de choisir des métiers différents" --- Et alors? On nom de l'egalité le gouvernement va forcer Robert a faire des manucure et Josette a conduire une grue?

  • Par kettle - 23/10/2012 - 00:38 - Signaler un abus Nature

    L'égalité est une idée de politiciens mais la Nature se fout des régimes politique.

  • Par kettle - 23/10/2012 - 00:40 - Signaler un abus différences biologiques

    "Existe-t-il des différences biologiques innées entre les hommes et les femmes ? Pour certains réseaux qui se disent "scientifiques" la réponse est "non". --- Depuis quand les hommes peuvent avoir des bébés? L'election de Hollande?

  • Par ntzsch - 23/10/2012 - 01:11 - Signaler un abus On peut être égaux tout en étant différents.

    C'est trop difficile à comprendre ?

  • Par Eltoto - 23/10/2012 - 12:16 - Signaler un abus Dans un monde idéal chacun

    Dans un monde idéal chacun pourrait choisir son parcours professionnel à la lueur de son libre arbitre et y serait reconnu à hauteur de sa compétence. L'instauration à peine voilée de quota par secteur, objectif politiquement infiniment plus abordable, est aussi électoralement plus rentable si bien justifié par l'idéologie adéquate. A ma gauche: nions toute différence, à ma droite nions toute interférence dans le libre arbitre. Après tout l'entretient d'une polémique bien stérile est encore le meilleur moyen de s'épargner toute action...

  • Par avince39 - 23/10/2012 - 12:24 - Signaler un abus culture et biologie

    Je cite:"Il pense que le comportement des genres est le produit d'une disposition biologique qui est ensuite influencée par la culture."C'est le bon sens même,reconnu depuis des siècles, et point n'est besoin d'être professeur d'université pour le redécouvrir.On doit même ajouter cette autre évidence que la fameuse "culture" est elle-même construite en grande partie sur des réalités biologiques dont on ne peut la dissocier clairement. Le Tampax est une invention(masculine) récente et s'il a si bien "libéré"les femmes,il n'est qu'une péripétie culturelle qui occulte simplement les réalités physiologiques, tout en induisant des comportements sociaux nouveaux. Qu'adviendrait-il des rapports hommes/femmes si quelque catastrophe écologique ou autre "remettait les pendules à l'heure"et ramenait l'humanité ne serait-ce que mille ans en arrière? C.Lévy-Strauss reconnaissait les invariants culturels propres à toutes les civilisations puisque l'Homme est biologiquement le même partout et s'adapte à son milieu.

  • Par HdT - 23/10/2012 - 19:19 - Signaler un abus @ avince39 (23/10/2012 12h24)

    "C.Lévy-Strauss reconnaissait les invariants culturels propres à toutes les civilisations puisque l'Homme est biologiquement le même partout et s'adapte à son milieu." ---------- La théorie tombe à mal quand on aborde le débat sur les joyeuses chances de la France qui elle ne s'adapte à aucun milieu.

  • Par vangog - 23/10/2012 - 22:30 - Signaler un abus L'égalité Hommes-Femmes fait partie du panel d'illusions

    mortifères crées par la Gauche pour séduire des minorités ou, en l’occurrence, des groupes humains qui se sentent bafoués, le plus souvent à tort, car ils sont victimes d'une mascarade! Les caractères féminins sont heureusement différents des caractères masculins, car guidés par des hormones qui donnent aux hommes l'élan créatif et ingénieux qui les voue, le plus souvent, à des rôles d'encadrement, de créativité et d'innovation scientifique et technique. Ainsi, la plupart des artistes sont des hommes et la liberté a toujours été laissé aux femmes pour rattraper ce qu'elles croient naïvement être un retard: Une loi ne changerait rien à cet état de fait et ne ferait que brider inutilement la créativité des hommes, sans augmenter celle des femmes! Quant aux femmes, leurs qualité sont égales en nombre et en intensité, mais de natures différentes et le nombre de mots, ici, m'est insuffisant pour les nommer... Décréter une prétendue égalité hommes-femmes est une absurdité digne de nos archaïques gauchistes, qui n'en espèrent rien d'autre qu'un gain électoral très provisoire, en attendant la déconfiture par inaptitude à résoudre les vrais problèmes!

  • Par Guzet31 - 24/10/2012 - 08:59 - Signaler un abus Incohérence

    Selon les théoriciens médiatiques du genre, la différenciation sexuelle est avant tout un phénomène social et culturel, mais on nous explique, par ailleurs, à longueur de médias, que l'homosexualité est une orientation innée... Comprenne qui pourra

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexis Aguettant

Alexis Aguettant est le fondateur et animateur du blog Homme Culture & Identité consacré à l'identité masculine et aux situations des garçons, des pères et des hommes dans la société. Alexis Aguettant s'oppose par ailleurs à tous ceux, et toutes celles, qui veulent opposer la femme à l'homme par des actions militantes idéologisées.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€