Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dr Errol Southers, expert émérite américain en contre-terrorisme : "Daech va mener des attaques dans d'autres pays"

Les années 2015 et 2016 ont été particulièrement sanglantes en matière de terrorisme pour l'Occident et tout spécifiquement en France. Le docteur Erroll Southers, expert émérite en contre-terrorisme américain, livre à Atlantico son analyse exclusive.

Contre-terrorisme

Publié le
Dr Errol Southers, expert émérite américain en contre-terrorisme : "Daech va mener des attaques dans d'autres pays"

Franck DeCloquement : Êtes-vous surpris par l'ampleur des actions terroristes perpétrées depuis janvier 2015 en France ?

Dr Erroll Southers : Je ne suis pas surpris. Cela confirme tragiquement la validité des menaces répétées contre la France, depuis l'année dernière. Chaque fois qu'il y a une attaque, Daesh publie des vidéos à travers leurs médias exhortant ses partisans à attaquer où ils sont, et la France est parmi la liste des cibles.

Pourquoi la France et l'Allemagne sont-elles des cibles privilégiées ?

La France est une cible de choix pour les attaques de Daesh, car elle est une alliée de la coalition menée par les Etats-Unis dans le cadre des frappes aériennes sur Daesh, en Syrie et en Irak.

Rappelons-nous qu’en 2014, dans l’une des ses vidéos, l’un des ses porte-parole Abu Muhammad al-Adnani pressait les musulmans de "tuer les mécréants américains ou européens", et spécialement "les méchants et sales Français". En mars 2016, Daesh a appelé les musulmans en Allemagne à mener des attaques sur le bureau de la chancellerie à Berlin d’Angela Merkel, et l'aéroport de Cologne-Bonn, en déclarant que l'Allemagne est un "ennemi d'Allah". Cela dit, la liste des pays où Daesh a appelé à des attaques est longue, et il y a une forte probabilité pour que Daesh mène des attaques dans d'autres pays.

Que pensez-vous du profil des terroristes ? Sont-ce des "idéologues" ou des "bandits" ?

Comme je le dis souvent, il n'y a pas de profil type. Chaque terroriste est différent et est entraîné à la fois par l'idéologie et le comportement criminel, à des degrés divers. Néanmoins, la caractéristique la plus importante dans la plupart de ces derniers cas est le fait que ce sont des "homegrown" (individus issus du pays visé). Ils ont été des citoyens ou des résidents de l'État qu'ils ciblent. Il apparaît tout de même que ces individus n’ont pas l’expérience des combats en Syrie ou en Irak, et on peut donc s’interroger sur le degré de contrôle et de directive que peuvent exercer les dirigeants de Daesh sur les actions de ces individus. C’est en effet assez discutable. C’est l'une des raisons pour lesquelles la menace "homegrown" est si imprévisible sur le plan du renseignement.

Estimez-vous que la France est plutôt bien équipée en termes de renseignement pour lutter contre le terrorisme ?

Les services de renseignements français sont clairement en train de s’adapter pour répondre à la menace, de même que toutes les autres communautés du renseignement dans le monde entier. Les terroristes, eux, sont en constante adaptation en matière d’approche et de tactique, et nous devons donc toujours être dans l’anticipation et l’adaptation également. Le récent rapport parlementaire sur les défaillances du renseignement français semble indiquer les occasions manquées par les autorités françaises et belges pour arrêter les attaquants de Paris et de Bruxelles, qui ont tué 162 personnes en novembre et mars. Cependant, lors de ma visite en France en février dernier, j’ai pu constater que le renseignement français a tenu à engager des approches interdisciplinaires pour accroître leur efficacité (ndlr : renseignement, médecine psychiatrique, psychologie, psycho-criminalistique), car des universitaires, des élus et des chercheurs en médecine étaient également présents pour mieux comprendre les causes de la radicalisation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 17/08/2016 - 09:33 - Signaler un abus Nous sommes tous

    experts, car depuis longtemps nous le savons.

  • Par rodmcban - 17/08/2016 - 10:44 - Signaler un abus Ah bon ?

    "Daech va mener des attaques dans d'autres pays" Sans blague ?? Ah mais ça alors ! Sacrée exclusivité !

  • Par zouk - 18/08/2016 - 14:15 - Signaler un abus Dr Erroll Southers

    De l'art de se faire une réputation en disant un ou des évidences.

  • Par Texas - 18/08/2016 - 17:26 - Signaler un abus Ce qui est ( presque ) inquiétant...

    ....c' est que des petites frappes sont parties en nombre " à l' insu de leur plein gré " vers un but Géopolitique , et que leur retour est en train d' être médicalisé . Avec la population pénitentiaire , et ces psychopathes dans la nature , ça commence à faire du monde à traiter .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erroll Southers

Le Docteur Erroll G. Southers est expert en contre-terrorisme, sécurité publique, protection des infrastructures et sécurité intérieure, il est reconnu mondialement. Il dirige le programme d’études sur l’extrémisme intérieur à l’Université de Southern California (USC) où il est également professeur adjoint de sécurité intérieure et politique publique. Le Docteur Southers est directeur du contre-terrorisme et de la protection des infrastructures de TAL Global, une entreprise de conseil en sécurité intérieure. Il y dirige les évaluations concernant la sécurité dans les transports, les stades ainsi que dans les institutions éducatives et culturelles.

Voir la bio en entier

Franck DeCloquement

Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre fondateur du Cercle K2 et ancien de l’Ecole de Guerre Economique de Paris (EGE), il est en outre professeur à l'IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques) en "Géo-économie et intelligence stratégique". Il enseigne également la "Géopolitique des médias" en Master 2 recherche "Médias et Mondialisation", à l'IFP (Institut français de presse) de l'université de Paris II Panthéon-Assas. 

Franck DeCloquement est aussi spécialiste sur les menaces Cyber-émergentes liées aux actions d'espionnage économique et les déstabilisations de nature informationnelle et humaine. Il est en outre intervenu pour la SCIA (Swiss Competitive Intelligence Association) à Genève, aux assises de la FNCDS (Fédération Nationale des Cadres Dirigeants et Supérieurs), à la FER (Fédération des Entreprises Romandes à Genève) à l’occasion de débats organisés par le CLUSIS - l'association d’experts helvétiques dédiée à la sécurité de l'information - autour des réalités des actions de contre-ingérence économique et des menaces dans la sphère digitale. Mais également au colloque inaugural de la FFPC (French Federation of Psycho-Forensics), au Sénat en octobre 2016 sur "La perception du fait religieux".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€