Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

En France, on n’a toujours pas de pétrole... et bientôt nous n’aurons plus celui des Russes

Le pétrole reste l'énergie indispensable à nos sociétés modernes. L'approvisionnement de la France repose essentiellement sur la production de la Russie. Notre fournisseur russe se dote des moyens de privilégier d’autres clients comme la Chine et le Japon et de livrer son pétrole à l’Est plutôt qu’à l’Ouest.

Les dessous de l'économie

Publié le
En France, on n’a toujours pas de pétrole... et bientôt nous n’aurons plus celui des Russes

Une sombre affaire de tuyauterie a plus de chance de faire monter votre litre d’essence au-delà des 2 euros que tous les conflits en cours et en devenir au Moyen-Orient. C’est une histoire de pipeline dans le fin fond de la Sibérie, plutôt connue pour ses goulags que pour ses rois du pétrole. En France, on n’a toujours pas de pétrole... et bientôt nous n’aurons plus celui des Russes.

Il s’agit d'un oléoduc qui vient de s’ouvrir entre Taishet et Kozmino. Le point de départ se trouve en Sibérie orientale et l’arrivée donne sur la mer du Japon. Je vous présente ESPO, le East Siberia-Pacific Ocean pipeline.

C’est un projet titanesque : 25 Mds$ et quatre ans de travaux dont la dernière phase vient de s’achever.

Au final, plus de 4 700 km de tuyaux relient maintenant le pétrole sibérien à l’Asie et même l’Amérique. C’est un projet d’une telle importance qu’un blend de pétrole a été créé spécialement pour ce pipeline et porte le même nom ESPO. De grande qualité et disponible partout dans le monde, il est en passe de devenir une référence qui concurrencera le Brent et le WTI. A ce jour, l’Europe importe 20% de son pétrole de Russie – qui est d’ailleurs le premier partenaire de l’Europe en matière d’hydrocarbures. Et comme le note un rapport d’information du Sénat dont l’encre n’est pas encore sèche :

« La dépendance énergétique à l'égard de la Russie devrait fortement s'accroître dans les prochaines années. La Commission européenne estime que, d'ici vingt ou trente ans, 70 % des besoins énergétiques de l'Union européenne devront être assurés par les importations, contre 50 % aujourd'hui. »

Or que se passe-t-il avec ce nouveau pipeline ?

Regardons un instant la carte :

 

A priori pas de problème : les gisements de Sibérie orientale pour l’Asie, l’Oural pour l’Europe et la Sibérie occidentale pour le premier qui y investit. Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.

Sauf que… Transneft – l’opérateur d’ESPO – a annoncé comme objectif 36  millions de tonnes de pétrole transportées en 2013 et, à terme, 80 millions de tonnes.  Pour cela, il faudra augmenter la production des gisements de Sibérie orientale en 2013 et nécessairement transférer du brut de Sibérie occidentale et de l’Oural.

Et paf la gifle… voici donc que la Russie se prépare à nous sucrer notre fix de pétrole pour le donner aux junkies chinois, japonais et américains.

Ce pipeline de 25 Mds$ qui a vu le jour en quatre ans en est le premier exemple concret. Dans le même temps, le joint-venture entre Total et Gazprom pour exploiter le gisement géant de Shtokman en mer de Barents a échoué misérablement. Après quatre ans de patinage, les 450 salariés du projet ont finalement été remerciés en juin dernier. Ce n’est donc pas la mauvaise volonté des Russes qu’il faut ici juger mais bien l’incapacité de l’Europe à sécuriser ses approvisionnements en énergie sur le long terme.

Nous avons l’habitude de voir les prix de l’essence s’envoler à chaque crise politique au Moyen-Orient, il faut maintenant se faire à la concurrence de notre – ancienne – chasse gardée russe. Ce nouvel éclairage devrait nous pousser à repenser en profondeur notre approvisionnement énergétique pour les 30 prochaines années.

Dans ce contexte plus que tendu, la porte que nous avons fermée sur nos propres gisements de gaz de schistes paraît bien irresponsable. En France, on n’a pas de pétrole mais pas vraiment d’idées non plus. Je ne peux que vous conseiller de lire ce récent article de Florent Detroy sur le sujet : Gaz, ne vous trompez pas de cible.

A lire également ici "Pourquoi dans 100 ans nous serons encore dépendants du pétrole".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par troiscentsalheure - 10/01/2013 - 08:47 - Signaler un abus Il suffit d'envahir la Libye

    En plus maintenant on sait combien ça coûte: 300 millions d'euros (et 60000 vies humaines).

  • Par alystaris - 10/01/2013 - 09:39 - Signaler un abus Pays émergents ?

    "pays émergents comme (...) le Japon"... faudrait sans doute revoir la définition de "pays émergetn" parce que si le Japon est un pays émergent avec près de 6 milliard de dollars, que dire de la France avec un PIB presque de moitié ?

  • Par Salaudepatron - 10/01/2013 - 10:39 - Signaler un abus A tout problème Hollande a une solution

    Il me semble urgent que notre président nomme une commission, chargée d'établir un rapport, qui débouchera sur un grenelle de l'énergie, avec des recommandations à la clef, qui seront ensuite classées sans suites... C'est le meilleur moyen d'enterrer ce problème et de toute façon le seul que connaisse Mr Mollande 1er, qui a décidé seul de refermer le dossier des gaz de schiste. Ce type est totalement inconscient et incompétent, donc ne comptez pas sur lui pour anticiper quoi que ce soit et ce risque de pénurie potentielle d'approvisionnement en pétrole ne va pas l'affecter bien longtemps.

  • Par marie - 10/01/2013 - 13:42 - Signaler un abus moi président je saurai tout faire

    et surtout mettre les francais dans la M;;;;

  • Par wolfgangamadp - 10/01/2013 - 13:46 - Signaler un abus On a du pétrole.

    Contrairement à ce qui est marqué, il y en a en France, au large de la Guyane par exemple et pas qu'un peu. En Ile de France aussi, mais on ne veut pas l'extraire. On a même du gaz de schiste, mais on préfère acheter le gaz des Russes (qui ont d'ailleurs financés les assoc écolos à ce qu'il parait). De toute façon, on va consommer de moins en moins avec les progrès techniques et la récession économique, donc même si les russes nous en vendent moins, ça devrait aller... sinon on fera de l'éthanol.

  • Par Salvatore Migondis - 10/01/2013 - 14:01 - Signaler un abus ...

    Ils doivent déja être en train de modéliser ce nouveau paramêtre dans leurs projections pour 2017..

  • Par pithylion - 10/01/2013 - 16:10 - Signaler un abus Il n'est aucun problème...

    ... qu'une absence de solution proposé par Normal 1er ne finisse pas résoudre ! Il est urgent d'attendre bien sur, la commission de nomination des commissions va rendre sont rapport sur l'opportunité de la création... d'une commission ! Rendez vous en 2040 pour les résultats. Du Normal 1er quoi !

  • Par fms - 10/01/2013 - 16:59 - Signaler un abus Donc il faut développer les énergies vertes, non ?

    puisque notre fix pétrolier disparait au profit des junkies asiatiques, c'est un bon prétexte pour engager la transition énergétique...

  • Par Karamba - 10/01/2013 - 17:10 - Signaler un abus Quand les réservoirs...

    ... des automobilistes français seront vides, ceux-ci foutront dehors la gauchaille intégriste rose et verte dehors afin de pouvoir faire le plein avec notre huile de schiste qui imbibe abondamment nos sous sols...

  • Par Pierrrrre - 10/01/2013 - 18:43 - Signaler un abus ►►► La France était indépendante sur le plan énergétique

    . ..Nous avions le gaz saharien, mais c'était avant De Gaulle, ce "grand visionnaire" . Il a donné le gaz saharien à l'Algérie . ..Cherchez les cons.

  • Par Jean-Francois Morf - 10/01/2013 - 19:16 - Signaler un abus La France pourra plus déclarer la guerre aux amis de la Russie

    Quelle paix en perspective! Laissons les mecs islamistes se tuer entre eux, jusqu'à qu'on soit débarrassé de tous ces misogynes enfermant leurs femmes à double tour, en exigeant d'elles qu'elles apprennent le Coran par coeur! Dans les rues islamistes, on ne voit déjà plus que des mecs! Ces islamistes, en décidant autoritairement des mariages incestueux, deviennent de plus en plus débiles, comme les chiens de race pure...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Rédaction Agora

Présent dans 14 pays et sur les 5 continents, les rédacteurs d’Agora éditent chaque jour leurs propres dépêches en langue anglaise pour couvrir  tous les évènements de l’actualité économique et financière intéressants pour les investisseurs particuliers. A lire aussi sur http://publications-agora.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€