Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déconstruction des valeurs par les intellectuels de gauche + capitalisme financier sans contrepoids = un très grand blessé, l’Occident

En se développant de manière incomplète tout en opérant une mutation au cours des dernières années, la gauche et la droite ont participé à la perte de repères observable actuellement au sein de la population française, et plus largement des sociétés occidentales.

Explosif

Publié le - Mis à jour le 24 Février 2017
Déconstruction des valeurs par les intellectuels de gauche + capitalisme financier sans contrepoids = un très grand blessé, l’Occident

Atlantico : En se faisant respectivement le chantre des questions économiques et celui des questions sociétales, la droite et la gauche ont ainsi, chacune, développé, au cours des dernières décennies un logiciel incomplet. Dans quelle mesure cela a-t-il précipité la rupture à laquelle nous assistons actuellement ? 

Erwan Le Noan :La fin de la Guerre froide, la mondialisation et l’irruption de l’économie numérique ont profondément bouleversé les structures économiques et sociales que nous avions connues depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ces mutations ont accéléré la déliquescence de l’Etat-Providence qui était déjà, fort souvent, en situation de faillite faute de s’être réformé. Ces changements structurels ont créé des inquiétudes et fait des victimes.

Dans ce contexte incertain, il est périlleux politiquement de déstabiliser les citoyens à la fois sur le volet sociétal et sur le volet économique. Pour simplifier, la gauche et la droite ont chacune choisi de rassurer les citoyens sur un volet, en le consolidant, et de faire évoluer seulement l’autre.

La gauche a donc choisi de cajoler les électeurs en leur promettant qu’elle allait les consoler et préserver leurs situations économiques et sociales. En clair, elle fait le choix du conservatisme économique, tentant de perpétuer le système d’Etat-Providence qui était pourtant en échec, s’empêchant de le réformer. Pour exister politiquement, il ne lui restait que le volet sociétal : elle a donc monopolisé le sujet. La droite, à l’inverse, a préféré conforter les citoyens sur le volet sociétal, en confirmant leurs références culturelles ; en conséquence, elle a privilégié les réformes économiques.

Vincent Tournier : Peut-on dire que la droite se polarise sur les questions économiques, et la gauche sur les questions sociétales ? Le problème est plutôt que la gauche et la droite, du moins pour les partis de gouvernement, se sont fortement rapprochées sur les questions économiques comme sur les questions sociétales. Le spectre des propositions s’est singulièrement rétréci. Ni les socialistes, ni les Républicains ne mettent radicalement en cause les grandes orientations concernant l’intégration européenne et l’ouverture des marchés, et tous approuvent la libéralisation des mœurs. Il y a évidemment des nuances. Benoît Hamon veut plus de social et de diversité culturelle, mais il ne propose pas de nationaliser les banques ou de protéger l’industrie nationale ; quant à sa proposition-phare sur le revenu universel, elle n’est pas foncièrement incompatible avec une vision libérale de la société. De son côté, François Fillon entend, certes, construire une Europe des nations, mais on ne voit pas bien comment il peut y parvenir, d’autant que son programme économique pour la France est plutôt libéral, ce qui va le mettre en porte-à-faux avec nos partenaires européens. Sur le plan sociétal, François Fillon ne propose pas de revenir sur le mariage gay, ni de restreindre le divorce ou l’avortement, il parle même de renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes. Même sur un sujet comme la pornographie, qui pourrait donner lieu à une critique plus forte de la part des conservateurs, il se contente de dire qu’il faut encourager la prévention par l’éducation.

D’une certaine façon, on pourrait donc dire que la gauche s’est droitisée sur le plan économique, tandis que la droite s’est gauchisée sur le plan sociétal.Cette évolution a deux sources fondamentales. La première résulte des transformations sociales des Trente Glorieuses, avec la hausse du niveau de vie et du niveau d’éducation, ce qui a favorisé la diffusion des valeurs libérales-libertaires. Les classes moyennes et supérieures sont désormais largement acquises à une conception libérale de l’individu, vu comme un sujet autonome et titulaire de droits, sur lesquels l’Etat n’a pas à empiéter. La seconde source tient au contexte géopolitique : la paix entre les grandes nations et l’internationalisation des échanges ont conduit à ériger des contraintes fortes sur les Etats. Les économies nationales sont désormais placées dans des réseaux d’interdépendance qui limitent leurs marges de manœuvre. L’acceptation du traité de Lisbonne par Nicolas Sarkozy, puis le renoncement par François Hollande à l’été 2012 de renégocier les traités européens, ont acté l’instauration d’un cadre institutionnel assez rigide.

A côté de cela, une partie de l’opinion exprime son désaccord avec ces grandes orientations. La désindustrialisation a laissé sur le carreau toute une partie des classes populaires, lesquelles ne se reconnaissent pas dans le projet de libéralisation culturelle et de métissage généralisé vanté par les élites. Une certaine crispation se renforce au fil des années. C’est cette crispation qui est vraisemblablement à l'origine du Brexit ou de l’élection de Donald Trump, comme l’a montré le politologue américain Ronald Inglehart dans une étude récente qui insiste sur le rôle des facteurs culturels (https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2818659).La situation française n’est cependant pas comparable. La probabilité de voir la colère populaire devenir majoritaire dans les urnes est très faible, notamment parce que celle-ci bénéficie de très peu de relais dans le monte médiatique et intellectuel, mais aussi dans le monde économique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 19/02/2017 - 10:16 - Signaler un abus Bien d'accord

    C'est le règne de l'incohérence absolue, c'est à dire du chaos .

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/02/2017 - 10:47 - Signaler un abus Tout ça pour dire que l'état

    Tout ça pour dire que l'état noyauté par les intellos bobos, devenu incapable de résoudre les problèmes du régalien, se polarise sur l'économie. Et quand des fonctionnaires se mèlent d'économie ça donne le crédit Lyonnais, Areva etc... Et pendant ce temps là l'état est incapable s'assurer la sécurité des Français alors que les plus modestes vivent l'enfer dans les quartiers. L'état est incapable d'offrir une éducation de qualité qui permettrait aux classes populaires d'accéder au savoir en apprenant les bases que sont la lecture et l'écriture...... Enfin tout ce que l'École publique apportait Jusque sous la 4ème république ....Nos intellos bobos en dénoncant toute autorité comme une entrave à la liberté individuelle sont totalement responsables de cet état de fait . D'autant plus responsables que leurs moyens financiers leur permettent une vie sereine dans les beaux quartiers et l'école Alsacienne pour leurs chérubins

  • Par arcole 34 - 19/02/2017 - 11:05 - Signaler un abus RELIRE MAX WEBER

    L' éthique Protestante et la Capitalisme, Le Sacré et le Politique pour celles et ceux qui s'interrogent. Après pour le reste ce ne sont que des mots et théories qui sont galvaudées et vidées de leurs sens. Et puis y rajouter une pincée de Renan pour le réarmement moral de notre peuple.

  • Par Michèle Plahiers - 19/02/2017 - 11:35 - Signaler un abus Le narcissisme

    et son corrolaire, l'humiliation. Le terreau idéal de la haine, des conflits et de la guerre.

  • Par Ganesha - 19/02/2017 - 12:24 - Signaler un abus Un article ''Filloniste'' !

    Un article ''Filloniste'' ! L'insulte est terrible, mais comment qualifier autrement cette ratatouille répugnante, où l'on a mélangé les restes de quelques articles précédents qui trainaient dans les poubelles d'Atlantico. Voilà un ''festin'' bien peu appétissant pour un dimanche ! Il s'en dégage une idée force : ''l'État Providence est en faillite ! ''. Et, bien entendu, la seule solution raisonnable est de nommer m. Henri de Castres, ancien président d'Axa, et client fidèle de la société 2F Conseil, comme premier ministre ! De toutes façons, depuis les cuisines du manoir de Beaucé, c'est en réalité Pénélope qui dirigera la France ! ====== http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sarthe/francois-fillon-justifie-ses-photos-famille-paris-match-son-manoir-solesmes-315031.html

  • Par cloette - 19/02/2017 - 12:45 - Signaler un abus @Ganesha

    relisez donc! vous n'avez pas saisi : le le doigt n'est pas mis sur l'Etat providence en faillite mais sur le rapprochement de la "gauche" et de la "droite" ,le symbole le plus fort en est Hamon dont l'épouse est une brillante lobbyiste et la fortune du couple mise sous le boisseau me semble t il . Vous verrez qu'il va se retrouver au deuxième tour contre Le Pen , le "Système " le souhaite évidemment ! Hamon sur le trône, il ne nous manquait plus que ça !

  • Par Ganesha - 19/02/2017 - 13:26 - Signaler un abus Élue au premier tour !

    Cloette, je ne vois vraiment pas de candidat ''convenable'' ou crédible à opposer à Marine Le Pen. Deux personnalités intéressantes : Henri Guaino et Dupont-Aignan. Celui-ci était hier soir dans l'émission de Laurent Ruquier, et il a été brillantissime face aux trois crétins de journalistes immigrationnistes qui étalaient leur ''bonne conscience de gauche''. Il a notamment défendu le retour à une ''monnaie commune'', plutôt qu'une sortie de l'Euro. Si Marine reprenait cette idée, elle serait élue au premier tour !

  • Par Citoyen Ordinaire - 19/02/2017 - 14:16 - Signaler un abus Pensée Unique

    Politique commune droite et gauche soumise aux marchés qui peuvent faire n'importe quoi, produits toxiques sans aucuns fondements, pari sur la chute d'un pays (...), miser sur la chute de la bourse (...), laisser des multinationales multimilliardaires virer des salariés honnêtes et dévoués pour faire monter les actions, un monde sans foi ni loi hors de toutes règles, sans aucun respect de l'humanité...et bientôt des tribunaux privés pour ceux qui oseront s'opposer aux délires et dérives. Le clivage gauche droite de façade sert à maintenir l'illusion de la démocratie, voir les 2 derniers quinquennats, impôts à gogo soumission à l'OTAN, Sarkozy annonce le nouvel ordre mondial, soumission à l'UE, Hollande devait revoir tous les traités européens et il les a fait voter à peine 2 mois après son arrivée...perdant tout crédit sans avoir commencé son action, Il devait lutter contre la finance et il finit perroquet défenseur de la finance en dénonçant le vilain protectionnisme....Oui à la concurrence sauvage. Je regrette que des brillants experts toujours très intéressants fasse leur exposé comme si nous étions dans une vraie "démocratie" sans aucunes pressions derrière nos gouvernements

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/02/2017 - 14:25 - Signaler un abus La Marine à voile devrait

    La Marine à voile devrait abandonner le Philippot à vapeur pour un nouveau mentor qui lui garantirait d'être élue au premier tour : @ganeshânebâté........ Avec pareil économiste, beaucoup plus à gauche que le petit facteur, elle ne pourra que redresser les comptes publics.... Après avoir fait fuir les riches, il lui enseignera comment piquer dans la poche des pauvres, et transformer ainsi la France en paradis Vénézuelien.....Quelle chance pour Marine elle a enfin trouvé le nouveau patron de l'Observatoire Français de Conjoncture Économique .......Pour remplacer le gôcho mis en place par Hollande.

  • Par thymthym711 - 19/02/2017 - 14:37 - Signaler un abus Les "surpris" sont rarement les plus lucides.

    Dans cet article on peut lire : "Or, beaucoup d’électeurs ont le sentiment que ceux qui donnent aujourd’hui des leçons de morale n’ont pas cessé de mentir (exemple, les promesses de Maastricht), ou du moins de présenter sous un jour trop positif des réalités qu’eux-mêmes perçoivent de façon très négatives." Mais aussi : "La probabilité de voir la colère populaire devenir majoritaire dans les urnes est très faible, notamment parce que celle-ci bénéficie de très peu de relais dans le monde médiatique et intellectuel, mais aussi dans le monde économique." Nous verrons bien ce qui se passera dans les urnes en avril et mai prochains.

  • Par cloette - 19/02/2017 - 14:42 - Signaler un abus @Ganesha

    Je ne regarde plus depuis longtemps Ruquier, mais je viens de voir l'émission en replay .Dupont Aignan brillantissime en effet ! Comment ne pas être d'accord avec tout ce qu'il a dit ? Quant aux deux pitoyables inquisiteurs, l "Vanessa B" c' est Najat VB en blonde, et ce pauvre Yann Moix une caricature de bobogocho bien pensant, espèce d'ailleurs (mais on ne le sait pas,)en voie de disparition .

  • Par Ganesha - 19/02/2017 - 14:48 - Signaler un abus Thymthym711

    Thymthym711, cette phrase ''La probabilité de voir la colère populaire devenir majoritaire dans les urnes est très faible'' m'avait aussi fait sursauter ! En fait, je crois que c'est juste une provocation, pour lutter contre l'abstention !

  • Par Ganesha - 19/02/2017 - 16:33 - Signaler un abus Quelle tristesse !

    Quelle tristesse que de vouloir lutter contre ses pulsions profondes en publiant régulièrement des commentaires homophobes. Florian Philippot est un homme remarquablement intelligent, qui maitrise parfaitement ses interventions à la télé. Un atout pour Marine Le Pen. Les malheurs du Venezuela sont essentiellement causés par la corruption du président actuel. Du temps de Chavez, les progrès ont été spectaculaires et la population était très largement satisfaite. Il y a là surtout une illustration du danger de porter au pouvoir des hommes comme Sarko, Fillon, Cahuzac, Macron, des corrompus, marionnettes de l'oligarchie.

  • Par joke ka - 19/02/2017 - 17:03 - Signaler un abus Merci Cloette et Ganescha

    Merci Cloette et Ganescha pour l'info: j'ai moi même regardé en replay cette émission de Ruquier que je boycotte habituellement ..quel plaisir de voir la blonde pétasse et ce bobo gauchiste , aveuglés dans leur idéologie destructrice se faire moucher très poliment par Dupont Aignand qui est resté sûr de lui et courtois jusqu'à la fin de l'émission ...bien sûr j'ai zappé après la prestation de NDA

  • Par tapio - 19/02/2017 - 17:42 - Signaler un abus Emission de ruquier

    Dès que le nommé moix ouvre la bouche, on a vraiment envie de cogner, mais son aspect physique montre de façon évidente que d'autres ont déjà eu cette idée avant, et sont efficacement passés à l'acte. Quant à la blondasse-pot de fleur, sa tête incrédule lorsque NDA lui a demandé si elle fermait sa porte à clé ...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/02/2017 - 21:15 - Signaler un abus Hugo Chavez,........ l'idôle

    Hugo Chavez,........ l'idôle de Mélanchouille et de Ganeshânebâté à réussi en 14 ans à ruiner un pays qui dispose pourtant des premières réserves mondiales de pétrôle. Ce débile profond a réussi d'abord à faire fuir tous les investisseurs étrangers, puis tous les riches vénézuéliens qui faisaient tourner l'économie. Puis après avoir nationalisé le pétrôle, et les banques a simplement confondu le budget de l'exploitation du pétrôle avec le budget de l'état qui lui, n'avait plus aucune ressource puisque plus de riches à tondre...Alors pour calmer le bon peuple, il a vendu son pétrôle à tour de bras sans jamais investir dans l'outil de production. Résultat aujourd'hui le coût d'exploitation du pétrôle Vénézuelien est 3 fois supérieur au prix moyen d'exploitation dans le golfe......Belle réussite dans un pays ou bien que la population ait triplé depuis les années 60 le PIB est inférieur à ce qu'il était en 1960, ou les gens s'entretuent pour de la viande et dès que la nuit tombe se barricadent chez eux pour éviter de se faire égorger. Cette réussite est digne d'inspirer un énarque comme Philippot, une vessie comme Mélanchouille, ou un économiste de merde comme Pickpocketti ....

  • Par berdepas - 18/03/2017 - 19:50 - Signaler un abus Déconstruire

    Je partage cette analyse que j'ai développée sur mon blog: https://berdepas.com/2017/02/28/deconstruction/

  • Par berdepas - 18/03/2017 - 19:50 - Signaler un abus Déconstruire

    Je partage cette analyse que j'ai développée sur mon blog: https://berdepas.com/2017/02/28/deconstruction/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€