Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Dans la combi de Thomas Pesquet" : L'art d'avoir beaucoup de talent, sans se prendre au sérieux

Mettre la BD au service de la vulgarisation intelligente, drôle, et même un peu déjantée, d' un sujet très sérieux, l'équipée de Thomas Pesquet dans l'espace, le pari était risqué. Le résultat fait vraiment plaisir à voir et à lire

Atlanti-culture

Publié le
"Dans la combi de Thomas Pesquet" : L'art d'avoir beaucoup de talent, sans se prendre au sérieux
BANDE DESSINEE
 
Dans la combi de Thomas Pesquet
de Marion Montaige
Ed. Dargaud
205 pages, Format 21/28
22,50€
 
RECOMMANDATION : EN PRIORITE
 
 
THÈME 
 
Marion Montaigne dresse, dans ce "presque" roman graphique, un portrait très imagé, un rien parodique, intéressant et drôle de l'astronaute Thomas Pesquet. Elle nous invite à suivre les longs préparatifs de son vol, à l'ESA, au CNES,  à la Nasa (USA), à la cité de l'espace et au centre Youri Gagarine en Russie. Elle raconte sa vocation, son admission, ses attentes, sa formation, ses doutes, sa vie quotidienne, ses compagnons d'équipage pendant et après son séjour dans l'espace, achevé début juin 2017.
 
Cette histoire, pour laquelle Thomas Pesquet a laissé carte blanche à Marion Montaigne tout en portant un regard complice, n'est pas une BD documentaire "ordinaire", mais un ouvrage de vulgarisation - un peu "déjantée"- sur la mission "Proxima" et ses enjeux.
 
 
POINTS FORTS 
 
1- Surprise pour le lecteur non averti, cette BD est drôle, tant sur la forme que sur le fond ! Le quotidien des préparatifs et du séjour dans la Station Spatiale Internationale (ISS) sont traités avec un pointe d'auto-dérision très anti "Etoffe des Héros", film mythique de Paul Kaufman sorti en 1984.
 
2- Très documentés et accessibles, ses dessins, ses dialogues, sa "voix off" (paratextes très présents) émaillent les pages de détails techniques, sans perdre pour autant le lecteur dans un jargon scientifique.
 
3- Une mise en image et une mise en page très cinématographiques, qui privilégient des mises en situations très concrétes, parfois scatologiques, toujours instructives.
 
4- Des passages vraiment hilarants comme le stage de formation au Russe dans la ville allemande de Bochum, la présence tutélaire de Buzz Aldrin, la vénération des russes pour Youri Gagarine etc.…
 
5. Cette BD retient aussi les codes de la vulgarisation scientifique en ligne sur Youtube (comme Axolot, DirtyBiology, e-penser…) qui allient dynamisme et formats courts - informations sérieuses, drôles ou parodiques.
 
 
POINTS FAIBLES 
 
 Aucun des trois points suivants n'est réellement un point faible, mais plutôt une mise en garde contre un éventuel malentendu :
 
1- N'attendez pas que cette BD présente un visage idéalisé, romantique ou exalté du héros de l'espace. Elle démystifie sérieusement le métier d'astronaute en montrant les aspects répétitifs, voir ingrats du quotidien de son entrainement ou de sa mission dans l'espace.
 
2. Avec un style très loin du dessin académique, Marion Montaigne contribue pourtant à faire comprendre tous les aspects du quotidien d'un astronaute.
 
3- Au cas où vous vous poseriez cette question légitime, cette bande dessinée n'est pas réellement pour enfants. Pour autant, très accessible, elle contient d'innombrables allusions, références au cinéma, aux relations internationales, aux médias… que seul un ado ou un adulte pourront apprécier pleinement.
 
 
EN DEUX MOTS  
 
A le croire documentaire ou infantile, la capacité de Marion Montaigne à croquer des situations, des sentiments, des tranches de vie, fait de ce "roman graphique" une vraie réussite. Chaque détail comporte sa part d'information, d'humour ou de dérision. Le séjour dans l'ISS ne représentant que le dernier quart de l'ouvrage, il donne, dans sa globalité, une information très abondante sur la phase de préparation, ses grands moments et ses petites douleurs, ses exaltations et ses blessures à l'égo !
 
La qualité didactique du récit contribue - et ce n'est pas la moindre de ses qualités - à faire comprendre les enjeux et les difficultés des voyages dans l'espace, nouvelles frontières de ces prochaines décennies. 
 
Cette BD, qui parodie aussi l'archétype du cosmonaute tout en déconstruisant avec bonheur l'image "lisse" que les médias ont donné de Thomas Pesquet, associe humour et vulgarisation dans un cocktail généreux et particulièrement réussi ! Un régal.
 
 
UN EXTRAIT 
 
 Sérieux et dérision, un cocktail particulièrement réussi !
 
 
L'AUTEUR            
 
- Souvent comparée, par sa "patte", à Claire Bretecher ou Reiser, Marion Montaigne est scénariste, dessinatrice et coloriste de bandes dessinées. Elle commence sa carrière comme illustratrice pour différentes maisons d'édition. Son premier album de BD est publié en 2006. La vulgarisation scientifique devient rapidement son sujet de prédilection. Co dessinatrice de la reprise en BD de la série/Blog Axolot, sur les bizarreries de notre monde, elle crée en 2008 un blog qui devient émission sur Arte : "Tu mourras moins bête". Ces petits films d'animation donnent vie au "Professeur Moustache", avec sérieux et humour noir, sur les questions scientifiques du quotidien. Ils ont été repris en bandes dessinées à partir de 2011.
 
Dans la Combi de Thomas Pesquet fait partie de la sélection officielle du Festival International de la BD qui se déroule en cette fin de mois à Angoulême.
 
- un bref rappel concernant Thomas Pesquet: à 38 ans, il s'envole le 17 novembre 2016 pour rejoindre la Station Spatiale Internationale. Il réalisera en "impesanteur" une centaine d'expériences  pour l'Agence Spatiale Européenne, les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise.  Il est le 10ème astronaute français à séjourner dans l'espace, 34 ans après le premier vol de Jean Loup Chrétien. Avec 196 jours dans l'ISS, d'entre eux, il est celui qui a eu le séjour en continu le plus long dans l'espace.
Dans la combi de Thomas Pesquet - Marion Montaigne
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€