Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cas(huzac) isolé ou partie visible de l’iceberg... quelle est l’ampleur de la corruption dans la politique française ?

François Hollande a réagi ce mercredi à l'affaire "Cahuzac". Le président de la République a expliqué que son ex-ministre n'a bénéficié «d'aucune protection» et a annoncé plusieurs mesures allant dans le sens de son engagement d'une «République irréprochable» : indépendance de la justice, loi sur les conflits d'intérêts, interdiction de mandats pour les élus condamnés.

L'arbre qui cache la forêt

Publié le
Cas(huzac) isolé ou partie visible de l’iceberg... quelle est l’ampleur de la corruption dans la politique française ?

L’affaire Cahuzac n’est-elle vraiment qu’un petit coin du voile ? Crédit Reuters

Atlantico : Jérôme Cahuzac a reconnu mardi avoir un compte en Suisse. Selon Mediapart, l'argent de ce compte serait issu de bakchichs reçus par l'ancien ministre du Budget lorsqu'il était consultant pour l'industrie pharmaceutique. Ce scandale est-il révélateur d’un problème de corruption plus profond au sein de la classe politique française ? Diriez-vous que les politiques français sont particulièrement corrompus ?

Roger Lenglet : Oui, la corruption et la fraude fiscale atteignent plus profondément la vie politique française que ne le reconnaissent les élus et les ministres. L’affaire Cahuzac n’est qu’un petit coin du voile et c’est un vieux problème. La loi plafonnant le financement des formations politiques depuis 1994 n’a rien résolu : les entreprises corruptrices prennent juste un peu plus de détours.

L’ouverture de comptes dans les paradis fiscaux au profit des décideurs politiques est hélas devenue une banalité pour de nombreux lobbyistes qui franchissent la ligne jaune, comme je l’explique depuis des années. Les affaires de corruption montrent que le secteur du médicament est l’un des plus corrupteurs, avec quelques autres comme l’eau, les déchets, l’immobilier, l’armement et le pétrole.

Noël Pons : Le problème qui se pose est celui du lobbying ou du conflit d'intérêt. C'est une problématique qui dépasse largement le domaine de la politique, qui n'est ni plus ni moins corrompu que l'état de la civilisation à un moment donné. Au niveau privé, le problème reste le même. La mondialisation et la libre circulation des échanges qui l'accompagne favorisent la corruption. Les multiples analyses de la crise financière globale ont mis en évidence les liens fusionnels entre les réseaux d'affaires et le politique : dérégulation, auto-contrôle vain, connivence à tous les niveaux. Tous les systèmes se sont structurés, organisés et professionnalisés. On peut ajouter à cela, l'immixtion entre le privé et le public : entre les mauvaises pratiques dans le privé et les mauvaises pratiques dans le public.

 Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy est lui aussi impliqué dans un scandale de corruption. Il y a un an, c'est le scandale des notes de frais qui éclaboussait le Parlement britannique. Le problème est européen et sans doute mondial. Les grands services qui luttent contre la corruption, à commencer par les impôts n'ont pas le niveau de technicité adapté à la nouvelle donne internationale.  

Quelle forme cette corruption prend-elle ? Y a-t-il des formes de corruption qui ne disent pas leur nom en France ?

Roger Lenglet : Au-delà des comptes ouverts à l’étranger, la corruption recourt à de nombreux procédés. Par exemple, l’embauche de proches (amis ou parents) et le pantouflage qui consiste à offrir aux politiques une place bien rémunérée dans une direction d’entreprise entre deux mandats et parfois même pendant le mandat, en échange de décisions favorables. Députés et sénateurs le savent très bien. Ce pantouflage est non seulement de plus en plus fréquent mais de plus en plus rapide : le va-et-vient des élus et des hauts fonctionnaires entre le privé et l’Etat s’est accéléré. En 2007, le législateur a même raccourci de 5 à 3 ans le délai interdisant au détenteur d’une responsabilité publique de pantoufler dans une entreprise qui a pu profiter de ses décisions. Les responsables politiques et administratifs s’accordent aussi des dérogations pour contourner cet interdit.

Les groupes industriels renvoient aussi l’ascenseur aux élus en implantant des entreprises dans leur circonscription. De même, les dessous-de-table et les cadeaux restent un sport national, de même que la mise en place de liens d’intérêts juteux (participations financières, subventions…), comme me le confessent des lobbyistes qui font les intermédiaires. Une autre forme consiste à ouvrir un cabinet de lobbying et à se faire grassement payer pour les missions effectuées. Evidemment, quand il s’agit de l’industrie pharmaceutique, c’est encore plus indigne car cela touche à la santé publique. Jérôme Cahuzac n’est pas le seul concerné, d’autres le font toujours en ce moment, tout en rasant les murs depuis l’explosion du scandale. J’en parle d’ailleurs dans mon livre qui paraît ces jours-ci : 24 heures sous influence (éditions François Bourin).

Noël Pons : Il faut distinguer deux éléments. La corruption pénale et ce que que j'appelle la corruption "douce" ou la corruption "vaseline". Par exemple, les rémunérations et bonus pratiqués dans le secteur financier depuis 20 ans ont été responsables de la dégradation progressive de la déontologie, même si on ne peut pas parler de corruption au sens légal du terme. Plus largement, il y a un comportement cohérent d'une certaine élite, ou peut-être d'une certaine oligarchie, qui se retrouve toujours "entre soi". A droite comme à gauche, on admet ces éléments là.

Quels facteurs permettent de l'expliquer ?

Roger Lenglet : La porosité entre le public et le privé n’a jamais été si grande, et c’est un facteur important. Elle tient en partie à la consanguinité des élites politiques et financières mais pas seulement. Les conflits d’intérêts se sont multipliés et banalisés dans les cercles qui en profitent, que ce soit chez les politiques, les conseillers ou les experts. Et les responsables socialistes n’y échappent pas.

Noël Pons : La crise financière de 2008 a été provoquée par un travail normatif qui petit à petit a supprimé de multiples points de contrôle et facilité le business. La corruption n'est pas un phénomène nouveau, mais autrefois elle était limitée géographiquement. Quand j'ai commencé à travailler, les spécialistes connaissaient les 15 élus français corrompus et 200 fraudeurs. Aujourd'hui, le phénomène nous dépasse. Il y a eu un échange des mauvaises pratiques entre les pays dans lesquels elles étaient acceptées et les pays dans lesquels elles étaient refusées.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Bruxelle43 - 04/04/2013 - 06:54 - Signaler un abus Un cancer pour la démocratie !!

    La corruption est un cancer qui détruit une démocratie. . Sur le fond, je ne suis pas choqué que J.Cahuzac ait eu un compte en suisse. Après tout ... Et surtout ... Si c'est de l'argent gagné légalement.... . En fait, je m'interroge surtout sur les sources de cet argent : Blanchiment ? Argent sale ? Sommes provenant de la corruption ? etc .. C'est très inquiétant !!!... Mais qui nous gouverne ? ...Des lobbies mafieux ? Des labos qui vendent de la mort en gélules ? Qui ??? . De plus, en charge du budget (donc pas n'importe quel ministre) voilà un homme qui à menti outrageusement devant la représentation nationale ... . Je passe sur le fait qu'il faisait parti de ces gens qui appliquent aux autres des potions douloureuses tout en s'extrayant du dispositif... . Aucune démocratie ne peut survivre à un tel traitement sans devenir une dictature qui ne dit pas son nom. . Je me demande si la politique n'est pas largement contaminée par la corruption active ou passive .... Sachant que pour les politiques il n'y a jamais de prison, ni de peines lourdes ... . Seul le gibet les ramènera t-il à la raison ? .

  • Par Ganesha - 04/04/2013 - 07:07 - Signaler un abus Colère Ecologique

    Il y a longtemps que nous avons compris que le personnel politique était complètement pourri : l'affaire Cahuzac provoque des remous chez les journalistes, mais, à elle seule, pas dans l'âme des français... Ce qui rend l'atmosphère vraiment explosive, ce sont les enquêtes qui nous révèlent la présence de toxiques et de perturbateurs endocriniens dans nos bouteilles d'eau (il y a quelques semaines) et ces jours-ci, dans les cosmétiques... Là, c'est notre vie et notre santé qui est directement mise en danger et c'est pour permettre à ce système criminel de conduire le monde que Cahuzac et tous ses semblables recevaient des pots-de -vin... Et alors là, oui, cela, ca nous met réellement en colère ! Ce qui est amusant, ce sont les articles sur ce site où le grand économiste J.M. Sylvestre nous explique que nous allons tout droit vers une révolution, certes, mais selon lui, ce que le peuple va exiger c'est d'être encore plus appauvri et soumis à l'austérité du Capitalisme libéral... J'ai même aussi aperçu un titre nous disant que cela ne va pas profiter à Marine Le Pen !!!

  • Par Ganesha - 04/04/2013 - 07:10 - Signaler un abus Cerise

    Et la cerise sur le gateau, ce sera bien-sûr le petit commentaire quotidien qui va nous expliquer que la solution, c'est très simple : yaka, faucon, diminue le nombre de fonctionnaires ! Ce petit refrain est tellement stupide qu'il me met de bonne humeur pour tout la journée !

  • Par moerl16 - 04/04/2013 - 07:16 - Signaler un abus c'est l'arbre qui cache la forêt

    le pauvre Cahuzac sert au moins a cacher la forêt des planqueurs de pognon a l'étranger ,je suis plus que sur que trois quart pour ne pas dire les neuf dixièmes de nos braves politicards qui nous enfument a tour de rôle possèdent des capitaux bien planqués a l'étranger ,il suffit de suivre les envolées des devis de travaux des dirigeants de régions pour comprendre que les enveloppes circulent pour engraisser les donneurs d'ordres ,alors au niveau ministériels ce doit être la foire d'empoigne ,c'est simple ils sont tous aussi pourris les uns que les autres et pourris jusqu'a la moelle

  • Par Jaicruvoir - 04/04/2013 - 07:43 - Signaler un abus L'argent amène le pouvoir et le pouvoir l'argent.

    L'argent amène, le pouvoir et le pouvoir l'argent. Droite ou Gauche c'est pareil la rencontre des deux camps se fait au niveau des élus nationaux département, conseil régional, député et sénateur. Conseillers généraux (+ conseillers de Paris) : 4 042 élus Conseillers régionaux : 2 040 élus Députés : 577 élus Sénateurs : 343 élus si on ne compte pas les cumulards cela fait 7002 personnes potentiellement au pouvoir qui attirent l'argent ou qui ont de l'argent qui leurs à permis d’être élus.

  • Par ZOEDUBATO - 04/04/2013 - 07:50 - Signaler un abus Affaire CAHUZAC : la grenouille peut cacher un bœuf

    Pour bénéficier d'une telle protection, d'un tel rempart, d'une telle absence d'enquête dés les premières indications, de telle connivence, d'un tel ostracisme, d'une telle muraille de Chine et d'une telle volonté de botter en touche l'affaire CAHUZAC est vraisemblablement pas l'affaire d'un seul homme mais celle d'un pouvoir et d'une idéologie? Alors les somme ont-elles servis à du financement politiques? A des opérations de barbouzeries? à des financements occultes et/ou électoraux ? (Présidentielle ? On ne sait toujours pas d’où proviennent les sommes qui ont provoqué une explosion des votes FH dans des banlieues ou, antérieurement, l'abstention était de rigueur, législatif ?) À des enrichissements personnels de la nomenklatura? autres ? Il faut mettre en place une commission d'enquête plurielle, sans majorité ni possibilité de blocage du PS (abandon de la justice "juge et parie" chère à l'idéologie de Gauche)

  • Par ZOEDUBATO - 04/04/2013 - 07:58 - Signaler un abus Et si élus, ministres, hauts fonctionnaires ..étaient auscultés

    avant nomination sur les mêmes principes et avec le même niveau de détails et de transparence qu'aux Etats Unis ? Cela me semble beaucoup plus efficace que le monstre juridique complètement indépendant de la nation, sans légalité démocratique et citoyenne (non élu, sans contre pouvoir), jugeant en fonction de son idéologie (et non du peuple), et "juge et partie" si des fonctionnaires et/ou des magistrats sont concernés que FOURBE XVI veut mettre en place

  • Par Skagerrak - 04/04/2013 - 08:00 - Signaler un abus 600.000 euros !

    Depuis hier , dans les médias , Antoine Peillon journaliste de La Croix , nous raconte les enquêtes qui lui ont permis d'écrire son livre " 600 millions qui manquent à la France " . Il nous apprend que cette somme n'a rien à voir avec la réalité , qui serait autour de 10 millions . Les comptes suisses ou offshore ne sont pas ouverts pour si peu . Une grande partie de nos élites de gauche comme de droite auraient des comptes de ce genre , ainsi que les partis politiques . Il dit aussi que la brigade financière a des informations secrètes qui restent secrètes , y compris pour le gouvernement . Si la pelote commence à se dérouler , nous n'en sommes qu'au début de nos surprises .

  • Par ccompagnon - 04/04/2013 - 08:20 - Signaler un abus Bah tiens !

    "La mondialisation et la libre circulation des échanges qui l'accompagne favorisent la corruption" Il est vrai que les pays très fermés n'ont pas du tout de corruption !

  • Par ZOEDUBATO - 04/04/2013 - 08:25 - Signaler un abus @ATLANTICO : Bravo pour votre nouvelle présentation

    Très claire et beaucoup plus lisible. Et bravo pour cette ouverture d'esprit qui permet à tous de s'exprimer sans sujets interdits

  • Par Cap2006 - 04/04/2013 - 08:27 - Signaler un abus La lutte contre la corruption....

    les français n'en veulent pas.... Ce qu'ils veulent c'est de la tolérance pour eux.... et leurs "petites" entorses à la loi.... et la plus grande sévérité pour les autres.... Un grand parti respectable aura quand même proposer aux électeurs un type très éloignés de la république irréprochable ... et les électeurs l'auront elu... il y a peu dans l'Oise.... Et que dire des Guerini, des Balkany, des Tiberi.... Que dire des vacances de Copé.... chez l'honnete Tiakedine...

  • Par charlesingalls64 - 04/04/2013 - 08:39 - Signaler un abus Le problême n'est pas l'argent.....

    mais l'idée que l'on se fait de l'argent. Les pauvres n'en ont pas et les riches jamais assez, ce qui revient au même. A moins de mettre des robots à l'assemblée ou des coréens du nord qui sont surveillés jusque dans les chiottes il est impossible d'éradiquer les conflits d’intérêts dans une économie ouverte. Demander à un parlementaire médecin de faire baisser le prix de la consultation ou demander à un syndicaliste cheminot de faire voter une loi sur l'encadrement du droit de grève sont des pertes de temps ........ Il ne faut pas lutter contre les lobbyings mais faire en sorte qu'il s'équilibrent par une meilleure représentativité nationale. 50% d'ouvriers et employés en France, 1% à l'assemblée. Les CSP+ (professions libérales et fonctionnaires) sont tranquilles pour un moment. Aux armes.....

  • Par Loupdessteppes - 04/04/2013 - 08:46 - Signaler un abus Encore des leçons de morale par des gens qui n'en ont pas

    La magistrature : dernière refuge à gauche:our sauver quelques fesses par un gouvernement transformé en père fouettard. D'autant plus que le syndicat de la magistrature est politisé à donf. Il n'est pas sûr que ce soit le meilleur choix car les français en ont assez de leçons de morale de la part de gens qui n'en ont aucune...

  • Par brennec - 04/04/2013 - 08:56 - Signaler un abus Les mots qui évitent d'avoir a réfléchir.

    Toujours la même rengaine: la mondialisation, la dérégulation, le néolibéralisme... tous les ingrédients de la non pensée. On sait pourtant que les sommets de corruption se trouvent dans les pays dits socialistes, et ça s'explique très bien: la corruption se joue dans le périmètre étatique, moins il y a d'état moins il y a de corruption. On pourrait dire: pas de chocolat, pas de bras. On incrimine la dérégulation, mais on refuse de voir que la réglementation a été capturée par les intérets non pas privés mais oligarchiques fruits de la connivence avec les politichiens. Cette connivence s'exerce a tous les niveaux de l'état central jusqu'au maire.

  • Par jerem - 04/04/2013 - 08:59 - Signaler un abus Tous les outrés vont donc montrere l'exemple

    Tous ces élus outrés d'un bout a l'autre de l'hemicycle vont donc montré l'exemple en presentant des justificatifs pour les frais qu'il dépensent avec l'enveloppe mensuelle que le contribuable leur finance en acceptant l'opacité. Ailleurs (puisque c'est le prcessus habituel de démonstration) , justifier comment on a dépenser une avance sur frais c'est la regle : dans les parlements comme dans les entreprises. ALORS DEPUTES VERTUEUX qui dénoncer Cahuzac, passer donc a l'acte et voter tous en choeur l'obligation de justifier les dépenses que vous faites avec votre enveloppe mensuelle . Ca donnera un peu de consistance a vos cris de stupéfaction de la semaine ....

  • Par jerem - 04/04/2013 - 09:04 - Signaler un abus Tu nous étonnes Charles et merci Copé et Woerth

    "La crise financière de 2008 a été provoquée par un travail normatif qui petit à petit a supprimé de multiples points de contrôle et facilité le business" ca c'est sur que fusionner celui qui calcule l'impot et celui qui l'encaisse .... comme c'etait une bonne idée .... le BABA de la separation des taches que n'importe qu'elle organisation d'entreprises connait quand on parle de sécurité ..... Mais il fallait pipauter sur une fusion des centre des impots avec les tresoreries publiques. un peu comme ce ministre de l'economie , en meme temps tresorier de son parti ..... (sans comprendre le principe d'incompatibilité qui est est un des principes de base de sa profession d'origine)

  • Par XI - 04/04/2013 - 09:09 - Signaler un abus 1981

    La date du signal disant : on est au pouvoir donc on peut tout se permettre . Relisons les livres de MONTANDO , expliquant les détournements organisés .A partir de là , tout le monde à pensé , puisqu'un Président peut le faire , tout le monde y a droit .

  • Par jerem - 04/04/2013 - 09:09 - Signaler un abus l'UMP qui rebondit en oubliant de faire monter Tiberi

    l'UMP qui rebondit en oubliant de faire monter Tiberi dans la nacelle. Maire de la capitale avec des casseroles bien sonnantes qui va continuer a passer le relais a sa progeniture .... progéniture qui n'avait aucun scrupule a etre l;ocataire a pris d'amis dans le patrimoine prive de la ville a prix d'amis alors qu'il etait beneficiaire par donation d'un bien immobilier dans la capitale qui louait au pris du marché .....

  • Par observatoire du mensonge - 04/04/2013 - 09:16 - Signaler un abus Hollande Baba

    Lisez cet article qui montre bien que Hollande savait depuis le 15 décembre 2012 !!!! C'est Hollande Baba et l'autre article c'est Cahuzac la main dans le sac et c'est #Hollande #Baba dans la tourmente http://wp.me/p2qpcs-1gZ bonus un texte humoristique signé R. TIERGO

  • Par jimili - 04/04/2013 - 09:27 - Signaler un abus démocratie

    le gros problème en France c'est que les Français eux-mêmes ne savent pas à quoi correspond le mot démocratie en pratique, ni le mot souveraineté. Quel que puisse être actuellement le sujet abordé, on constate un déficit démocratique, ... comme ce qui fut à l'origine de la crise (où il fut fermé les yeux sur le devoirs de contrôle des banques qui ont pu refaire n'importe quoi, comme avant 1929) On a toujours connu un Etat centralisé, où tous se connaissent à n'importe quel échelon de responsabilité, et se "couvrent"! Il n'y a pas cet équilibre démocratique entre se "sommet" et, avec la base, que sont les régions. Pour quelle raison jamais personne, ni les journalistes, ne fait-il la comparaison entre les différentes organisations étatiques en Europe, et leurs pratiques?! (Allemagne, Suisse, Angleterre, Hollande ...) Il ne faudrait pas se tromper de raisonnement, de cause!

  • Par l'enclume - 04/04/2013 - 09:28 - Signaler un abus Toujours aussi stupide

    Ganesha - 04/04/2013 - 07:07 "Ce qui est amusant, ce sont les commentaires de Ganesha, cet huluberlu se croit autorisé à annoncer pérenptoirement que "le personnel politique était complètement pourri". Un pauvre bougre qui par manque de courage, préfère généraliser. Je fais partie de ces personnels politiques complètement pourris". Cette participation est bénévole et, cerise sur le gâteau, me coûte de l'argent, puisque je fais 99% de mes déplacements avec mon véhicule personnel, sans aucune indemnisation. Pauvre type, nous sommes des centaines de milliers dans mon cas, du plus haut de la hiérarchie au plus bas.

  • Par walküre - 04/04/2013 - 09:29 - Signaler un abus L'argent c'est le pouvoir

    alors tout est bon pour amasser. Comme les places en politiques sont très bonnes, et pleines d'avantages et de privilèges, ils se bousculent pour les occuper. Après on entasse pour conserver le pouvoir. C'est pourquoi un SDF n'a aucun pouvoir politique, et que le pire des crétins élu en a beaucoup ainsi que ceux qui le flattent et le financent à savoir le lobby industriel d'un milliardaire. C'est ainsi que cela fonctionne. C'est bien ou pas, selon ses opinions.

  • Par Peter6809 - 04/04/2013 - 09:30 - Signaler un abus @ jerem

    Ca n'a rien à voir! Car les appartements de la ville sont toujours occupés par des copains! Aujourd'hui, ce ne sont plus les mêmes copains, certes, mais rien n'a changé...Et que dire des "hlm" haut de gamme qui sont réservés aux fonctionnaires du ministère des finances? Que dire des dizaines de permanents de la CGT employés par la ville de Paris? En terme de casseroles, quand on fera le bilan de la gestion Delanoë (si quelqu'un veut bien s'en occuper!) on trouvera des chaudrons, voire des citernes! Nota : cher ami, l'orthographe n'est pas interdite

  • Par ClairdeLune - 04/04/2013 - 09:32 - Signaler un abus Voyage au bout de la merde en promo!!

    J'organise des visites dans la classe politique, c'est 15 euros. Munissez vous de bottes d'égoutier et de sacs plastoc en cas de gerbe et surtout ne respirerez pas par le nez!!!

  • Par a-légitime - 04/04/2013 - 09:37 - Signaler un abus des actes !..

    ce que l'on appele "élite" ou "classe dominante" ne lachera rien de "son pouvoir" tant cela lui procure des avantages de toutes sortes. pour le moment,classe politique,médias,et tous leurs obligés font le gros dos,ils ont la trouille. les citoyens peuvent raler,mais il ne faut pas aller trop loin ..quand meme. décidons d'un mouvement,appelons le " mouvement du 4 avril ", et dans chaque région,manifestons le 1er samedi de chaque mois,à 14h devant le théatre. en général, il y a une place devant,dans chaque ville...jusqu'à ce qu'ils partent. organisons nous et chassons tous ces mafieux qui sont au pouvoir vite.

  • Par gautier22 - 04/04/2013 - 09:40 - Signaler un abus Lancer des leurs

    Ils étaient tous au courant au sommet de l'état, président, premier ministre, ministre des finances et intérieur. Il est évident qu'une enquête a été réalisée en décembre suivant d'un blanc transmis à l'Elysée sur CAHUZAC . La vérité sortira dans quelques jours, ça sent mauvais pour le gouvernement.

  • Par vaclav olmac - 04/04/2013 - 09:42 - Signaler un abus La gauche n'existe pas.

    Croyez-moi, la gauche n'existe pas et n'a jamais existé. Les gens de gauche sont de droite sur le plan privé et expriment en public "des idées chrétiennes devenues folles" comme disait Chesterton. Ce sont des démagogues professionnels qui se conduisent en fait comme des chefs de secte. Hollande, Hubbard même combat !

  • Par Benvoyons - 04/04/2013 - 09:45 - Signaler un abus Question: le PS était-il bénéficiaire d'une parti des

    sommes de Cahuzac qu'il aurait acquis illégalement? A l'époque qui était le Secrétaire du PS? Le Président Caton 1° demande qu'un élu doit être contrôlé pour les conflits d'intérêt, dont acte, alors pourquoi il demande de faire une loi concernant la magistrature qui ne dépendrait plus de l'exécutif alors que les Magistrat ne sont pas élus. De plus c'est former une corporation de conflit d’intérêt étant juge et parti. Oui je comprends le Syndicat de la magistrature à demandé pour voter Hollande. Cela commence bien comme indépendance.

  • Par Skagerrak - 04/04/2013 - 09:49 - Signaler un abus politique professionnelle

    Faire de la politique une profession est un mal français . Pour se faire réélire sans cesse , il faut faire du clientélisme , avoir des réseaux , c'est là que commence la corruption , les fonds secrets , les lobbies , les combines . La classe politique du pays y gagnerait énormément en crédibilité si elle acceptait la limitation des mandats . Mais comme la plupart de nos élus n'a pas de formation ou de profession à exercer dans le privé , elle joue les prolongation dans les urnes ou au sein d'un parti politique . On n'est pas sortis de la mouise !

  • Par Benvoyons - 04/04/2013 - 09:53 - Signaler un abus Voilà comment la France est percu par Caton 1° et son

    gouvernement. L’Idole Sonnet du Trou du Cul 1871 — 1872 Obscur et froncé comme un œillet violet Il respire, humblement tapi parmi la mousse Humide encor d’amour qui suit la fuite douce Des Fesses blanches jusqu’au cœur de son ourlet. Des filaments pareils à des larmes de lait Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse, À travers de petits caillots de marne rousse Pour s’aller perdre où la pente les appelait. Mon Rêve s’aboucha souvent à sa ventouse ; Mon âme, du coït matériel jalouse, En fit son larmier fauve et son nid de sanglots. C’est l’olive pâmée, et la flûte caline ; C’est le tube où descend la céleste praline : Chanaan féminin dans les moiteurs enclos ! Albert Mérat. P. V. ─ A. R.

  • Par BOUNTY - 04/04/2013 - 09:56 - Signaler un abus Et l'argent de Tiakedine

    Question à copé grand défenseur de la morale, quand ce petit monsieur trempait, dans tout les sens du terme, dans la piscine de ce tiakedine, c'est vu offrir des montres de grandes valeurs, a votre avis, il n'aurait pas un compte a l'étrangé lui aussi, pour les transferts de fond ???? Le grand ménage commence, grace à la gauche, les pourris ont du souci à ce faire !!! ;)

  • Par la saucisse intello - 04/04/2013 - 10:06 - Signaler un abus J'ai cotoyé.......

    les "politiques" et la fonction publique à un certain niveau durant trente ans. J'ai également été en "affaires" avec des responsables décisionnaires du pôle nucléaire. J'affirme ici que TOUS, à des moments divers, à des degrés divers se sont laissé soudoyer. Je ne livre pas ici les détails, ce serait long, fastidieux.....et pas croyable ! Mais sachez, contribuables que celà allait de l'autoradio ou du train de pneux jusqu'à la villa clefs en mains. On peut même établir un "tarif" en fonction du poste de votre obligé. Inutile de dire qu'entre le maire du village de 285 âmes (eh oui !) et le sénateur président de conseil général, ça n'est pas le même prix ! Par contre, les "retours" sont en rapport ! Outre les "cadeaux, il y a celles (eh oui encore !) qui marchent carrément au % ! Dans ce cas, c'est l'enveloppe mensuelle. Ou alors les prestations bidon facturées par des sociétés (bidon elles aussi ou quasiment) tenues par la parenté des "représentant(e)s du peuple" : Formations, matériel de bureau, véhicules, locations de matériel, consommables informatiques, assurances, expertises, entretien des espaces verts, nettoyage.......et j'en passe! A VOMIR !!!

  • Par la saucisse intello - 04/04/2013 - 10:10 - Signaler un abus @Skagerrak....

    Vous dites vrai. La plupart de ces gens seraient INCAPABLES de gagner leur vie dans le privé. C'est une raison amplement suffisante pour leur indiquer à chaque élection le chemin du monde du travail. Il ne tient qu'à nous, nous sommes les MAITRES ! En démonstration de ce qui précède et comme je l'ai déja écrit ici, imaginez que vous recevez flanby pour un entretien d'embauche !!!...........parfait monsieur, merci d'être venu.......on vous écrira !!!

  • Par pemmore - 04/04/2013 - 10:12 - Signaler un abus C'est le nombre de mandats qui posent question,

    Limiter à 2 mandats dans chaque fonction serait la seule solution, c'est le temps bien trop long qui entraîne le pourrissement des élus et pire, l'incompétance, nulle doute qu'une limite n'aurait pas amené cahusac à cette fonction, ni Ayrault a tenter de ruiner la ville de Nantes avec NDL. Effrayant de penser à des caciques municipaux élus depuis 17 ans, 30 ans, pourquoi pas une charge à vie comme au moyen-àge. Et encore ceux-la avaient des moines comme le pape François pour leur dire. :«Attention , seigneur bourgmestre, vous "déconnez!"»

  • Par Benvoyons - 04/04/2013 - 10:13 - Signaler un abus BOUNTY - 04/04/2013 Tu es le second couteau du Pédalo

    parti aux Caïman

  • Par EOLE - 04/04/2013 - 10:14 - Signaler un abus @Pemmore

    Vous l'avez écrit avant moi... Déposons un projet de Loi.

  • Par la saucisse intello - 04/04/2013 - 10:15 - Signaler un abus La corruption.....

    est PARTOUT. Exemple vécu : A la fin des études de mon épouse, nous avons souhaité qu'elle soit affectée dans un établissement hospitalier bien précis (C.H.U Gaston Doumergue à Nîmes). Nous l'avons obtenu. Coût du "droit d'entrée" : 75.000 francs dans une enveloppe. A l'époque, ça faisait quand même un peu cher. Mais bon, on n'a rien sans rien !

  • Par FXMLIM - 04/04/2013 - 10:27 - Signaler un abus Cette Affaire cache le vrai problème

    Le plus étonnant est tant de bruit pour ça!!! La solution est simple tout élu qui ment et qui est en infraction avec les lois de la république doit voir tous ses biens confisqués ainsi que les biens qu'il a mis en sécurité sous les noms de sa famille ( femme enfant etc ) Cette histoire est scandaleuse mais le plus scandaleux est de voir que personne n'est choqué par tous les élus des communes des régions des départements qui créaient des emplois inutiles dans leur collectivité pour se créer des clientèles électorales , ( tous les rapports disent la même chose les diverses administrations pourraient fonctionner avec 30% de personnel en moins ça c'est un scandale colossal. Les élus doivent rendre des comptes sur leur gestion aberrante . ( des constructions de stades de 20000 personnes alors qu'ils ne sont jamais plus remplis qu'au dixième , les entreprises qui arrosent les élus et collaborateurs pour avoir des chantiers , des nominations discrétionnaires aberrantes. pourquoi ne rendent ils pas des comptes et pourquoi les médias ne font pas d'enquête pour révéler cette incroyable corruption et gabegie tellement ordinaire qu'elle semble normale!!!!!!!

  • Par Jackturf - 04/04/2013 - 10:39 - Signaler un abus SCOOP

    Dernière minute ! Gégé en écoutant les dernières infos sur les évasions fiscales touchant de près les amis de Hollande, a été soudain pris d'une énorme crise de rire au point qu'il s'est écroulé sous la table et à du être ranimé avec une énorme pinte de Bière, pardon une pinte de Vodka...

  • Par Atlante13 - 04/04/2013 - 10:43 - Signaler un abus @la saucisse intello

    +1

  • Par Benvoyons - 04/04/2013 - 10:45 - Signaler un abus Le Pédalo est Caïman arrivé à la "destination".Destitution

    En effet il va dire encore qu'il n'ait pas au courant. Caton 1° affaire Bannon "pas au courant" mais devant le juge d'instruction il dit que quelqu'un lui a bien dit, mais il a considéré que cela était de l'ordre privé. Bon pour un Mec HEC ENA "brillant" comme le dit ( "Attalli" qui a monté l'opération Caton, en effet une sérieuse référence dans empapaoutement ) un début d'agression sexuel est d'ordre privé??????? Dans les affaires des Fédérations du PS pendant qu'il était premier secrétaire "Pas au Courant" le bourrage d'Urne pendant qu'il était pPremier Secrétaire "Pas au Courant. L'affaire Cahuzac je l'ai appris Mardi, "PAS au Courant "avant Monsieur Caton car je ne peu plus utiliser Président il est temps de faire acte de contrition devant le peuple. Car pour la France avoir un Président "Pas au Courant" rend ridicule la France et les Français devant le Monde. Pour l'Honneur de la France il faut une démission globale Président Gouvernement chambre des députés. Maintenant la France est au courant de vos" Caton" MANIPULATEUR.

  • Par la saucisse intello - 04/04/2013 - 10:50 - Signaler un abus Je suis heureux de voir.....

    que l'essentiel des réactions exprimées ici vont dans le même sens : Nettoyage rapide, profond et définitif. J'ai été viré HUIT FOIS du forum de Libé pour avoir décrit EXACTEMENT ce que je décris ici et en des termes bien plus policés. Il faut croire qu'il n'y a pas que les paillassons pour s'essuyer les pieds ! DERNIERE MINUTE : A lexandre guérini (le petit frère de mémé) vient d'arriver chez le juge DUCHAINE. Et là, alexandre, ce ne sera pas comme dans les cantines de luxe de la corniche où vous "distribuiez les cartes" pendant que vos larbins à lunettes noires buvaient le pastis dans l'arrière cuisine.

  • Par la saucisse intello - 04/04/2013 - 10:52 - Signaler un abus @ Atlante 13....

    Mille fois merci. Et encore, vous, vous êtes devant la salle de cinéma en train de regarder l'affiche, moi je sors de la salle où je viens de voir le film !!!

  • Par jeffic - 04/04/2013 - 11:03 - Signaler un abus Ils (toutes étiquettes politiques confondues) savaient!!

    Oui, ils savaient.............et c'est heureux car imaginer un gouvernement et son opposition ne pas connaître les fraudeurs seraient démontrer d'une incompétence terrible! Mais dans ce monde totalement déconnecté des réalités quotidiennes tous se tiennent par "la barbichette"! J'ai un petit secret sur toi mais plutôt que de le livrer inopinément, je le garde bien précieusement car il pourra me servir le moment venu -comme monnaie d'échange par exemple. Pour ce qui est de la corruption régnant dans les coulisses du pouvoir voire des collectivités, elle est de notoriété publique! Un moment de la vie publique à vivre : le CONGRES DES MAIRES CE FRANCE!! Grand moment d'antologie!! A connaître pour qui veut faire du business!! Voilà bien longtemps que je n'y crois plus! Les clubs d'affaire! Les associations comme la Maçonnerie, Lyons, Rotary!! Les partis politiques qui depuis leurs bases se servent à qui veut!! Nous nous moquions des "républiques bananières" africaines (que nous avions crées d'ailleurs) et bien nous y sommes!!! Le déficit national : foutaises!

  • Par jeffic - 04/04/2013 - 11:03 - Signaler un abus Ils (toutes étiquettes politiques confondues) savaient!!

    Oui, ils savaient.............et c'est heureux car imaginer un gouvernement et son opposition ne pas connaître les fraudeurs seraient démontrer d'une incompétence terrible! Mais dans ce monde totalement déconnecté des réalités quotidiennes tous se tiennent par "la barbichette"! J'ai un petit secret sur toi mais plutôt que de le livrer inopinément, je le garde bien précieusement car il pourra me servir le moment venu -comme monnaie d'échange par exemple. Pour ce qui est de la corruption régnant dans les coulisses du pouvoir voire des collectivités, elle est de notoriété publique! Un moment de la vie publique à vivre : le CONGRES DES MAIRES CE FRANCE!! Grand moment d'antologie!! A connaître pour qui veut faire du business!! Voilà bien longtemps que je n'y crois plus! Les clubs d'affaire! Les associations comme la Maçonnerie, Lyons, Rotary!! Les partis politiques qui depuis leurs bases se servent à qui veut!! Nous nous moquions des "républiques bananières" africaines (que nous avions crées d'ailleurs) et bien nous y sommes!!! Le déficit national : foutaises!

  • Par un - 04/04/2013 - 11:36 - Signaler un abus un

    Cahuzac, c'est maintenant ! Jean-Jacques Augier, c'est (peut-être) maintenant ! Les socialos aiment le pognon ! rappelez-vous DSK ! Tout cela ne nage pas dans la pauvreté !! JJ Augier ancien trésorier de la campagne 2012du pingouin-bénêt et ancien inspecteur des finances serait actionnaire de International Bookstores Limited aux îles Caîmans via le holding financier Eurane.....tiens, tiens...... Pingouin-Bénêt aime le pognon et l'aisance....sous couvert d'être du côté du petit peuple !!!ben tiens.......Pour le moment, il a le cul dans le beurre de la Ripoux Blique........ D'autres affaires vont émerger....Mosco va maquiller les affaires, eh oui grand copain de DSK avec Cambadélis et co....... Il faut virer au plus tôt toute cette clique de socialos véreux, menteurs, voleurs, manipulateurs...... Français, réveillez-vous !

  • Par un - 04/04/2013 - 11:43 - Signaler un abus un

    il faut une épuration !!!! mandat député, sénat, conseil général : 2 maxi sans cumul avec démission de l'administration, révision des régimes spéciaux de retraites......une refonte complète justice : si faute grave, reversement des rémunérations + amendes pénales et avec confiscation des biens s'il le faut.

  • Par Loupdessteppes - 04/04/2013 - 11:46 - Signaler un abus Coluche définition des politiques bien actuelle

    "Pour être politicien, cinq ans de Droit, tout le reste de travers." "Si il y avait un impôt sur la connerie, l'état s'auto-financerait." "Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent, c'est pire !" "Homme politique, c'est une profession où il est plus utile d'avoir des relations que des remords" "Quitte à élire des rigolos, votez pour un vrai clown."

  • Par zebulon54 - 04/04/2013 - 12:19 - Signaler un abus Une révolution nouvelle serait-elle en train de prendre forme?

    L'échafaud a permis à une nouvelle noblesse de prendre corps en s'appropriant les biens de celle qu'elle avait décapité tout en en concervant les rites. Aujourd'hui il n'a plus cours sur place publique mais un nouvel échafaud s'est fait jour et il est entre les mains de la presse. Qui de cette "tornade blanche" en sortira vainqueur et plus blanc que blanc. Quelle nouvelle noblesse va se hisser au dessus du lot. Les étiquettes n'ont depuis longtemps plus lieu d'être. Quel est la responsabilité de nos "grandes écoles" dans cette science de la corruption et la manipulation. La corruption a toujours eu cours et à tous les niveaux mais aujourd'hui, quand l'intérêt personnel occulte l'intérêt national, que les donneurs de leçons ne sont même pas "gris clair" et s'estiment au dessus des lois, on est en droit de se poser des questions sur l'avenir de la République. Le socialisme n'a jamais interdit de gagner de l'argent mais permet à ceux qui en ont honte ou le font de manière pas toujours avouable de se donner bonne conscience.

  • Par géodith - 04/04/2013 - 13:07 - Signaler un abus @ benvoyons

    Vous avez oublié l'ampleur de la crise.. Il n'était pas au courant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Roger Lenglet et Noël Pons

Roger Lenglet : est un philosophe français et journaliste d'investigation. Il a écrit plusieurs livre sur les lobbies. En 2012, il publie avec Olivier Vilain Un pouvoir sous influence - Quand les think tanks confisquent la démocratie chez Armand-Colin. Il est également l'auteur de Lobbying et santé - Comment certains industriels font pression contre l'intérêt général (2009) et profession corrupteur - La France de la corruption, éditions Jean-Claude Gawsewitch (2007).

Noël Pons a été inspecteur des impôts, fonctionnaire au  Service central de prévention de la corruption (SCPC). Il  dispense de nombreuses formations antifraude et  anticorruption en France et à l'étranger.

Il est l'auteur de "La corruption des élites" chez Odile Jacob.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€