Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 20 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

5 manières intelligentes de manger plus de chocolat sans en payer le prix

126 000 tonnes de tablettes de chocolat noir ont beau avoir été vendues en France en 2013, les Français ne sont pas pour autant condamnés à une lente et dangereuse prise de poids. Il suffit de suivre 5 principes fort simples.

Cho-cho-chocolat !

Publié le
5 manières intelligentes de manger plus de chocolat sans en payer le prix

Atlantico : Les Français sont friands de chocolat. En 2013, la vente de tablettes de chocolat noir a progressé de 5% par rapport à 2010, et venait se positionner devant les autres sucreries.  Quels sont vos conseils pour bien manger du chocolat, tout en se préservant contre les effets indésirables ?

Patrick Serog : Voici mes recommandations :
 

Quand l'appétit va, tout va

En premier lieu, il convient de ne pas se frustrer. C'est très important,  et même si cela peut paraître anodin, il faut garder à l'esprit qu'on peut manger du chocolat dès lors qu'on le souhaite, pour peu que l'on reste dans des proportions raisonnables, soit environ 30 grammes par jour, l'équivalent d'une barre individuelle.
 

Utiliser du chocolat râpé plutôt qu'en poudre

La poudre de chocolat est régulièrement, pour ne pas dire le plus souvent, composée à au moins 50% de sucre, ce qui en fait concrètement un ajout en sucre plus qu'en chocolat. Pour saupoudrer un plat, par exemple, il vaut mieux râper son propre chocolat – tout en veillant évidemment à ne pas franchir le seuil des 30 grammes !
 

Pour les plus gourmands…

Certains d'entre nous ont besoin de plus de chocolat que les autres pour ressentir les différents effets que la substance peut avoir sur notre cerveau, comme la bonne humeur, la motivation ou le plaisir. Dans ce cas-ci, le saupoudrage n'est vraiment pas une bonne solution, puisque la concentration en chocolat ne permet pas de saturer les récepteurs sensoriels. Il convient donc de conserver une forme plus "unie" du chocolat pour qu'il puisse être mangé d'un seul coup.
 

Mixité et mélanges

Il arrive parfois que le chocolat forme un accompagnement avec d'autres aliments, comme lorsqu'il est fondu et étalé sur des fruits par exemple. Si cela ne change  rien à la quantité totale de chocolat qui peut être consommée, il convient cependant de veiller à ne pas manger trop gras tout du long du repas. Le chocolat étant particulièrement gras par nature, il pourrait provoquer un surplus difficile à supporter pour l'organisme, et qui se traduirait notamment par des douleurs gastriques, des nausées.
 

Enfin, se faire plaisir

Gardons à l'esprit que la France à un rapport très particulier à la nourriture, et y compris au chocolat. Là où les anglo-saxons mangent pour se nourrir, et donc consomment le chocolat pour ses vertus, les Français ont davantage tendance à manger pour l'instant de plaisir, de convivialité et de partage que cela représente.
 
 

Dans une interview donnée à Foxnews, une nutritionniste américaine présente 5 de ses astuces pour manger du chocolat sans que cela puisse représenter un danger. Aujourd'hui, quelles sont les vertus connues du chocolat ?

Le chocolat dispose, en effet, d'un certain nombre de vertus qui lui sont spécifiques. Aujourd'hui, on sait qu'il a une action certaine sur le circuit de la récompense. Concrètement, manger du chocolat procurera une certaine forme de satisfaction au gens, une sensation de bien-être, parce que le chocolat contient différentes substances qui augmentent la sécrétion de sérotonine, laquelle est responsable de cette sensation, et même l'amplifie. Ce qui signifie, foncièrement, que manger du chocolat peut mettre de bonne humeur. Mais ce n'est pas tout : le chocolat contient également beaucoup d'antioxydants dont on connait le rôle vis-à-vis des phénomènes inflammatoires, qu'ils tendent à diminuer. 
 
On peut donc résumer la situation ainsi : manger du chocolat permet non seulement de stimuler des zones du cerveau qui vont provoquer une sensation de récompense, mais également de lutter un tant soit peu contre diverses inflammations.
 

Y a-t-il des dangers à manger du chocolat ? Ou bien ceux-ci relèvent-ils de la façon dont on consomme le chocolat ?

Le chocolat, comme beaucoup d'autres aliments, peut représenter un danger s'il est consommé de façon excessive. Il faut toujours garder à l'esprit que c'est une denrée chargée en graisse et en sucre. Dès lors, quelqu'un qui en mange énormément sera plus que vraisemblablement victime d'une augmentation des graisses – triglycérides – qu'on retrouve dans le sang, ce qui est susceptible de provoquer de graves accidents. Néanmoins, ce sont des situations qui concernent les individus qui ingèrent une dose plus que conséquente de chocolat, capables d'avaler un ou deux kilogrammes par exemple. Ce qui, en partant du postulat qu'une tablette représente une masse moyenne de 100 grammes, correspond à une fourchette de 10 à 20 tablettes par jour. C'est énorme, et c'est extrêmement dangereux.
 
On rencontre parfois des individus qui souffrent de violents troubles comportementaux qu'on appelle "chocolamanie". En cas de crise, il n'est pas rare qu'ils avalent de telles quantités de chocolat et, forcément, soient ensuite frappés d'une pancréatite aiguë hémorragique. Cela étant, encore une fois, ce n'est pas tant le chocolat qui est à mettre en cause, mais bel et bien la façon dont il est consommé. En l'occurrence, en excès total.
 

Si le chocolat est réputé pour faire grossir, certaines études montrent qu'il est possible de perdre du poids en en mangeant. Comment l'expliquer ?

Le chocolat est érigé en mythe, diabolisé. Le point essentiel de cette question, que je développais déjà dans la partie précédente, c'est la responsabilité du chocolat dans la prise de poids. Il est important de noter qu'un aliment seul ne va pas influencer la prise ou la perte de poids, et le chocolat est un aliment comme un autre. Ce qui signifie donc qu'on peut tout à fait manger du chocolat et perdre du poids, puisque le premier facteur, c'est la façon dont on organise son alimentation et son activité physique. Il est complètement possible, par conséquent, de manger trois à quatre carrés de chocolat au quotidien et de continuer à perdre de la masse grasse, pour peu que le reste de ce que l'on mange soit également surveillé et qu'il y ai une activité physique en parallèle.
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Patrick Serog

Patrick Serog est médecin nutritionniste. Il est membre de la Société française de nutrition et membre du Conseil d’administration de la Fondation Nestlé.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€