Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

139 millions d'€ à gagner : voilà de combien vous auriez réellement besoin pour arrêter de travailler

Ce mardi 19 septembre, la nouvelle cagnotte de l'Euro millions atteindra 139 millions d'euros.

Super cagnotte

Publié le
139 millions d'€ à gagner : voilà de combien vous auriez réellement besoin pour arrêter de travailler

Atlantico : En excluant un tel pactole, en prenant en compte l'achat d'un logement, et en imaginant la situation d'un gagnant remportant la somme de 3 millions d'euros, à quel niveau de vie une telle personne pourrait prétendre, et ce, sans rogner sur son capital ?

Philippe Crevel : Pour trois millions d’euros, tu n’as plus rien ! Pas tout à fait faux même si cela peut aider de gagner un tel montant…

Avec trois millions, notre heureux gagnant décide de s’acheter un bel appartement ou la maison de ses rêves. S’il opte pour le 6ème arrondissement à Paris (100 mètres carrés) ou pour une maison de 150 mètres carrés à Porticcio en Corse avec vue sur la mer, il devra débourser au minimum un  voire deux  millions d’euros. Il lui reste alors de un à deux millions. Quand les taux d’intérêt étaient de 4 à 5 %, il pouvait sans prendre le moins risque et sans toucher au capital récupérer 6000 euros de revenus par mois en ayant placé deux millions en  capital sur le fonds euros d’un contrat d’assurance-vie.

En 2017, il gagnera un peu moins de 3000 euros, une fois les impôts payés. C’est un peu plus que le revenu moyen français mais cela ne permet pas de changer de vie. En outre, il aura du mal à trouver un assureur acceptant qu’il investisse à 100 % en fonds euros. Il devra prendre un minimum de risques mais il pourra gagner plus. S’il souhaite arrêter de travailler à défaut d’être déjà à la retraite, il faudra qu’il cotise à la Sécurité sociale et qu’il se paie une complémentaire santé. Au niveau ISF, il a intérêt àprivilégier les placements financiers qui seront exonérés à partir du 1er janvier 2018. Au niveau de l’immobilier, en revanche, il ne pourra pas y échapper s’il opte pour une résidence principale à 2 millions (il bénéficie néanmoins d’un abattement de 30 % sur sa résidence principale). La logique voudrait qu’il choisisse la location.

Pour valoriser son patrimoine, le bienheureux pourra acquérir des parts de Sociétés Civiles et Placements Immobiliers qui procurent de 4 à 5 % de rendement. En règle générale le capital est investi dans des fonds de commerce et dans les bureaux. Il pourra loger ses SCPI dans son contrat d’assurance-vie afin de bénéficier du régime fiscal attractif de ce produit. Mais attention, le régime fiscal devrait changer le 1er janvier 2018. Il devra donc placer son argent avant cette date. Après, s’il verse plus de 150 000 euros sur son contrat, le taux passera de 23 à 30  sur les revenus qui en seront issus. S’il opte pour de la pierre papier, il est probable qu’elle soit soumise à l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

Par souci de diversification, il pourra également placer une partie de son pactole sur des titres étrangers via ou non des organismes de placements collectifs ainsi que sur des titres de différents secteurs d’activité. Il aura intérêt à ouvrir un Plan d’Epargne d’Actions qui ne sera touché par la réforme de la Flat Tax. Dans le PEA, les revenus et les plus-values sont exonérés d’impôt sur le revenu, ne supportant que les prélèvements sociaux. Néanmoins, pour bénéficier de ce régime attractif, le PEA doit avoir au moins 5 ans d’existence. Il pourra aussi avoir un compte titre qui sera assujetti sur option à la Flat Tax à 30 % à partir du 1er janvier 2018. Cette taxe remplacera le barème de l’IR et les prélèvements sociaux qui devraient passer de 15,5 à 17,2 % toujours au 1er janvier prochain du fait de l’augmentation de la CSG.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 19/09/2017 - 23:16 - Signaler un abus Merci Crevel!

    Je choisis l'option trois...

  • Par trotro75 - 20/09/2017 - 10:01 - Signaler un abus Et l'autre option

    Moi je choisis l'option 4, je gagne les 139 millions d'euros...

  • Par henir33 - 20/09/2017 - 18:43 - Signaler un abus bof

    quand on gagne 50 millions on peut manger son capital sur 50 ans cela fait 1 million par an ca va ...

  • Par DrPal - 21/09/2017 - 08:37 - Signaler un abus Que d'emmerdes!

    Quel est l'intérêt de pioncer dans des suites de palaces? Une fois que tu as fait mille bornes dans une Bentley, tu montes dedans comme dans n'importe quelle bagnole. Tu perds tes vrais amis, les faux amis te harcèlent, les jaloux te haïssent. Si tu t'occupes toi-même de ta fortune, c'est un max de soucis, d'arnaques, de méfiance permanente, de matraquage fiscal, de risques de contrôles, pire que d'aller bosser tranquillement comme tout le monde. Si tu délègues, tu perds le contrôle, tu te fais pomper, et tu t'emmerdes du matin au soir. Donc tu achètes n'importe quoi, tu fais la nouba, tu picoles, tu trompes et tu perds ta femme pour des putes qui te filent la chtouille. Merci bien, moi, je joue pas!

  • Par ISABLEUE - 21/09/2017 - 10:16 - Signaler un abus ha ha et vous avez oublié les honoraires

    de l'avocat fiscaliste... non, moi je pars en Espagne , au soleil maison et piscine et je m'occuper d'animaux. Vivre avec un jet, des voitures de luxe etc.. pas bon... Au contraire, si on peut se payer du bon temps, se baigner, lire, faire la sieste.. pas besoin d'être millionnaire. Juste quitter la France .

  • Par assougoudrel - 21/09/2017 - 15:22 - Signaler un abus Je ne risque pas d'être millionnaire

    Très jeune, j'ai joué et gagné dès ma première mise, ce qui n'est pas bon. J'ai commencé à jouer aux courses et heureusement, j'ai arrêté de suite. Depuis, je n'achète même pas un jeu à gratter. Par contre, j'ai beaucoup d'objet chinés de valeur que j'ai dans un local. Depuis quelque temps, comme le cristal n'est pas cher, je collectionne les belles carafes et objets en cristal de Lorraine, des Murano et autres. comme tout et cyclique, un jour,mes enfants auront de quoi s'amuser (ou se battre). Le jeu ce n'est pas pour moi.

  • Par Alain Proviste - 21/09/2017 - 22:09 - Signaler un abus Une Priorité :

    Partir sous des cieux fiscaux plus cléments. Évidemment plus on a de sous et mieux ça se présente. Il faut accessoirement gérer la vie de famille, notamment l'éducation des enfants. S'installer dans un pays chaud exotique est plein de charme mais les écoles ????? Gaffe aux cyclones aussi en ce moment, voire aux tremblements de terre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Crevel

Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€