En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 5 heures 57 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 7 heures 52 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 9 heures 3 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 12 heures 18 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 13 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 6 heures 11 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 7 heures 21 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 8 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 9 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 15 heures 46 min
03/11/2019 - 15:26
Vents violents

Les images des dégâts dans le Sud-Ouest après le passage de la tempête Amélie

La tempête Amélie, la première de l'hiver, s'est abattue le dimanche 3 novembre sur les départements de la façade atlantique. Les habitants ont découvert ce matin des arbres arrachés et des débris sur les routes dans le Sud-Ouest.  

Des creux de plusieurs mètres ont été constatés au large. Les rafales de vent ont dépassé les 150 km/h. 

La vigilance orange vents violents a finalement été levée pour 10 départements de l'arc Atlantique et du Sud-Ouest à midi. 

"De forts déferlements de vagues" sont néanmoins attendus et redoutés sur le littoral. 

Le vent a donc soufflé très fort cette nuit de samedi à dimanche dans le Sud-Ouest et jusqu’au Massif central. 

Les plus fortes rafales on t été mesurées avec notamment 163 km/h au Cap Ferret en Gironde, 148 km/h à Messanges et 138 km/h à Biscarrosse dans les Landes, 128 km/h à Socoa dans les Pyrénées-Atlantiques et 104 km/h à Bergerac en Dordogne.

À la mi-journée, les services de secours ont fait état de trois blessés légers -dont un hospitalisé- dans les Pyrénées-Atlantiques, victimes notamment de chutes de branches, selon la préfecture. Dans les Landes, 47 personnes ont été évacuées d’un camping à Aureilhan.

Environ 140.000 foyers se sont retrouvés privés de courant ce dimanche matin. 

Plusieurs trains TER ont été annulés ou reportés. Le trafic ferroviaire a été interrompu entre Pau et Bordeaux, Bayonne et Bordeaux, Mont de Marsan et Bordeaux pour des obstacles sur la voie et des incidents relatifs à l’alimentation électrique. 

Selon des informations de la rédaction de Sud-Ouest, un tronc d’arbre est tombé sur le toit du groupe scolaire de Lacanau en Gironde. Une partie du faux-plafond du casino, récemment inauguré, de Mimizan a également été emportée. 

Le Sud-Est de la France s'est également retrouvé sous les eaux après une nuit de violents orages. Les départements des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes ont en effet été particulièrement touchés. 

A Marignane, l'eau est montée jusqu'à un mètre par endroits. La ville de Nice a connu des précipitations équivalentes à un mois de pluie en une heure. Dans le Sud-Est, des habitants ont été surpris par ces très fortes pluies dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3 novembre. Cette région n'avait pas été placée en vigilance orange pluie et inondation, à l'approche de la tempête Amélie. 

Publié le 03/11/2019 - 15:26
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires