En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 23 min 12 sec
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 2 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 2 heures 50 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 3 heures 24 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 4 heures 5 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 5 heures 31 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 18 heures 54 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 1 heure 13 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 1 heure 49 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 2 heures 46 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 4 heures 17 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 5 heures 28 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 18 heures 22 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 20 heures 52 sec
14/08/2018 - 21:37
Terrible drame

Italie : au moins 30 morts après l'effondrement d'un viaduc à Gênes

Une partie d'un viaduc d'une autoroute s'est effondrée à Gênes en Italie. Selon le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, 30 victimes sont à déplorer, d'après un nouveau bilan.

L'Italie fait face à un catastrophe effroyable. Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est éffondrée ce mardi 14 août à Gênes. Le pont Morandi s'est effondré vers midi. Plusieurs dizaines de mètres de route sont manquants, dans une zone habitée. Le viaduc a été construit sur l'autoroute A10 dans les années 1960. D'importants travaux de rénovation avaient d'ailleurs été menés en 2016. 

Des morceaux du viaduc se sont effondrés sur une voie ferrée, des immeubles et une rivière en contrebas.    

Cette tragédie est intervenue alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises. Un orage violent s'abattait sur la région, selon les pompiers.  

Le directeur des urgences de la ville, Francesco Bermano, a donné le chiffre de "dizaines de victimes parmi ceux qui sont tombés dans le viaduc et ceux qui sont restés coincés sous les décombres", selon des informations de Rainews.

Selon le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, cité par le Corriere della Serra, au moins 11 personnes sont décedées. Le dirigeant politique suit la situation "minute par minute". 

Selon un nouveau bilan à 15h13, Edoardo Rixi, le vice-ministre des Transports, a indiqué que 22 victimes sont à déplorer. Présent sur les lieux du drame, il a indiqué qu'il y avait "au moins une vingtaine de voitures impliquées". Le bilan pourrait donc encore s'aggraver dans les heureus qui viennent. 

De nombreux témoins ont parlé d'une "scène d'apocalpyse".  

Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a apporté de nouvelles informations sur le bilan aux alentours de 16h. Au total, 30 personnes sont mortes dans la catastrophe. "Beaucoup de blessés graves" sont à déplorer. Le bilan "risque de s'alourdir", selon le ministre.   

Plus de 200 pompiers et des équipes cynophiles sont mobilisés afin de retrouver des survivants et pour parvenir à extraire les corps des victimes au milieu des décombres. Lors de l'effondrement du pont, les camions et les voitures ont été précipités dans le vide, 45 mètres plus bas. Selon le chef de la protection civile italienne Angelo Borrelli, au moment du drame, près de 30 à 35 voitures se trouvaient sur le viaduc, ainsi que trois poids lourds

La région de la Ligurie était en vigilance orange pour les orages et les pluies au moment de la catastrophe.  

La maire de Rome, Virginia Raggi, a affiché sa solidarité face à ce drame effroyable.

"Une énorme tragédie. Rome exprime son soutien à la ville de Gênes, aux parents des victimes et aux blessés de l'effondrement".

Selon des informations de La Repubblica, plus de sept personnes grièvement blessées ont été accueillies à l'hôpital Villa Scassi de Gênes. Les individus concernés présentent des blessures traumatiques et des fractures multiples. Une cellule psychologique et psychiatrique a été mise en place pour aider les témoins de la scène et de cette catastrophe surréaliste. 

Giuseppe Conte, le président du Conseil, va se rendre sur place, dans la ville de Gênes dans la soirée. Il est attendu aux alentours de 19 heures. Il a indiqué être "en contact constant" avec le vice -ministre Danilo Toninelli et avec le chef de la protection civile Angelo Borrelli. Giuseppe Conte a tenu à saluer et à remercier les équipes de secours.  

Le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, a affiché sa fermeté dans le cadre d'une conférence de presse. Il a notamment tenu à prendre "l'engagement devant les Italiens d'aller au bout pour déterminer les responsabilités d'un désastre inaceeptable parce que ce n'est pas possible de travailler et mourir comme ça en 2018. (...) Je ferai tout pour avoir les noms des respeonsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie (...) Il y a une bonne partie de l'Italie qui doit être mise en sécurité. S'il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l'argent que nous devrions mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continue rà respecter ces engagements ou de mettre la sécurité des Italiens avant tout. De toute évidence, je choisis la deuxième option."  

D'après Matteo Salvini, des changements drastiques pourraient même être apportés dans la politique de la ville, dans les transports, pour l'architecture et au coeur des infrastructures à l'avenir en Italie, à la suite de cette catastrophe effroyable.

"Il y a des doutes sur la logique à continuer à utiliser des axes comme celui-ci. C'est pour cela qu'il faut renforcer la sécurité et faire un choix partout où au même endroit passent des routes, des voies ferrées, des écoles, des fleuves et des barrages. Il y a beaucoup de dépenses à faire". 

Le pont, inauguré en 1967, faisait 1 182 mètres de longueur. Il a été conçu par Riccardo Morandi. La société italienne d'autoroutes, Atlantia, a dévissé à la Bourse de Milan, suite à cette catastrophe. Le titre a perdu 10,1%. Selon la compagnie, "des travaux de consolidation étaient en cours sur la base du viaduc. Les travaux et l'état du viaduc faisaient l'objet d'activités constantes d'observation et de vigilance de la part du tronçon de Gênes. Les causes de l'écroulement feront l'bjet d'analyses approfondies dès qu'il sera possible d'accéder en toute sécurité aux lieux". 

Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, a précisé que l'ambassade de France à Rome et que le consulat général à Milan "suivent en temps réel l'évolution de la situation sur place (...) afin que soit vérifiée la présence éventuelle de Français sur les lieux du drame".

Giuseppe Conte, le président du Conseil italien, est arrivé sur place, à Gênes en début de soirée. Il effectue ce déplacement avec son vice-ministre des Transports, Edoardo Rixi. qui a d'ailleurs annoncé que le pont de Morandi "devra être démoli", tout en ayant conscience que cela aura "de graves conséquences sur la ville" de Gênes.  

Les secouristes sont toujours mobilisés sur place sur les amas de ferraille et de béton.Tous les moyens vont être mis en oeuvre pour tenter de trouver des survivants sous les décombres dans la nuit de mardi à mercredi. Beaucoup de questions restent encore sans réponse. Les causes exactes de ce drame devront être déterminées dans le cadre de l'enquête.  

Un ringraziamento alle centinaia di professionisti e volontari impegnati da ore nei soccorsi e una preghiera per le vittime e per le loro famiglie.
Andremo fino in fondo per accertare le responsabilità di questo disastro immane. pic.twitter.com/oCXt85gjMC

— Matteo Salvini (@matteosalvinimi) 14 août 2018

Stiamo seguendo minuto per minuto la situazione del crollo del ponte di Genova, ringrazio fin da ora i 200 Vigili del Fuoco (e tutti gli altri eroi) che stanno già adesso lavorando per salvare vite. pic.twitter.com/QHkeaZi9zy

— Matteo Salvini (@matteosalvinimi) 14 août 2018

 

C’est en Italie, en Europe. À Gênes.
Le viaduc autoroutier qui s’est effondré. Terrible. pic.twitter.com/x1x90E5d8O

— 𝔾𝕦𝕚𝕝𝕝𝕒𝕦𝕞𝕖 𝔸𝕦𝕕𝕒 ⭐️⭐️ (@GuillaumeAuda) 14 août 2018
 
 

Nos pensées vont aux victimes, à leurs proches et à tout le peuple italien. La France est aux côtés de l’Italie dans cette tragédie et se tient prête à apporter tout le soutien nécessaire. #Genova #Gênes

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 14 août 2018

 

Émotion à la vue des premières images du drame qui frappe nos amis italiens à #Gênes. La @VilledeNice est solidaire. J’ai demandé aux services de la Ville et au @CHUdeNice de regarder comment nous pourrions aider nos voisins. pic.twitter.com/buhl7neV9F

— Christian Estrosi (@cestrosi) 14 août 2018
 

Crollo del #PonteMorandi a #Genova. La #CroceRossa è sul posto con squadre di soccorso speciale e unità cinofile #UnItaliaCheAiuta pic.twitter.com/gFxF1iMx0v

— Croce Rossa Italiana (@crocerossa) 14 août 2018

 

Continuano le operazioni di soccorso della #CroceRossa Italiana a #Genova a seguito del crollo del #PonteMorandi. Sul posto sono già pronte anche le squadre di supporto psicologico. #UnItaliaCheAiuta pic.twitter.com/kynvjwk4Tb

— Croce Rossa Italiana (@crocerossa) 14 août 2018

Prosegue il sopralluogo nella zona del disastro del Ponte #Morandi, ora insieme al presidente del consiglio Giuseppe Conte. #Genova pic.twitter.com/ub86jjzvqh

— Edoardo Rixi (@edorixi) 14 août 2018

 

Prosegue il sopralluogo nella zona del disastro del Ponte #Morandi, ora insieme al presidente del consiglio Giuseppe Conte. #Genova pic.twitter.com/ub86jjzvqh

— Edoardo Rixi (@edorixi) 14 août 2018
Publié le 14/08/2018 - 21:37
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires