En direct
Best of
Best Of
En direct
22/06/2018 - 15:34
Lanceur d’alerte
Roberto Saviano accuse Matteo Salvini d’être lié à la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta
Le journaliste italien Roberto Saviano (auteur de Gomorra) est au coeur d’une violente polémique avec le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini. La pression vient de monter d’un cran avec de très lourdes accusations.

Le ministre de l’Interieur Matteo Salvini du nouveau gouvernement italien est en plein conflit ouvert avec le lanceur d’alerte, le journaliste et scénariste Roberto Saviano. Matteo Salvini, de la Ligue (extrême droite), a menacé de retirer la protection policière du journaliste Roberto Saviano. L’auteur de Gomorra et d’Extra Pure avait vivement critiqué Matteo Salvini ces derniers jours. La tension entre les deux hommes vient de franchir un nouveau cap ces dernières heures. 

Roberto Saviano a accusé Matteo Salvini d’avoir des liens supposés avec la mafia calabraise, la’Ndrangheta. Suite à ses publications dans sa carrière, Roberto Saviano a été menacé de mort par la mafia napolitaine, la Camorra. Il vit depuis sous protection policière depuis 2006. L’écrivain italien a récemment critiqué la politique du nouveau gouvernement italien sur l’immigration. Ce long texte a été publié par la rédaction du Monde cette semaine
 
Matteo Salvini a donc répliqué en indiquant, sur une radio italienne, qu’il serait utile d’évaluer si le journaliste avait encore besoin de la protection policière. 
 
Roberto Saviano a donc publié une nouvelle vidéo ce jeudi sur Facebook. A la manière de certains épisodes de la saison 1 de la série Gomorra, adaptée de son enquête, le journaliste dénonce les liens parfois étroit entre la politique, les dirigeants locaux et les organisations mafieuses. Dans la vidéo de jeudi, le lanceur d’alerte s’en est directement pris à Matteo Salvini, le nouveau ministre de l’Intérieur. Le patron de la Ligue a été élu sénateur de la région de Calabre, en mars  : 
 
"Salvini est connu aujourd'hui comme le ministre de la pègre. Durant une visite à Rosarno, il y avait au premier rang des hommes de la famille Pesce, une famille historique de la 'Ndrangheta de Rosarno, affiliée à la famille Bellocco, une puissante famille de narcotrafiquants. [Matteo Salvini] ne se souvient pas des liens entre la Ligue du Nord et la 'Ndrangheta" [et de] l'argent reçu par la formation d'extrême droite par l'organisation criminelle. Ces dernières années, j'ai subi une pression énorme, celle du clan des Casalesi et des narcos mexicains. Et donc tu crois que je dois avoir peur de toi ? Bouffon." 
 
Dans le Corriere della sera de vendredi, Roberto Saviano a dénoncé le climat "fétide" qui règne dans son pays. 
 
Publié le 22/06/2018 - 15:34
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 22/06/2018 - 16:06
Et ça commence,
la gauche italienne ne lâche pas le morceau si facilement. Maintenant pour le reste, tout est tellement imbriqué là-bas, qu'on doit pouvoir prouver tout, et en même temps, son contraire. C'est comme chez nous, en somme...