En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 10 heures 28 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 11 heures 30 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 17 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 18 heures 11 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 18 heures 28 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 10 heures 48 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 14 heures 31 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 14 heures 52 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 18 heures 42 min
Revue de presse des hebdos

Immigration : ce déni de réalité qui obscurcit tout, racisme : la réponse de Christiane Taubira à "Minute" et à la gamine de 13 ans, police du FN : les résultats inquiétants

Publié le 22 novembre 2013
Mais aussi "les vrais chiffres" de l’insécurité, "le rapport qui accuse" de "Valeurs actuelles" sur la criminalité et son étrange catalogue des délits par nationalité... En ces temps de crise, et même en 2013, le problème, c'est toujours l'Autre, on dirait…
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi "les vrais chiffres" de l’insécurité, "le rapport qui accuse" de "Valeurs actuelles" sur la criminalité et son étrange catalogue des délits par nationalité... En ces temps de crise, et même en 2013, le problème, c'est toujours l'Autre, on dirait…

 

“ Exclusif. Insécurité : les vrais chiffres ”, hurle “ L’Express ” en couv. "Les nouveaux barbares. Exclusif. Criminalité : le rapport qui accuse ”, brame “ Valeurs actuelles ”. “ Immigration : l'enquête qui dérange ”, rue “ Le Point ”. Se sont donné le mot, on dirait, les hebdos… C’est quoi, cette avalanche de unes “ sensibles ” ? C’est pour mieux nous informer ou pour mieux nous effrayer ? Par les temps qui courent, vu la sérénité ambiante…, on espère qu’ils savent ce qu’ils font les journaux, qu’ils n’agitent pas le chiffon rouge, juste histoire de nous appâter et de vendre du papier, hmmm ?

 

“ Insécurité : les vrais chiffres ”

“ La sécurité, au même titre que le produit intérieur brut, commence “ L’Express ”, est un indicateur de l’état d’un pays, et suscite bien des questions. Où subit-on le plus de cambriolages ? Quels sont les secteurs préservés des agressions physiques ? Pour le savoir, “ L’Express ” a conduit ces derniers mois une enquête inédite en analysant la situation de la criminalité et de la délinquance ville par ville, à partir de données recensées dans le rapport “ Criminalité et délinquance constatées en France en 2012 ”, paru en août 2013 ”. Et ça donne quoi ? 

 

Le Massif central calme, la Seine-Saint-Denis violente…

Concernant “ les violences aux personnes ”, le magazine indique que “ les secteurs les plus calmes se situent dans le Massif central et dans le grand Sud-Ouest. (…) A l’autre bout du tableau, en zone police, les commissariats les plus touchés sont tous situés en Seine-Saint-Denis (…). En zone gendarmerie, le secteur très urbanisé de Montmorency (Val d’Oise) se révèle le plus dangereux, devant deux régions touristiques : Saint-Tropez et le sud-est de la Corse. Juste derrière, pointent deux zones plus rurales, autour de Cambrai (Nord) et de Vitry-le-François (Marne) ”. Et “ L’Express ” en tire quelle analyse ? Mystère et boule de gomme. Même topo en ce qui concerne “ les atteintes aux biens ”, “ les violences physiques crapuleuses ”, “ les cambriolages ” et “ les vols d’automobiles ”… “ Avec la Mayenne, l’Auvergne et le Limousin comptent parmi les régions où on vole le moins d’automobiles ”, conclut l’hebdo. Tu parles d’une info !

 

Le “ rapport qui accuse ” de “ Valeurs actuelles ” : un document confidentiel émanant du Ministère de l’Intérieur

Passons au “ rapport qui accuse ” de “ Valeurs actuelles ”… Il s’agit, nous dit le mag, d’un “ document confidentiel (…) un rapport du ministère de l’Intérieur sur la criminalité organisée en France, destiné aux responsables de la police et de la gendarmerie nationale, ainsi qu’aux décideurs administratifs et judiciaires impliqués dans la lutte contre l’insécurité. Son auteur : le Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco). (…) L’état des lieux dressé par ce rapport est à la fois rassurant, car il prouve que nos services ont une connaissance précise de ces organisations, et inquiétant, car il confirme que l’ingéniosité des criminels n’a pas de borne ”. Ah ? Mais encore ?

 

Le catalogue des “ spécialités ” criminelles par nationalité de “ Valeurs actuelles ”

Nourri d’extraits du rapport du “ Sirasco ”, l’article dresse un véritable catalogue des “ spécialités ” criminelles par nationalité. On apprend ainsi que les Géorgiens sont des “ voleurs d’élite ”. “ Fortement structurées, hiérarchisées sur un modèle pyramidal selon un fonctionnement quasi militaire, indique en effet le journal, les organisations russophones sont contrôlées par la bratva ou “ fraternité criminelle ” dominée par la caste des “ voleurs dans la loi ” (vory-v-zakone), une élite cooptée au cours de cérémonials et soumise à un code d’honneur strict ”. Concernant les “ groupes criminels roumains, “ Valeurs actuelles ” précise qu’ils “ se caractérisent par leur très grande mobilité. Ils sont structurés de manière pyramidale et spécialisés par domaines de criminalité ”. Les Marocains, eux, donnent dans “ le trafic de résine de cannabis, mais également celui de cocaïne à destination de la France ”. “ Les groupes ouest-africains sont bien implantés dans les filières de prostitution, fournissant les victimes exploitées par leurs compatriotes en France ”. Quant aux “ Chinois originaires de la province du Zheijiang, qui tiennent actuellement l’économie de la diaspora asiatique en France ”, ils “ se caractérisent par leur dynamisme dans les commerces de bouche (…). Ce système économique, qui génère d’importantes marges en Europe, est fondé sur un mode de financement intracommunautaire opaque, à base de capitaux aux origines inconnues et de remboursement contraignant ”. Etonnante, cette petite typologie… Et les Français, ils n’ont pas de spécialité criminelle, eux ?

 

Les Français responsables de 80 % des infractions criminelles

La question se pose d’autant plus que le rapport sur lequel “ Valeurs actuelles ” fonde son article porte sur “ la criminalité organisée en France ”, pas sur la criminalité des étrangers en France… Cerise sur le gâteau : l’hebdomadaire apporte à la toute fin de son papier une “ précision importante : si les groupes mafieux étrangers développent leur présence dans l’Hexagone, indique-t-il, les activités illicites des organisations françaises représentent encore 80 % des infractions liées à la criminalité organisée ”. Ah, ben, ça, alors ! En voilà une drôle de manière d’informer : axer tout un article sur la criminalité des étrangers responsables de 20 % des infractions, et ne rien dire de celle des Français, coupables des 80 % restants…

 

La mondialisation n’a pas provoqué d’invasion

La couv “ Immigration : l'enquête qui dérange ” du “ Point ” est-elle du même tonneau ? Fort heureusement, non. Si l'enquête réalisée par le mag est “ dérangeante ”, c’est parce qu’elle bat en brèche toutes les idées reçues sur la question de l’immigration, qu’elle nous met face à notre “ déni de la réalité ”. Concernant le “ taux d’émigration, qui rapporte les migrations à la population mondiale, il ne s’est accru que de 2, 5 à 3, 2 % (entre 1970 et 2013), nous dit le journal, pour commencer. (Et) seulement près de la moitié des migrations internationales ont lieu des pays du Sud vers les pays du Nord, les autres s’effectuant du Sud vers le Sud ou du Nord vers le Nord. La mondialisation n’a pas provoqué une invasion, dans les pays riches, d’immigrés en provenance des pays pauvres ”.

 

La France, pays le plus fermé de l’OCDE après le Japon

Autre enseignement, pour le moins remarquable : si “ la France accueille en moyenne chaque année depuis le début du XXIe siècle environ 200 000 migrants (soit l’équivalent d’une ville comme Rennes, (comme l’)avait dit Claude Guéant, pour mieux faire comprendre que c’était sans doute un peu trop), cela ne représente toutefois que 0, 33 % de la population française. A titre de comparaison, note “ Le Point ”, l’Allemagne a accueilli sur son sol en 2012 plus de 1 million de migrants. “ Avec son taux d’immigration, la France est l’un des pays les plus fermés de l’OCDE : seul le Japon, réputé pour être quasi hermétique, a un taux plus faible ”, observent (les économistes Xavier Chojnicki et Lionel Ragot) ”. Ah, ça, si on s’attendait…

 

L’écart entre le “ ressenti ” et la réalité

C’est qu’il y a une différence, et une grande, entre notre “ ressenti ” et la réalité… “ Le Point ” le souligne : “ l’ampleur du phénomène migratoire est, partout dans le monde, largement surestimée par les opinions publiques, ce qui contribue beaucoup au fait que le “ ressenti ” de son impact économique le soit aussi. Un sondage réalisé par le German Marshall Fund indique ainsi qu’aux Etats-Unis les personnes interrogées évaluent en moyenne à plus de 40 % la part de la population immigrée alors qu’elle n’est en réalité que de 12, 5 %. En France, selon le même sondage, les Français évaluent à 25 % la population immigrée alors qu’elle n’est que de 8, 2 % ”. On en projette, quand même, des choses… 

 

Les immigrés font plus appel aux aides sociales que les Français

Comme on ne peut pas passer en revue toutes les infos du dossier (dont on vous recommande fortement la lecture), venons-en à des questions plus délicates… “ Ce qui est vrai, nous dit l’hebdo, c’est que les immigrés non originaires de l’Union européenne font plus fréquemment appel aux aides sociales que les Français. Ils sont 3, 8 fois plus représentés que les natifs parmi les bénéficiaires du RMI, 2, 2 fois plus dépendants des aides au logement, 1, 6 fois plus nombreux à recevoir une allocation chômage et ont 1, 4 fois plus recours aux aides à la famille ”. Aha… ça veut dire qu’ils viennent chez nous pour profiter du système, ça… Raté ! Comme le rappelle en effet “ Le Point ”, “ les immigrés clandestins de Sangatte rêvent tous de partir en Angleterre, alors même que l’Etat-providence y est beaucoup moins généreux qu’en France ”. Mais quelle peut donc être l’explication à cette surreprésentation des immigrés parmi les bénéficiaires des aides sociales ?

 

Quand la surconsommation d’aides sociales pointe en direction d’une intégration défaillante

“ La surconsommation par les immigrés d’aides sociales, qu’on retrouve de la même façon dans les autres pays riches, semble s’expliquer plus simplement par le fait qu’ils constituent une population dans l’ensemble peu qualifiée et défavorisée, par ailleurs discriminée sur le marché du travail, donc naturellement plus susceptible de percevoir des prestations que la moyenne des natifs ”. Hou, c’est un peu facile, ça, comme argument… Ta-ta-ta, attendez, “ Le Point ” n’a pas fini : “ Mieux un immigré est intégré, écrit-il, moins il touchera d’aides sociales ”. Ah, ça, c’est pas faux, c’est même assez logique… Ca voudrait donc dire que si les immigrés ont plus recours aux aides sociales que nous, c’est parce que nous ne savons pas les intégrer ? Exactement. Oh, mais c’est intéressant, ça, ça mérite d’être creusé…

 

“ Notre modèle d’assimilation ne fonctionne plus parce que l’immigration a changé de nature ”

Malin, “ Le Point ” a eu l’idée d’interroger la sociologue Malika Sorel-Sutter sur le sujet. “ Non seulement il y a un déni de réalité sur l’immigration, qui est source de malaise, de frustrations, voire de colère, dit-elle, mais notre modèle d’assimilation ne marche plus. L’immigration s’accompagne de plus en plus de la remise en question des principes républicains. Principalement parce que l’immigration a changé de nature. Dans les années 70, les deux tiers des immigrés étaient d’origine européenne et partageaient de ce fait avec le peuple français le même héritage culturel. La situation s’est inversée. L’immigration provient désormais en forte proportion de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de la Turquie, du Mali. Les Chinois, qui font désormais partie du peloton de tête des migrants, semblent, eux, s’insérer plus facilement dans la société. S’intègrent-ils pour autant dans la communauté française ? Nous disposons de peu d’études sur le sujet. Une chose est sûre : l’arrivée continue de migrants extraeuropéens a produit un réenracinement dans les mœurs du groupe culturel d’origine ”. C’est-à-dire ?

 

La volonté d’intégration des immigrés a fait place à la volonté d’imposer à la société d’accueil les normes culturelles des pays d’origine

“ Les parents, très présents sur le plan éducatif, privilégient la reproduction par leurs enfants des codes de la société d’origine plus que l’intégration à la culture du pays d’accueil, explique Malika Sorel-Sutter. On vient vivre sur le sol français, mais pas avec les Français et encore moins sous le regard de Marianne. (…) La volonté d’intégration que l’on observait dans le passé de la part des musulmans des précédentes générations cède la place à la volonté d’imposer à la société d’accueil les normes culturelles des pays d’origine. Les travaux du Haut Conseil à l’intégration en témoignent ”. Aïe, là, on touche à de l’hypra-sensible…

 

Quand l’Etat tourne le dos à l’intégration et envisage “ l’inclusion ”

Du tellement sensible que l’Etat, hésitant à trancher, essaie tant qu’il peut d’arrondir les angles — un peu trop, d’après Malika Sorel-Sutter : “ La mode, dit-elle, est aux “ accommodements raisonnables ”. Cela crée des tensions, car les Français, comme le montrent sondages et enquêtes d’opinion, sont attachés à la laïcité, à la mixité et à la nécessité de cantonner la religion à l’espace privé. La responsabilité de l’Etat est énorme. Il octroie la nationalité française à des personnes qui n’ont pas encore réussi leur processus d’intégration, ce qui a pour conséquence d’alimenter la résistance à l’intégration culturelle de leurs enfants, puis son rejet pur et simple. L’Etat, ce n’est pas seulement les élites politiques, mais aussi la myriade d’acteurs publics et hauts fonctionnaires qui ont peu à peu tourné le dos au modèle français de l’intégration. Le gouvernement actuel s’apprête à lui donner le coup de grâce avec l’intronisation d’un nouveau concept, l’ “ inclusion ”. En substance, on ne demandera plus aux immigrés et à leurs enfants de s’adapter aux principes et valeurs de notre République, mais aux Français de changer leur regard ”. Sacré renversement… dont rien ne dit qu’il est justifié ni surtout souhaitable, dans la mesure où “ l’inclusion ” a de grandes chances d’accentuer les crispations… pas de nous aider à vivre harmonieusement ensemble.

 

L’immigration ne pèse pas sur les finances publiques

La faillite de notre modèle d’intégration, en voilà un gros souci… sur lequel on aimerait que nos instances dirigeantes réfléchissent à deux fois, ou autrement… En attendant, et faute de mieux ( ?), capitalisons sur la conclusion du dossier “ Immigration ” du “ Point ”. “ L’immigration ne peut être tenue pour responsable des déficits publics. Au contraire, affirme le mag. Dans ses 34 pays membres, l’OCDE estime que l’immigration présente en moyenne un impact budgétaire légèrement positif : + 0, 35 % du PIB. (…) Il est en revanche négatif en Allemagne (- 1, 13 point du PIB) et en France (- 0, 52 point) à cause d’une immigration moins qualifiée et moins rémunérée, et surtout beaucoup plus âgée (du fait des immigrés arrivés dans les années 60 qui perçoivent aujourd’hui des retraites et ont des dépenses de santé relativement élevées). (…) Sur le long terme, toutefois, ces différences s’estompent : les immigrés en Suisse qui aujourd’hui rapportent beaucoup aux finances publiques du pays vont vieillir et finiront par lui coûter également beaucoup. Sur la longue période que représente une vie, l’immigration, qu’elle soit qualifiée ou non, contrainte (regroupement familial) ou choisie (sélection des travailleurs), présente un impact à peu près neutre sur les finances publiques d’un pays ”. C’est bon, on peut passer à autre chose, là ?

 

Racisme : Taubira rompt le silence

Padtafait. Après l’immigration, désolée, on est un peu obligée de parler “ racisme ”. C’est pas comme si on avait le choix, en même temps… Ah, l’est chouette, la période qu’on vit… tellement généreuse, et tellement caricaturale — exemplaire d’une période de crise, quoi (où l’on note que, malgré l’expérience, le savoir, le recul qu’on est censé avoir sur l’Histoire et ses redites, on se heurte toujours aux mêmes clichés, et aux mêmes blocages). Passons. Dimanche dernier, nous apprend “ Le Nouvel Observateur ”, “ quatre cents personnes ” ont manifesté leur soutien à la ministre de la Justice Christiane Taubira lors d’une soirée organisée en son honneur au cinéma “ Le Saint-Germain-des-Prés ”. “ Elle qui, jusque-là, ne s’était exprimée qu’en termes généraux sur cet incident a, pour la première fois, évoqué les attaques dont elle a été la cible ”, rapporte l’hebdo. Et qu’est-ce qu’elle a dit, Christiane ?

 

“ Entendre cela nous transforme en singes muets ”

“ Je suis triste pour cette enfant (de 13 ans qui avait brandi une peau de banane et comparé la ministre à une guenon, ndlr). J’ai envie de lui envoyer de l’affection protectrice ”, a déclaré Christiane Taubira, avant d’ajouter : “ Qu’une enfant puisse prononcer des propos de cette nature en dit long sur les dangers de cette société. (…) Nous ne vivons pas sous la loi de la jungle, nous vivons sous l’empire du droit ”, a-t-elle affirmé. Avant de scander : “ Refus du racisme, refus de l’antisémitisme, refus du rejet, c’est sous ce règne-là que nous vivons. C’est cela qui a été transgressé. Lorsqu’on connaît l’histoire de ce pays, entendre cela nous sidère et nous transforme en singes muets ” ”. Touché.

 

Quand BHL veut faire de Christiane Taubira une nouvelle “ Marianne ”

“ C’est à l’initiative de Bernard-Henri Lévy, le maître de cérémonie, et de sa revue, “ La règle du jeu ” qu’était réuni ce “ petit cénacle ”, précise “ L’Obs ”. (…) BHL s’est fait lyrique, évoquant “ l’affaire Dreyfus ” et dénonçant la léthargie républicaine ”. “ Ce que nous avons admiré, a-t-il dit à l’adresse de la ministre, c’est la façon dont vous avez résisté à la tentation de donner à cette infamie une portée politique ”, voyant dans son comportement “ un grand et bel exemple de morale républicaine ”. Reprenant une idée de Yann Moix, il a suggéré que “ peut-être ” il faudrait envisager “ qu’un jour ” Marianne ait les traits de Christiane Taubira. “ Je m’y opposerai au nom du droit à l’image ”, a répliqué la ministre, prête à faire “ acte d’autorité ”. “ Il y a quarante ans, cela aurait été acceptable… Vous ne pouvez pas infliger ça aux Français ”, a-t-elle ajouté ”. Bien joué, Christiane… un peu plus, et on était reparti pour une nouvelle polémique sur la “ Marianne noire ”… dans la situation où on est, tu imagines ! Ah, elles en ont des bonnes idées, les têtes pensantes de Saint-Germain-des-Prés ! Cela dit, Christiane, pssst !, juste entre nous, ton refus de prêter tes traits à Marianne “ au nom du droit à l’image ”, c’était pour rire ou c’était sérieux ? Parce que, comme argument, c’était un peu bêta, quand même… Bon, ok, ok, tu as improvisé, sur le coup, juste pour te sortir du gros méchant piège qu’on te tendait… enfin, on espère, hein ?

 

Robert Badinter : “ Les violences verbales odieuses d’aujourd’hui ne sont pas comparables aux discours d’avant-guerre ”

Mais Saint-Germain-des-Prés ne se résume pas, heureusement, à BHL et Yann Moix… Interviewé dans “ Les Inrocks ” au sujet de la “ libération de la parole raciste ”, Robert Badinter indique qu’ “ Il faut relativiser cette réalité à l’échelle de l’histoire. Quand j’entends certains de mes amis souligner l’augmentation des insultes antisémites et racistes, je me souviens de mon enfance. Je me revois encore dans les années 1937-1939, quand j’allais au lycée, découvrant les insultes sur les murs : “ Mort aux Juifs, mort à Blum ”. Même les violences verbales odieuses d’aujourd’hui ne sont pas comparables aux discours d’avant-guerre, sans parler de l’Occupation. Cela ne veut pas dire qu’on peut les négliger. Au contraire, il faut les condamner fermement ”.

 

“ Lier immigration et insécurité ne fait que nourrir le Front national ”

—“ Comment percevez-vous l’évolution d’une formule dont vous êtes l’auteur : la “ lepénisation des esprits ” ? ”, lui demandent “ Les Inrocks ”. —“ J’ai formulé cette expression lors du vote des lois sur la nationalité, sécuritaires, anti-immigration, en 1997, répond Robert Badinter. Quinze ans plus tard, je continue à penser de la même façon, que lier comme on l’a fait immigration et insécurité ne fait que nourrir le Front national. Le FN joue sur les deux tableaux : la peur et la xénophobie, hélas très ancrée dans l’histoire de la République. Au moment de la crise des années 30, la France était déjà marquée par une montée virulente de la xénophobie ”. Si on résume : notre situation n’est pas comparable à celle de l’avant-guerre, mais on a quand même un petit fond xénophobe à surveiller, on dirait…

 

Le FN scelle une alliance avec le Parti pour la liberté néerlandais

Et puisqu’on parle du FN, “ Les Inrocks ”, toujours, nous apprennent que le parti de Marine Le Pen et le PVV, le parti de l’extrême droite néerlandaise, de Geert Wilders, ont “ scellé leur alliance (…) le 13 novembre, dans la salle de presse du Parlement de La Haye ”. “ Un premier déjeuner avait été organisé entre les deux leaders en mai dernier, pour “ jeter les bases d’une collaboration à venir ”, précise l’hebdo. Leur objectif ? “ Rabattre le caquet des élites europhiles lors des élections européennes ”, selon la formule de Wilders. Le FN et le PVV espèrent créer un groupe parlementaire rassemblant les partis nationalistes afin de peser dans les débats à Strasbourg et à Bruxelles. Pour ce faire, ils doivent réunir vingt-cinq députés de sept nationalités différentes ”. “ Vingt-cinq députés de sept nationalités différentes ”, c’est pas facile à trouver, ça… On comprend, de fait, pourquoi les deux partis ont fait alliance…

 

Malgré l’alliance, le PVV juge le FN trop sulfureux

“ Malgré cette lune de miel affichée, prévient pourtant le mag, le PVV a refusé de rejoindre (l’Alliance européenne pour la liberté) aux côtés de Le Pen. Va pour un accord électoral et la création d’un groupe parlementaire après les élections, mais pas question de s’unir contractuellement. “ Le FN a encore une image antisémite qui ne passe pas aux Pays-Bas, deuxième pays où il y a eu le plus de déportés juifs après la Pologne, analyse Laurent Chambon, sociologue basé à Amsterdam. Les déclarations de Jean-Marie Le Pen posent un énorme problème de conscience, d’autant que les finances du PVV dépendent de donateurs américains pro-israéliens. Même malaise sur la question homo : d’un côté, le FN homophobe, de l’autre Wilders qui justifie son rejet de l’islam parce que c’est une religion anti-homo ”. Pas gagné…

 

Quand le FN “ fait sa police ”

“ Comment éviter de nouveaux dérapages racistes, dans un climat déjà tendu ? Le parti de Marine Le Pen, nous dit “ L’Express ”, a mis en place une série de garde-fous pour sélectionner ses candidats dans les villes en 2014. (…) Depuis janvier 2011 et l’accession de Marine Le Pen à la tête du parti, explique en effet le mag, Steeve Briois en a été nommé secrétaire général. Hôtel de milieu de gamme, brasseries pas terribles, le timide et dur Briois arpente la France, aidé par son adjoint Nicolas Bay, par ailleurs directeur de campagne pour les communes de plus de 1 000 habitants. Ils nettoient les fédérations de leurs brebis immontrables, jaugent les militants locaux et sondent le sol à la recherche de femmes et d’hommes qui pourraient coller à la version du FN mariniste, en vue du rendez-vous de 2014 ”. Wow ! Et, en pratique, ça marche comment, cette “ police ” ?

 

Police du FN : comment ça marche ?

“ A tous les candidats potentiels, explique le mag, il est demandé de fournir l’extrait n°3 du casier judiciaire ainsi qu’une fiche biographique, en précisant notamment s’ils ont déjà adhéré à un autre parti politique. Les réseaux sociaux des uns et des autres font l’objet d’une enquête. Les impétrants sont consciencieusement “ googlisés ”. “ Il arrive que des journalistes locaux ou les flics nous alertent sur la nécessité de couper les ponts avec certaines personnes ”, ajoute une dirigeante parisienne du FN. Les responsables départementaux, qu’ils soient anciens ou issus de l’audit effectué par Steeve Briois, ont pour tâche de proposer d’eux-mêmes à la commission nationale d’investiture des postulants ”. 

 

Les candidats ont une demi-heure pour assurer leur avenir politique

“ Cette commission de 16 membres, présidée par Marine Le Pen, poursuit “ L’Express ”, tranche ensuite. Pour les grandes villes, les postulants sont reçus à Nanterre pour s’expliquer. Ils ont une demi-heure pour assurer leur avenir politique. Depuis décembre 2012, à raison d’une réunion par mois (le rythme est bimensuel depuis la fin d’octobre), 774 candidats aux municipales ont été investis, dont 490 pour des villes de plus (de) 9 000 habitants. A raison de 70 à 80 dossiers traités lors de sessions qui peuvent s’étirer sur la journée entière ”. Ca, c’est de l’abattage…

 

Police du FN, les résultats : inquiétants

“ Toutes les explications du monde sur les filtres mis en place par le FN ne suffiront pas à chasser définitivement les doutes, note “ L’Express ”, fort à propos... En 2013, le parti de Marine Le Pen continue d’attirer à lui ceux-là mêmes que la présidente souhaiterait ne plus voir. Outre le cas de d’Anne-Sophie Leclère (qui a comparé Christiane Taubira à un singe, ndlr), celui de Nadia Portheault, candidate FN d’origine algérienne à Saint-Alban (Haute-Garonne), (qui s’est dit victime d’injures racistes à l’intérieur du parti et a claqué la porte, ndlr), nuit gravement à l’image de marque. (…) Candidat aux législatives de 2012 en Nord-Pas-de-calais, (Nicolas Reynès) s’était vu retirer son investiture après que le journal “ Nord-Eclair ” eut révélé qu’il publiait sur sa page Facebook des photos de femmes blanches nues, images trouvées sur un site néonazi. Il a désormais intégré l’équipe de campagne du journaliste, cofondateur et ancien président de Reporters sans frontières Robert Ménard, qui brigue la mairie de Béziers avec une liste — non étiquetée — soutenue, notamment, par le parti de Marine Le Pen. Plus étonnant, il s’occupe du Front national de la jeunesse de l’Hérault, en tant que secrétaire départemental. Les filtres ont des pores, conclut l’hebdo ; les filets, des mailles ; les organisations politiques, des failles ”. Le FN en a de grosses, visiblement… Surprenant, de la part d’un parti adepte du tout-sécuritaire, et gros donneur de leçon en la matière, non ? Bonne semaine, les goulus ! Moulinez, digérez, remâchez tout ça — et que ça ne vous porte pas (trop) sur l’estomac !

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (157)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lsga
- 25/11/2013 - 15:46
la droite cherche à paniquer son électorat
c'est la même stratégie que les T-Parties aux USA.
ça finira pareille : par un enchaînement de défaites électorales.
 
En 2007, énormément de jeunes de banlieues ont voté Sarkozy. Cela a été une souffrance terrible pour la gauche et l'extrême gauche de voir tous ces gamins de banlieue troquer l'entraide pour la réussite du meilleur. Sarkozy avait pour ainsi dire remporter la bataille des esprits.
 
Aujourd'hui, on se retrouve dans une situation cocasse : la majorité des arabes/musulmans n'aiment pas la gauche (ils sont traditionalistes, pour la moral, la famille, etc.), mais ils votent à gauche car la Droite Décomplexée leur crache au visage.
 
La stupidité de ligne Sarkozy/Copé/Buisson/Peletier est effarante.
 
 
 
Charly2
- 25/11/2013 - 08:06
combien d'enfants d'émigrés parmi les 80% de criminels Francai ?
combien d'enfants d'émigrés parmi les 80% de criminels Francai ?

importante : si les groupes mafieux étrangers développent leur présence dans l’Hexagone, indique-t-il, les activités illicites des organisations françaises représentent encore 80 % des infractions liées à la criminalité organisée ”. Ah, ben, ça, alors ! En voilà une drôle de manière d’informer : axer tout un article sur la criminalité des étrangers responsables de 20 % des infractions, et ne rien dire de celle des Français, coupables des 80 % restants
Read more at http://www.atlantico.fr/rdv/revue-presse-hebdos/immigration-deni-realite-qui-obscurcit-tout-racisme-reponse-christiane-taubira-minute-et-gamine-13-ans-police-fn-resultats-inqui-903792.html#y5lIQJg5O1ok1zHb.99
smiti
- 24/11/2013 - 18:19
belou43
"Les fouteux que tout le monde adule", faut pas exagérer non plus.
Les médias font tout pour qu'on les adule, y compris de faire croire que c'est déjà le cas, la preuve, vous le croyez.
Très majoritairement, les français n'ont que mépris pour ces fabrications artificielles, ces marionnettes instrumentalisées, ces lobotomisés érigés en totems des temps modernes.
Seuls quelques esprits faibles se laissent encore avoir, c'est pourquoi il est important que la base, nous en sommes, fasse remonter une autre musique.