En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

03.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

06.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

07.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

01.

Le système Kadhafi en déroute

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 25 min 59 sec
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 1 heure 20 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 4 heures 57 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 7 heures 43 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 18 heures 39 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 19 heures 57 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 1 heure 1 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 6 heures 6 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 7 heures 25 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 17 heures 47 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 19 heures 19 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 20 heures 54 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Exposition : quand Keith Haring responsabilisait les peuples

Publié le 14 août 2013
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité culturelle et romanesque. Aujourd'hui, retour sur l'exposition de Keith Haring, "The Political Line".
Isabelle Kévorkian
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Kévorkian est écrivain, postière et journaliste pour le mensuel Service Littéraire. Dernier ouvrage paru : “Cet enfant que tu m’as volé” aux Oiseaux de papier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité culturelle et romanesque. Aujourd'hui, retour sur l'exposition de Keith Haring, "The Political Line".

Keith Haring : Pour une justice sociale. Telle est l’orientation de l’exposition consacrée à cet artiste révolutionnaire, icône des années 80. Keith Haring était avant-gardiste et ses thèmes prennent sens aujourd’hui, plus de 20 ans après sa mort.

Du rouge et du jaune purs, des formes naïves, un trait de crayon unique et universel, des symboles hypnotiques (le chien qui aboie, le dollar, des appareils photo, la foule…).

Autant de signes distinctifs pour illustrer ses luttes (contre le racisme, les discriminations, l’homophobie, les différences et l’indifférence, les drogues, la dictature du pouvoir, la société de consommation et l’aliénation qui en résulte, le nucléaire…). Il avait pris le parti de ne pas titrer ses œuvres, monumentales, plaçant ainsi le spectateur au cœur de sa résistance, l’associant, le rendant acteur des changements sociétaux qu’il imaginait.

À travers ses bâches, graffitis à la craie, fresques, vasques ou masques gigantesques, ses croquis formant de petites histoires comme des dessins animés, et en utilisant des supports urbains (métro, murs…) et des musiques assourdissantes, il replaçait l’individu au cœur de la société frénétique, pour le faire réfléchir.

Adhérer à ses œuvres, s’identifier aux personnages anonymes qu’il dessinait revenait à s’engager. Visiter l’une de ses expositions relevait d’un acte politique et citoyen, démocratique. Manifester dans la rue aujourd’hui parait bien dérisoire, et dévoie le sens des causes à défendre.

La dernière toile de Keith Haring, exposée au musée d’art moderne de la Ville de Paris, est inachevée. Comme un défi : qui sera le successeur de Keith Haring ? Qui saura responsabiliser les peuples, les fédérer pour davantage de liberté et d’égalité ?   

 

En pratique  : Keith Haring, the Political Line, jusqu’au 18 août, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 16e, et au Cent quatre, 19e. 

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Fort_Niagara
- 18/08/2013 - 22:50
Message philosophique glissé subrepticement
Je relève vers la fin de votre article : "Qui saura responsabiliser les peuples, les fédérer pour davantage de liberté et d’égalité ?"
Comme si la Liberté et l'Egalité devaient nécessairement aller ensemble ! Enfin, malgré votre philosophie glissée, merci quand-même pour ce sujet intéressant.
gueux et preux
- 15/08/2013 - 00:59
On peut voir
un beau triptyque (en bronze patiné or) de Keith Haring dans l'église Saint Eustache,aux Halles.
quesako
- 14/08/2013 - 17:05
Période "sida" très émouvante et responsabilisante
On retrouve chez lui cet esprit américain qui n'est pas de chercher des coupables pour se déculpabiliser, mais bien de rendre les personnes responsables dans leurs comportements et actes.
A la même époque on mettait ça en France sur le dos des africains qui avaient attrapé le sida via les singes, ailleurs, pour des responsables politico-religieux, sur la punition de Dieu (drôle de notion de l'amour de Dieu !), etc

Très belle exposition, à voir