En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 15 heures 11 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 20 heures 3 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 21 heures 12 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 22 heures 52 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 14 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 15 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 15 heures 29 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 16 heures 14 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 19 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 20 heures 25 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 23 heures 25 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 15 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 16 heures
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

La France a deux incroyables talents : un pour innover et un autre pour mettre des bâtons dans les roues de ceux qui le font

Publié le 28 juin 2013
Le groupe informatique américain Adobe va racheter l'entreprise française de haute-technologie Neolane pour 600 millions de dollars, soit 460 millions d'euros.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe informatique américain Adobe va racheter l'entreprise française de haute-technologie Neolane pour 600 millions de dollars, soit 460 millions d'euros.

Le rachat de la startup française Neolane pour plusieurs centaines de millions d'euros par le géant américain du logiciel Adobe prouve aux broyeurs de noir -dont votre auteur fait parfois partie - qu'il y a encore en France des ressources d'innovation et d'entrepreneuriat inespérées.

Cette opération est certainement une bonne chose pour la France et pour toutes les parties en question. Mais les unes donnent l'impression que ce genre d'évènements arrivent en isolation, alors que toute économie d'innovation est en réalité un système complexe et délicat, avec de nombreux éléments à prendre en compte. Si cet événement nous rappelle les bénéfices d'une économie d'innovation, il devrait aussi nous rappeler pourquoi il est essentiel de s'orienter dans une telle direction.

Voici les éléments principaux pour un bon écosystème entrepreneurial :

    • Une forte densité de gens talentueux et motivés. Les entreprises ce sont avant tout des femmes et des hommes qui collaborent ensemble. Et pour innover, il faut du talent. Le paradoxe français est que nous avons beaucoup de capital humain et produisons des gens très compétents, mais nous faisons tout pour mal les employer. Nous encourageons l'aversion au risque par un marché du travail trop rigide. Nous rendons difficile le fait de s'établir en ville en gardant l'offre immobilière artificiellement insuffisante. Nous maintenons la taille de nos grandes écoles à portion congrue, nous n'investissons pas dans l'enseignement du 21ème siècle, et nous exilons nos meilleurs établissements en banlieue au lieu de les garder au cœur de Paris. Avec tous ces obstacles, c'est un petit miracle à chaque fois que quelqu'un rejoint une startup.
  • La recherche. Là, la France ne s'en sort pas mal, bien qu'il y ait - évidemment - une marge de progrès. Nous avons de très bons chercheurs. Les relations avec les entreprises se passent beaucoup mieux qu'il y a dix ans.
  • Des acquéreurs. Une économie entrepreneuriale, on le verra ci-dessous, c'est une économie où le capital circule : où le succès d'une entreprise va en financer beaucoup d'autres en enrichissant les entrepreneurs et investisseurs. Pour cela, le rôle des acquéreurs de startups est essentiel, en rajoutant de la liquidité dans le système. C'est un gros déficit en France. Nos entreprises hexagonales ont absolument peur de toute innovation, bloquées qu'elles sont dans la logique d'un capitalisme d'héritiers, et ayant été amochées par la bulle internet. Et les acquéreurs étrangers potentiels sont dissuadés par nos réglementations (et, parfois, nos ministres).
  • Du capital qui circule et qui a envie de prendre des risques. Avec le talent, c'est l'élément essentiel. Je l'ai gardé en dernier, parce que c'est celui où la France a le plus de problèmes. Le capital, c'est le carburant de l'économie, mais particulièrement de l'économie entrepreneuriale et d'innovation : tout l'objectif est de prendre des risques, et pour cela il faut des investisseurs qui soient prêts à prendre des risques. Un des apporteurs de capitaux sont les acquéreurs dont on a vu qu'ils sont trop peu présents. Un autre apporteur potentiel est les marchés financiers. L'Etat aussi pourrait jouer un rôle en récompensant les innovations de rupture. Un autre apporteur sont bien sûr les business angels, si essentiels parce qu'ils sont au tout début. Mais le problème est qu'en France tout est fait pour éloigner le capital de la prise de risque. La forme d'investissement la plus récompensée par le code des impôts est l'immobilier. Et oui, les impôts sur les plus-values dissuadent des investissements risqués. Comprenez-moi bien : il y a une différence entre le capital qui prend des risques et le capital qui cherche des rentes. En France, on subventionne la rente en disant du mal du capital et on refuse d'encourager le capital qui prend des risques parce qu'on pense que le capital c'est mal (alors même qu'on subventionne la rente). L'ISF pourrait être un outil pour encourager le capital qui prend des risques parce qu'il impose un stock et pas un flux, mais pour cela il faudrait arrêter d'exempter les investissements non productifs et imposer moins les flux afin justement de créer cette circulation. Nous avons un cercle vicieux où seul le capital rentier est rentable ce qui fait que personne ne veut prendre de risques ce qui fait qu'il n'est pas rentable de prendre des risques, ce qui fait que seul le capital rentier est rentable.

L'acquisition de Neolane montre que la France a un énorme potentiel dans l'économie entrepreneuriale. Il ne faut pas l'oublier. Mais il faut aussi garder à l'esprit les bâtons que nous nous mettons dans les roues.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JOUFFLU
- 29/06/2013 - 07:13
Taxes
Que restera-t-il aux vendeurs après impôts?
vangog
- 28/06/2013 - 21:57
La vie politique Française se résume à un
affrontement idéologique public-privé, où le secteur public tient à prouver au secteur privé son immense talent dans l'innovation fiscale, qui s'exerce envers un secteur privé d'autant plus restreint que son innovation est découragée par cet affrontement mortel et la victoire du public.
Pour le moment, le secteur public gagne et étouffe son adversaire, tel un boa constrictor avec un poulet, mais il n'y a déjà plus de poulets à plumer pour nourrir cette bête suralimentée et pléthorique!
Alors, la bête étatique est destinée à mourir, après que tous les poulets auront disparus...
Si les intellectuels et médias occidentaux avaient eu le courage de faire le procès du Socialisme, après la chute du mur, ils auraient pris conscience que la Chine et l'URSS ont subi ce processus, à des degrés différents, obligeant des pays autrefois très innovants, à voler des brevets, ou à parasiter les économies occidentales, comme le font les Chinois avec l'Europe...
jean fume
- 28/06/2013 - 19:35
Bingo !
Donc la solution pour sortir de cet inextricable dilemme, c'est d'aller innover ailleurs ! CQFD