En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 5 min 38 sec
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 35 min 26 sec
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 1 heure 15 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 1 heure 11 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 16 heures 41 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 17 heures 34 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 18 heures 35 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 19 heures 45 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 21 heures 7 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 20 min 38 sec
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 47 min 35 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 1 heure 10 min
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 17 heures 1 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 18 heures 7 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 19 heures 17 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 20 heures 8 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 22 heures 17 min
Chroniques du pot aux roses

Presse, police, justice, fisc, réglementations : la France aspirée vers un modèle à la RDA

Publié le 05 juin 2013
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est un personnage inquiétant, qui traite les questions de sécurité publique à l’emporte-pièce et conduit ses troupes à fouler aux pieds les libertés.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est un personnage inquiétant, qui traite les questions de sécurité publique à l’emporte-pièce et conduit ses troupes à fouler aux pieds les libertés.

1 – Le chômage vaincu par la presse de gauche !

Au moment où 40 000 nouveaux malheureux rejoignaient les 3,2 millions de sans-emploi, les gros titres de Libération, du Monde ou du Nouvel Obs n’étaient consacrés qu’à l’arbitrage Tapie, au passeport de Takieddine et aux primaires de l’UMP parisienne. Si l’on abonnait gratuitement les chômeurs à cette presse tête en l’air, peut-être oublieraient-ils leur triste sort ?

2 - Les Vallseuses

C’est un réflexe facile, pour l’opposition, que de crier au loup et à la dictature contre le pouvoir en place. Si l’on veut bien se remémorer les hurlements poussés il y a peu par la gauche contre le « sarko-fascisme », qui s’apprêtait selon elle à remplacer le code pénal par le Kärcher, on conçoit que les hommes de l’actuel gouvernement ont eu leur part de dénonciation théâtralisée quand ils étaient dans la contestation.

Sans tomber dans le même travers, force est pourtant de constater que Manuel Valls est un personnage inquiétant. Son principal défaut n’est pas tant une propension particulière à la barbouzerie qu’une sensibilité de communicant à fleur de peau qui lui fait traiter les questions de sécurité publique à l’emporte-pièce et conduit ses troupes à fouler aux pieds les libertés.

J’exagère ? Après les centaines d’interpellations abusives qui ont accompagné les manifestations de ces derniers mois, on a assisté la semaine passée à l’incroyable envoi au panier à salade de parents de jeunes gens appelés à comparaître et qui n’ont pu assister à l’audience, au Palais de justice de Paris, car ils ont été embarqués au seul motif qu’ils portaient dans la rue un sweat-shirt arborant le logo de la Manif pour tous. On aurait pu leur demander de l’ôter avant d’entrer dans le bâtiment. Non : on les a purement et simplement appréhendés, les mettant dans l’incapacité de témoigner, par leur présence, de leur soutien.

Un instructif petit film tourné par Le Point montre un avocat ferraillant contre ces arrestations arbitraires en pleine île de la Cité. Ces interpellations ont eu pour effet de limiter la possibilité ouverte à tout citoyen de contrôler de visu la façon dont la justice est rendue, une garantie essentielle contre l’abus de pouvoir. Elles en disent long sur les dérives en cours. Regardez donc ce film dérangeant et l’air gênés des policiers en cliquant ici.

Manuel Valls, ne l’oublions pas, n’était aucunement un spécialiste de police ou de justice. Il était le conseiller en communication de Lionel Jospin et porte-parole du PS. Sa façon de traiter les questions de sécurité est donc ultra-sensible à leur impact médiatique. Il brasse beaucoup d’air dans ses déplacements en Corse, à Marseille ou ailleurs, sans grand résultat. Et il est donc particulièrement à cran quand des images révèlent des troubles à l’ordre public qui lui échappent. Sa fureur à peine contenue, à l’Assemblée nationale, au lendemain des émeutes du Trocadéro, démontrait cette forme particulière de fragilité.

S’agissant de ces échauffourées, on apprenait hier, 4 juin 2013, que neuf «ultras» du PSG ont été arrêtés, sur la base de films de vidéosurveillance, trois semaines après les faits. Les charmants sauvageons, comme disait Chevènement, largement présents sur les multiples photographies parues dans la presse, n’ont, eux, jamais été inquiétés. Il est vrai que le risque social de la répression est plus important en banlieue.

Un ministre de l’intérieur fébrile, obsédé d’image et de propagande, s’imaginant un destin national et peu soucieux de justice, ce n’est jamais bon pour la démocratie.

3 – L’Enfumeur contre les vapoteurs : en République Démocratique Française (R.D.F.) on n’aime pas ce qui est nouveau et échappe (un peu) à l’Etat et ses taxes !

Cette semaine, le gouvernement a engagé une triple lutte héroïque contre les auto-entrepreneurs, les fumeurs de cigarettes électroniques et les nouveaux systèmes de ventes proposés par les grandes surfaces sur leurs parkings. On se choisit les adversaires qu’on peut. Dans chaque cas, il s’agit de réglementer ce qui est neuf et qu’on maîtrise mal, souvent avec des arrière-pensées fiscales ou corporatistes

Les auto-entrepreneurs énervent le fisc et les chambres de métiers : on va les contraindre sévèrement dans leur activité et tant pis pour les poussins qu’on étouffe. Les vapoteurs vont se voir infliger les mêmes interdictions que celles frappant les fumeurs traditionnels, une consommation prohibée dans les lieux publics notamment, alors que la nocivité de ce produit n’est pas démontrée et qu’elle est en toute hypothèse considérablement inférieure à celle du tabac. Toute considération sur le fait que la cigarette électronique est taxée à 19 % contre 80 % pour sa grande sœur est sûrement le fait du hasard ... Le principe de précaution a bon dos. Quant aux «drives», qui permettent de faire ses courses à distance et de venir chercher les produits dans des entrepôts, attenant souvent aux parkings des hypermarchés, leur succès est phénoménal : plus de 2.000 en trois ans. Aussi Sylvia Pinel, en bonne ministre du commerce socialiste, a-t-elle décidé de s’attaquer à cette insupportable innovation et les menace de passage en Commission départementale d’aménagement commercial. Signalons qu’au ministère, « on ne nie pas que les dispositions ne seront peut-être pas sans conséquences fiscales», comme le relève les Echos dans son édition du 28 mai. A bon entendeur ...

Bref, en une semaine à peine, trois illustrations d’une méfiance compulsive et fiscalisante face à tout ce qui bouge et qui est mal contrôlé ou taxé par notre Léviathan national.

4 - Allocations réduites ou quotient familial limité : comme toujours le choix présidentiel est celui de la mesure la plus dissimulée.

Oubliez les débats techniques sur la question de l’opportunité de baisser le montant des allocations ou de limiter l’impact du quotient familial. Le choix de Mou-Président, en faveur de cette dernière «solution», s’explique uniquement par le fait qu’elle ne sera sensible qu’un peu plus tard et, surtout, qu’elle sera dissimulée dans l’ensemble des mesures touchant le barème de l’impôt sur le revenu. La morsure sur le pouvoir d’achat des familles sera à peu près identique mais il s’agira d’une attaque de nuit en quelque sorte ... Décidément, ce pouvoir n’a qu’une méthode et une préoccupation : prendre les Français pour des buses. Il est facile de prévoir que les mêmes principes seront mis en œuvre pour la réforme des retraites. Toujours est-il qu’à repousser tous les coups de bambou à 2014, l’année prochaine risque d’être aussi agitée qu’un combat de kung fu dans un film hongkongais pour Super-Normal.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

Commentaires (79)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vincennes
- 08/06/2013 - 09:20
@Jérem......un brin agacé.......une bonne chose!!
Comment peut il comparer Bourdin à ELKABACH (mis de côté, justement, car il dérangeait) et d'une culture générale incontestable...ce qui n'est pas le cas de BOURDIN et ses "conneries généralisées", en reprenant votre expression..... qui est à BFMTV ce qu'est CALVI sur les chaines publiques.....n'est t'il pas surnommé : "le squatteur de bien pensance des chaines publiques"......ce Journaleux
que T.THUILLIER (bras armé de PFLIMLIN) nous impose sur la 5 et la 2 avec et ses invités très très voir trop récurrents Weil (Nle Obs) et ses vieux comparses Frémont, Cohen (économiste gaucho et conseiller à l'Elysée, Cayrol idem, Bacques (le Monde) etc qui de 2007 à 2012 nous a servi du Sarkozy alors qu'aujourd'hui il en a "plein le bec" et nous sert du Pdt Hollande, long comme le bras.
Vous êtes libre d'admirer Bourdin comme je suis libre de ne pas l'apprécier et d'écrire qu'il invite principalement des Personnalités de gauche ce qui est vrai, ne vous en déplaise :
en Juin Bartelone, Montebourde, Tournesol Touraine, Merluche contre Raffarin 5 à 1
en Mai Cambadelis, Royal, Désir, Le Drian, Peillon, Valls, Ben Kacem, Fériel (PS) Moscovici, Bel Kacem (2ème fois) Hamont contre / Guéno
et Dati
jerem
- 06/06/2013 - 16:08
@Vincennes - 05/06/2013 - 18:41
si Bourdin est un agent socialo parlez en a son président du groupe nextradio et branchez vous sur bfm business du meme groupe..... mieux , balladez vous pour vous passer les videos qu'atlantico (autre groupe gaucho evidemmen) vous propose sous la plupart de ses articles ......

Avant de dire des grosses conneries généralistes .....

Bourdin fait du talk populo depuis des années , suffit d'ecouter une fois la tranche avec les auditeurs (dans le sens du poil pour bien accelerer l'agacement ), comme les grandes gueules .

Reste que Bourdin fait des interviews autrement plus travaillées sur le fond que des elkabbach (qui tourne en rond dans ses connaissances economiques depuis marchais) ou Apathie (qui sorti de sa rengaine sur la dette publique, explique sa citoyennete par son abstentionnisme de principe , tout a fait ridicule).

jerem
- 06/06/2013 - 15:57
le combat des auto-entrepreneurs .. en avant le pipo !!!
"Les auto-entrepreneurs énervent le fisc et les chambres de métiers : on va les contraindre sévèrement dans leur activité et tant pis pour les poussins qu’on étouffe. "
quand on arretera de nous bassiner avec le millions d'entrepreneurs qui n'existe pas alors que son createur fondateur de l 'union des AE pipaute depuis juin 2011 sur ce milieu , on verra a entendre les cris de la basse cour .
sur 897.000 autoentrepreneurs moins de 49% sont des comtpes actifs faisant un chiffre d'affaire. depuis 2009 le chiffre d'affaire annuel moyen de ces comptes actifs reste collé a 3500 euros annuels.

et sur ce nombre, 167000 ne font pas plus de 500 euros de chiffre d'affaire dans l'année.
reste donc 355.000 seulement avec un chiffre d'affaire annuel de plus de 500 euros .

seuls 51 000 auto-entrepreneurs (6,1%) ont déclaré un chiffre d’affaires trimestriel (CA) supérieur à 7 500€.

alors comme ce statut était mis en place pour faire demarrer des activités et tester leur viabilité avant de partir dans l'entrepreneuriat classique , on arrete de nous jouer de la mandoline et surtout de nous jouer les contes de nounours au pipeau en fondant tous les auto entrepreneurs dans le meme moule ..