En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Cocasse
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 1 heure 25 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 4 heures 43 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 6 heures 39 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 46 min 32 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 1 heure 22 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 6 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 33 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blogs

A bas l'austérité ! Un vent de révolte souffle sur les blogs

Publié le 23 avril 2013
Alors que l'austérité est remise en cause au plus haut niveau européen pour les impasses économiques et les ravages sociaux qu'elle provoque en Europe du sud, deux mobilisations, en Grèce et en Espagne, témoignent via les blogs des tensions et de la résilience de ceux qui appellent à ne plus la subir passivement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'austérité est remise en cause au plus haut niveau européen pour les impasses économiques et les ravages sociaux qu'elle provoque en Europe du sud, deux mobilisations, en Grèce et en Espagne, témoignent via les blogs des tensions et de la résilience de ceux qui appellent à ne plus la subir passivement.

Alors que  l'Union Européenne elle-même commence à promettre plus de flexibilité budgétaire pour les pays européens martyrisés par la crise et les mesures d'austérité, un fait divers en Grèce et une initiative populaire en Espagne ont attiré l'attention de toutes les blogosphères et parcouru Twitter bien au-delà de l'Europe en crise, jusqu'à la presse américaine. L'édition en ligne du New stateman a même désormais un blog collectif  "Austerity and discontent" (L'austérité et l'agitation), qui recense ces signaux de rupture et de révolte venus de l'Europe. 

Blood Strawberry (Fraise de sang) s'est répandu sur Twitter et Facebook mercredi 17 avril à la suite d'un autre hashtag mystérieux, #manolada, finissant par alerter jusqu'au Washington Time. A Manolada, dans une région de culture de fraises du Péloponnèse dont 70% partent à l'export, déjà bien connue pour les conditions inhumaines de travail et de vie imposés aux ramasseurs, un fait divers d'esclavagisme barbare a soudain alerté les réseaux sociaux. Effie Tselikas, correspondante de MyEurop en Grèce, a résumé le fait divers qui a déclenché l'indignation.

"Plus d’une trentaine d’ouvriers agricoles, tous immigrés, ont été blessés lors d’incidents survenus mercredi soir. N’en pouvant plus, après plus de 6 mois sans être payés, les quelque 200 Bangladais sont venus réclamer leur argent au propriétaire des champs de fraises qui les emploient au noir. Reçus par trois contremaîtres, ceux-ci les ont d’abord rembarrés, les menaçant de prendre d’autres travailleurs à leur place. Et, puis devant le refus des travailleurs migrants de battre en retraite, les contremaîtres ont ouvert le feu : à la carabine, ils ont tiré, poursuivant leurs cibles à travers champs. Bilan de la fusillade : une trentaine de blessés admis en urgence dans les hôpitaux de la région, certains dans un état critique. Un des trois hommes, ainsi que le propriétaire, ont depuis été arrêtés".

Vidéo tournée peu après la fusillade contre les ouvriers agricoles de Manolada.

Aussitôt après avoir été alerté par les associations locales, un blog de protestation, Bloodstrawberry, a été créé pour éviter qu'une affaire de plus soit étouffée par l'autocensure des médias locaux ou l'indifférence, et la mobilisation efficace des réseaux sociaux anglo-saxons, hors de Grèce, a certainement joué dans l'arrestation des responsables de la fusillade et du propriétaire de l'exploitation. Très vite aussi, des appels au boycott  des fraises de Manolada sont apparus, ainsi qu'un rappel des pays où elles sont exportées, mobilisant les graphistes et blogueurs européens, puis anglo-saxons. Des dizaines de tracts en de nombreuses langues sont visibles sur la galerie photos du hashtag Manolada. La barbarie de ce fait divers a eu un écho jusque dans les couloirs de l'Union Européenne, qui s'en est émue, et dans les centrales d'achat de certains supermarchés, qui ont annulé leurs commandes pour ne pas être associés aux "fraises de sang"..

 L'un des appels au boycott des fraises de Manolada, photomontage Artemissloba sur Twitter

Pendant ce temps, dans l'Espagne écrasée d'expulsions et de dettes et d'affaires de corruption royales ou politiques, un collectif est apparu via un blog et un hashtag (#remuevetudinero) pour mener une campagne d'un mois sur les réseaux sociaux et dans les associations locales de victimes des banques : "Retire ton argent". Elle encourage les Espagnols à en finir une fois pour toute avec les "mauvaises banques", dont la liste est publiée sur le blog, et de retirer leur argent pour le confier à des caisses de dépôt plus "éthiques", telles que Coop57Fiare, ou Oikocredit.

La révolte ne s'arrête pas au retrait des fonds des "mauvaises banques". Un autre hashtag se prépare pour le mois de mai,  ##INSUMISIÓNFISCAL (révolte fiscale), et rejoint le mouvement populaire espagnol plus large fédéré par le site Yo no pago (Je ne paie pas), qui n'hésite plus désormais à prôner "l’insurrection économique" en proposant en ligne un 'Manuel de la désobéissance économique".

Vidéo-manifeste du mouvement Nopagamos.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
walküre
- 25/04/2013 - 19:17
C'est beau
la démocratie. En attendant payez et réélisez vos escrocs. Car même le peuple a ses responsabilités.
Jean-Francois Morf
- 24/04/2013 - 18:04
L'austérité devrait STOPPER les privilèges des politiciens...
Et non s'attaquer uniquement aux plus pauvres!
VGE a déjà coûté 40 millions depuis son renvoi: STOP!
L'Europe emprunte milliard après milliard pour offrir des 13ème,14ème, et 15ème salaires de 9'000 Euros/mois aux anciens fonctionnaires à la retraite: STOP!
Tout ces corrompus au smic!
gdv
- 24/04/2013 - 08:26
De qui se moque-t-on ?
Confier la gestion des deniers publics à des fonctionnaires et des politiques est, par essence, très dangereux pour le choix de la dépense ou de l'investissement. Pourquoi ? parce que le capital n'est correctement géré que par son propriétaire, dépensez de l'argent qui nous appartient pas ne vous empêche pas de dormir.
Dans un pays où l'état met son nez dans tous les secteurs pour un pourcentage majoritaire du PIB, vous vous retrouvez avec une gestion irresponsable de l'argent que les citoyens ont tant de mal à gagner. C'est incroyable la capacité de Français à croire au père Noêl et à mettre sur le dos des autres les conséquences de leur irresponsabilité. On arrive même à leur vendre les compétences d'une licencié en droit qui n'a jamais travaillé dans une entreprise.