En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

05.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 34 min 10 sec
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 1 heure 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 1 heure 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 7 heures 12 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 9 heures 30 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 57 min 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 1 heure 49 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 4 heures 46 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 5 heures 44 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 6 heures 59 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 9 heures 9 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 18 heures 16 min
Trans-Amérique Express

Explosions de Boston : la piste du terrorisme "made in U.S.A."

Publié le 17 avril 2013
Le FBI ne sait pas qui est derrière les bombes de Boston. Mais ces attentats rappellent qu’il existe aux Etats-Unis de nombreuses mouvances radicales violentes.
Gérald Olivier est journaliste et  partage sa vie entre la France et les États-Unis. Titulaire d’un Master of Arts en Histoire américaine de l’Université de Californie, il a été le correspondant du groupe Valmonde sur la côte ouest dans les années 1990,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Olivier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Olivier est journaliste et  partage sa vie entre la France et les États-Unis. Titulaire d’un Master of Arts en Histoire américaine de l’Université de Californie, il a été le correspondant du groupe Valmonde sur la côte ouest dans les années 1990,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le FBI ne sait pas qui est derrière les bombes de Boston. Mais ces attentats rappellent qu’il existe aux Etats-Unis de nombreuses mouvances radicales violentes.

Qui que soient le, ou les, auteurs de l’attentat du marathon de Boston, ces explosions sont un "acte terroriste". Reconnu et dénoncé comme tel par le président Obama. Dès lors l’histoire américaine récente invite le FBI à remonter deux pistes : la piste "nternationale", celle d’islamistes liés  à Al Qaida ; la piste "nationale",  celle de radicaux américains. 

Ce ne sont pas les radicaux qui manquent aux Etats-Unis. Le radicalisme est à la politique américaine ce que le ketchup est au hamburger. Sans lui, les choses n’auraient pas le même goût. De l’extrême gauche révolutionnaire, à l’extrême droite néo-nazie, en passant par certaines tendances écologistes, militants anti-avortement, mouvements « identitaires », revendications séparatistes, de  blancs comme de noirs, ou mêmes certains groupes anti-fédéralistes, les Etats-Unis tolèrent les expressions politiques dans leur plus extrême diversité. Pour les Américains, la santé et la solidité d’une démocratie se mesurent aux discours qu’elle tolère, même les plus haineux. Une tolérance pour l’intolérance dont la seule limite est la violence. Car crier sa haine du monde n’est pas un crime. Attaquer son prochain en est un.

La piste d’ attentats islamistes est la plus suivie et la plus documentée depuis vingt ans. Mais pas la plus active. Peter Bergen, le correspondant de CNN pour les questions de sécurité, rappelle que depuis le 11 septembre, trois cents quatre-vingt personnes ont été arrêtées aux Etats-Unis, dans le cadre d’enquêtes sur des attentats, et leurs projets  déjoués avant d’avoir été mis à exécution. Parmi elles, 48 étaient liées à des mouvances d’extrême droite et 23 à Al Qaida.

Ces mouvances d’extrême droite peuvent être divisées en deux tendances : la tendance raciste, la tendance anti-fédéraliste, cette dernière regroupant, entre autres, les opposants à toute forme de taxation.

La tendance raciste est constituée principalement d’extrémistes blancs, qui s’en prennent violemment à la communauté noire. Leurs actes sont ciblés et le fait d’individus isolés. Ainsi en janvier 2010, la police de Spokane, dans l’Etat de Washington (à l’extrême nord-ouest) avait désamorce à temps une bombe déposé le long du parcours d’une marche célébrant Martin Luther King. Appréhendé, l’auteur de l’attentat s’était revendiqué comme  un suprématiste blanc.

Dans les années 1990, c’est la tendance anti-fédéraliste qui avait fait le plus parler d’elle, notamment à travers l’attentat d’Oklahoma City. C’était le 19 avril 1995. Le bâtiment abritant les bureaux du gouvernement fédéral de la ville avait été éventré par une bombe à base d’engrais liquides. Il y avait eu cent soixante-huit  morts et plus de six cents blessés. Les auteurs de l’attentat, Timothy Mc Veigh et Mike Nichols,  appartenaient au "militia mouvement".

Ce "mouvement milicien" est une sous culture des mouvements liés à l’extrême droite patriotique et individualiste. Il rassemble des partisans du droit de port d’arme et des droits des individus face aux intrusions du gouvernement fédéral, dénoncé comme "tyrannique". Ses membres sont armés, se décrivent comme des "paramilitaires", revendiquent le droit à l’auto-défense, pratiquent des exercices de survie en conditions extrêmes, et sont adeptes de nombreuses théories de la conspiration.

Mc Veigh fut condamné à la peine capitale et exécuté en 2001. Mais durant son procès, il fit référence à deux incidents récents qui avaient symbolisé pour lui cette " tyrannie" fédérale et qui avaient beaucoup marqué les américains.

Le premier était la tragédie de Waco au Texas, en 1993. Pendant cinquante jours, les agents de l’ATF (Bureau of Alcohol, Tobacco & Firearms), une division du département de la Justice,  avaient fait le siège d’une secte de Davidiens. Ils étaient quatre-vingt, dont de nombreux enfants, regroupés derrière leur leader, un guru aux élucubrations christiques, David Koresh. Les Davidiens n’auraient gêné personne s’ils n’avaient accumulé un stock d’armes dont  le gouvernement s’inquiétait. Le siège avait débuté quand des agents, venus enquêter pour détention illégale d’armes, s’étaient vus refuser l’entrée de la résidence. Il s’était achevé quand les agents fédéraux, à bout de patience, avaient mis le feu au bâtiment, espérant en faire sortir les résidents. Au lieu de cela, ceux-ci avaient péri dans les flammes. Un carnage retransmis en direct par toutes les télévisions américaines. C’était un 19 avril.

Quelques mois plus tôt à Ruby Ridge, un coin perdu de l’Idaho, des agents fédéraux avaient également tué un enfant de 14 ans, et sa mère, sous les yeux du père, Randy Weaver, recherché pour simple détention d’armes. Weaver, était également proche du "militia movement". 

A l’époque ces deux affaires avaient considérablement ému l’Amérique. Par le nombre et l’âge des victimes. Et surtout par l’indifférence et l’impunité du gouvernement fédéral. Après Waco, Janet Reno, garde des sceaux, avait parlé d’un simple "suicide collectif". Bill Clinton, devenu président quelques mois plus tôt, l’avait couverte. Cette froide indifférence avait choqué.

L’horreur de l’attentat d’Oklahoma city avait cependant tué dans l’œuf la vague de sympathie dont bénéficia alors le "militia mouvement". Depuis celui-ci s’est fait discret. Toutefois les thèses les plus extrêmes épousées  par les "miliciens" se rapprochent de celles avancées par les partisans les plus radicaux des Tea Parties. Notamment sur le sujet des impôts. Les miliciens refusent de reconnaître au gouvernement le droit de lever des impôts. Les Tea Parties sont nés d’une révolte contre une taxation arbitraire et abusive. Or le 15 avril est une date symbole aux Etats-Unis. C’est le "tax day", la date limite pour envoyer sa déclaration…  

Le seul autre attentat réussi, lié à une cause "nationale" fut celui des J.O. d’Atlanta en 1976. Une bombe dissimulée dans un sac à dos avait tué une personne et blessé une centaine d’autres. L’auteur Eric Rudolph, avait prévenu la police avant l’explosion et revendiqué son acte au nom de sa lutte contre l’avortement. Il est aujourd’hui en prison à vie. La lutte anti-avortement aux Etats-Unis comporte une aile radicale et fanatisée qui est allé jusqu’à recommander une violence ciblée.

Une troisième piste, plus mince, existe cependant, celle du "justicier isolé". D’une personne entre la révolte et la démence. Le cas s’est déjà produit.

Dans les années 1980-90, l’Amérique entière avait été à la poursuite d’un mystérieux "unabomber ". Un tueur qui envoyait des bombes par la poste. Le paquet explosait dans les mains de son destinataire. Ainsi l’unabomber avait tué ou mutilé six personnes et laissé le FBI sur les dents. Finalement sa soif de reconnaissance l’avait perdu. Célèbre, mais inconnu, il avait voulu s’exprimer. Diffuser ses revendications dans  les journaux. Car il se réclamait de l’écologie et rejetait la société industrielle. Son propre frère avait alors reconnu sa plume et alerté la police. L’Unabomber avait été retrouvé et arrêté, il vivait retranché dans une cabane du Montana… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

05.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires