En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 10 min 58 sec
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 1 heure 17 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 2 heures 39 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 3 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 6 heures 48 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 18 heures 32 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 51 min 22 sec
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 1 heure 49 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 3 heures 18 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 3 heures 45 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 4 heures 41 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 6 heures 39 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 17 heures 32 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 19 heures 20 min
© Reuters
© Reuters
Politico Scanner

Retraites : les Français plus réalistes que la classe politique ?

Publié le 03 avril 2013
Bien qu'ils n'apprécient pas vraiment cette idée, 60% des Français sont convaincus qu'il sera nécessaire dans les années à venir de repousser l'âge de départ à la retraite à 65 ans.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien qu'ils n'apprécient pas vraiment cette idée, 60% des Français sont convaincus qu'il sera nécessaire dans les années à venir de repousser l'âge de départ à la retraite à 65 ans.

Atlantico : Plus d'un tiers des Français estiment que la priorité en matière de financement doit se porter sur les retraites plutôt que sur l’assurance maladie ou les allocations chômage. Comment peut-on expliquer cet arbitrage ?

Philippe Crevel : L'évolution des priorités des Français est liée au contexte anxiogène et aux annonces répétées de réforme du régime de base comme des régimes complémentaires. Le fait que le gouvernement ait annoncé la nécessité de réformer à nouveau le système des retraites contribue à cette anxiété. Par ailleurs, les Français placent le dossier des retraites comme la priorité numéro 1 parce que ce sujet les touche davantage que l'assurance maladie ou l'assurance chômage. Nous avons tous vocation à être à la retraite mais nous n'avons pas tous vocation à être malade ou à être au chômage.

Par ailleurs, la question de la dépendance ne concerne que les personnes âgées, alors que le logement est un sujet qui touche particulièrement les jeunes, ces derniers n'étant généralement pas propriétaires et l'acquisition du premier logement en France devenant de plus en plus difficile. Les grands sujets de préoccupation de la population dépendent de l'âge et de la situation professionnelle.


Sur quel sujet, selon vous, faut-il en priorité assurer son financement pour les prochaines années ? En première réponse ? En deuxième réponse ?
Cliquer sur le graphique pour agrandir

35% des Français souhaitent le maintien du système actuel de retraite. Cela témoigne-t-il d'une volonté de leur part de conserver leurs avantages ? 

Le système des retraites français est complexe, il est donc difficile de l'appréhender et encore plus difficile de se projeter dans un autre système. Il est assez logique que les Français soient très partagés sur l'évolution de leur système de retraite. On constate notamment que les fonctionnaires sont plus conservateurs car ils savent que leur système est plus avantageux que le système général et qu'en cas de changement, ils risquent de figurer parmi les perdants.

Si un bon tiers est pour le statut quo, deux tiers sont pour des évolutions importantes des systèmes de retraite. Une grande partie de la France est donc réformatrice et peut-être plus audacieuse que les pouvoirs publics.


A l'avenir, quel système de retraite préférez-vous ?
Cliquer sur le graphique pour agrandir


Quelles mesures seriez-vous prêt à accepter pour assurer l'avenir du système de retraite ?Cliquer sur le graphique pour agrandir


Plus de la moitié des Français estiment qu'il est nécessaire de reporter l'âge légal de départ à la retraite, alors qu'ils n'étaient même pas un tiers à partager cette opinion en 2011. Les Français sont-ils prêts à accepter les sacrifices nécessaires ? Qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ?

Il est surprenant que 60% des Français jugent nécessaire de reporter l'âge légal de départ à la retraite. Néanmoins, cela ne signifie pas qu'ils aiment cette idée, simplement, ils la jugent nécessaire. Les Français ne veulent pas partir tard à la retraite mais se rendent compte aux vues des exemples étrangers qu'il faudra peut-être y venir. Les Français, une fois de plus, peuvent être considérés comme plus réalistes que la classe politique et les partenaires sociaux. .

Si en 2011 seuls 30% des Français jugeaient nécessaire le report de l'âge légal de départ à la retraite, en 2013, ils sont 60%. Cette évolution s'explique par la situation économique et par le fait que ce chemin soit suivi par tous à l'étranger. Par ailleurs, les Français ne se font pas d'illusion sur les autres solutions et craignent qu'en cas de maintien de l'âge de départ à 62 ans, le prix à payer soit encore plus cher. On peut considérer que Nicolas Sarkozy a réussi à convaincre l'opinion qu'il s'agissait d'un chemin nécessaire, même si c'est un chemin mal-aimé.

On constate également une augmentation de l'inquiétude quant à la retraite, l'augmentation de ce sentiment se concentre sur les "très inquiets". Deux types de populations sont particulièrement concernés : les jeunes actifs et les femmes. Ce sont deux publics fragilisés dans le système actuel de retraite. Les femmes sont pénalisées en raison des différences de salaires et des interruptions de carrières. Les jeunes, eux, pensent que le système ne tiendrait pas jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de la retraite. Ces deux publics indiquent leur méfiance et leur doute sur le système de retraite actuel avec l'idée qu'ils seront les grands perdants des réformes. Soit parce que les générations précédentes auront tout dépensé, soit parce que l'on va réduire les retraites des femmes en supprimant les majorations pour les enfants.

La baisse du pouvoir d'achat oblige les Français à puiser dans leur épargne ce qui laisse moins d'argent disponible pour préparer sa retraite. C'est la conséquence logique de la situation économique et financière.

D'ici une dizaine d'années, pensez-vous qu'il sera nécessaire ou pas nécessaire de reporter l'âge légal de la retraite de 62 à 65 ans ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Vous personnellement, quand vous pensez à votre retraite, êtes-vous... ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Personnellement, épargnez-vous (ou avez-vous épargné) en vue de financer votre retraite ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Méthodologie : Sondage CSA / CECOP réalisé par téléphone les 8 et 9 janvier 2013 au domicile des personnes interrogées. Enchantillon national représentatif de 1 009 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
retraites, travail, cotisations
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jurgio
- 03/04/2013 - 22:05
La répartition
...ne devrait assurer qu'une allocation aux nécessiteux. Il est évident qu'il faut penser à sa retraite sans s'occuper des gouvernements (épargnes,achat habitation, etc.) mais les charges sociales sont trop fortes et elles bénéficient trop souvent aux privilégiés (retraites spéciales...) qui cotisent encore trop peu. Ce devrait être un problème personnel mais on préfère que nous attendions, captifs, le maximum de l'État-providence.
Il est faux de dire qu'aucun gouvernement n'a eu le courage de réformer. Sarkozy a lutté jusqu'au bout pour assurer sur un minimum de prolongation du travail pour assurer les paiements. On se rappelle pas assez des défilés et des grèves continuels qui ont failli avoir le dernier mot. Juppé avait déjà amorcé la réforme mais l'opposition a fait un forcing qui lui a coûté son poste de premier ministre ! Donc, évitez de placer aux commandes des gens qui ont tout fait pour que rien ne change. Merci.
yvonman53
- 03/04/2013 - 18:40
Ben
on est mal !
yvonman53
- 03/04/2013 - 18:36
Le RMI (Revenu Minimum
Le RMI (Revenu Minimum d’Insertion), le RSA (Revenu de Solidarité Active) ne supporte pas de cotisations retraite. Il ne génère donc pas droit aux prestations vieillesses.
Mais il y aura l'Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)
à 65 ans
Montant du minimum vieillesse au 1er avril 2012 :

pour une personne seule (célibataire, séparée, divorcée, veuve sauf les veuves de guerre), le montant annuel maximum est de 9 325,98 €, soit 777,17 €/mois,
pour un couple (personnes mariées, pacsées ou vivant en concubinage), le montant annuel maximum est de 14 479,10 €, soit 1 206,59 €/mois.