En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 6 heures 51 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 11 heures 43 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 12 heures 52 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 14 heures 31 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 6 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 7 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 7 heures 8 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 7 heures 54 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 11 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 12 heures 4 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 15 heures 5 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
© Reuters
Politico Scanner

Retraites : les Français plus réalistes que la classe politique ?

Publié le 03 avril 2013
Bien qu'ils n'apprécient pas vraiment cette idée, 60% des Français sont convaincus qu'il sera nécessaire dans les années à venir de repousser l'âge de départ à la retraite à 65 ans.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien qu'ils n'apprécient pas vraiment cette idée, 60% des Français sont convaincus qu'il sera nécessaire dans les années à venir de repousser l'âge de départ à la retraite à 65 ans.

Atlantico : Plus d'un tiers des Français estiment que la priorité en matière de financement doit se porter sur les retraites plutôt que sur l’assurance maladie ou les allocations chômage. Comment peut-on expliquer cet arbitrage ?

Philippe Crevel : L'évolution des priorités des Français est liée au contexte anxiogène et aux annonces répétées de réforme du régime de base comme des régimes complémentaires. Le fait que le gouvernement ait annoncé la nécessité de réformer à nouveau le système des retraites contribue à cette anxiété. Par ailleurs, les Français placent le dossier des retraites comme la priorité numéro 1 parce que ce sujet les touche davantage que l'assurance maladie ou l'assurance chômage. Nous avons tous vocation à être à la retraite mais nous n'avons pas tous vocation à être malade ou à être au chômage.

Par ailleurs, la question de la dépendance ne concerne que les personnes âgées, alors que le logement est un sujet qui touche particulièrement les jeunes, ces derniers n'étant généralement pas propriétaires et l'acquisition du premier logement en France devenant de plus en plus difficile. Les grands sujets de préoccupation de la population dépendent de l'âge et de la situation professionnelle.


Sur quel sujet, selon vous, faut-il en priorité assurer son financement pour les prochaines années ? En première réponse ? En deuxième réponse ?
Cliquer sur le graphique pour agrandir

35% des Français souhaitent le maintien du système actuel de retraite. Cela témoigne-t-il d'une volonté de leur part de conserver leurs avantages ? 

Le système des retraites français est complexe, il est donc difficile de l'appréhender et encore plus difficile de se projeter dans un autre système. Il est assez logique que les Français soient très partagés sur l'évolution de leur système de retraite. On constate notamment que les fonctionnaires sont plus conservateurs car ils savent que leur système est plus avantageux que le système général et qu'en cas de changement, ils risquent de figurer parmi les perdants.

Si un bon tiers est pour le statut quo, deux tiers sont pour des évolutions importantes des systèmes de retraite. Une grande partie de la France est donc réformatrice et peut-être plus audacieuse que les pouvoirs publics.


A l'avenir, quel système de retraite préférez-vous ?
Cliquer sur le graphique pour agrandir


Quelles mesures seriez-vous prêt à accepter pour assurer l'avenir du système de retraite ?Cliquer sur le graphique pour agrandir


Plus de la moitié des Français estiment qu'il est nécessaire de reporter l'âge légal de départ à la retraite, alors qu'ils n'étaient même pas un tiers à partager cette opinion en 2011. Les Français sont-ils prêts à accepter les sacrifices nécessaires ? Qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ?

Il est surprenant que 60% des Français jugent nécessaire de reporter l'âge légal de départ à la retraite. Néanmoins, cela ne signifie pas qu'ils aiment cette idée, simplement, ils la jugent nécessaire. Les Français ne veulent pas partir tard à la retraite mais se rendent compte aux vues des exemples étrangers qu'il faudra peut-être y venir. Les Français, une fois de plus, peuvent être considérés comme plus réalistes que la classe politique et les partenaires sociaux. .

Si en 2011 seuls 30% des Français jugeaient nécessaire le report de l'âge légal de départ à la retraite, en 2013, ils sont 60%. Cette évolution s'explique par la situation économique et par le fait que ce chemin soit suivi par tous à l'étranger. Par ailleurs, les Français ne se font pas d'illusion sur les autres solutions et craignent qu'en cas de maintien de l'âge de départ à 62 ans, le prix à payer soit encore plus cher. On peut considérer que Nicolas Sarkozy a réussi à convaincre l'opinion qu'il s'agissait d'un chemin nécessaire, même si c'est un chemin mal-aimé.

On constate également une augmentation de l'inquiétude quant à la retraite, l'augmentation de ce sentiment se concentre sur les "très inquiets". Deux types de populations sont particulièrement concernés : les jeunes actifs et les femmes. Ce sont deux publics fragilisés dans le système actuel de retraite. Les femmes sont pénalisées en raison des différences de salaires et des interruptions de carrières. Les jeunes, eux, pensent que le système ne tiendrait pas jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de la retraite. Ces deux publics indiquent leur méfiance et leur doute sur le système de retraite actuel avec l'idée qu'ils seront les grands perdants des réformes. Soit parce que les générations précédentes auront tout dépensé, soit parce que l'on va réduire les retraites des femmes en supprimant les majorations pour les enfants.

La baisse du pouvoir d'achat oblige les Français à puiser dans leur épargne ce qui laisse moins d'argent disponible pour préparer sa retraite. C'est la conséquence logique de la situation économique et financière.

D'ici une dizaine d'années, pensez-vous qu'il sera nécessaire ou pas nécessaire de reporter l'âge légal de la retraite de 62 à 65 ans ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Vous personnellement, quand vous pensez à votre retraite, êtes-vous... ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Personnellement, épargnez-vous (ou avez-vous épargné) en vue de financer votre retraite ?Cliquer sur le graphique pour agrandir

Méthodologie : Sondage CSA / CECOP réalisé par téléphone les 8 et 9 janvier 2013 au domicile des personnes interrogées. Enchantillon national représentatif de 1 009 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
retraites, travail, cotisations
Thématiques :
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jurgio
- 03/04/2013 - 22:05
La répartition
...ne devrait assurer qu'une allocation aux nécessiteux. Il est évident qu'il faut penser à sa retraite sans s'occuper des gouvernements (épargnes,achat habitation, etc.) mais les charges sociales sont trop fortes et elles bénéficient trop souvent aux privilégiés (retraites spéciales...) qui cotisent encore trop peu. Ce devrait être un problème personnel mais on préfère que nous attendions, captifs, le maximum de l'État-providence.
Il est faux de dire qu'aucun gouvernement n'a eu le courage de réformer. Sarkozy a lutté jusqu'au bout pour assurer sur un minimum de prolongation du travail pour assurer les paiements. On se rappelle pas assez des défilés et des grèves continuels qui ont failli avoir le dernier mot. Juppé avait déjà amorcé la réforme mais l'opposition a fait un forcing qui lui a coûté son poste de premier ministre ! Donc, évitez de placer aux commandes des gens qui ont tout fait pour que rien ne change. Merci.
yvonman53
- 03/04/2013 - 18:40
Ben
on est mal !
yvonman53
- 03/04/2013 - 18:36
Le RMI (Revenu Minimum
Le RMI (Revenu Minimum d’Insertion), le RSA (Revenu de Solidarité Active) ne supporte pas de cotisations retraite. Il ne génère donc pas droit aux prestations vieillesses.
Mais il y aura l'Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)
à 65 ans
Montant du minimum vieillesse au 1er avril 2012 :

pour une personne seule (célibataire, séparée, divorcée, veuve sauf les veuves de guerre), le montant annuel maximum est de 9 325,98 €, soit 777,17 €/mois,
pour un couple (personnes mariées, pacsées ou vivant en concubinage), le montant annuel maximum est de 14 479,10 €, soit 1 206,59 €/mois.