En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 46 min 45 sec
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 4 heures 2 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 7 heures 20 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 7 heures 53 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 12 heures 15 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 2 heures 16 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 4 heures 53 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 7 heures 32 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 9 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 11 heures 41 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 12 heures 23 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 12 heures 23 min
Revue de presse des hebdos

Affaire Trierweiler, l’origine : Valérie et François s’étaient disputés

Publié le 14 juin 2012
Attention, ré-vé-la-tions ! D’après “Le Point”, c’est à la suite d’une dispute avec François Hollande que Valérie Trierweiler aurait envoyé son tweet. La première dame se serait aussi fendue d’un drôle de texto sur Ségolène Royal… Qui dit quoi ? C’est en dessous, ah, ah ! Et pendant ce temps-là, Nicolas Sarkozy “s’ennuie”…
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Attention, ré-vé-la-tions ! D’après “Le Point”, c’est à la suite d’une dispute avec François Hollande que Valérie Trierweiler aurait envoyé son tweet. La première dame se serait aussi fendue d’un drôle de texto sur Ségolène Royal… Qui dit quoi ? C’est en dessous, ah, ah ! Et pendant ce temps-là, Nicolas Sarkozy “s’ennuie”…

S’en passe des choses, à la veille du second tour des législatives et de l’élection grecque, décisive, de dimanche… Miracle de la technologie ! A part “ L’Express ” et “ VSD ” (moins souples, apparemment, côté bouclage), tous vos hebdos rebondissent ce jeudi sur l’affaire qui agite tout le monde depuis mardi — on veut parler, bien sûr, du tweet-soutien de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni. Signe que le message de la Première dame — rebaptisée “ Première gaffe de France ” par “ Libération ” mercredi — a tout renversé sur son passage : comme le quotidien de gauche hier, “ Le Point ” ose ce jeudi une comparaison — et un rapprochement — insensés. Entre qui et qui ? On vous le donne en mille : François Hollande et… Nicolas Sarkozy !

 

Valérie, "talon d’Achille" de François

“ Voilà un paradoxe, souligne en effet “ Le Point ” : Hollande, qui aura mis un point d’honneur à prendre le contre-pied de Sarkozy sur tous les terrains, s’inscrit, sur celui (du mélange des genres), dans une étrange continuité. Il en est aujourd’hui de Valérie Trierweiler comme il en fut naguère de Cécilia : elles sont le “ talon d’Achille ” de leur président d’homme, selon l’expression employée par Brice Hortefeux au sujet de Cécilia. “ Valérie est le plus gros problème de François ”, chuchote un conseiller du chef de l’Etat. En hollandie, on ne dit du mal de la “ First girlfriend ” qu’à voix basse, en regardant autour de soi ”. La presse, visiblement — et heureusement ! — n’est pas soumise aux mêmes diktats. Les chuchotis, elle connaît pas.

 

Journalisme et politique : deux univers incompatibles

Si “ Le Nouvel Observateur ” se contente, pour sa une, du titre “ L’affaire Trierweiler ” quand “ Le Point ” met les pieds dans le plat avec sa couverture “ Le casse-tête du président ”, l’hebdomadaire, de gauche — faut-il le rappeler ?, ne consacre pas moins de six pages au “ dossier ”. Et conclue : “ Le tweet de Valérie Trierweiler en faveur du “ tueur virtuel ” de La Rochelle (…) prouve au moins une chose : le journalisme et la politique sont deux univers incompatibles. Il n’est jamais bon de franchir le miroir… ” Un peu plus, et l’hebdo finissait sur l’air d’“ A bon entendeur, salut ”, hmmm…

 

Mais pourquoi Valérie s’acharne-t-elle ?

Plus franco de port, “ Le Point ” s’interroge : “ Mais pourquoi (Valérie Trierweiler) s’acharne-t-elle sur Royal maintenant qu’elle prend si bien la lumière ? D’autant plus que, en face, la présidente de la région Poitou-Charentes est fort peu belliqueuse. Depuis le soir où elle a recueilli 7 % des voix au premier tour de la primaire socialiste, elle a muselé la “ femme trahie ” pour ne faire entendre que la “ personnalité politique de premier plan ”, ainsi qu’elle se présente. C’est peu de dire qu’elle s’est montrée “ impeccable ” — le mot est de Hollande — vis à vis de son ancien compagnon, au point d’accepter de faire meeting commun avec lui sous les yeux de Trierweiler. ”

 

Valérie ménagée par François

L’ “ acharnement ” de Valérie Trierweiler est d’autant moins compréhensible, souligne “ Le Point ”, que François Hollande semble vouloir la “ ménager ” le plus possible. Au meeting de Rennes, raconte en effet le mag, “ sur scène, Ségolène Royal proclama son soutien à “ François ”. Quelques minutes plus tard, il remerciera “ Ségolène Royal ”. “ Valérie n’aurait pas apprécié un “ Ségolène ” tout court, décode un collaborateur de Hollande. C’est comme la bise donnée à Royal, au pied de l’estrade, hors la présence des caméras, pour que leur complicité ne soit pas retransmise sur les grands écrans. Ce que l’on vit, ce fut la poignée de secondes où elle et lui, côte à côte, ont levé les bras pour faire le V de la victoire sans se donner la main, contrairement à l’usage entre camarades. Avant que Hollande, gêné, ne lui désigne la sortie ”.

 

Valérie à Ségolène : “ Bonjour, madame ”

Mais en quoi consiste cet “ acharnement ” dont parle “ Le Point ” ? L’hebdomadaire le dit : à Rennes, toujours, “ Valérie Trierweiler avait réservé une (mauvaise) surprise à sa “ rivale ” : à peine Royal eut-elle gagné sa place en haut des gradins qu’elle arrivait sur ses talons pour lui serrer la main devant une forêt de caméras conviées tout exprès. Royal a porté beau. Comme elle le fit le 15 mai, à l’hôtel de ville de Paris, quand Trierweiler, qui la connaît depuis vingt ans, a salué d’un “ bonjour, madame ” celle dont elle n’avait pas voulu à l’Elysée, le matin même, pour la passation de pouvoir. “ Si je n’ai pas été invitée, c’est que François n’a pas voulu de drame avec elle ”, se plaindra Royal auprès d’un intime ”.

 

Valérie : après le tweet, le SMS

“ Le Point ” poursuit : “ Le soir de la victoire, place de la Bastille, il a suffi que le nouveau président ait, sur la scène, un geste affectueux à l’endroit de Royal pour que Trierweiler le prenne par le bras : “ Embrasse-moi sur la bouche maintenant ”. “ Valérie n’est pas méchante, mais elle est épidermique, possessive et rancunière ”, explique l’un de ses confidents, qui raconte avoir reçu, fin octobre 2011, au moment où Royal commençait de convoiter la présidence de l’Assemblée nationale, un SMS furieux de Trierweiler : “ Tout ce qu’elle aura, ce sera déjà trop ” ”. Wow !

 

Valérie et François : la dispute

Mais “ Le Point ” n’a pas fini : “ (Valérie Trierweiler) n’a pas supporté que Hollande adresse aux électeurs de la Ire circonscription de Charente-Maritime un message assurant que Ségolène Royal pouvait “ se prévaloir de (s)on soutien et de (s)on appui ”, assène-t-il. Son tweet est une mesure de rétorsion. Car ils se sont disputés le 12 juin au matin. A un proche, elle a raconté avoir dit à son compagnon : “ Tu as pris position en faveur de Royal sans me le dire. Tu vas voir de quoi je suis capable ! ” Il a vu. La France aussi ”. Et pas qu’un peu, mon neveu.

 

Hollande : action, réaction (?)

Comment le “ président-compagnon ” va-t-il sortir de l’ornière ? “ Quand, il y a peu, reprend “ Le Point ”, un ami politique de Hollande est venu le trouver pour le mettre en garde : “ Il faut que tu dises à Valérie de faire attention, elle peut te causer du tort ”, Hollande a répondu : “ Tu as raison, tu devrais lui en parler ” ”. Pas gagné, pétard ! Il y a pourtant urgence et nécessité. “ Le Nouvel Observateur ” le souligne en effet : “ En politique, le ridicule peut tuer. Un président impuissant n’est guère mieux loti qu’un mari trompé. Si le chef de l’Etat n’est pas capable de remettre un peu d’ordre dans la circonscription rochelaise et s’il laisse ses proches se saisir de cette bagarre-là pour en régler de bien plus intimes, on peut légitimement s’interroger sur son autorité, au sommet de l’Etat. Là est le vrai danger pour François Hollande. Il lui a fallu du temps, durant la campagne présidentielle, pour effacer l’image qui lui collait à la peau : celle d’un homme indécis ou en tout cas trop peu structuré pour échapper à l’influence de ses proches. C’est cette réputation-là qui peut revenir par la bande, au gré de quelques caprices matrimoniaux ”. Hé oui…

 

Valérie : symptôme de François

Et puisqu’on en est à se pencher sur la personnalité du chef de l’Etat, “ Le Point ” — encore, oui ! — propose le diagnostic de Jacques-Alain Miller sur ce que révèle “ l’affaire ”, psychanalytiquement parlant. “ Notre président est normal, oui, très, trop normal, écrit-il — il n’a qu’un symptôme, et c’est Valérie ! Un symptôme, au sens de Freud, dit la vérité que le sujet n’assume pas… Il y a beaucoup à apprendre de l’événement. D’abord, qu’un couple peut valoir comme une entité psychopathologique unique, l’un incarnant le dysfonctionnement psychique de l’autre. Ensuite, que l’hypercontrôle que s’impose un homme “ normal ” appelle fatalement le complément d’une femme qui soit “ folle ”, c’est-à-dire qui n’en fait qu’à sa tête, fantasque, intenable, indomptable, intrépide, une dissidente dans l’âme ”. Ben, dites, l’y va pas avec le dos de la cuiller, le docteur…

 

Valérie/Ségolène : deux éditions de la même femme

Mais on n’est pas au bout de nos surprises. D’après Jacques-Alain Miller, la “ folle ”, “ l’indomptable ”, “ l’intenable ”, etc., “ c’est Valérie, mais c’est aussi celle qui l’a précédée : Ségolène. Qui ne voit que ce sont deux éditions de la même femme ? Chacune est le double de l’autre, son image en miroir. Impossible qu’elles se supportent. L’habile homme viendra à bout de Mme Merkel avant que de Ségolène et Valérie. Cela, non parce qu’il y échouerait, mais bien parce qu’il ne saurait les courber sous son joug ”. Heu, doc, on a du mal à te suivre, là… Il peut ou il peut pas, François ?

 

“ La nouba ne fait que commencer ”

C’est compliqué ! Le psy l’explique en effet : “ Ce qui guide M. Hollande dans son choix d’objet féminin, comme disent les psychanalystes, c’est l’envers de sa propre normalité. Sa “ Liebesbedingung ”, la condition de son énamouration (ce qui fait qu’il “ s’énamoure ”, si on traduit…), implique que ses partenaires soient fières et foncièrement rebelles à la norme mâle. Disons qu’il respecte, qu’il adore leur liberté. C’est aussi pourquoi, on l’aura remarqué, le monsieur n’épouse pas. On peut parier que la nouba ne fait que commencer ”. Hou, ça promet !

 

Sarkozy “ s’ennuie ”

Et dire que pendant ce temps-là… Nicolas Sarkozy “ s’ennuie ”. C’est “ L’Obs ” qui le dit : “ La “ dolce vita ” rêvée de Nicolas Sarkozy le lasse déjà. “ Il s’ennuie ”, relève un ancien visiteur régulier de l’Elysée. Preuve à l’appui : “ Avant, quand on se téléphonait, ça durait cinq minutes. Aujourd’hui, c’est au moins vingt-cinq ! ” Heureusement, note le même, “ Carla est remarquable durant cette période ” ”. Bah, c’est déjà ça… non, on ne dira rien de plus, on restera bouche cousue.

 

L’argent, seul obstacle au retour de Sarkozy

Bon, et sinon, des news ? Reviendra, reviendra pas, l’ex-président rangé des voitures ? “ “ Un tigre ne devient pas végétarien ”. Telle est, indique “ Le Point ”, encore et toujours…, dans un article intitulé “ Sarkozy : les jours d’après ”, la métaphore ciselée par Patrick Buisson, l’homme qui a le plus influencé Nicolas Sarkozy au cours des sept dernières années, pour exposer sa conviction que le nouvel “ ex ” aura encore faim de politique. (…) “ La seule chose qui pourrait compromettre son retour, c’est qu’il veuille gagner trop d’argent, a poursuivi Buisson. Il faut le convaincre de ne pas faire de montages financiers ”. Ce jour-là, précisément, note l’hebdo, Sarkozy prenait possession de ses nouveaux bureaux d’ancien président, dans le 8e arrondissement de Paris ”. 

 

Sarkozy, conseil de Balkany ?

Qu’y fera-t-il ? Le papier ne le dit pas. Mais dans une brève située en début de journal, “ Le Point ” précise que “ Nicolas Sarkozy, qui s’apprête à reprendre le métier d’avocat, retrouvera en même temps que la robe son vieil ami Patrick Balkany. Le cabinet Arnaud Claude, dont l’ex-président est l’associé, a en effet remporté en 2010 l’appel d’offres lancé par la municipalité de Levallois-Perret, dont Balkany est le maire, pour choisir son conseil juridique ”. Un bon signe ?

 

 

Sarkozy en vacances chez “ son richissime ami Paul Desmarais ”

En attendant…, l’ancien chef de l’Etat se requinque… et se bichonne. “ Ses dix-sept jours de villégiature à Marrakech lui ont permis de reprendre des couleurs et… quelques kilos — ces derniers malgré lui, note en coin “ Le Point ”. A peine revenu, il songe déjà à son prochain séjour au Maroc. En attendant, au mois de juillet, direction les Laurentides. Son richissime ami Paul Desmarais lui prête un chalet niché à une heure de Montréal, au cœur de la forêt de Morin Heights, dans les joliment nommés Pays-d’en-Haut. De la nature à en perdre la tête. En août, il retrouvera les paparazzi qui surveillent la demeure des Bruni-Tedeschi, au cap Nègre. Et, à la rentrée, il avisera. “ Ce qui m’intéresse, c’est l’international ”, répète-t-il comme pour conjurer la tentation du retour ”. Hou, c’est pas fini, là, non plus, on dirait… Gasp, et re-gasp ! C’est quand, sérieusement, qu’on parle des choses sérieuses, hmmm ? On aurait voulu parler des législatives, de l’élection grecque, décisive, de ce dimanche, de la Syrie, aussi. Total : on se retrouve, une fois de plus, à faire une revue de presse news qui se confond furieusement avec une revue de presse people. La faute à qui ? Pas qu’à la presse, malheureusement.

 

A lire, encore

Et puisqu’on parle des législatives, et comme il faut faire un choix, lisez “ Les députés ne se gênent pas ” sur le rapport “ accablant ” de l’IFRAP (Institut français pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) sur les privilèges de l’Assemblée nationale (“ Le Point ”).

Rayon brèves (un peu longues…) : Alors que les juges antiterroristes chargés de l’affaire Merah ont demandé “ la levée du secret-défense sur toutes les notes émanant de la DCRI afin d’évaluer le sérieux de la surveillance du futur tueur ” (“ Nouvel Obs ”), on apprend, via “ Le Point ”, que “ le protocole d’accord (élaboré sous l’ancien gouvernement) qui a été soumis (au père du caporal Abel Chennouf, assassiné par Merah le 15 mars) stipule que la famille devrait renoncer à toute poursuite judiciaire contre l’Etat et ses représentants ” si elle veut toucher une indemnité de 35 000 euros.

Rayon brèves (un peu plus courtes…) : Leïla Trabelsi, alias Mme Ben Ali, publie “ Ma vérité ” le 21 juin aux éditions du Moment. “ Selon elle, indique “ Le Nouvel Obs ”, le “ coup d’Etat ” a été préparé et les services secrets français ont joué un rôle dans leur exfiltration. Mme Ben Ali ose (aussi) alerter les organisations des droits de l’homme, qu’elle a si longtemps piétinées ”.

En vrac, sinon, dans “ L’Express ” : “ Ce Grec qui fait trembler l’Europe ”, à balancer avec “ L’incendiaire de l’Europe ” alias Alexis Tsiprias, le “ Mélenchon grec ” dans “ Le Point ” ; “ Tunisie : les salafistes se dévoilent ” ; “ TF1 : on refait la Une ”.

Dans “ Le Nouvel Obs ” : l’enquête sur Maurice Lévy, “ Les riches heures du roi de la com ” ; “ Copé signe la mort du front républicain ” ; “ Mélenchon : 5 ans de solitude ” ; “ L’Europe mourra-t-elle à Athènes ? ” ; “ Les yeux de Sophie ” sur la journaliste aveugle Sophie Massieu qui anime le magazine de voyage “ Dans tes yeux ” sur Arte.

Dans “ Le Point ” : l’enquête “ Nos chers amis les Qataris ” ; le témoignage inédit de Karol Pila, “ L’enfant d’Auschwitz ”, à l’occasion de l’exposition sur les enfants persécutés par les Nazis organisée au Mémorial de la Shoah.

Dans “ Challenges ” : “ Ces PME qu’on assassine ” avec “ le premier classement des grands donneurs d’ordre basé sur leurs pratiques ”… édifiantes ; le portrait de Nicolas Bazire, “ Miné ” ; “ La vérité sur… l’héritage Descoings à Sciences-Po ”.

Dans “ VSD ” : l’interview exclusive de Jean-Marc Rouillan, ex-leader d’Action directe ; le reportage “ Chez les Grecs ” sur la vie quotidienne des Hellènes en temps de crise ; le portrait de Bryan Aaron Bijaoui qui “ a survécu à Mohamed Merah ”.

Dans “ Les Inrocks ” : “ Espoir afghan ” sur Abdul Matin Belk, “ représentant d’une nouvelle génération d’Afghans éduqués et engagés ” et “ Les nouveaux obs ” sur l’émission “ Les observateurs ” de France 24 “ conçue à partir d’images et de sons fournis par des non-journalistes ”.

Côté dossiers : à côté de son spécial “ Alimentation : comment on nous manipule ”, “ L’Express ” a sélectionné ses “ 10 polars de l’été ” ; “ Le Point ” propose un “ spécial tourisme ” et un “ spécial vins rosés ” ; “ VSD ” donne dans les “ Festivals de l’été ” et un “ Evasion grand angle destination Los Angeles ”. “ Le Nouvel Obs ” balance son “ spécial immobilier ” et un “ spécial Londres ” beaucoup plus sage, forcément, que le guide du “ Londres underground ” des “ Inrocks ”. L’hebdo rock offre parallèlement un supplément “ Food-trip ” réalisé avec le Fooding. Ah, voyager et manger ! A part aimer, y’a rien de mieux. Même si, parfois, c’est un peu compliqué…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (56)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mokotow
- 20/06/2012 - 12:28
Tweetweiler la chanson
"Tweetweiler", la chanson qui fait le Buzz sur l'affaire du Tweetgate.
https://www.youtube.com/watch?v=e-NwSb3yAR0
Joséphine
- 18/06/2012 - 11:44
Samantha Brick , pas Brock .. Sorry ;-)
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/9271471/Samantha-Brick-French-women-are-hostile-and-predatory-adulterers.html
Joséphine
- 18/06/2012 - 11:37
Hélas, Samantha Brock aurait elle raison...
.. lorsqu'elle écrit au sujet des françaises: "Je les trouve hostiles et prédatrices, toujours prêtes à humilier leurs rivales [...] Pour elles, l’adultère est une médaille qu’on ajoute à son palmarès. En vérité, la femme française n’aime pas les femmes."

Si j''en veux à Trierweiler, c'est pour l"'image qu'elle donne des françaises, et des femmes en général. Ca m'humilie.