En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© PASCAL GUYOT / AFP
Oups !

Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques

Publié le 17 mars 2019
Existe-t-il une sorte d’extrême droite identitaire « modérée » —« quiétiste » comme on aime dire dans d’autres contextes— dont il faudrait ne pas prendre le discours au sérieux ? On peut en douter.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Existe-t-il une sorte d’extrême droite identitaire « modérée » —« quiétiste » comme on aime dire dans d’autres contextes— dont il faudrait ne pas prendre le discours au sérieux ? On peut en douter.

Que les terroristes de Christchurch aient été influencés par la vision du monde de l’un de nos essayistes d’extrême droite, ça ne fait aucun doute puisqu’ils s'en réclament directement.

Lorsqu’on est un auteur avec un poil de surface médiatique, et qu’on se pique même de faire de la politique pour maximiser la propagation de son "message" prophétique, on ne peut pas passer son temps à théoriser l’inéluctable « Grand Remplacement » des gentils blancs de souche par d'affreux basanés exogènes mais tomber des nues lorsqu’un lecteur qui vous prenait au sérieux s’invite dans une mosquée avec une mitraillette.

C’est sûr, on peut toujours faire le coup du « pas d’amalgame ». Expliquer qu’on n’y peut rien, si un simple d’esprit "utilise abusivement vos syntagmes"… On peut même décider de ponctuer, à l'avenir, pourquoi pas, ses pamphlets d’un smiley qui cligne de l’oeil à l’attention des mal-comprenants.

On aura toutefois un peu de mal à convaincre.

Écrire, c’est délicat. Une idée vous vient. On la couche sur le papier. On la diffuse. Et on ne maîtrise alors plus vraiment ce que les gens en feront. Il y a toujours, après tout, le risque d’être aimé par des cons. Mais en l’espèce, Renaud Camus, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est-il vraiment interprété de travers ? A le lire et à l'écouter, on est tenté de dire qu'il est plutôt reçu 5 sur 5 :

"Le Grand Remplacement est un phénomène dont l’accroissement est continu, à travers des politiques d’immigration toujours plus laxistes, mais qui est déjà quasiment abouti dans des zones entières du territoire où les Français de souche sont devenus minoritaires et ont même parfois totalement disparu, remplacés par des immigrés ou des Français administratifs issus de l’immigration. Ce Grand Remplacement, fruit de l’immigration massive et incontrôlée, induit des conséquences sur tous les plans : conséquences économiques, sociales, sécuritaires, identitaires, et même sanitaires".

Bigre ! Flippant. Si j’étais moi même un Australien de Nouvelle-Zélande mal-embouché...

Alors bien sûr, il ne leur tenait pas la mitraillette, l'"innocent" auto-proclamé, aux terroristes de Christchurch. Il ne les a même jamais rencontrés de sa vie. D’ailleurs, il est strictement non-violent lui-même. Au moins autant que ces imams intégristes qui prêchent le djihad mais s’indignent tout autant d’être associés aux crétins littéralistes qui confondent celui "du coeur" et celui "du glaive" (et font d'ailleurs des victimes par centaines dans les mosquées). Eux aussi, ils exigent le "pas d'amalgame".

En tout cas, d'un Camus l'autre, on préférait l'époque où c'était Albert qui était lu jusqu'aux antipodes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 20/03/2019 - 13:58
Donc en fait mr Serraf il faut idmédiatement interdire le Coran
qui est Judéophobe,Christianophobe,Zoroastrienophobe, Polythéistophobe, Athéeophobe,Homophobe, & qui donne comme instruction qu'il faut aux adeptes tout faire pour qu'il ne reste qu'une religion celle du Coran sur la Terre. Aucun respect ni amour pour les autres dans ce livre écrit par ?
:)::)) Surement un Camus en devenir ??
michel2212
- 19/03/2019 - 13:09
padamalgam
Pourquoi ne doit-on pas faire d'amalgame entre les actions des djihadistes et le Coran, et au contraire affirmer une responsabilité directe des écrits de Mr Camus dans l'attentat ignoble de Christchurch ? Un peu de cohérence , cher Mr Serraf !!!!
Autre question : la situation décrit par R Camus est-elle véridique en partie , si oui pourquoi n'aurait-il pas le droit de le dire, si non la réalité contredira très facilement ses écrits, un point c'est tout !!!!
edac44
- 19/03/2019 - 08:41
Allah akbar, Allah connard, Allah tu te barres !...
Ils sont 1,7 milliards sur cette planète et se reproduisent trois plus vite que les autres terriens.
Pas besoin d'avoir obtenu la médaille Fields pour comprendre que d'ici trente ans, les musulmans seront majoritaires sur Terre et pire ...
au pouvoir dans tous les pays dits démocratiques et qui donc, ne le seront plus après.

Seuls les dictatures s'en sortiront et encore, avec une instabilité sociale permanente due aux guerres civiles qui ne manqueront pas de se généraliser sous le joug islamique.

Pour mémoire, l'Islam est la seule religion qui prêche l'éradication de toutes les autres et le devoir de mise à mort fait à chaque musulman, de massacrer tous les "infidèles", et incroyants.
On l'a d'ailleurs déjà payé très cher en France !...

La seule solution pour éviter une hécatombe permanente serait d'imposer le cantonnement toutes les musulmans islamistes en pays d'islam et d'y renvoyer manu militari, tous les islamo-réfractaires.

Aujourd'hui, il est devenu urgent de se préparer à l'inévitable et le recours aux armes !...

et comme en 40, monsieur Serraf, les collabos, on leurs fera la peau