En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© François NASCIMBENI / AFP
Jaunisse
Mais quelle est donc la couleur du gilet jaune ?
Publié le 18 novembre 2018
Karl Lagerfeld prétendait que le gilet jaune n’allait avec rien. En fait, il semble plutôt aller avec tout et c’est bien le problème.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Karl Lagerfeld prétendait que le gilet jaune n’allait avec rien. En fait, il semble plutôt aller avec tout et c’est bien le problème.

Je n’aimerais pas beaucoup être à la place de Macron en ce moment. Enfin, c’est surtout une formule pratique pour introduire mon sujet. En réalité, j’aimerais bien être président : c’est plutôt prestigieux comme job, c’est pas mal payé, on voyage régulièrement dans le monde entier, on rencontre plein de gens intéressants et on peut écrire de mauvais bouquins qui deviennent des best-sellers même lorsqu’on est trop impopulaire pour être élu une seconde fois.

Je n’aimerais pas beaucoup être à la place de Macron en ce moment, donc, parce que je n’aurais pas la moindre idée de la manière de me dépêtrer de cette affaire des gilets jaunes. Il faut dire que, sur le sens à donner au mouvement ou sur les réponses à lui apporter, je ne suis pas le seul à me gratter la tête.

Il y a des gilets jaunes très à gauche qui demandent l’augmentation des dépenses publiques ; il y a des gilets jaunes très à droite qui exigent la baisse des impôts ; il y a des gilets jaunes apolitiques qui aiment les bagnoles et voudraient pouvoir rouler sans contraintes ; il y a des gilets jaunes sans permis qui préfèrent les transports en commun mais les trouvent trop mal-fichus ; il y a des gilets jaunes qui expliquent que tout ça n’a rien à voir avec l’essence parce que c’est un ras-le-bol généralisé ; il y a des gilets jaunes qui apprécient la camaraderie bon-enfant d’une fiesta déguisée un samedi après-midi ; il y a des gilets jaunes warholiens qui voulaient juste passer à la téloche...

Bref, il y a des gilets jaunes de toutes les couleurs, si on peut dire. Tenez, il y aurait même des gilets jaunes belges, désormais.

Pour certains analystes, il s’agit d’ailleurs d’un truc classique de Gaulois qui râlent pour tout et pour rien par nature et veulent régulièrement couper la tête de leurs élites. Une fronde, une jacquerie, presque une révolution en gestation. Mais pour d’autres, pourtant pas moins calés en francologie, c’est au contraire totalement inédit, le fruit pourri de la mondialisation ultra-libérale qui balaye tout sur son passage. On n’aurait carrément jamais vu ça, ils disent.

Mais ce n’est pas tout —ça serait trop simple— car il y a aussi les anti-gilets jaunes. Les anti-gilets jaunes de droite qui demandent le rétablissement immédiat de la loi et l’ordre et la fin de la chienlit. Les anti-gilets jaunes de gauche qui se bouchent le nez devant une telle débauche de poujadisme éhonté. Les anti-gilets jaunes écolos qui interdiraient bien carrément le pétrole sous toutes ses formes. Les anti-gilets jaunes fashion qui pensent que c’est effectivement un vêtement particulièrement moche. Et ils votent aussi, ces anti-gilets jaunes. Un président peut difficilement les laisser voir rouge sans réagir. Même un bleu comme Macron.

Alors, va-t-il s’en tirer sans trop d’encombres, imaginant une nouvelle usine gaz bien de chez nous qui satisfera vaguement tout le monde et son frère jusqu’à la prochaine crise d’eczéma nationale ? Ou des gilets jaunes sans culottes réussiront-ils à prendre la place de la Bastille (d’ailleurs bientôt piétonne, ils ne pourront pas y aller en voiture) sous la bannière d’un nouveau Robespierre fluorescent ? Mystère et boule de gomme mais on souhaite bon courage à Jupiter.

La semaine prochaine, je vous expliquerai pourquoi je n’aimerais pas non plus être premier ministre britannique en ce moment.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 19/11/2018 - 10:47
A tous les journaleux ...
qui nous expliquent que les corps intermédiaires sont indispensables pour résoudre un conflit, on se rappellera que le b.a-ba du syndicaliste est d'abord de faire chier les usagers (des transports en commun) ou leurs compatriotes (en bloquant les routes) afin de faire pression sur l'exécutif ou le personnel politique qui nous dirige. Les gilets jaunes ne font que reproduire ce dialogue social de merde.
2bout
- 18/11/2018 - 22:11
Toujours plus con tu trouveras,
de jaune tu l'habilleras, de toute sa morve emmerdera le semblable qui vit la même vie que lui, la même vie que toi.

PS. A ton rythme le webmaster.
AZKA
- 18/11/2018 - 14:34
Robespierre fluo
M Serraf ne seriez vous pas un ci devant bobo à perruque poudrée anti gilet jaune. Votre parisianisme en marche vous qualifie comme ennemi de ma république fluo.
Populisment votre