En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 6 heures 38 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 13 heures 43 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 38 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 15 heures 10 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 16 heures 13 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 17 heures 51 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 18 heures 8 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 12 heures 40 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 13 heures 55 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 14 heures 36 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 14 heures 50 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 15 heures 33 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 17 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 18 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 18 heures 14 min
Atlantico Bourse

Krach boursier ou simple correction ?

Publié le 16 octobre 2018
L’accumulation de mauvaises nouvelles et la prise en compte de risques de plus en plus nombreux ont fini par faire baisser les marchés actions la semaine dernière.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’accumulation de mauvaises nouvelles et la prise en compte de risques de plus en plus nombreux ont fini par faire baisser les marchés actions la semaine dernière.

Difficile dans le flux de nouvelles négatives récentes de distinguer un seul facteur ayant déclenché le mouvement de ventes. 

Plusieurs signaux incitaient à la prudence ces dernières semaines : 
 
  • La croissance en Chine ou en Zone Euro a ralenti depuis quelques mois. 
  • Les pays émergents sont coincés entre la hausse du $ qui renchérit leurs coûts de financement et l’inflation qui augmente. 
  • Les Etats-Unis au contraire sont en nette croissance mais la FED monte ses taux ce qui inquiète beaucoup d’investisseurs. 
  • Les matières premières, hors pétrole, reculent depuis plusieurs mois ce qui instille des doutes sur le rythme à venir de l’économie mondiale. 
  • Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine devraient peser sur l’ensemble du commerce mondial.
  • L’Italie et les doutes budgétaires qui l’accompagnent accroissent les doutes sur la construction européenne. 
  • Les professionnels des marchés ont aussi souligné ces derniers mois les tensions spécifiques sur les petites et moyennes valeurs et depuis quelques séances sur le secteur des semi-conducteurs. Or ce secteur est souvent précurseur pour l’ensemble de la technologie. 
 
Comme souvent, après avoir sanctionné les valeurs ayant, selon eux, le moins de potentiel, les investisseurs ont tendance à prendre des bénéfices massifs sur les valeurs ayant le plus progressé. Le secteur du luxe en Europe et les valeurs de la technologie ont mené les indices à la baisse la semaine dernière. 
 
Cet ensemble de mauvaises nouvelles laisse mal augurer des toutes prochaines semaines en bourse. Les problèmes ne seront pas tous réglés en quelques jours, tout rebond dans les prochains sera donc probablement fragile. 
 
Il nous semble donc préférable de garder une part de cash pour traverser les prochaines semaines et attendre un peu avant de renforcer les positions. Notre optique reste celle d’investisseur long-terme et, si nous nous plaçons dans une perspective 2019-2020, l’analyse de la situation est nettement moins inquiétante. 
 
L’économie continue de croître : le FMI, qui n’est pas réputé pour être particulièrement optimiste anticipe une croissance de 3.7% pour 2019 et 2020. Des doutes émergent sur la Chine qui devrait ralentir un peu, mais il faut garder à l’esprit que la Chine a d’ores et déjà engagé un plan de soutien à son économie pour éviter tout ralentissement trop brutal. Les taux courts américains devraient continuer à monter, au moins un peu, mais c’est plutôt sain, s’il n’y a pas d’emballement. En effet, la politique de la FED vise aussi à limiter les risques de surchauffe. Pour le moment, malgré toutes les critiques qu’elle a subies, la FED a parfaitement géré la situation depuis près de 10 ans. 
 
Le facteur le plus incertain reste la « politique ». La guerre commerciale va probablement durer encore des mois, même chose pour la situation italienne. Si l’on veut positiver, ces tensions permettent aussi d’éviter une surchauffe de l’économie et freine donc la remontée trop forte des taux longs. 
 
Grâce à la croissance mondiale, nous continuons de penser que les résultats des entreprises progresseront en 2019 et 2020. A ce titre, une simple projection des cours actuels prenant compte de la hausse des profits attendus fait apparaître, selon nous, que de nombreux titres reviennent progressivement proche de cours d’achat. 
 
Pourquoi ne pas acheter maintenant ? 
 
Il ne faut pas se précipiter selon nous car la dynamique à court-terme des marchés reste fragile. Les aspects plus techniques comme les flux de sorties sur les émergents ou certains segments de marchés incitent à une certaine prudence. Nous considérons donc qu’il faut attendre encore un peu pour revenir en priorité sur de grandes valeurs de qualité. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires