Bourse dollar/euro
Atlantico Bourse
Déjà 2019 !
Publié le 01 octobre 2018
Certains thèmes économiques et politiques voués à influencer l’année 2019 sont d’ores et déjà connus. Leur évolution ou la manière dont ils vont être résolus conditionneront fortement les performances des marchés.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains thèmes économiques et politiques voués à influencer l’année 2019 sont d’ores et déjà connus. Leur évolution ou la manière dont ils vont être résolus conditionneront fortement les performances des marchés.

Les 9 premiers mois de 2018 ont été marqués par l’accélération de la croissance américaine, la montée des tensions sur le plan commercial, la hausse du Dollar et les tensions sur certains pays émergents. Plus proches de nous, la Zone Euro subit depuis la fin du printemps un ralentissement de l’activité, l’impact de négociations longues et incertaines concernant le Brexit et surtout un contexte politique italien porteur de nombreux doutes. 

La fin d’année et une bonne partie de 2019 seront largement sous influence des mêmes problématiques au moins au premier semestre. 
 
Certains points évoqués ci-dessus vont connaître un dénouement. La situation autour du Brexit va trouver un épilogue : accord, même partiel, Brexit sans accord ou renoncement au Brexit. L’incertitude persistante sur ce sujet va donc être levée. Après quelques ajustements autour de la période effective de sortie (mars 2019), il est probable que le marché passe assez vite à autre chose. 
 
La situation politique italienne devrait également se décanter : à très court-terme, le budget va être présenté aux autorités européennes mais, si la coalition tient et que le budget est finalement validé, l’année 2019 devrait être une année de confrontation aux réalités économiques pour le nouveau gouvernement. Une forme de retour au « calme » est envisagée. Dans ce contexte, l’Italie pourrait évoluer de la même façon que les autres pays européens sur le plan boursier. 
 
Après une année 2018 record pour les Etats-Unis et terne en Europe, 2019 devrait voir l’écart entre les deux se rétrécir sur le plan conjoncturel : la croissance américaine devrait revenir vers 2% (contre plus de 2.5% en 2018) et se stabiliser vers 1.8% en Zone Euro. Ce serait un contexte plus favorable qu’en 2018 pour les actions européennes. 
 
La fin d’année sera marquée par la poursuite des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Pour certains, ce retour du protectionnisme, va être une tendance pour les 10 prochaines années. Cela paraît assez difficile à imaginer selon nous pour 2 raisons : la hausse des prix induite par les hausses de droits de douane est difficilement supportable par les ménages et surtout, les entreprises évoquent d’ores et déjà la « guerre commerciale » comme facteur de hausse des coûts de production qui pèsent sur leurs résultats. Le PDG de Ford a chiffré à 1 Mds $ l’impact sur ses bénéfices 2018 de la hausse des droits de douane. Sur les 6 prochains mois, la Chine en particulier, les pays émergents exportant aux Etats-Unis mais l’Allemagne aussi pour ses automobiles vont souffrir un peu du recul du commerce mondial. 
 
Autre tendance perceptible en 2018 qui va se poursuivre en  2019 : le retour à une politique monétaire plus restrictive de la part des banques centrales. La Réserve Fédérale va continuer de monter ses taux courts. Plusieurs autres banques centrales vont suivre le mouvement ne serait-ce que pour contenir les risques inflationnistes liés à la hausse des prix du pétrole et des salaires dans certains pays. 
 
Tactiquement compte tenu de toutes ces incertitudes, nous recommandons, pour les semaines à venir, de conserver un matelas de cash significatif : les taux devraient monter un peu, inutile de conserver des obligations qui vont souffrir dans les prochains mois. Un retour au moins provisoire de la volatilité devraient nous accompagner dans les prochaines semaines…il y aura peut-être de bonnes opportunités à saisir d’ici décembre. 
 
Sur le plan stratégique nous recommandons par contre de toujours privilégier les actions et ce pour deux raisons majeures. Tout d’abord la croissance anticipée à l’échelle mondiale devrait se situer à plus de de 3.0% et même avec des taux longs en légère progression, cela constitue un très bon environnement pour les entreprises. L’autre facteur à ne pas négliger pour l’investisseur réside dans l’excès d’épargne mondiale en quête de supports d’investissements. Les actions, à condition d’être bien diversifié, et de pouvoir supporter des périodes de stress restent donc dans ce contexte un meilleur support d’investissement que les produits de taux.  
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
06.
Pourquoi l’envolée des cours de l’or en dit beaucoup plus sur le défaut de culture économique des marchés que sur l’état de l’économie mondiale
07.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires