En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 18 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 17 heures 52 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 18 heures 49 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 13 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 14 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 39 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 14 heures 48 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 17 heures 58 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 13 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 14 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 15 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Politico Scanner

La difficile équation personnelle de Laurent Wauquiez face à l’opinion

Publié le 12 septembre 2018
Pouvoir d'achat, retraités, immigration… autant de sujet en tête de liste des préoccupations des Français que le leader des républicains aborde régulièrement, mais sans impact réel auprès de la population.
Aurélien Preud'homme est directeur des études à l'institut Viavoice, spécialisé notamment sur les analyses politiques, économiques et liées aux évolutions de société.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Preud’homme
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Preud'homme est directeur des études à l'institut Viavoice, spécialisé notamment sur les analyses politiques, économiques et liées aux évolutions de société.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pouvoir d'achat, retraités, immigration… autant de sujet en tête de liste des préoccupations des Français que le leader des républicains aborde régulièrement, mais sans impact réel auprès de la population.

Atlantico : Dans un sondage Ifop pour le journal du Dimanche, Wauquiez, n’apparaît qu’en septième position des personnalités incarnant le mieux la droite aux yeux des Français, loin derrière Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Comment expliquer qu'en termes de stratégie politique Laurent Wauquiez soit plutôt validé par l'opinion mais sans que cela ne se traduise en popularité ou en intentions de vote ?

 
Aurélien Preud'homme : Le premier handicap est celui de l'identification politique : dans notre dernier sondage pour Libération fin août, il y avait toujours 28 % des Français qui n'avaient pas d'opinion - ni négative ni positive - à son égard. Il est donc indéniablement moins connu que des poids lourds historiques de la droite comme le sont Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, fortement présents sur le plan national depuis les années 1990, au moins. A l'inverse, Laurent Wauquiez n'a jamais eu de rôle de premier plan dans la vie politique nationale, comme un ministère régalien ou une candidature à l'élection présidentielle. Ce n'est pas nécessairement un problème en soi car cela permet d'incarner un certain renouvellement, mais il lui faudra aussi du temps pour être mieux identifié. C'est la raison pour laquelle il a souhaité prendre les rênes de LR dès 2017 : cela lui laisse presque 5 ans pour s'imposer d'ici 2022.
 
Sur ce point, on pourrait presque comparer Laurent Wauquiez au François Hollande d'avant 2012, même s'ils ont peu de choses à voir sur le plan des idées. François Hollande était alors essentiellement connu pour son implantation locale en Corrèze et son rôle de premier secrétaire du PS jusqu'en 2008 : il avait alors mené un travail de longue haleine pour incarner une stature d'Homme d'Etat, qui lui avait permis de s'imposer aux primaires en 2011 puis à l'élection présidentielle en 2012. Et pour cela, diriger un parti ne suffit pas : si celui-ci apporte une structure, des moyens et une certaine légitimité auprès des militants, ce n'est pas suffisant pour s'imposer dans l'opinion publique.

 

Doit-on mettre cette faible popularité sur le compte de la personnalité même de Laurent Wauquiez ou comme le symptôme d'une droite "éclatée" ?

 
Les deux sont en cause, sans doute. Indéniablement Laurent Wauquiez a encore un problème d'image : dans notre étude, 56% des personnes interrogées n'ont pas une bonne opinion de lui, contre seulement 16% de bonnes opinions. Et ces chiffres évoluent peu depuis un an. Les multiples critiques  à son égard - notamment issues de son camp - peuvent expliquer en partie ce chiffre, mais pas uniquement : beaucoup de Français disent douter de sa sincérité, ou le perçoivent comme opportuniste dans son positionnement politique très à droite pour attirer les électeurs de Marine Le Pen. D'autant que ce positionnement est relativement nouveau : lorsqu'il était au sein du gouvernement de François Fillon, Laurent Wauquiez n'était pas spécialement connu pour ses positions très dures sur l'immigration ou pour son penchant euro-sceptique, contrairement à d'autre figures de la droite de l'époque.
 
 
Pour progresser et convaincre, Laurent Wauquiez devra donc tout à la fois s'imposer dans sa famille politique pour faire taire les critiques, mais aussi montrer un visage plus sincère, plus naturel. Dit autrement, il faudra qu'il montre qui il est réellement : aujourd'hui beaucoup de Français ne décryptent pas "l'homme" derrière l'argumentation ou la stratégie politique.

 

Dans un entretien accordé au JDD le 2 septembre 2018, Laurent Wauquiez avouait ne viser qu'un score de 15% lors des élections européennes. Il déclarait ainsi : "On ne sera pas encore au top pour cette élection ; on est encore trop convalescents". Quelles seraient les circonstances ou les actions qui permettraient à Laurent Wauquiez de faire progresser ce score ?

 
Il est encore difficile de le dire, tant les inconnues sont nombreuses, et que l'on ne connaît ni les programmes ni les alliances à ce stade. Existera-t-il une liste concurrente menée par les proches d'Alain Juppé ? Quelles listes à l'inverse seront présentes à la droite des Républicains, outre le Rassemblement national ? Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot ? Quelle sera la tête de liste de la droite, et sera-t-elle plutôt perçue comme pro-européenne ou euro-sceptique ? Et quel sera le climat politique et social en France, au printemps prochain ?
 
On voit bien que beaucoup d'inconnues subsistent. Mais au fond, pour Laurent Wauquiez cette élection n'est sans doute que secondaire, elle n'est qu'une rampe de lancement pour les élections régionales, où il devra se faire réélire à la tête de sa région, et pour l'élection présidentielle ensuite. Tout l'enjeu pour lui sera donc de trouver la bonne distance à l'égard de la campagne : suffisamment impliqué pour s'imposer définitivement comme le chef à droite, et suffisamment distant pour ne pas se voir reprocher un score relativement faible. C'est le sens de la déclaration que vous citez : en annonçant 15 % alors que l'UMP avait fait plus de 20 % aux dernières élections européennes, on voit bien que l'ambition de la droite à ces élections n'est pas démesurée.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires