En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

06.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

07.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 10 min 39 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 1 heure 53 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 3 heures 52 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 4 heures 28 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 6 heures 56 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 7 heures 41 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 22 min 42 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 2 heures 8 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 5 heures 29 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 6 heures 2 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 6 heures 44 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 8 heures 2 min
© TIZIANA FABI / AFP
© TIZIANA FABI / AFP
Atlantico Bourse

En Italie, un répit bienvenu

Publié le 10 septembre 2018
Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de déclarations, parfois contradictoires, des responsables politiques italiens ont provoqué une forte volatilité du marché obligataire italien. En effet comme souvent dans la Zone Euro, l’évolution des taux 10 ans est l’indicateur de la santé du pays.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de déclarations, parfois contradictoires, des responsables politiques italiens ont provoqué une forte volatilité du marché obligataire italien. En effet comme souvent dans la Zone Euro, l’évolution des taux 10 ans est l’indicateur de la santé du pays.

Les perspectives italiennes inquiètent les investisseurs depuis le printemps. Beaucoup de déclarations, parfois contradictoires, des responsables politiques italiens ont provoqué une forte volatilité du marché obligataire italien. En effet comme souvent dans la Zone Euro, l’évolution des taux 10 ans est l’indicateur de la santé du pays. 

D’ici quelques semaines, la présentation du budget 2019 permettra de clarifier la situation. Les rumeurs d’un déficit budgétaire compris entre 2 et 3%, nettement plus faible que les pires craintes envisagées ces dernières semaines, ont permis une légère détente sur les obligations italiennes. L’écart de rendement entre les obligations italiennes et allemandes s’est significativement réduit : après avoir touché un plus haut de 3%, l’écart est revenu à 2,55% en cette fin de semaine.

Ce répit est bien venu : en effet le bilan de l’été s’est avéré assez inquiétant avec une tendance menant tout droit l’Italie vers une crise potentiellement grave pour le pays et le reste de la Zone Euro. L’incertitude récente a, comme dans les épisodes classiques de crise européennes, exercé une pression à la baisse sur les rendements allemands. Sur certaines maturités les taux allemands sont repassés nettement sous les 0%.  Ces rendements négatifs traduisent à la fois le fort niveau d’inquiétude mais aussi la très faible liquidité du marché. Un retour au calme est le bienvenu aussi sur ce plan. 

L’autre aspect, particulièrement surveillé par les autorités italiennes, réside dans l’analyse de la balance des paiements. La Banque d’Italie a annoncé récemment que les investisseurs internationaux ont liquidé 33 Milliards d’Euro d’actifs italiens en mai et 42 Milliards en juin. Les ¾ de ces flux portaient sur des emprunts d’états. Les chiffres pour août seront connus dans quelques temps   mais la tendance devrait être négative et ne peut pas être durable et ce, pour une autre raison qui nous ramènent à des périodes difficiles déjà connues en Zone Euro : Les banques italiennes ont été les principales contreparties des ventes internationales. Tout le but de la période post-crise de la Zone Euro était justement de réduire le lien entre la dette d’état et le système bancaire. Hors les banques italiennes en achetant massivement des obligations d’état italiennes renforcent au contraire ce lien. Aux yeux de la BCE ceci n’est pas pérenne. La Banque Centrale a toujours soutenu les états mais souhaite limiter voire proscrire tout soutien direct aux banques ! 

Avec ces nouvelles sorties des investisseurs internationaux, les non-résidents ne détiennent plus qu’un tiers de la dette italienne. Connaissant ces chiffres, les autorités italiennes ont conscience d’une double menace : les investisseurs internationaux fuient et perdent patience. L’enjeu est clé pour le Trésor italien qui doit faire d’importants appels aux marchés l’an prochain. L’autre menace est domestique : avec 2/3 de la dette détenue par des banques et des particuliers italiens, un « problème » grave sur la dette aurait immanquablement des conséquences politiques.  

L’échéance du 27 septembre  est donc majeure pour le gouvernement italien et on comprend mieux, à la lecture des chiffres récents, que ses déclarations soient désormais apaisantes. 

Pour les marchés européens, ce retour au calme est aussi le bienvenu : l’Italie revient souvent dans les facteurs de risques pour la fin d’année. La semaine dernière a été difficile pour les marchés actions européennes mais le risque lié aux banques italiennes s’est un peu estompé. Ce sont pour le moment les risques liés à la guerre commerciale et aux perturbations liées aux marchés émergents qui pèsent sur les marchés. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires