En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Bryan R. Smith / AFP
Atlantico Bourse
Des perspectives à court-terme peu réjouissantes pour l'investissement
Publié le 25 juin 2018
Avant de partir en congés, il est souvent raisonnable de faire un petit tour d’horizon des positions et d’envisager la conduite à tenir en cas de tensions sur les marchés. Force est de constater que cette année, les perspectives à court-terme ne sont pas enthousiasmantes pour l’investissement.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant de partir en congés, il est souvent raisonnable de faire un petit tour d’horizon des positions et d’envisager la conduite à tenir en cas de tensions sur les marchés. Force est de constater que cette année, les perspectives à court-terme ne sont pas enthousiasmantes pour l’investissement.

Le schéma global est inchangé : la croissance mondiale est toujours présente, les taux bas, l’inflation sous contrôle et les résultats d’entreprises restent bons. Par contre les risques ont nettement progressé ces dernières semaines : La « guerre commerciale » inquiète, l’Italie fait naître des doutes sur la cohésion européenne, la dette reste globalement trop élevée et certains pays émergents sont proche de la crise, enfin la hausse du pétrole pourrait provoquer une reprise de l’inflation.

A ce stade, les risques ne devraient pas faire dérailler durablement la machine économique mais sont suffisamment présents dans l’esprit des investisseurs pour perturber les marchés et provoquer un peu de volatilité.

Etant donné que nous ne sommes pas inquiets sur un horizon plus long, notre idée est plutôt de profiter des périodes de stress pour renforcer ou initier des positions. Pour cela, il est indispensable d’avoir les munitions pour le faire et si les doutes s’estompent rapidement ne pas non plus être complètement liquide…ceux qui ont été trop prudents n’ont pas profité de la bonne tenue des marchés ces dernières années.

Commençons par les taux : En Europe, la situation est, hélas pour les épargnants, toujours la même. Les taux sont bas et vont le rester jusqu’en 2019, au moins. Il n’y a rien à faire sur ce créneau. Pas grand-chose à espérer en termes de rendement (d’autant plus que ce maigre rendement est rogné par une inflation en légère hausse !) et des risques en cas de remontée des taux liés à la situation italienne : L’investissement obligataire est donc à éviter pour le moment. Un client rencontré récemment nous disait son envie de chercher de « haut rendement » pour améliorer ses revenus ; l’idée est intéressante mais il ne faut pas se faire d’illusion. En effet, les rendements hors norme reflètent le risque de liquidité du titre ou la faible qualité de l’émetteur. Prudence donc !

Faire des placements obligataires hors d’Europe est tentant mais la volatilité des devises en ce moment rend l’investissement trop risqué pour des particuliers selon nous…et ce d’autant plus à court-terme que, si l’été est effectivement « chaud » pour les marchés, cela viendra par les devises !

Sur les actions, la situation est à la limite plus simple : en effet, les risques sont présents mais le potentiel de gain est nettement plus fort que sur des obligations sur un horizon à 5 ans.

La « guerre commerciale » et les perspectives de hausse des taux aux Etats-Unis entrainant une hausse du Dollar pèsent fortement sur les marchés émergents. A court-terme, il faut donc limiter les investissements sur ces pays Chine inclus. Par contre, en cas d’été chahuté avec par exemple une baisse de 10-15% supplémentaires dans les prochaines semaines, il ne faudrait pas hésiter à monter le poids des émergents à 10% dans les portefeuilles. En effet, sur un horizon long la croissance de ces pays va rester plus forte que partout ailleurs dans le monde.

<--pagebreak-->

En Zone Euro : les valeurs domestiques et donc les petites et moyennes valeurs sont moins exposées que les valeurs internationales vendant beaucoup en Dollar. Quelques prises de bénéfices sur les valeurs de croissance ayant bien monté sont envisageables, sur le luxe par exemple.

Aux Etats-Unis : même schéma, il faut probablement prendre des bénéfices sur les valeurs exportatrices et internationales. Elles ont bien profité de la baisse du Dollar jusqu’à une période récente. La situation s’inverse désormais. Un peu d’allègement sur les grandes valeurs de la technologie est envisageable.

Une attitude prudente est donc privilégiée pour cet été. Une partie du cash pourra être utilisée si les marchés se dégradent. Le bon indicateur pourrait être le Dollar. Sous 1.10 contre Euro, ce pourrait être un signal d’achat pour les valeurs européennes. Pour les émergents, l’indicateur à suivre est le marché chinois : une baisse de 10 à 15% pourrait être l’occasion de renforcer significativement les positions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
04.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires