En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Atlantico Bourse

Apple : 38 Milliards d’impôts

Publié le 22 janvier 2018
Apple a annoncé la semaine que la société allait rapatrier les liquidités « parquées » à l’étranger…au passage, elle va devoir s’acquitter d’un impôt de 38 Milliards pour solder en une fois la taxe mise en œuvre suite à la réforme fiscale de D.Trump.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Apple a annoncé la semaine que la société allait rapatrier les liquidités « parquées » à l’étranger…au passage, elle va devoir s’acquitter d’un impôt de 38 Milliards pour solder en une fois la taxe mise en œuvre suite à la réforme fiscale de D.Trump.

Apple a annoncé la semaine que la société allait rapatrier les liquidités « parquées » à l’étranger…au passage, elle va devoir s’acquitter d’un impôt de 38 Milliards pour solder en une fois la taxe mise en œuvre suite à la réforme fiscale de D.Trump. Les analystes estiment qu’un tel montant d’impôts s’explique par le fait qu’Apple rapatrie pratiquement l’intégralité des réserves constituées à l’étranger. 

La société a communiqué en chiffrant à plus de 350 Mads de Dollars l’impact direct de ce retour des capitaux pour l’économie américaine sur les 5 prochaines années. 

La firme à la pomme est la première grande compagnie à annoncer un plan aussi important. D. Trump, en guerre plus ou moins ouverte avec les géants américains de la Tech, a bien sûr salué cette nouvelle et a annoncé que de nombreuses autres entreprises allaient suivre l’exemple de la firme dirigée par Tim Cook. 

Apple ouvre la voie pour l’aspect rapatriement mais en fin d’année de nombreuses entreprises comme Walmart ou Fiat pour sa structure américaine ont annoncé des hausses de salaires minimum ( de 9 à 11$ ) pour le distributeur ou des primes ponctuelles de 2000$ pour ses 60000 salariés pour le constructeur automobile. Apple n’est pas en reste avec ses salariés en annonçant une prime de 2500$. 

La liste des investissements et des créations d’emplois aux Etats-Unis par Apple est impressionnante : 

  • La principale mesure réside dans le plan (déjà engagé) de recours à des fournisseurs américains : impact 55 Mads de Dollars dès 2018…soit 275 Mads de $.
  • Abondement de 5 Mads  d’un fonds visant à accompagner les efforts de recherche de start-ups travaillant déjà avec Apple. 
  • Création d’un nouveau campus qui emploiera 20000 personnes (à embaucher). 
  • Renforcement des investissements destinés aux datas-centers.

Ces deux derniers aspects représentent un investissement de plus de 30 Mads de $. 

Ce que nous suivons de près est l’impact que toutes les mesures consécutives au plan fiscal de D.Trump pourraient avoir sur l’économie américaine.  La balance financière en « net » est somme toute modeste sur 5 ans à l’échelle américaine compte tenu du fait que le plan fiscal n’est pas financé et qu’il faudra donc recourir à l’endettement…mais il ne faut pas sous-estimer les aspects « psychologiques » des mesures fiscales et la réponse des entreprises. 

Il est possible que la consommation soit boostée par les mesures de distribution de primes et salaires…cela pourrait donner globalement un soutien à l’ensemble de l’économie américaine au moins pendant un temps et prolonger encore le cycle historiquement long de croissance. Tant que les investisseurs anticiperont la poursuite de ce cycle…les actions américaines continueront de bien se comporter.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires