En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 4 heures 18 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 6 heures 38 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 9 heures 59 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 11 heures 14 sec
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 11 heures 54 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 14 heures 28 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 15 heures 10 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 4 heures 50 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 7 heures 19 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 8 heures 46 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 10 heures 23 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 13 heures 1 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 15 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Schizophrénie routière

A Paris, à vélo, on dépasse vraiment les autos, tant mieux !

Publié le 03 septembre 2017
Pour qu’il y ait moins de voitures dans Paris, il faut prendre des mesures pour qu’il y ait moins de voitures. Mais ça agace les gens qui pensent qu’il faut qu’il y ait moins de voitures sans que ça n'affecte la leur.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour qu’il y ait moins de voitures dans Paris, il faut prendre des mesures pour qu’il y ait moins de voitures. Mais ça agace les gens qui pensent qu’il faut qu’il y ait moins de voitures sans que ça n'affecte la leur.

"Les Français n’aiment pas les réformes » disait Macron l’autre jour, provoquant l’indignation des types qui promènent des banderoles « Non à la réforme ! » (du code du Travail, de l’enseignement, de la justice, de la retraite, de la santé, barrez la mention inutile ou ajoutez la vôtre) chaque samedi entre République et Nation, suggérant qu’en réalité, ils les adorent, mais uniquement lorsqu’elles ne changent pas grand-chose.

 

Pour être plus brutal qu’un président forcé à la litote par sa fonction, je dirais que les Français détestent carrément les réformes, auxquelles ils préfèrent les révolutions parce qu’elles permettent surtout de remplacer un ordre par un autre et des privilégiés par d’autres une fois les barricades démontées.

 

Et je ne commente pas spécialement les récentes ordonnances visant à relancer l’emploi, mais plutôt le barouf accompagnant l’extension du réseau de pistes cyclables et les nouvelles restrictions à la circulation automobile dans Paris (OK, Paris n’est pas la France, mais le débat est le même partout, Marseille excepté, et on me pardonnera le raccourci – ou pas mais je m’en contrefiche).

 

Dans leur grande majorité, les Français sont convaincus que la bagnole, pour toutes ses qualités objectives sur lesquelles on ne reviendra pas, est devenue un problème majeur dans les grands centres urbains. Dans les mêmes proportions, les Français sont pourtant hostiles à tout ce qui pourrait en compliquer l’usage : « Elle pollue, elle encombre, c’est vrai, mais pas la mienne. Il faut faire quelque chose, oui, mais pas ça. Trouvez un autre truc ! ».

 

A observer ce qui se passe dans la plupart des grandes métropoles européennes, Paris n’est pourtant pas spécialement cruelle avec les voitures : elle n’a pas de péage urbain comme à Londres ou Stockholm ; son hyper-centre n’est pas réservé à la circulation des riverains comme dans une tripotée de villes italiennes ; le stationnement y est autorisé à peu près partout (essayez de trouver une place, même payante, à Amsterdam).

 

En réduisant le nombre de voies sur quelques grands axes et en améliorant (d’ailleurs marginalement, toujours en comparaison de ce qui se fait ailleurs) ses infrastructures cyclables, Paris réforme, donc, et, fatalement, les gens font la gueule. Il leur faut s’adapter, prendre davantage le métro ou le bus, tester le vélo ou Uber, co-voiturer, bref, réagir concrètement face à ce contre quoi ils s’indignent devant la télé lorsqu’on leur parle de la bronchiolite de leurs gosses.

 

Mais dans une ville où disposer d’une place de parking au boulot est un symbole de réussite sans rapport avec la réalité de ses besoins professionnels (à Londres ou à New-York, même les traders prennent le métro), il est plus rapide de qualifier le cycliste urbain de « bobo déconnecté des réalités des vrais gens qui travaillent » que de se demander s’il est vraiment nécessaire de déplacer deux tonnes de métal pour parcourir cinq bornes à l’heure de pointe.

 

Et pas la peine de sortir l’argument éculé selon lequel pompiers, livreurs, commerciaux, artisans et banlieusards mal desservis par les transports en commun sont les premières victimes de la méchanceté d’Anne Hidalgo : lorsqu’ils seront à peu près les seuls à se partager la voirie avec les taxis et les vélos comme dans le reste du monde civilisé, ils lui dresseront peut-être une statue (bon, j’exagère, là. C’est juste pour vous faire enrager dans les commentaires).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 10/09/2017 - 22:10
Euh Mr Serraf
Sans indiscrétion....Où habitez vous et où travaillez vous ?
Parce que si vous habitez et travaillez dans Paris....pas de problème, le réseau de métro et de bus est suffisant....Mais si vous habitez en banlieue comme moi et venez travailler à Paris (et oui, je n'ai pas les moyens d'y habiter avec ma famille nombreuse), vous avez le choix entre 2h30 de transport aux heures de pointes en changeant 3 fois de train ou de métro- j'ai déjà fait quand ma voiture était en panne- , compressé comme un légume ou 1h dans votre voiture tranquillement assis à écouter de la musique......Désolé, y a pas photo !! Et pour la pollution, quand les voitures électriques seront abordables, vous aurez l'air d'un c....avec vos editos à la noix. Sortez de votre bulle de bobo parisien , cela vous fera du bien....
Victor B Salas
- 04/09/2017 - 09:47
Ceux qu aiment les transports en commun ne les prennent jamais
Ok je veux bien qu'on réduise la circulation des voitures dans Paris.
Allez expliquer aux usagers (clients?) de la ligne 13 qu'il va falloir laisser de la place au 30% de passagers en plus qui devront essayer de s'entasser dans les rames. Expliquez à ceux du RER A qu'il va falloir laisser passer non plus 3 rames, mais 6, avant de pouvoir se glisser dans l'une d'entre elles pour arriver jusqu'à La Défense...
Et ainsi de suite.
Pour ma part, la perspective d'un Paris avec moins de voitures est belle. Encore faut-il qu'il y ait un plan pour y parvenir.
Lazydoc
- 03/09/2017 - 13:08
Et les mamans devant
Accompagner leurs enfants à l'école (1 ou 2 enfants + 1 bébé). Et les handicapés. Et les personnes âgées ayant du mal à marcher.....
Paris serait donc réservé à certaines personnes, avec 3 strates : les pauvres en logement social, les bobos célibataires, en couple et surtout sans enfant, les riches qui auront fait le ménage autour d'eux (Merci à la Gauche).