En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 9 min 31 sec
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 40 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 52 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 41 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 6 heures 1 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 42 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 59 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 37 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 22 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 51 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 23 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 30 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 23 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 7 heures 7 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 33 min
​En même temps

De 89% à 46% : chute libre de la popularité d'Emmanuel Macron auprès des électeurs du Modem, la fronde centriste est-elle En Marche ?

Publié le 30 août 2017
Au total, entre juin et août, Emmanuel Macron a vu sa côte dévisser de 24% dans l'ensemble de la population, dont 43% dans l'électorat du MoDem.
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au total, entre juin et août, Emmanuel Macron a vu sa côte dévisser de 24% dans l'ensemble de la population, dont 43% dans l'électorat du MoDem.

Atlantico : Selon le sondage IFOP pour le JDD du 27 août, le % de symptahisants Modem satisfaits de l'action d'Emmanuel Macron est en chute libre, soit une baisse de 18 points en un mois, et une hausse de 17% des insatisfaits, devenant ainsi majoritaires (48% contre 46%). Au-delà du départ de François Bayrou, comment expliquer une telle défiance d'électeurs supposés composer la majorité présidentielle?

Jerôme Fourquet : Il faut replacer ce mouvement dans une perspective plus longue, et se référer aux chiffres du baromètre Ifop-GDIT du mois de juin, pour prendre la pleine mesure du décrochage de cet électorat allié de la majorité présidentielle. En juin dernier 89% des sympathisants du MoDem, 9 sur 10, étaient satisfaits d'Emmanuel Macron. Nous sommes tombés à 64% en juillet, et nous enregistrons une nouvelle baisse de 18 points ce mois-ci. Au total, entre juin et août, le Président a vu sa côte dévisser de 24% dans l'ensemble de la population, dont 43% dans l'électorat du MoDem. Sa popularité a quasiment été divisée par deux en deux mois dans cet électorat qui fait pourtant partie de la majorité présidentielle !

Cela peut s'expliquer en partie par le départ de François Bayrou, et de plusieurs ministres emblématiques du MoDem comme Marielle de Sarnez mais également par le fait que cet électorat centriste modéré ne se retrouve pas pleinement dans les premiers pas du nouveau président Macron, sans doute sensible aux annonces en matières de fiscalité, notamment la CSG. Toujours est-il que cette chute est très précoce, et très préoccupante, bien plus que celle de François Hollande et Nicolas Sarkozy durant les premiers mois de leur mandat car la politique d'Emmanuel Macron mécontente à droite et à gauche contrairement à ses prédécesseurs qui avaient su au moins contenter leur camp. 

Là non seulement il y a un mécontentement à droite et à gauche, mais on constate une baisse encore plus brutale que la moyenne y compris dans les rangs de la majorité présidentielle, puisque le MoDem en fait partie. Le seul bloc qui tient encore c'est celui de La République En Marche.

Quelle est la côte d'alerte à ne pas franchir pour Emmanuel Macron auprès de ces électeurs ? Le modem est-il susceptible de devenir une formation de "frondeurs"?

Elle est déjà en partie atteinte. Avec 24 points en moins de deux mois, c'est assez problématique! Pour ce qui est d'une fronde, il faut distinguer les sympathisants, des cadres du MoDem. Il y a déjà plusieurs représentants du MoDem au gouvernement et un groupe important de députés Modem qui a élu uniquement par alliance avec LREM. D'ailleurs, une analyse de l'Ifop montre que le score moyen des candidats Modem au premier tour des législatives est identique à la virgule près au score moyen de ceux de La République En Marche. Dit autrement, les électeurs n'ont fait aucune différence d'étiquette entre les deux. Les députés de cette élection savent très bien qu'ils doivent leur place au fait d'appartenir pleinement à la majorité présidentielle, cela me semble donc peu évident qu'à brève échéance le MoDem se transforme en parti frondeur.  Néanmoins ces chiffres montrent que l'insatisfaction a considérablement grimpé dans cet électorat particulier et cela fait sans doute aussi écho à la sortie récente de François Bayrou sur la ligne politique du gouvernement Macron.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 30/08/2017 - 21:53
Centrisme ou vide sidéral.
Etant donné l'indigence intellectuelle et morale absolue, pratiquement métaphysique , du modem et de ses electeurs, je trouve que cette désaffection est, paradoxalement, un bon signe.
Expliquer cette désaffection par des mesures comme la hausse de la CSG qui figurait bien dans le programme de Macron est un peu court, même si cela illustre bien cette incapacité à simplement s'informer et à lire les programmes d'une bonne partie de l'électorat français, atteint malheureusement l'illettrisme politique.

Je pense, qu'en fait, l'électeur centriste est incapable de tenir un cap ni d'avoir une vision ou une volonté réelle .Il déteste finalement l'autorité, c'est un anarchiste petit-bourgeois qui a peur de tout, versatile, girouette qui tourne sur lui-même, y compris par temps calme, sans vent, susceptible et ombrageux pour rien, désintéressé en parole mais avide de reconnaissance et de places, aboulique et agité en même temps.
assougoudrel
- 30/08/2017 - 18:48
Et cela va continuer
Avant les législatives, j'écrivais que macron parlait d'augmenter tous les placements à 30% (au lieu de 23% actuellement), sauf pour l'Assurance-Vie. Aujourd'hui, comme il a toutes les cartes en main, cette dernière passe aussi à 30%. Qui possèdent ce placement en majorité? Les retraités. Alors, cela contribuera à le faire dégringoler de plus belle. Les cocus, comptez-vous!
Vincennes
- 30/08/2017 - 16:05
@l'enclume.......en effet!!!
façon "ambiguë" de présenter les choses aussi, le RAS le BOL l'a emporté!!! En relisant, pourquoi, bizarrement, ne parler que du MODEM dont tout le monde (ou presque) se fout !!! Néanmoins et sans apprécier BAYROU, on ne peut que constater que MACRON l'a utilisé (la encore, c'est ce qu'il fait de mieux) avec , en prime, les remerciements de Bayrou qui croyait au "Père Noël" et espérait réintégrer le Gvt !!! Normal que ceux qui reste du MODEM réagissent de la sorte