En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 21 min 2 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 1 heure 53 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 2 heures 50 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 3 heures 48 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 4 heures 58 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 5 heures 19 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 5 heures 53 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 1 heure 38 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 2 heures 22 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 4 heures 29 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 4 heures 52 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 5 heures 27 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 5 heures 53 min
Revue de presse des hebdos

Macron veut une administration au doigt et à l'oeil ; SOS églises désacralisées et reconverties ; le très puissant (ex) garde du corps de Poutine ; FN, les députés fantômes

Publié le 17 août 2017
Et aussi : Brigitte Macron et la jeunesse du Président ; Juppé, Macroniste à 85%, regrette l'augmentation de la CSG sur sa retraite ; Gérard Collomb coureur de fond.
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Brigitte Macron et la jeunesse du Président ; Juppé, Macroniste à 85%, regrette l'augmentation de la CSG sur sa retraite ; Gérard Collomb coureur de fond.

Mis à part l'Express qui met Trump en Une, vu l'actualité brulante de ces derniers jours, les autres hebdos sont en vacances, un peu distanciés de notre quotidien : Valeurs Actuelles a publié un numéro double la semaine dernière, l'Obs se penche sur l'histoire des "médecins nazis" pendant la dernière guerre, et Le Point évoque "les penseurs les plus influents du monde" qui seraient... les patrons des grandes entreprises de la Silicon Valley

L'humour de Juppé

Avant de partir en Californie, un petit tour dans la bonne vieille politique à travers deux personnalités. D'abord Juppé cité par l'Express : « Finalement, tu es d’accord à 100% avec la politique d’Emmanuel Macron? » demande récemment un de ses amis à Alain Juppé. « Non, répond l’ancien candidat à la primaire de la droite, à 80 ou 85 % au maximum. Moi, je voulais complètement supprimer l’impôt sur la fortune. Et, comme retraité, je vais payer plein pot la hausse de la CSG. »

Collomb, le baron de la Macronie

Autre personnalité politique chevronnée, l'incontournable Gérard Collomb : "Soixante-dix ans, physique passe-muraille, voix nasillarde" l'actuel ministre de l'Intérieur a droit à quatre pages dans l'Obs, un portrait nuancé mais pas de révélations.. "C'est un coureur de fond" : en effet, il a attendu 25 ans avant d'être élu maire de Lyon en 2001 souligne l'hebdo à propos de celui qui fut "l'éternel mal-aimé du parti socialiste". En tout cas "maire de Lyon, président de la métropole, sénateur du Rhône, Collomb était, il y a peu encore, l'un des barons locaux les plus puissants de France". Beau parcours pour un fils d'ouvrier métallo.. Mais "A Lyon, Collomb laisse le souvenir d'un élu qui n'aimait pas la critique, ni qu'on lui fasse de l'ombre" et il est peu symbolique du renouvellement tant prôné pendant la campgne, Collomb incarnerait pour l'Obs "l'ubiquité de la macronie".

Macron veut des patrons d'administration obéissants

"En France, on ne licencie pas  les hauts fonctionnaires, protégés par un statut" rappelle Le Point "Mais on les déplace... Et le grand jeu de chaises musicales a commencé". Pour l'hebdo "La nouveauté avec Macron se situe surtout dans le caractère systématique de la démarche et la méthode de remplacement des hauts cadres de l'administration" Rien d'extraordinaire malgré tout pour le journal qui y voit une logique justifiée :"Pour mener à bien les trois réformes structurelles des dix-huit premiers mois de son mandat, le président aura beseoin d'une haute administration parfaitement efficace et alignée sur ses objectifs. Sinon, ce sera l'enlisement."

Birgitte Macron n'anticipe pas

« Quand je lis des choses sur notre couple, j’ai toujours l’impression de lire l’histoire de quelqu’un d’autre. Pourtant, notre histoire est si simple. » déclare Brigitte Macron à ELLE. Elle ajoute "Avec Emmanuel, je suis tellement habituée à ce qu’il m’arrive des choses extraordinaires que je me demande toujours quelle va être la prochaine aventure. Et cela dure depuis vingt ans. En fin de compte, je n’ai été vraiment déconcertée qu’un soir, celui du second tour de l’élection. Beaucoup ont cru qu’après le premier tour nous pensions que c’était gagné. À tort. Jamais, nous n’avons pensé ça. D’autant que je ne suis pas dans l’anticipation, pour moi, une chose n’existe que quand elle arrive, pas avant." Et elle plaisante : «Le seul défaut d'Emmanuel, c'est d'être plus jeune que moi».

Le Front National déprime ?

"FN, les fantômes de l'Assemblée nationale" Sur quatre pages, Le Point ne ménage pas "les huit élus frontistes qui hantent l'Hémicycle" et "sont inaudibles". Il seraient "invisibles" "transparents". "Même Jean-Marie Le Pen les juge sévèrement : "Ils doivent avancer sur la pointe des pieds, je ne les entend pas".

Trump inquiète et ne lit pas

La rubrique étranger est alimentée par le président américain. "Autrefois, il n’y a pas si longtemps, les vacances des présidents américains évoquaient le calme et la torpeur rassurante de l’été" croit se souvenir l'Express, mais les temps, et le président, ont changé ". En début de semaine dernière, le 7 août, depuis son immense terrain de golf de Bedminster (New Jersey), le 45e président des Etats-Unis s’accorde quelques minutes pour insulter, via Twitter, un sénateur démocrate, Richard Blumenthal ; celui-ci avait eu la témérité d’encourager le procureur spécial - chargé de faire la lumière sur les soupçons de manoeuvres russes lors de la campagne présidentielle américaine - à poursuivre son enquête. Le lendemain, un mardi, en réponse à la question d’un journaliste, le locataire de la Maison- Blanche semble improviser une déclaration incendiaire : « La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les Etats-Unis. Sinon, elle se heurtera à un feu et à une fureur que le monde n’a jamais vus jusqu’à présent. » 

L'hebdo répond à une question que certains se posent : "pourquoi Donald Trump envoie-t-il ses tweets les plus étranges à 6 heures du matin? Parce qu’il s’ennuie. Le président des Etats-Unis dort très peu, quatre ou cinq heures par nuit. Dès l’aube, en vacances ou non, il attend le début des premiers shows télévisés de la journée. .... Donald Trump ne lit pas. Ses collaborateurs le savent et lui préparent des dossiers remplis de cartes, de photos et de graphiques. Pour lui, tout passe par l’image – animée, de préférence. A partir de 6 heures, il se regarde à la télévision, réagit en temps réel sur Twitter. .... Trump est obsédé par les médias. C’est lui qui a créé le terme de fake news (« médias bidons ») pour dénigrer toute information qui ne lui convient pas.

Marianne évoque "Les fous de guerre" Mao, Kadhafi, Ben Laden et bien sûr Kim et Trump à la Une

Le sucesseur de Poutine ?

Celui qui fut pendant quinze ans le garde du corps de Poutine va-t-il devenir son sucesseur ? Ce n'est pas une plaisantierie. Le Point raconte qu'au bout de quinze ans de protection rapprochée de ce cher Vladimir, un militaire, Alexeï Dioumine a été nommé numéro deux du GRU, le service des renseignements militaires, en 2014. et "deux ans plus tard ministre de la défense !". Et le voilà aujourd'hui gouverneur d'une des régions les plus influentes du pays, forte d'une trentaine d'usines d'armement. L'histoire de l'ascension de l'un des poulains de Poutine s'étale sur cinq pages et mérite d'être lue.

Un Prix Nobel turc face à Erdogan

L'écrivain Orhan Pamuk, né en 1952 à Istanbul, est célèbre dans son pays, mais il n'a jamais rencontré le président Erdogan : "Bien qu'il ait été premier ministre et président de la Turquie durant ces quinze dernières années, je ne l'ai jamais vu, sauf à la télévision." Par contre "Quand j'ai reçu le prix Nobel en 2006, Erdogan m'a appellé au téléphone à New York pour me féliciter". 

Quoiqu'il en soit Pamuk est lucide sur la situation actuelle de son pays : "Quelque 130 000 personnes ont perdu leur travail l'année dernière après ce terrible coup d'état manqué, 40 000 personnes ont été emprisonnées pour des motifs politiques dont beaucoup d'intellectuels et de professeurs" sans oublier 140 journalistes "détenus pour ce qu'ils ont écrit.".

La Silicon Valley pense

"Les penseurs les plus influents du monde"  annonce la Une du Point en ajoutant "Et si les nouveaux Platon et Aristote étaient dans la Silicon Valley". L'hebdo renchérit en ouverture du dossier d'une vingtaine de pages "Ce ne sont plus les philosophes traditionnels qui mènent le débat et transforment nos vies, mais ces entrepreneurs aux ambitions sans limites". Mais en fait la pensée philosophique n'est pas vraiment le sujet, c'est plutôt une visite de la Silicon Valley, avec carte à l'appui (que Le Point n'hésite pas à qualifier de "centre du monde"), à laquelle nous sommes conviés, ce qui est nettement plus banal. 

Steve Wozniak, le confondateur d'Apple assène une phrase puissante qui fait un gros titre "Il faut apprendre aux enfants à être curieux".  Une pensée révolutionnaire ? Nous sommes loin d'Aristote.

Trop d'églises, pas assez de fidèles

Revenons en France avec un problème plus terre à terre. Certaines églises se vident de leurs fidèles, on le sait, certaines messes ne font plus le plein. Du coup, quelques fois, des églises "sont désacralisées, avant d’être vendues puis reconverties" rappelle l'Express avant d'ajouter : "Que les esprits chagrins se rassurent : il ne s’agit pas là d’un mouvement massif. « Depuis 1905, seules 250 églises paroissiales ont été désaffectées », souligne Mgr Jacques Habert, chargé du dossier au sein de la Conférence des évêques de France.". Mais le mouvement devrait continuer : "On compte environ 45 000 églises paroissiales en France. Sur ce total, 42 000 ont été érigées avant la loi de 1905 et appartiennent aux communes ou à l’Etat, le solde étant détenu par l’Eglise catholique et, marginalement, par quelques propriétaires privés. Or tout ce petit monde est bien désargenté ". Il y a trop d'églises : "« J’ai 550 églises dans mon diocèse de l’Orne, alors que 150 suffiraient amplement »" ajoute Mgr Habert. Il faudra nous y faire, un certain nombre d'église changent d'affectation : restaurant, habitation particulière, etc..

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 24/08/2017 - 20:29
Eglises
Ce sont souvent de belles constructions et autant qu'elles soient recyclées que de tomber en ruine.
Mais puisque les églises se vident l'Eglise devrait se poser des questions sur sa liturgie vieillotte et ennuyeuse. Ce n'est pas parce qu'on parle du message du Christ qu'il faut être chiant et chanter de mauvais cantiques.
Deudeuche
- 19/08/2017 - 08:27
Domenach
Ou le catalogue de l'éloge des marottes sociales libérales. Le temple du phénomène étant évidemment la très sainte Silicon Valley !
MIMINE 95
- 18/08/2017 - 15:59
petit Hugo Domenach
a signé l'article du point. Quand il s'agit du FN , Domenach est au journalisme ce que l'honnêteté est à la mafia. Sa spécialité, médire, , dégueuler son venin, tout est alors permis aux yeux de cet héritier qui n'en peut plus de déverser son "anti fasisme" imaginaire et sa rhétorique (qu'il croit drôle et cynique) de bobo pathétique, ressassant jusqu'à la nausée les mêmes mythes binaires communs aux Boboistes N-E, montrant la voie aux masses formalisées par des médias flattant toujours l'émotionnel aux dépens de la pensée vagabonde. Pauvre, pauvre Albert, qu'on t' il fait de ton art ....