En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 9 heures 14 sec
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 11 heures 3 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 13 heures 44 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 15 heures 1 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 15 heures 59 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 17 heures 15 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 18 heures 1 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 9 heures 46 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 11 heures 35 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 13 heures 21 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 13 heures 57 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 15 heures 44 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 18 heures 24 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
© Reuters
Actions

Le message des marchés de taux

Publié le 10 juillet 2017
Dans la torpeur de l’été et en attendant la publication des résultats semestriels des entreprises, nous sommes attentifs à ce qui se passe sur les marchés de taux et les conséquences éventuelles que cela pourrait avoir sur les marchés actions.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la torpeur de l’été et en attendant la publication des résultats semestriels des entreprises, nous sommes attentifs à ce qui se passe sur les marchés de taux et les conséquences éventuelles que cela pourrait avoir sur les marchés actions.

Depuis plusieurs mois, rien ne semble pouvoir entraver la progression des marchés actions…ni le Brexit, ni Trump ni les tensions géopolitiques de ces dernières semaines ! 

Cette semaine les taux longs ont progressé un peu partout dans le monde. Un doute s’est emparé des marchés actions. La crainte est de voir Les entreprises   devoir faire face à un renchérissement de leurs couts de financement ces prochaines années. Il est probable que cela pèsera sur leur rentabilité… 

Rarement sur les marchés un mouvement aura été autant annoncé, prévu et intégré que la « hausse des taux ». Nous sommes pour notre part largement absent des investissements obligataires longs depuis plusieurs mois : il n’y a, selon nous, pas grand-chose à gagner à investir dans les obligations de manière massive. Force est néanmoins de reconnaitre que depuis quelques semaines la tonalité a changé sur les marchés obligataires. Les Banques Centrales communiquent de plus en plus sur un retour à la normale de leur politique monétaire. 

La FED a expliqué qu’elle allait poursuivre les hausses de ses taux courts et surtout a indiqué comment elle allait réduire la taille de son bilan. Pas de doute : elle va donc réduire les injections de liquidités. Même la BCE, jusque-là très accommodante, commence elle aussi à envisager un « relatif » retour à la normale. En clair, il y aura moins de liquidités dans l’économie.  

La communication est parfaitement calibrée : les Banques Centrales se rappellent avec angoisse les conséquences d’une mauvaise communication pour les marchés obligataires. Ceux qui avaient des positions sur les marchés obligataires en 1994 s’en souviennent douloureusement. De fait, les responsables de la FED ou de la BCE se succèdent pour dire que les mouvements seront progressifs, sous contrôle et étalés dans le temps. 

Les marchés actions pourraient donc désormais intégrer ce facteur dans leurs anticipations pour la suite. 

Certains secteurs ont pris en compte cette nouvelle donne en particulier aux Etats-Unis. Le secteur de la technologie, grand gagnant de la période de l’argent facile, a nettement reculé depuis quelques semaines. Apple : -8% ; Google -7% ou Netflix -11%. A l’inverse le secteur bancaire, pénalisé en termes de rentabilité par des niveaux de taux trop bas, a pour sa part rebondi depuis ses points bas de fin juin. Le mouvement a également concerné les valeurs bancaires européennes avec un rebond de 12% de BNP depuis fin juin. 

Encore une fois tout est question de mesure : 

  • Après 7 à 10 années passées à piloter au plus juste la politique monétaire, nous imaginons mal les Banques Centrales laisser filer la situation dans un modèle type 1994. Nous pensons que si la normalisation se fait de manière très graduelle, l’impact sera minime sur l’économie et les marchés actions.
  • Les investisseurs ont énormément de « cash » et sont toujours en quête de rendement sur les obligations et sont globalement encore « sous-investi » en actions…Toutes les baisses de marché sont mises à profit par les investisseurs. Ce qui constitue régulièrement un fort soutien dans les périodes plus difficiles. 
  • Enfin, il faut garder à l’esprit que, même si les taux longs et courts remontent un peu, les entreprises continueront d’avoir accès à des financements sur des taux historiquement extrêmement bas. 
  • Nous ne négligeons pas le signal envoyé par les Banques Centrales et les marchés obligataires, mais tant que les hausses des taux évoluent dans une fourchette basse, nous pensons que l’économie et les marchés actions devraient être modérément affectés. 

 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires