En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

07.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 53 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 8 heures 18 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 31 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 12 heures 8 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 13 heures 7 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 51 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 23 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 47 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 22 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 43 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 43 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 47 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 14 heures 8 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
Sans espoir ?

Un an après, Fukushima entre incertitudes et mensonges d'Etat

Publié le 11 mars 2012
Avec Zegreenweb
Un an après la catastrophe, c'est aussi l'heure du bilan. Dans la zone sinistrée, les Japonais ne voient toujours pas le bout du tunnel : TEPCO en difficulté financière, un gouvernement à la dérive et surtout, des dizaines de malheureux toujours en attente de solutions. Analyse avec Zegreenweb.
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an après la catastrophe, c'est aussi l'heure du bilan. Dans la zone sinistrée, les Japonais ne voient toujours pas le bout du tunnel : TEPCO en difficulté financière, un gouvernement à la dérive et surtout, des dizaines de malheureux toujours en attente de solutions. Analyse avec Zegreenweb.
Avec Zegreenweb

Il y a un an jour pour jour, la terre tremblait violemment au large du Japon, provoquant un tsunami et, sur le site de Fukushima, construit au bord du Pacifique, une catastrophe nucléaire sans précédent depuis celle de Tchernobyl (Ukraine). Pour la troisième fois en l'espace de trente-deux ans, l'humanité a constaté avec effroi que le risque zéro n'existe pas en matière d'énergie atomique. C'est l'un des très nombreux enseignements qu'il faut tirer du drame nippon...

Les évacués toujours dans l'incertitude

Un autre est que – comme on avait déjà pu s'en apercevoir après la catastrophe de Tchernobyl - les conséquences d'un accident nucléaire sur les populations voisines peuvent se faire sentir sur plusieurs années, voire plusieurs décennies. Dans la foulée de celui de Fukushima, les autorités japonaises ont déterminé une zone d'évacuation s'étendant jusque dans un rayon de vingt kilomètres autour de la centrale (que leurs homologues américaines ont estimé insuffisant). En tout, quelque quatre-vingt mille personnes ont dû être évacuées.

Un an plus tard, après avoir dû se résoudre à abandonner leur maison et l'essentiel de leurs biens matériaux, elles n'ont toujours pas pu regagner leur domicile, la décontamination étant de toute façon un travail de fourmi, et pour la plupart attendent toujours le dédommagement de l'exploitant TEPCO (Tokyo Electric Power COmpany). Déjà dans une situation financière calamiteuse, l'électricien doit de surcroît indemniser un total de deux millions de Japonais eux aussi en grande difficulté.

Et qui savent pertinemment que l'enveloppe qu'ils toucheront sera sans commune mesure avec le préjudice qu'ils ont subi...

En savoir plus sur zegreenweb.com


L'État continue-t-il de mentir ?

Plus impopulaire que jamais, le Premier ministre Naoto Kan a quitté ses fonctions fin août, transmettant officiellement le flambeau à Yoshihiko Noda quelques jours plus tard. À l'époque, nul ne savait que, sans son intervention expresse, la direction de TEPCO aurait – une fois de plus, étant donné les manquements en amont – dérogé à ses responsabilités en désertant la centrale dont elle avait la charge.

M. Kan a cependant commis lui aussi des erreurs, et d'une façon générale son gouvernement s'est vu reprocher par la commission précitée de s'employer à communiquer des informations rassurantes à ses concitoyens afin d'éviter une panique générale, alors même qu'il ignorait de quoi il en retournait précisément à Fukushima-Daiichi. Quid de celui de M. Noda ? Le fait est qu'on sait toujours très peu de choses de ce qui se passe au-delà de la zone d'évacuation.

Docteur en ingénierie et ancien concepteur de réacteurs nucléaires Toshiba, Masashi Goto a révélé en début de semaine, à l'occasion d'une conférence de presse donnée par Eva Joly au siège d'EELV (Europe Écologie-Les Verts) pour le premier anniversaire de l'accident, que de nombreuses personnes âgées et/ou à mobilité réduite ont fortement souffert de la fermeture des hôpitaux et de nombreux services sociaux dans la zone de confinement, c'est-à-dire dans un périmètre de vingt à trente kilomètres autour de la centrale. Non autorisés à jouer à l'extérieur, les enfants seraient quant à eux confrontés à un stress anormal. Le Japon a-t-il l'intention et peut-il encore faire quelque chose pour ces populations ?

En savoir plus sur zegreenweb.com


Des traces de radioactivité dans l'urine de certains enfants

Des enfants qui vivent pourtant à deux cent-vingt kilomètres de la centrale de Fukushima, soit deux cents kilomètres au-delà du périmètre d'évacuation établi par les décideurs. ONG française et indépendante, l'Association pour le contrôle de la radioactivité de l'Ouest (ACRO) propose ses services aux autorités nippones depuis plusieurs mois. Portant sur vingt-deux enfants et ayant débuté en décembre pour s'achever le mois dernier, sa dernière expertise a révélé que quatorze d'entre eux ont été contaminés aux césiums 134 et 137.

« Les valeurs ne sont pas extrêmement élevées comparées à celles qui ont été relevées en Biélorussie mais elles montrent que la contamination s'installe dans le temps », a commenté le président de l'ACRO David Boilley. Tout porte à croire que la cause principale de cette contamination réside dans la nourriture, et non dans le panache radioactif qui s'est formé dans l'atmosphère à la suite de l'accident.

Le gouvernement aurait en conséquence intérêt à durcir les contrôles.

En savoir plus sur zegreenweb.com

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires