En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Quelle UE maintenant que le fantasme d’une Europe à la française a définitivement volé en éclat ?

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 3 heures 59 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 20 heures 16 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 21 heures 17 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 22 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 1 jour 28 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 4 heures 47 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 20 heures 36 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 1 jour 18 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 1 jour 40 min
© Reuters
© Reuters
OPEP

Le pétrole peut-il revenir à 30$ ?

Publié le 29 mai 2017
Les bases d'un accord international nécessaires pour éviter une telle situation ne sont peut-être pas remplie, mais tacitement on peut penser que personne ne profiterait d'un nouveau krack boursier. Et que tous ont cette information en tête, à commencer par les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et la Russie.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les bases d'un accord international nécessaires pour éviter une telle situation ne sont peut-être pas remplie, mais tacitement on peut penser que personne ne profiterait d'un nouveau krack boursier. Et que tous ont cette information en tête, à commencer par les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et la Russie.

L’OPEP a décidé la semaine dernière de poursuivre sa politique de limitation de la production pour 9 mois. L’idée est de résorber l’excès d’offre en effet, la surproduction a pesé sur les cours et a fortement affecté l’ensemble de l’industrie pétrolière dans le monde. Avec l’accord signé jeudi à Vienne, l’OPEP espère maintenir le pétrole au-dessus des 50$.

Le point positif pour le cartel est d’avoir réussi à fédérer d’autres pays non-membres de l’OPEP, même si cette extension de limitation de la production a surtout été portée par l’Arabie Saoudite et la Russie.

Bien qu’elle s’en défende, l’OPEP a du être déçue de la réaction « à chaud » du marché : immédiatement après l’annonce de l’accord, les cours du pétrole ont reculé de 4%. Malgré le rebond de vendredi, les opérateurs de marché ont démontré qu’ils n’étaient pas très confiants pour la suite.

Le problème reste identique  depuis plusieurs années : Les américains produisent massivement…ils sont même devenus exportateurs de pétrole ces derniers mois. Les dernières analyses de la production pétrolière mondiale montrent que les diminutions de production du cartel ont été intégralement compensées par la production américaine…rendant caduc ou presque les efforts des membres de l’OPEP et de la Russie. Le paradoxe de tout cela est que plus l’OPEP réduit sa production pour faire monter les cours…plus les producteurs américains en profitent !

En 2014, l’Arabie Saoudite avait essayé de laisser filer les cours pour garder ses parts de marché et « casser » l’industrie pétrolière américaine…L’effondrement des cours du pétrole avait finalement été plus dévastateur pour l’Arabie Saoudite et de nombreux pays producteurs. L’industrie pétrolière américaine avait réussi à s’adapter à cette nouvelle situation. Trois ans après, le constat est clair : le coût de production américain a été baissé de 60-65$ le baril à moins de 40$ et surtout le temps pour extraire le premier baril de pétrole depuis la décision de production a été ramené à moins de 5 mois…Tout ceci démontre que la production américaine est extrêmement souple et peut s’adapter rapidement.  Les américains sont donc quasiment immédiatement en mesure de profiter de prix supérieurs à leurs coûts de production !

En face de cette menace, les pays producteurs ont pour le moment réussi à s’entendre mais les tensions politiques dans la région font courir un risque sur la pérennité de cet accord. L’Iran, la Russie, l’Irak ou l’Arabie Saoudite ont tous des motifs de désaccords profonds ce qui fragilise l’accord.

Pour autant un retour du pétrole à 30$ est-il envisageable ? Sur les marchés tout est toujours possible mais un tel effondrement paraît peu probable.
Si la baisse reprend, les américains stopperont leur production et limiteront ainsi l’engorgement des marchés : dès 40$ les américains cesseront leur production (logiquement).

L’Arabie Saoudite veut absolument réussir l’introduction en bourse d’Aramco et ainsi réorienter son économie vers une moindre dépendance au pétrole. Elle fera tout pour maintenir un cours proche de 50$.

La Russie a une échéance électorale capitale en mars prochain et voudra éviter tout trouble économique d’ici là.

Les autres pays producteurs que ce soit l’Irak, le Brésil, le Venezuela ou l’Iran ont trop souffert en 2014-2015 des prix bas et ne voudront pas connaître un retour à des prix proches de 30$...l’accord récent le démontre aussi d’ailleurs.

Le pétrole devrait donc voir ses cours évoluer entre 45$ et 55$ au gré de la spéculation de marché : une très forte hausse semble impossible à cause des américains mais l’influence encore déterminante de l’Arabie Saoudite rend un effondrement des cours en dessous de 45$ difficile à envisager d’ici mi-2018.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Quelle UE maintenant que le fantasme d’une Europe à la française a définitivement volé en éclat ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 30/05/2017 - 17:12
La messe est dite
Depuis que les USA ont réussi à maîtriser la techniques d'extraction et de production du gaz de schiste à un coût compétitif,la perspective d'un baril de pétrole à 80/100 dollars n'est plus réaliste.