En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© AFP
Chronique du pot aux roses
PenelopeGate : Plan F comme… foutu ?
Publié le 08 février 2017
Voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein,
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein,
1 – Responsable mais pas coupable, le retour
 
François Fillon a décidé de parler au cerveau reptilien du noyau dur des électeurs Républicains : « Vous n’avez pas d’alternative et nous vaincrons ou échouerons tous ensemble », leur a-t-il suggéré.  Il mise tout sur leur réflexe clanique, leur hostilité aux juges, aux journalistes de gauche (qualificatif il est vrai redondant), aux socialistes et assimilés, leur rejet viscéral des corrompus du camp d’en face. On peut comprendre cette méfiance et cette détestation mais, sur le fond, cette contre-offensive est fragile. 
 
« Collaboratrice mais pas assistante » a déclaré François Fillon au sujet de Pénélope, pour justifier la quasi absence de traces de travail durant toutes ces années. On parle pourtant d’assistant parlementaire non ? Circulez, il n’y a rien à voir : « C’est au député de définir le contenu des tâches qu’il assigne à son personnel ». A ce compte-là, il pourrait décider de ne rien leur donner à faire. De toute façon, Pénélope déclarait qu’elle n’était : « Ni son assistante ni quoi que ce soit de ce genre », en anglais dans le texte. Et ce n’est pas le versement d’une indemnité de licenciement qui va arranger les choses.
 
François Fillon invoque des officines, des complots, ce qu’on ne peut naturellement pas exclure mais qui n’enlève rien à la matérialité des faits. Et qui est sans portée sur le volet le plus gênant des accusations, celui qui concerne ses relations avec Marc Ladreit de Lacharrière.
En réalité, voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein, il se dirige tout droit sur cet obstacle. Le brave député Fenech a appuyé sur le bouton du siège éjectable mais il a dû, isolé et penaud, remonter dans le véhicule fou.
 
Au risque de me faire détester d’une partie des lecteurs d’Atlantico (mais il faut bien que quelqu’un leur dise) : sauf improbable miracle, l’attitude de Fillon reste suicidaire pour la droite. Car cette affaire n’est pas que politique ou médiatique, elle est aussi pénale. Et la contestation oiseuse de la compétence du Parquet national financier, celui-là même dont François Fillon réclamait il y a dix jours à peine qu’il soit diligent, n’y fera rien. L’affaire des primes en liquide de Claude Guéant n’était pas plus complexe que celle des activités de Pénélope, ce qui n’a pas empêché le Parquet national financier d’agir en s’estimant compétent.
 
Pénélope, François, Marc et les autres risquent à tout moment un renvoi direct devant le tribunal correctionnel ou la saisine d’un juge d’instruction. « Fillon veut être élu pour se protéger de la justice » sera le leitmotiv de ses concurrents. 
Quant à ses appels à l’effort et à la discipline budgétaire, cœur de son discours, ils tourneront à vide et susciteront sarcasmes, quolibets et réactions ulcérées.
 
Dans sa fuite en avant, François Fillon n’a plus qu’un seul espoir : que le peuple de droite et du centre ait une sorte de haut-le-cœur face à la perspective d’une présidence Macron et se mobilise pour éviter le face-à-face entre Marine Le Pen et le télévangéliste-banquier. 
Quoi qu’il arrive, le futur président sera élu par défaut, sans enthousiasme, sans garantie aucune d’obtenir une majorité parlementaire aux élections législatives qui suivront. 
 
François Fillon a gagné un bref répit, s’est trouvé un petit ballon d’oxygène. Mais c’est toute la droite et peut-être la Cinquième république elle-même qui va désormais suffoquer avec lui.
 
2 – Encore une statistique désastreuse : merci Macron !
 
Après le chômage et la croissance, c’est au tour du déficit commercial de s’aggraver en 2016, à 48,1 milliards d’euros contre 45,7 milliards un an plus tôt. Tout flanche : les exportations ont reculé de 0,6 % en 2016 alors que les importations continuaient d’augmenter. Même l’excédent des services s’effondre !
Notons avec intérêt que : « le dispositif de sur-amortissement fiscal a provoqué une vague d’importations depuis l’Allemagne», selon Emmanuel Jessua, économiste chez Coe-Rexecode interrogé par le Monde.
Et savez-vous qui a mis en place et promu ce bel instrument en fanfaronnant ? Emmanuel Macron, par la loi qui porte son nom !
 
3 - NKlaMité
 
Le pauvre François Fillon avait décidé de donner à NKM une circonscription en or pour qu’elle se taise. Bim ! Boum ! La tentation de la gesticulation médiatique est plus forte que tout. Voilà que NKM suggère soudain ce que le mari ne veut absolument pas : qu’on entende Pénélope. On est bien mal récompensé de sa générosité législative de nos jours …
 
4 - Pendant ce temps, l’islamisation continue …
 
Alors que tous ces candidats ahanent, triment et se déchirent pour devenir les préposés d’un pouvoir transféré à Bruxelles et Francfort, on notera l’attendrissant reportage du Monde daté du 2 février sur le Secours islamique France : « Avec une maraude du Secours islamique France auprès des sans-abri de Seine-Saint-Denis ».
C’est étrange, mais rien dans l’article ne s’attarde sur les liens entre cette organisation et celle des Frères musulmans qui en pourtant sont les fondateurs. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
La France et la Syrie : amie/ennemie
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jacques P
- 09/02/2017 - 14:01
tire sur tout
On peut tout vous expliquer pendant cent heures, comme le perroquet vous repetez toujours les même arguments, que vous allez chercher chez ceux que par ailleurs vous allez ègratignier en suivant. Quand on n'a pas destination finale, on évite d'encombrer les routes...
zouk
- 09/02/2017 - 12:37
Attaques indignes contre Fr. Fillon
Croyez bien que ses rivaux de droite ne feront rigoureusement rien en en sa faveur, rien! Même s'ils savent ces ragots organisés par Mediapart, le Canard Enchâiné et quelque vertueuses officines de la même eau.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 09/02/2017 - 08:23
Des conneries comme s'il en pleuvait...
Entre la Marine, candidate des sans grades, sans dents, et malheureusement souvent sans cerveau, et le p'tit Micron candidat officiel de l'énarchie, la presse à choisi.....
Il fallait donc dézinguer le perturbateur Fillon
qui devenait dangereux..et alors... et aors ..
Zorrolande est arrivé et comme d'habitude et
surtout comme Machiavel a tout réglé....
un peu comme pour Strauss-Kahn.