En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 15 min 3 sec
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 44 min 5 sec
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 3 heures 53 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 8 heures 17 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Au secours, l’OMC se réveille et autorise Donald Trump à taxer les produits d’origine européenne

il y a 9 heures 22 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 25 min 43 sec
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 2 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 3 heures 43 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 5 heures 33 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Société
énième réforme

Lutte contre les stupéfiants : le plan antidrogue qui n’en était pas un

il y a 9 heures 34 min
© AFP
© AFP
Chroniques du pot aux roses

Travail conjugal à la Fillon ou revenu universel façon Hamon : la France innove !

Publié le 25 janvier 2017
La polémique sur les travaux de Pénélope, qui ne furent pas ceux d’Hercule à croire le Canard Enchaîné, nous rappelle la détestable habitude des politiciens français d’arrondir leurs fins de mois familiales en employant leurs proches.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La polémique sur les travaux de Pénélope, qui ne furent pas ceux d’Hercule à croire le Canard Enchaîné, nous rappelle la détestable habitude des politiciens français d’arrondir leurs fins de mois familiales en employant leurs proches.

1 – Dépôt de bilan

Mai 2012 : 4 888 260 chômeurs toutes catégories.

Décembre 2016 : 6 319 840 chômeurs toutes catégories.

Bilan de l’inversion de la courbe : presque 30 % de chômeurs en plus selon Pôle emploi.

Tout le reste est littérature.

2 - Petites affaires de famille

La polémique sur les travaux de Pénélope, qui ne furent pas ceux d’Hercule à croire le Canard Enchaîné, nous rappelle la détestable habitude des politiciens français d’arrondir leurs fins de mois familiales en employant leurs proches.

Dans le cas précis de Fillon, les déclarations de son épouse sur le fait qu’elle ne participait pas aux activités politiques de son mari et plus encore un emploi à la Revue des deux mondes que son directeur même ignorait auront du mal à passer !

Fillon n’a plus qu’à compter sur la fidélité de son électorat et l’accoutumance perverse des Français au côté obscur de leur vie politique. N’avouez jamais, ne démissionnez jamais, enseignait jadis Mitterrand à ses pairs …

Après tout, qui s’est soucié de demander à Anne Hidalgo ce qu’elle faisait vraiment pendant les dix années où elle était censée œuvrer à l’Inspection du travail et où elle cumulait parallèlement les lourdes charges de premier adjoint au maire de Paris et de conseiller régional, sans compter ses fonctions au PS ? Personne, sauf votre serviteur sur Atlantico et Delanopolis.

Lien : http://www.delanopolis.fr/Qu-a-donc-fait-Anne-Hidalgo-dans-l-administrat...

On attend toujours les enquêtes du Canard enchaîné à ce sujet …

3 – Le hamonisme, stade terminal du socialisme

Osons immodestement corriger le grand, l’immense Spinoza. Contrairement à ce que disait le sage d’Amsterdam, l’essence de toute chose n’est pas son « conatus », son effort pour persévérer dans son être. Quand il s’agit de socialisme, elle est de s’anéantir dans l’absurde.

Voilà donc Benoît Hamon en passe de remporter les primaires de la belle mésalliance populaire. Son projet ? Ecraser les actifs pour financer l’assistanat généralisé, taxer les robots – du moins ceux qui ne peuvent prendre leurs roues et boulons à leurs cous -, accueillir généreusement les migrants pour les faire bénéficier de tous ces bienfaits et parfumer l’air ambiant d’une âcre odeur de cannabis. Le paradis de la gauche ne saurait être qu’artificiel. Que les cadres de Solférino planquent leur moquette : elle sera bientôt fumée par leur nouveau chef.

Dans les bars à chicha où se réuniront alors les sections du parti, les femmes seront-elles tolérées ? N’oublions pas qu’Hamon mettait leur absence de certains établissements de Seine-Saint-Denis sur le compte de traditions pour lesquelles il avait de la mansuétude. « Le problème c'est que quand vous faites en France plus souvent l'expérience de l'inégalité que de l'égalité, de la contrainte que de la fraternité, vous vous dites à un moment, même quand vous avez eu un parcours remarquable qui a respecté toutes les lois, vous vous dites : vivre ensemble en France, ça ne marche pas, donc je choisis l'entre soi … Arrêtons de créer des guerres tout le temps. Oui, il y a des problèmes, mais ce n'est pas en jetant l'opprobre systématiquement qu'on arrivera à les résoudre ».

Bref, selon Hamon, le vivre-ensemble a un prix : les habitantes de Sevran sont priées de baisser la tête et d’y éviter pour le moment la fréquentation des bistrots. Voilà le triste sire qu’un électorat socialiste en voie de volatilisation a décidé de mettre en avant pour diriger le pays.

On savourera particulièrement la promesse du revenu universel en rappelant qu’Hamon et les siens votaient des deux mains il y a peu la mise sous condition de ressources des allocations familiales qui, précisément, étaient auparavant universelles en ne tenant compte que du nombre d’enfants.

Il est vrai que les dires d’Hamon comportent une bonne part de rouerie. Il n’appliquera sa mesure qu’aux moins de 25 ans puis renverra sa généralisation, dit-il, à une grande conférence. Cela étant, la boîte de Pandore sera ouverte et, comme pour les 35 heures, il lui serait impossible d’en refuser l’application intégrale.

Mieux vaut se taire que proférer des absurdités : c’est ce que doit penser Macron en se frottant les mains. Il aurait grand tort car la radicalisation par l’absurde d’une part importante de l’électorat de gauche lui rendra les désistements très difficiles, que ce soit au deuxième tour de la présidentielle si par extraordinaire il y parvenait qu’aux législatives s’il investissait des candidats.

Le projet de Hamon est une sorte de programme commun entre communistes, communistes et communistes. En neutralisant ainsi un cinquième du corps électoral, la gauche va paradoxalement vivre ce que vit la droite depuis trente ans avec le Front national. La percée de Hamon va renforcer l’immobilisme centriste et technocratique dans lequel patauge la vie politique française.

De toute façon, la complaisance des socialistes pour le fascisme coranique lui interdira tout retour au pouvoir tant que ce sujet sera au cœur du débat public, c’est-à-dire pour les décennies qui viennent.

4 – Merkel : warum ?

Après Sarkozy en 2007 et Hollande en 2012, Fillon a fait le voyage de Berlin, cette fois sans même attendre d’être élu.

Outre que cet empressement ne rend pas très crédible le message de fermeté que la France devrait avoir vis-à-vis d’une Allemagne qui vampirise les activités industrielles en Europe, il s’agit d’un mauvais calcul.

En effet, la plus grande surprise politique de 2017, équivalente à celle que le Brexit ou l’élection de Trump ont fait aux prévisionnistes bien-pensants, pourrait être une défaite cuisante du parti de Merkel lors des législatives de 24 septembre prochain. Après Cologne et Berlin, il est tout à fait possible en effet que l’AFD, le parti anti-immigration, connaisse une très forte poussée.

Ce camouflet pour Merkel entraînerait son retrait ainsi que la nécessité d’une alliance entre Verts, Sociaux-démocrates et CDU où aucun partenaire ne serait dominant. Non pas une grande coalition donc, mais une molle coalition.

Une Allemagne difficilement gouvernable, tenue à beaucoup plus de dureté vis-à-vis de ses partenaires comme des migrants : voilà ce qui attend le futur gouvernement français. Dans ces conditions, une prudente distance s’impose …

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Aghir
- 26/01/2017 - 16:25
Fillon
n'innove rien du tout! Depuis que ce système existe, c'est une pratique courante que l'on fait semblant de découvrir.........
vangog
- 26/01/2017 - 12:17
L'erreur est de ne pas avoir fait passer une loi...
imposant aux attachés parlementaires d'être rémunérés directement par l'AN...Francois Fillon, en 36 ans de sacerdoce politique n'en a pas eu le courage...car il savait que Pénélope la Galloise ne pourrait plus tisser sa toile en sa gentilhommière sarthoise...peut-être même vendre la gentilhommière, imaginez la plaie!...
Benvoyons
- 26/01/2017 - 10:36
En fait le fait est: Qu'il est impossible de se passer
d'un attaché parlementaire pour un parlementaire Député,Sénateur et tout le monde le sait mais fait semblant de croire le Canard ! En effet si un député peut se passer de son attaché parlementaire il faut de suite interdire cette fonction et enlever le poste financier pour les 965 parlementaires Députés & Sénateurs. En effet cela veut dire que tous les députés & Sénateurs peuvent le faire et donc font semblant d'utiliser une personne juste pour leur gloire et faire croire. Donc: Si un député est capable de travailler seul il n'y a aucune raison pour que les 965 autres parlementaires ne puissent le faire. Ainsi 965 x9000€x12= 104 Millions d'€ en moins sur le budget de l’État