En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 5 heures 34 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 8 heures 16 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 10 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 11 heures 43 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 15 heures 56 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 7 heures 56 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 9 heures 2 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 11 heures 33 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 11 heures 55 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 13 heures 6 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 16 heures 29 min
Revue d'analyses financières

L’année 2017 devrait apporter, comme en 2016, son lot de surprises sur les marchés financiers

Publié le 10 janvier 2017
Les taux d’intérêts vont repartir à la hausse, aux Etats Unis, la nouvelle politique fiscale favorisera les entreprises, la politique étrangère américaine pourrait déstabiliser la croissance mondiale et en Europe les risques populistes et monétaires persistent.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les taux d’intérêts vont repartir à la hausse, aux Etats Unis, la nouvelle politique fiscale favorisera les entreprises, la politique étrangère américaine pourrait déstabiliser la croissance mondiale et en Europe les risques populistes et monétaires persistent.

La première semaine de l’année 2017 +0,9% pour le CAC 40 commence boursièrement mieux que l’année 2016 (-6,7%) qui avait débuté avec de nombreuses prévisions anxiogènes.

Au début de cette nouvelle année, avant l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche,  il convient de se poser des questions sur l’évolution du dollar, des taux d’intérêts, de l’inflation ainsi que sur la nouvelle politique étrangère américaine…

Le dollar est au plus haut contre Renminbi depuis huit ans, et depuis l’élection américaine au plus haut contre Yen et en hausse de presque 5% contre Euro. Le problème est maintenant de savoir si ce mouvement va se poursuivre grâce à la remontée des taux par la Fed  (première hausse de 25 points de base qui devrait être suivie par trois ou quatre autres cette année). Avec un Bon du Trésor à 10 ans au plus haut depuis 27 mois  et un bon indicateur de confiance, la dynamique de hausse pourrait mettre en difficulté tous les emprunteurs en dollar qui n’ont pas en face des cash flow en dollar. La hausse du billet vert pourrait toutefois être moins forte contre Euro car la reprise économique pourrait justifier une politique moins souple de la BCE

Les taux d’intérêts vont repartir à la hausse

La politique monétaire était le seul catalyste pris en compte par les investisseurs. Il n’était pas très utile de passer trop de temps pour analyser en détail les performances de chaque entreprise. Cela va changer. Il n’est toutefois pas sûr que le rendement des taux longs dépasse les 3%.

L’inflation va faire sa réapparition. Compte tenu de la hausse déjà intervenue dans l’immobilier et au niveau des taux, il n’est pas sûr que le mouvement soit de grande ampleur. Le seul moyen de protéger en partie des portefeuilles obligataires est d’acheter des trackers liés à l’or ( ishares Gold Trust), aux taux d’intérêts (iShares TIPS Bond ETF) ou à l’immobilier (Vanguard REIT ETF).

Aux Etats Unis, la nouvelle politique fiscale favorisera les entreprises

Les entreprises américaines vont profiter de la nouvelle politique fiscale menée par Donal Trump : diminution de la pression fiscale, développement des investissements d’infra structure, diminution de la régulation…

Un tel environnement sera favorable pour les bénéfices des entreprises américaines qui ont souvent augmenté, au cours des dernières années, par de la comptabilité créative.

Le mouvement pourrait soit entrainer une hausse de l’excédent commercial américain soit être limité par une poursuite trop forte de la hausse du dollar qui aurait bien évidemment un effet négatif sur les exportations.

Le rapatriement des liquidités détenues à l’étranger par les entreprises américaines pourra soit être consacré au paiement de dividendes et au rachat d’actions, soit au remboursement de dette, soit à des investissements productifs. Difficile d’anticiper quelle sera la répartition…

L’économie américaine est dans un cycle de croissance qui pourrait être prolongé par une période de « Trumpflation » . Une croissance à 3% accompagnée d’une hausse des taux avec un UST 10 ans  autour de 3%

La création d’emploi ralentit légèrement mais les salaires progressent…

La politique étrangère américaine pourrait déstabiliser la croissance mondiale

La politique étrangère menée par Donald Trump une fois installé à la Maison Blanche, risque de réserver des surprises surtout s’il décide de prendre des mesures protectionnistes. Comme il n’est pas un idéologue, il pourrait toutefois s’adapter en modifiant plusieurs traités et accords commerciaux à la marge mais probablement pas tout mettre à la poubelle. Il pourrait notamment se rendre compte que le Renminbi n’est pas aussi surévalué qu’il ne le pense. Une coopération pragmatique pourrait alors s’enclencher avec la deuxième économie mondiale.

Il reste encore de nombreux points de déstabilisation possibles.  En Iran, le compromis nucléaire pourrait être remis en cause par l’administration Trump…En Syrie un véritable cessez le feu pourrait être signé grâce à une coopération entre les Etats Unis et la Russie. Quand la Corée du Nord procédera au lancement de missiles à tête nucléaire, quelle sera l’attitude de la Maison Blanche ? 

Les secteurs de la finance et de l’énergie auront encore le vent en poupe alors que les secteurs de la technologie, de la santé (- 4% en 2016) risquent de  marquer le pas.

Plusieurs grandes capitalisations sont encore attractives comme Apple (12,6X les bénéfices attendus pour les douze prochains mois), Medtronic (14,5x), United Technologies (16,9x),

En Europe le risque de dérive populiste est peut-être surévalué

En Europe la croissance accélère, particulièrement en Allemagne. Même l’indice PMI pour la France est au plus haut depuis 18 mois. Les anticipations d’inflation sont en train de monter, la croissance du crédit a l’air d’accélérer. Le vrai sujet est que la pérennité de la zone Euro et de sa monnaie sont menacés. Avec une bonne pédagogie on pourrait éviter une dérive populiste qui remettrait tout en cause.

L’euro pourrait se retrouver à la parité de 1 contre USD. Il sera très difficile pour tout pays de la zone Euro en raison de l’importance de sa dette extérieure d’en sortir et de dévaluer sa monnaie pour essayer de redevenir compétitif.

Les appareils productifs ne seront absolument pas en mesure de répondre à la demande. La hausse de la dette extérieure deviendrait insupportable et  conduirait à un risque de défaut de l’Etat accompagné de la faillite de grandes entreprises et de banques.

L’inflation reste en dessous des objectifs que la BCE s’est fixée. La banque centrale va se fixer pour priorité d’éviter les instabilités pendant la période où toute une série d’élections vont avoir lieu en Europe.

La sortie de la zone Euro ne résoudra pas tous les problèmes

En Grande Bretagne, le Brexit ne semble plus inspirer le même enthousiasme. Il y a encore des doutes sur la date de déclenchement de l’article 50 qui doit marquer le début des négociations de sortie avec l’Europe.  La croissance de l’économie pourrait tomber en dessous de 1% avec une inflation au dessus de 1,5%. La Livre pourrait baisser contre le dollar autour de 1,14, même 1,10, ce qui serait particulièrement favorable pour le tourisme et l’immobilier britanniques.

En Italie, le non au référendum proposé par Matteo Renzi a été beaucoup plus un vote contre les réformes à réaliser de toute urgence qu’un vote sur la nécessaire réforme constitutionnelle. Le gouvernement est un gouvernement de technocrates qui va expédier les affaires courantes et essayer de trouver une solution à ses problèmes bancaires avec les liquidités de la BCE.  Après, il faudra que l’Italie décide une fois pour toute de sa stratégie vis à vis de l’Euro, car son économie n’est plus du tout compétitive depuis qu’elle l’a adopté.

En France, la situation politique actuelle permet de penser que François Fillon a des chances d’être le prochain Président de la République mais que Marine Le Pen et Emmanuel Macron seront des adversaires redoutables.  Celui qui saura expliquer que tant que  l’épargne des français sera aspirée par le financement de la dette publique dans un véritable trou noir présenté comme sans risques, rien ne pourra être durablement réformé dans notre pays. L’Etat ne peut continuer à aspirer une grande partie de  l’énergie des français à son profit ce qui empêche les investissements privés et publics indispensables pour moderniser notre économie.  En Allemagne, Angela Merkel ne sera pas forcément réélue par un électorat qui lui reproche ses positions sur l’immigration. On voit bien que les alliances sont en train d’évoluer sur sa droite avec la CSU et AFD et sur sa gauche par une possible alliance « Rot Rot Grün » (= SPD-Die Linke-Verts)

Au Japon,  l’économie est bien placée pour survivre dans un monde globalisé sans croissance. Dans un environnement où les relations entre la Chine et les Etats Unis trouvent un point d’équilibre, on pourrait avoir une croissance de 2% pour la première fois depuis des décennies. Le Yen pourrait aller toucher le niveau de 130 contre USD ce qui aurait pour effet de stimuler encore les exportations.

Parmi les marchés émergents Le Pakistan est celui qui a le plus monté en 2016 avec + 45% devant la Thailande (+19%), le Vietnam (+15%) et l’Indonésie  (+15%). En revanche la Chine a reculé de 12,5%

En Inde, les réformes de Narendra Modi le premier ministre,  vont progressivement faire migrer le commerce parallèle vers le commerce officiel. La démonétisation des grosses coupures provoquera dans un premier temps un ralentissement de la croissance. Même l’Argentine attire maintenant des commentaires positifs… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires