En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 7 heures 58 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 12 heures 51 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 13 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 8 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 16 heures 31 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 7 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 8 heures
Rhétorico-laser

Pourquoi François Bayrou n’est pas un concurrent politique dangereux pour François Fillon... mais peut se révéler un redoutable adversaire rhétorique ?

Publié le 06 décembre 2016
La perspective d'une candidature du maire de Pau est aujourd'hui à envisager. Une initiative qui pourrait présenter de réels inconvénients pour le vainqueur de la primaire de la droite et du centre.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La perspective d'une candidature du maire de Pau est aujourd'hui à envisager. Une initiative qui pourrait présenter de réels inconvénients pour le vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

L’on s’y attendait. Voilà trop longtemps que le maire de Pau se faisait discret dans l’ombre d’un Alain Juppé qu’il disait soutenir. La défaite de son favori et la victoire aussi large qu’inattendue de François Fillon lui a donné l’occasion de revenir dans l’arène, au cours d’une semaine où il a disputé la vedette médiatique à Manuel Valls et aux reliquats de la gauche.

La perspective d’une candidature Bayrou est aujourd’hui une possibilité qu’il faut envisager.

Une possibilité, disons-nous : en aucun cas une épée de Damoclès au-dessus de la candidature Fillon car le poids de François Bayrou n’est plus ce qu’il était. Le président du Modem manque de capital et surtout d’espace politiques. Il a de fait tiré bien des traites sur ledit capital avec ses trois candidatures à la présidentielle qui sont, malgré le beau résultat de 2007, autant d’échecs. Le désir évident des Français de ne pas rejouer éternellement la même partie risque de lui être fatal, comme il l’a été à Nicolas Sarkozy et F. Hollande. Enfin et surtout, la candidature d’Emmanuel Macron le prive de l’oxygène nécessaire au centre. Il est très probable qu’entre la « répétition Bayrou » et la « nouveauté Macron », le match sera vite joué. On comprend l’ire de François Bayrou devant la concurrence inattendue de ce jeune impudent, traité avec une violence dont les « modérés » ont le secret : Macron? Un simple « hologramme », aux mains « des puissances d’argent »…

Quoi qu’il en soit de l’avenir de cette candidature, un ancrage, à un titre ou à un autre de François Bayrou dans le camp anti-Fillon présente de réels inconvénients pour ce dernier : l’audience du Maire de Pau dépasse largement ses troupes (de plus en plus maigres), car sa puissance de feu rhétorique est considérable. Bayrou pratique depuis longtemps l’interpellation ferme et/ou souriante des journalistes, attitude de plus en plus appréciée par l’électorat : ce dimanche encore sur Europe 1 en moquant J. P. Elkabach, « journaliste débutant ». Refusant les considérations personnelles - sauf quand il s’y livre lui-même - il se place au-dessus de la mêlée et du moment pour imposer les sujets de fond avec des propos clairs, servis par l’élégance d’un agrégé de lettres. Fillon justement vient de faire les frais de son sens de la formule et de l’image (il est vrai empruntée en partie à Alain Madelin) :  «C'est Robin des Bois à l'envers. Au lieu de prendre aux riches pour donner aux pauvres, il prend aux pauvres pour donner aux riches !   …Ceux qui ont moins auront moins, et ceux qui ont plus auront plus »,

Ce faisant, il accrédite la thèse d’un Fillon « candidats des riches » et conforte la campagne que la gauche et le FN ont lancé en fanfare contre « la destruction de notre modèle social ».

Alliance qui d’ailleurs n’a rien de surprenant : Bayrou, malgré ses proclamations réformatrices, est fondamentalement un conservateur, non pas au sens idéologique mais au sens technique du terme : le maintien du statu quo, moyennant quelques toilettages. Il l’a prouvé par ses clins d’œil à la gauche en 2007 comme en 2012. Il l’avait déjà montré au Ministère de l’éducation nationale, dont il fut le titulaire le plus long de la Vème République après Christian Fouchet : le contraste y fut frappant entre son talent rhétorique (« le ministère du Destin » avait-il dit à sa prise de fonctions) et l’inertie de sa politique après l’échec de la révision de la loi Falloux. On s’étonne au passage que ce fâcheux précédent pour un réformateur affiché ne soit jamais rappelé par ses adversaires.

Etait-ce un lapsus ? Evoquant hier sur Europe 1 les réformes de la gauche, il a précisé qu’il fallait « les garder avant de les évaluer » ; on aurait attendu : « les évaluer avant de les changer ». Propos qui en dit long, dans tous les cas, sur sa volonté de rupture.

C’est en cela que F. Fillon, avec son agenda réformateur bien plus audacieux que celui d’un Nicolas Sarkozy, naguère objet de toute sa vindicte, doit prendre garde à une offensive Bayrou qui pourrait renforcer un camp conservateur déjà pléthorique.

Et c’est sans doute la raison de l’invitation lancée par le candidat de la droite à « l’autre François ». L’on mesure déjà son effet au changement de ton entre les deux interventions de Bayrou cette semaine, la première au canon (sur France 2), la seconde au fleuret moucheté (sur Europe 1). La neutralisation politique et rhétorique du président du Modem serait-elle en marche ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Flamel
- 06/12/2016 - 18:40
Les gesticulations de Bayrou
Pour moi, il est clair que Bayrou ne sera pas candidat. Il ne prendra pas le risque de se faire laminer par Macron. Si Macron fait une bonne campagne et se retrouve à moins de 5 points de Marine Le Pen dans les sondages 3 semaines avant les présidentielles (ce qui est fort probable), il laminera l'essentiel de l'électorat de Valls et de l'éventuel Bayrou. Ces électeurs préféreront "voter utile" et assurer la présence de Macron au second tour, au détriment de Marine Le Pen. Bayrou risquerait alors bien de ne pas se voir même rembourser ses frais de campagne... et cela le fait sûrement réfléchir ! Fillon aura juste à satisfaire son ego démesuré en l'invitant pour un entretien et légèrement "socialiser" ensuite son programme à la marge, et il l'aura dans sa poche pour pas cher.
Septentrionale
- 06/12/2016 - 12:45
Désolée pour lui
Mais l'action de son discours est si hachée que sa capacité de persuasion politique se perd en route. Sa culture alliée à la lenteur de son éloquence sont plus une qualité pour enseigner. Il s'est fourvoyé. En voulant exister médiatiquement il s'est perdu en traître par une politique de circonstance.
john mac lane
- 06/12/2016 - 12:28
Mieux vaut l'avoir comme ennemi, qu'ami doit penser Fillon
En fait c'est un parasite. Il n'a aucun programme et a part des clichés et des zozoteris qui ne flatte qu'un égo démesuré. Il sent les 0.8% des votes et la déculottée de l'année 2017....Son choix Hollande de 2012, répété de 2016 Juppé l'on recalé dans les pitres. Il ne résiste qu'avec un carnet d'adresse de journalistes tenu depuis longue date. Hollande ou Juppé avaient aussi la même liste....Le monde a changé!