En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 22 min 2 sec
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 2 heures 58 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Apple, Twitter, Facebook : ces amis qui vous veulent du mal

il y a 4 heures 10 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 6 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 7 heures 18 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Culture
Culture

"Fleurs de Légion" de Stéphane Giocanti : un véritable roman d’initiation

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 8 heures 38 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 21 heures 35 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 2 heures 5 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 3 heures 36 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 7 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 7 heures 22 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 8 heures 54 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 23 heures 4 min
© LOIC VENANCE / AFP
Alain Juppé Juppexit  Pot aux roses
© LOIC VENANCE / AFP
Alain Juppé Juppexit  Pot aux roses
Chroniques du pot aux roses

Dimanche prochain, le Juppexit ?

Publié le 16 novembre 2016
Si l’élection de Trump a un premier effet en France, on le verra par l’élimination surprise de Juppé et la déconfiture des carriéristes et des folliculaires qui se sont rangés derrière lui. Car qui a vraiment envie du maire de Bordeaux ? La victoire va à celui qui crée une dynamique et la campagne de Juppé est statique.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l’élection de Trump a un premier effet en France, on le verra par l’élimination surprise de Juppé et la déconfiture des carriéristes et des folliculaires qui se sont rangés derrière lui. Car qui a vraiment envie du maire de Bordeaux ? La victoire va à celui qui crée une dynamique et la campagne de Juppé est statique.

1 – Adolf-Joseph-Benito-Mao Tsé Trump

Il est urgent de lancer le concours du commentaire le plus bobo-délirant au sujet de Trump et de ses méfaits potentiels. A cette heure, la fumette d’or est vaporisée par un journaliste du Monde, Stéphane Foucart : "Pour la première fois depuis l’émergence d’Homo sapiens, voilà environ deux cent mille ans, les lubies et la folie d’un seul homme pourront avoir une influence durable et irréversible sur la planète entière et le destin de tous ses hôtes, humains et non-humains."

Neandertal a-t-il été éliminé par un blond à brushing ? Si les extra-terrestres nous escagassent, Trump sera l’arme idéale pour détruire leur galaxie...

2 - Primaire d’alors 

Les candidats à la primaire dite de la droite et du centre sont tiédasses et fadasses sur les réponses aux problèmes qui minent la France, j’ai nommé la désindustrialisation, l’abandon à l’Europe technocratique, le fascisme coranique, le conservatisme obtus des grands corps de l’Etat, l’immigration sauvage, la boursouflure des administrations, etc.

A "gauche" des produits concoctés par l’oligarchie, tels Macron ou Valls, n’ont d’autre ambition que de perpétuer le système qui nous tue pendant que le pauvre Hollande tente encore de convaincre qu’il ferait mieux, pour adoucir cette agonie, que tous ces Brutus qui veulent l’occire. Ce n’est plus du socialisme mais un bain de sang !

A "droite", Juppé, gonflé par les médias, se pose en candidat d’apaisement, c’est-à-dire de compromis avec les musulmans réactionnaires, les gnomes de Bruxelles et Francfort et les hauts fonctionnaires. Il est d’ailleurs l’incarnation de ces derniers. Un temps, le peuple, conditionné par les instituts de sondage, a semblé le suivre. Mais, tel Zorro, Fillon est arrivé sans se presser et le résultat devient soudain incertain car l’ancien Premier ministre apparaît aussi à droite que Sarkozy mais plus présentable.

Si l’élection de Trump a un premier effet en France, on le verra par l’élimination surprise de Juppé et la déconfiture des carriéristes et des folliculaires qui se sont rangés derrière lui. Car qui a vraiment envie du maire de Bordeaux ? La victoire va à celui qui crée une dynamique et la campagne de Juppé est statique. En pareil cas, les sondeurs seront Gros-Jean comme devant. Ils vont finir par s’y habituer. Ce serait un nouveau moment de jubilation démocratique, après le vote en faveur du Brexit et l’élection américaine.

Pour mesurer le caractère imprévisible de notre époque, attardons-nous sur le plus mal parti des candidats «républicains». Copé, atomisé dans l’hyperespace, avait prôné un temps la droite décomplexée alors qu’il ambitionnait de devenir président de l'UMP. Cette droite prend corps peu à peu, mais sans lui. Il faut méditer sur le triste sort du maire de Meaux qui, s’il avait réussi la prise de contrôle de son parti – il s’en est fallu d’un cheveu – serait aujourd'hui le candidat naturel de la droite, sans que des primaires aient même été organisées.

Les destins politiques ne tiennent plus à rien. La fragilité des appareils partisans, soulignée par l’élection de Trump, est un symptôme supplémentaire de la crise de la démocratie représentative.

3 - Attention, un Trump peut en cacher un autre !

Milliardaire, septuagénaire, président des Etats-unis, disposant d’une majorité au Sénat, à la Chambre des représentants et à la Cour suprême : du jour au lendemain Trump est devenu le dirigeant ayant les coudées les plus franches au monde.

Outre les raisons politiques et identitaires de son succès, il y a aussi la frustration des Américains face à la croissance poussive que le Quantitative easing a permis. Les gagnants au grand jeu de la planche à billets ne sont ni suffisamment nombreux ni suffisamment récompensés pour soutenir les pouvoirs en place. D'où les déconvenues du Brexit ou de la défaite de Clinton qui ont traumatisé les prétendues élites.

On voit par contraste quelle sera la principale faiblesse du nouveau président : sa dépendance face à l’attitude de la Réserve fédérale quand il s’agira de financer son programme d’infrastructures nouvelles et de baisse des impôts. Pour l’heure, les marchés font le pari que la banque centrale américaine ne lui mettra pas de bâtons dans les roues. Mais si elle ne coopère pas parfaitement, la nervosité reviendra, ce qu’on sent en filigrane dans la récente et légère tension sur les taux d’intérêt.

En ce cas, il faudra vite que le nouvel dirigeant retrouve le punch de l’ex-candidat.

4 - Mélasse compassionnelle

Il fallait s’y attendre, la commémoration des crimes du 13 novembre a sombré dans une bouillie pour chats. L’identité, le mobile et le discours des terroristes n’ont jamais été rappelés dans des cérémonies accompagnées de trémolos, lâchers de ballons et lanternes flottantes ; il ne fut question que de vivre-ensemble et le climax fut atteint par un "Inch'Allah !" chanté par Sting au Bataclan en hommage aux migrants.

Le mal est incurable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Cervières
- 21/11/2016 - 00:17
@Licot
Tous les Suisses le font, seul Licot nous dit qu'il en est incapable. Dommage, mais il pourra surement trouvé de l'aide.
Le Libéralisme a été longtemps une philosophie (et non pas une idéologie) Française. Lire Frédéric Bastiat, mort en 1850, qui nous a si bien décrit le Quinquennat de Mou-Président (par simple logique, je vous parlait de Philosophie).
L'Etat n'a toujours pas d'argent. Il le prend aux contribuables ou l'emprunte.
cloette
- 17/11/2016 - 17:01
pas de Juppé ni de NKM
mais qui parmi Sarkozy, Lemaire ( je ne crois pas ) , Fillon ?
Anguerrand
- 17/11/2016 - 14:56
Trump et Fillon
Trump n'est même pas encore président avant l'année prochaine. Laissons le faire avant toute critique sur son action, si nos représentants sont assez dynamique pour négocier, il n'y a pas de raison que ça se passe mal. Bien sûr il ne faut pas un Hollande, Wait and See. Pour pour Juppé qu'il soit battu au premier tour me ferait le plus grand plaisirs, élu par des LR, mais aussi par la gauche et une partie du FN les données dans Atlantico le prouvent. Avec lui les frontières de notre pays seront ouvertes pour l'accueil de nos amis musulmans, et le muezzin de Bordeaux extrémistes est un grand amis à qui il a fait une très grande mosquée. Il sera aussi redevable avec ses électeurs.