En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 2 heures 25 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 3 heures 13 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 4 heures 43 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 6 heures 59 sec
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 8 heures 21 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 10 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 2 heures 49 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 3 heures 59 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 5 heures 19 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 7 heures 44 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 9 heures 56 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 12 heures 2 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 12 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 14 heures 34 min
© EMMANUEL DUNAND / AFP
© EMMANUEL DUNAND / AFP
Atlantico Bourse

Trump et les marchés : anticipation, surprise et principe de réalité

Publié le 14 novembre 2016
Dans son premier discours Trump ne mentionne pas directement la FED. Il est donc probable, qu’à court terme au moins, l’indépendance de la FED va être maintenue. Ceci couplé à plus long terme avec une croissance de la dette liée aux dépenses fédérale en hausse va peser sur les taux et faire monter le dollar : réaction du marché = hausse des taux long et baisse du dollar. Conséquence indirecte = forte baisse des marchés émergents doublement pénalisés par la hausse du dollar et les mesures protectionnistes annoncées.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son premier discours Trump ne mentionne pas directement la FED. Il est donc probable, qu’à court terme au moins, l’indépendance de la FED va être maintenue. Ceci couplé à plus long terme avec une croissance de la dette liée aux dépenses fédérale en hausse va peser sur les taux et faire monter le dollar : réaction du marché = hausse des taux long et baisse du dollar. Conséquence indirecte = forte baisse des marchés émergents doublement pénalisés par la hausse du dollar et les mesures protectionnistes annoncées.

Une nouvelle fois il ne fallait pas écouter les apôtres de l’apocalypse qui prévoyaient un cataclysme dès l’élection de Trump.  Le raisonnement était simple : l’élection de Trump devait se traduire par une baisse indifférenciée des actifs « risquée ». A l’inverse une élection d’H. Clinton devait être favorable aux actions.

Dans la matinée du 9 Novembre la surprise a été totale. Les marchés asiatiques étant ouverts, les commentateurs ont vu dans les premières et fortes baisses de marché, les prémices d’une correction massive sur les marchés risqués : les observateurs en mal de sensation ont parlé de panique…. Cela nous paraissait totalement exagéré et ce pour plusieurs raisons :

1/ Beaucoup d’investisseurs sont à l’écart des marchés les veilles et les lendemains d’événements politiques de ce type. Les positions stratégiques sont prises en amont et les protections éventuelles sont également mises en œuvre avant l’événement

2/ Les grands investisseurs et la majorité des clients privés ne réagissent pas à chaud.

3/ Quand des sondages, seules infos disponibles, sont favorables à un candidat, il est de fait impossible rationnellement de prendre une position extrême inverse pour se couvrir la veille de l’événement…

4/ Quand la surprise se produit la première réaction est, pour un investisseur long-terme, de patienter pour analyser les choses par rapport à ses positions, et se contenter éventuellement d’ajustement tactique.

Bien sûr, les traders ont une action différente sur les marchés mais la logique de ces intervenant est à un horizon de l’ordre de quelques heures maximum et n’a généralement peu ou aucun lien avec la gestion d’un portefeuille ou d’un fonds comme nous le concevons.

L’élection de Trump a été un condensé de ce processus : Les marchés avaient plutôt bien progressé depuis quelques jours dans une ambiance assez positive dans le sillage de résultats d’entreprises corrects dans certains secteurs. Pas d’euphorie non plus.

Les résultats en faveur de M.Trump tombent dans la nuit…plus d’acheteur fondamental…. La spéculation pousse certains actifs à la baisse : Actions, $... et d’autres à la hausse : or, obligations américaines… La matinée passe … et on constate  que si certains actifs sont « attaqués » aucun dégagement massif n’a lieu. Le premier discours du nouveau président a plutôt un ton apaisant. Le dollar arrête sa baisse, certains opérateurs profitent des «  braderies » sur quelques titres et corrigent des excès sur d’autres qui avaient baissé depuis plusieurs semaines comme les titres dans le secteur de la santé. Tout ceci fait que dans la journée les marchés repartent de l’avant. L’accélération qui a suivi a aussi surpris les journalistes et les observateurs non spécialistes : le premier effet de surprise passé les opérateurs ont commencé à faire leur travail et ont anticipé ce qui pourrait se passer, non plus en analysant les discours et promesses de campagne mais en écoutant le premier discours :

Trump annonce vouloir procéder à une relance massive des dépenses publiques pour créer des emplois et accélérer la croissance. Conséquence directe : hausse des secteurs liés à la dépense fédérale, construction, immobilier, équipement et défense. Conséquence indirecte : hausse des secteurs liés à la consommation…

Dans son premier discours Trump ne mentionne pas directement la FED. Il est donc probable, qu’à court-terme au moins, l’indépendance de la FED va être maintenue. Ceci couplé à plus long-terme avec une croissance de la dette liée aux dépenses fédérale en hausse va peser sur les taux et faire monter le dollar : réaction du marché= hausse des taux long et baisse du dollar. Conséquence indirecte = forte baisse des marchés émergents doublement pénalisés par la hausse du Dollar et les mesures protectionnistes annoncées.

Tout ceci n’est qu’anticipation et calcul sur ce qui semble, à ce stade, le plus probable. Un gérant de portefeuille, comme nous, sait pertinemment qu’il ne peut pas avoir raison à 100% sur tous ces investissements… C’est bien la raison qui fait que nous diversifions les portefeuilles et que nous évitons comme la peste les positions excessives. De plus nous appliquons un «  principe de réalité » pour évaluer nos positions dans une optique plus long terme.

Dans le cas Trump plusieurs exemples illustrent notre propos.

Trump envisage  500 Mads de $ de dépenses fédérales (au minimum)  pour rénover et construire des infrastructures. Très bien pour certaines valeurs, MAIS , du fait d’une recours important à la dette, à un moment ou à un autre cela pèsera sur les taux. Si les taux montent trop cela sera néfaste à l’économie dans son ensemble. Cela sera aussi «   favorable » au dollar… et pèsera sur les valeurs américaines exportatrices.

Des mesures protectionnistes sont envisagées par le nouveau président :  cela peut déclencher une forte réaction des chinois en particulier qui pourrait pousser leur devise à la baisse pour compenser par une baisse des prix de leur produit ce qu’ils subissent en terme de hausse des barrières douanières… ce qui pénaliserait in fine tous les secteurs de l’économie américaine.

Autre exemple ; inciter Apple à produire aux Etats-Unis… cela va effectivement créer des emplois (bons pour l’économie US) mais cela va augmenter massivement le prix des iPhone et autres…. Ou faire baisser les profits de l’entreprise…. Et/ ou son cours de bourse…ce qui n’est pas bon pour l’épargne en effet Apple est très présent dans les portefeuilles américains….

Pour conclure, nous pensons toujours qu’il faut éviter pour la gestion de portefeuille sur long terme, d’écouter les intervenants ou commentateurs qui incitent à prendre des positions excessives... Dans un sens ou dans l’autre.

C’est parfois frustrant mais plus rémunérateur sur le long-terme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires