En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Media
Contamination de l’information
Reporters sans frontières a lancé "l’Observatoire 19" de la liberté de la presse en pleine crise du coronavirus
il y a 8 min 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 1 heure 47 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 5 heures 31 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 7 heures 3 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 8 heures 52 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 11 heures 37 min
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 12 heures 46 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 15 heures 39 min
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 36 min 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 2 heures 7 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 6 heures 6 min
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 8 heures 3 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 9 heures 24 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 13 heures 22 min
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 14 heures 13 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 15 heures 12 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 16 heures 20 min
Revue de presse des hebdos

Révélations sur la rencontre secrète entre Fillonistes et Juppéistes ; Emmanuel Macron dévoile enfin une partie de son programme ; dernier plan B pour remplacer une candidature Hollande : Jean-Yves Le Drian

Publié le 10 novembre 2016
Et aussi Donald Trump, adepte de la méthode Coué ; 13 novembre , un an après ; Philippe de Villiers et le "nouvel édit de Nantes"...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi Donald Trump, adepte de la méthode Coué ; 13 novembre , un an après ; Philippe de Villiers et le "nouvel édit de Nantes"...

Avec des résultats connus dans la nuit de mardi à mercredi, difficile pour les hebdos français de s'adapter à l'évènement. En kiosque dès le mercredi matin, l'Express fait l'impasse sur l'élection et raconte "Comment la France a changé" en un an, à l'occasion du premier anniversaire des attentats du 13 novembre. Paris-Match a retardé sa parution, le temps de concocter une édition spéciale (-pour ce jeudi à Paris et vendredi en province).Valeurs Actuelles offre sa couverture à Philippe de Villiers avec ce titre " Ma France sans l'islam". Et L'Obs qui a souvent couvert la campagne américaine, a fait l'impasse sur la nuit électorale avec un bon motif : le journal dévoile le programme d'Emmanuel Macron qui "sera candidat à la présidentielle de 2017 quoiqu'il arrive, que Hollande soit, ou non, dans la course". Le journal est catégorique sur ce point. L'Obs prend soin de préciser qu'il "éclairera ses lecteurs ...sur le programme de tous les candidats à l'élection présidentielle, à commencer bien sûr par les prétendants à la primaire de gauche", mais sans être mesure de préciser si l'ancien Ministre de l'Economie s'inscrit dans cette démarche. Il y a quelques semaines François Hollande déclarait dans ses colonnes qu'il "est prêt" pour repartir à la bataille. Mais c'était juste au moment de la parution du livre "Un président ne devrait pas dire ça". Emmanuel Macron semble lui répondre "Moi aussi", puisqu'au dernier pointage il a déjà récolté 2,8 millions d'euros de dons", et affiche un optimisme débordant: ainsi il ne croit pas du tout "qu'en 2017 ce sera mécaniquement le tour de la droite !"... Lui rêve de "refondation politique, parce que, ce qui constitue aujourd'hui le parti socialiste d'une part et  Les Républicains d'autre part n'est plus adapté aux vrais défis du pays. On ne peut plus avoir le même modèle de régulation économique et sociale qu'avant. Or le clivage gauche-droite se structure toujours autour des paramètres de l'ancien modèle...".Le futur candidat ne " croit pas aux propositions de la droite d'un retour généralisé aux 39 heures payées 35", et souhaite "bon courage à ceux qui vont expliquer aux gens qu'ils vont perdre quatre heures supplémentaires...En revanche quand on est jeune, 35 heures ce n'est pas long...Ce n'est pas assez. On veut travailler plus, on veut apprendre son job...".Il souhaite instaurer la flexibilité pour l'âge de la retraite et profondément modifier l'école, en "donnant beaucoup plus d'autonomie et de moyens aux écoles primaire en réseau d'éducation prioritaire", avec des profs plus nombreux et mieux payés dans les classes des quartiers défavorisés", rapprocher l'université et les grandes écoles et se prononce en faveur d'une " sélection au niveau des masters". Enfin il souhaite que ceux qui sont au régime de la micro entreprise et les indépendants aient droit aux allocations chômage, ainsi que les personnes qui démissionnent car, explique-t-il, "cela pourrait éviter les burn-out des salariés qui demeurent dans une entreprise parce qu'ils pensent qu'ils n'ont pas d'autre choix. On doit aboutir à un système universel d'accompagnement des transitions d'un travail à un autre, quelle que soit votre situation..." Edouard Balladur n'a pas eu le temps de prendre connaissance des propositions d'Emmanuel Macron mais il  étrille sa démarche dans une longue interview au Point :"Je ne sais pas très bien où il se situe. Quand on lui a demandé s'il serait candidat à l'élection présidentielle, il a répondu:" le temps de l'incarnation n'est pas encore arrivé!" Langage évangélique! On se retrouvait au temps de la démocratie chrétienne! Cela m'a rappelé ma jeunesse, quand j'étais abonné à Esprit et que je lisais Emmanuel Mounier". Autrement dit, démodé.

Primaire de droite : méfiance sur toute la ligne

L'Express révèle que les proches de François Fillon et Alain Juppé se sont rencontrés secrètement afin de " s'organiser pour éviter les fraudes ...C'est dire si la menace d'un scrutin insincère est prise au sérieux.." et le souvenir de l'élection truquée pour la présidence de l'UMP, à la fin 2012 et des accusations réciproques de malhonnêteté sont encore dans toutes les mémoires ". Pendant quatre heures, chaque circonscription a été passée au crible. Il en a été repéré quelque 150 sur les 577 .... Afin de tenter d'éliminer tout risque de nouvelles irrégularités lors du premier tour de la primaire, les fillonistes et les juppéistes se sont accordés pour être présents dans tous les bureaux de vote jugés à risque"....L'Obs s'interroge pour sa part sur un possible rapprochement Sarkozy-Fillon, tout cela parce qu' "avant le débat télévisé, l'ancien président et son ex-premier ministre se sont isolés quelques minutes, visiblement réconciliés, souriants et détendus...Est-ce le signe d'un pacte de non agression entre les deux hommes?" Le journal pose la question. Et Edouard Balladur s'interroge, lui, sur la pertinence de la primaire. L'ancien premier ministre qui soutient Nicolas Sarkozy," reconnait qu'il s'était rallié à l'idée après 2011" (la primaire du PS); il se dit "aujourd'hui perplexe sur ses mérites. Tout d'abord, cela donne des campagnes interminables...Et cela conduit à favoriser la constitution de réseaux, c'est-à-dire de sous-partis dont on peut supposer qu'ils survivront à l'élection". A la question du Point " Quand avez vous vu Jacques Chirac pour la dernière fois?", son ancien adversaire de 1995 répond "Cela fait vingt ans. Il m'avait invité à déjeuner pour me dire tout le bien qu'il fallait penser du musée du Quai Branly....".

Le Drian, au cas où???

C'est l'Obs qui avance l'hypothèse : et si "Jean-Yves Le Drian était le candidat surprise du PS en 2017 ? "...Dans l'hypothèse où François Hollande renoncerait, ce qui est loin d'être fait. "Depuis plusieurs semaines des proches du Ministre de la Défense le poussent à sortir du bois et à manifester son intérêt pour la primaire socialiste. Leur argument: les Français sont à la recherche d'un homme politique solide, rassurant, pas trop jeune". Un Juppé de gauche? Le menhir breton a le profil parfait" selon eux. Pour l'heure " Valls est son champion" en cas de renoncement de François Hollande. Mais " si les sondages le faisaient apparaitre comme le sauveur d'une gauche en lambeaux"? Si, si, ...Jean Yves Le Drian a une réponse toute prête :"Secret Défense"!

Trump et les codes nucléaires

Le Point était prêt. "L'Homme le plus puissant du monde" est en couverture du magazine qui consacre une trentaine de pages à cet évènement historique avec des interviews d'économistes, de spécialistes en géopolitique, etc. , et constat que " jamais un président n'a été aussi peu préparé à l'exercice. Il (Trump) l'avoue, il ne lit pas les rapports-trop longs-et, quand on lui a demandé d'où il tirait ses infos militaires, il a répondu qu'elles provenaient des émissions de télé". En lisant le mag on apprend que le "nègre" de son autobiographie,"L'art du deal" exprime les pires craintes "s'il est chargé des codes nucléaires" et "s'en veut de l'avoir présenté comme un génie des affaires", car Trump  est " totalement obsédé par la célébrité, le besoin d'attention du public, une faim insatiable pour l'argent, les compliments et la célébrité"... D'ailleurs, rappelle le Point, "une cinquantaine d'experts en sécurité nationale ont signé une lettre affirmant que Trump serait le président le plus dangereux de l'Histoire américaine".... Si pour Donald Trump "la France n'est plus ce qu'elle était, le nouvel élu "a des influences philosophiques et se réfère souvent à un courant de pensée qui, en France, fait sourire mais qui est pourtant très en vogue aux Etats-Unis. C'est le concept de pensée posée positive d'Emile Coué (et sa fameuse méthode) fondée sur l'estime de soi"...On devrait peut-être essayer plus souvent chez nous ....

De Villiers : ma France sans l'islam

Pour Philippe de Villiers non plus la France n'est plus ce qu'elle était .L'ancien ministre signe un nouveau pamphlet "Les cloches sonneront-elles encore demain?"(Albin Michel). Pas sûr, si on lit son interview dans Valeurs Actuelles où il explique avoir écrit ce livre le jour "où j'ai eu accès à une note du service central du renseignement territorial datée du 29 septembre 2015, qui décrit la salarisation galopante des mosquées...Elle m'a conduit à enquêter sur " le nouvel édit de Nantes". Il s'agit d'un objectif stratégique qui a été conçu pour la France, dans le cadre du projet Tamkine, avec un véritable plan territorial d'islamisation de l'Europe...Le projet Tamkine est l'ultime étape du djihad civilisationnel pacifique, que les Frères musulmans appellent "l'islamisation tranquille": il s'agit d'infiltrer nos institutions , d'infiltrer nos institutions, d'utiliser les droits de l'homme comme cheval de Troie, afin "d'inscrire le récit islamique dans le récit historique de l'Europe". Philippe de Villiers dit "partager une commune inquiétude sur le devenir de la France avec Michel Onfray et Alain Finkielkraut"...et n'est pas très tendre pour Marine Le Pen qui dit que l'islam est compatible avec nos valeurs:" Quand j'ai entendu cela, je me suis dit : on aura un peu plus d'islamisation avec Alain Juppé, un peu moins avec Marine Le Pen. Elle est encore à Maastricht. Elle chemine. Il ne faut pas qu'elle fasse du stop avec Philippot. Il n'a pas pris en compte les questions identitaires"...Ces deux là ne passeront pas leurs vacances ensemble !

13 novembre, un an après

Deux militaires de Sentinelle surveillant Paris sont en couverture de l'Express qui a enquêté sur les changements intervenus en France depuis le 13 novembre 2015..." nous ne vivons plus tout à fait comme avant" note le mag ,mais l'optimisme est de rigueur dans ses colonnes : pas question de résignation !..."les attentats de Paris ont dopé la solidarité nationale .Aider. Protéger. Défendre. Jamais peut-être ces mots n'ont sonné si doucement aux oreilles des Français...Ils ont été nombreux après le 13 novembre à s'engager dans les rangs des associations ou des réserves des forces de l'ordre...Au Secours Populaire les volontaires affluent...On se bouscule pour devenir gardien de la paix ou gendarme....Mais les attentats ont modifié le regard des Français sur l'islam et ses fidèles...Un fossé s'est creusé...Une part croissante des Français exprime une méfiance ou un rejet vis-à-vis de l'islam: moins de 30% de la population pense que les personnes de confession musulmane sont bien intégrées, selon un sondage IPSOS de janvier 2016"... L'Express s'interroge et interroge : " Contre l'islamisme radical et les risques d'attentats, les efforts engagés sont-ils à la hauteur de la menace?"D'après le juge Michel Debacq, la réponse est négative... Et il préconise la création d'un parquet national antiterroriste, sur le modèle du parquet financier crée en 2014... Car "la lutte antiterroriste demeure centralisée au Parquet de Paris, compétent sur l'ensemble du territoire". Le mag est aussi allé voir des rescapés du Bataclan qui ont quitté Paris pour se reconstruire. L'Obs, pour sa part, consacre une enquête à "L'amour après le Bataclan", des histoires de couples que l'événement a formé, brisé, ou encore consolidé !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires