En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© MAX VETROV / AFP
Pot aux roses machine à laver salir
Chroniques du pot aux roses
Gauche : la machine à salir et mentir tourne à plein régime
Publié le 27 octobre 2016
Il paraît que le chômage baisse, vraiment ? Si l’on veut bien dissiper l’enfumage gouvernemental et considérer les emplois temporaires quasi entièrement subventionnés comme du chômage déguisé, le sous-emploi a progressé de 4,45 %. Si l’on se réfère maintenant à mai 2012, ces victimes n’étaient alors que 4 888 260, soit une hausse de 27, 47 % depuis le début du mandat présidentiel. Quelle belle inversion de courbe…
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il paraît que le chômage baisse, vraiment ? Si l’on veut bien dissiper l’enfumage gouvernemental et considérer les emplois temporaires quasi entièrement subventionnés comme du chômage déguisé, le sous-emploi a progressé de 4,45 %. Si l’on se réfère maintenant à mai 2012, ces victimes n’étaient alors que 4 888 260, soit une hausse de 27, 47 % depuis le début du mandat présidentiel. Quelle belle inversion de courbe…

1 – Forte hausse du chômage depuis trois mois !

Alors que la presse servile claironne partout que la situation de l’emploi s’améliore et va permettre à Mou-Président de se représenter, il suffit de se référer aux chiffres non retraités ou bidonnés diffusés par Pôle emploi pour mesurer la réalité de cette soi-disant réussite.

En juin 2016, il y avait 6 015 600 personnes inscrites dans une des catégories de chômeurs (A à E), en juillet ce nombre est passé à 5 965 200, en août il est remonté à 6 099 550 et en septembre à 6 231 240. Bref, durant les trois derniers mois, si l’on veut bien dissiper l’enfumage gouvernemental et considérer les emplois temporaires quasi entièrement subventionnés comme du chômage déguisé, le sous-emploi a progressé de 4,45 %.

Si l’on se réfère maintenant à mai 2012, ces pauvres victimes n’étaient alors que 4 888 260, soit une hausse « flanbienne » de 27, 47 % depuis le début du mandat présidentiel. Quelle belle inversion de courbe…

Vas-y François, présente ta candidature qu’on rigole un peu !

2 - Ils ont idéologiquement tort mais ils sont médiatiquement majoritaires

L’angélisme xénophile, la repentance érigée en système de pensée, l’incompréhension radicale de la manière dont la société crée de la richesse, l’aveuglement sur l’incompatibilité entre islam et droits de l’homme : sur tous les sujets essentiels du débat public en ce premier quart du vingt et unième siècle, les erreurs de la gauche éclatent au grand jour.

Faute de maîtres à penser capables de pimenter son fonds de sauce idéologique, la gauche fait donc désormais aboyer ses roquets des médias.

Les Etats-Unis avaient autrefois une bonne dizaine d’années d’avance sur nous en politique. Aujourd'hui, après un pilonnage incessant des journalistes, les Américains s’apprêteraient à voter pour Hillary Clinton, dont le programme économique contient toutes les fadaises qui ont permis à François Hollande d’être élu en France en 2012. Un égalitarisme verbeux noyé dans des mesures techniques dissimule mal la volonté d’une petite caste démocrate de continuer à se nourrir sur la bête.

Les révélations de Wikileaks sur le copinage entre les journalistes et la candidate de l’establishment ou les turpitudes de la fondation Clinton sont infiniment moins claironnées, naturellement, que des propos graveleux de Trump enregistrés à son insu il y a onze ans par un interlocuteur qui l’a sciemment amené sur ce terrain glissant alors qu’à l’époque il n’était pas question pour l’homme d’affaires de concourir pour occuper la Maison blanche. La conversation est divulguée au bon moment, sans provoquer la suspicion de quiconque.

Il fallait une double page au New York Times, en 1992, pour rapporter tous les scandales financiers qui entouraient déjà les Clinton. En 2016, ce même journal appelle à voter pour Hillary ! D'après une étude du Washington Post rapportée par le Figaro, 1,64 % des articles de presse consacrés aux élections sont pro-Trump, 80 % pro-Clinton et le reste neutre ou favorable à un candidat tiers. Bref, il y a plus de quarante fois plus de prises de positions en faveur de la démocrate qu’en faveur du républicain !

Trump est là-bas une véritable tête de Turc, un exutoire des angoisses des diplômés du supérieur en voie de prolétarisation lente qui se raccrochent à l’Etat et aux systèmes socialisés pour se rassurer. On appelle ces gens des bobos.

En France, il n’est pas un jour ou presque sans que Libération ne narre avec effroi les faits et gestes de ce monstre d’Amérique.

Mais nos bobos ont aussi de quoi se mettre sous la dent dans leur propre pays. La manière dont l’Obs a détourné les propos de Sarkozy sur son électorat de « ploucs », sans préciser qu’il parlait justement de la façon dont les journalistes les perçoivent, est un nouvel exemple de manipulation de sens et de discours. La machine à salir fonctionne à plein régime. Faute de produire des idées ou des candidats à même de les défendre, la gauche médiatique entend au moins choisir qui, dans le camp d’en face, aura le droit d’accéder au pouvoir sous la réserve de ne pas toucher à ses intérêts.

Ils ont donc adoubé Alain Juppé, qui ne fera, pensent-ils, de mal à personne, c’est-à-dire qu’il ne les gênera pas eux-mêmes. Il repoussera lentement, très lentement, l’âge de départ à la retraite afin de permettre à tous ceux déjà pensionnés, qui votent massivement, de faire travailler plus longtemps les autres. Il demandera aux musulmans d’adhérer à une sorte de concordat « light » où il ne sera question que de prêcher en français mais certainement pas de renoncer à la charia.

Il pacifiera, c’est-à-dire qu’il ne troublera pas. France apaisée commence par soi-même, comme en 2012.

Si d’aventure les nouveaux prête-noms de la gauche médiatique l’emportaient, on pourrait d’ores et déjà se préparer à une extrême dureté du combat politique quand ils échoueront eux-aussi. La machine à salir finira par exploser au nez de ceux qui l’actionnent.

3 – Bercy qui ?

Les contribuables peuvent être rassurés sur la manière dont les "ministricules" qui hantent les couloirs de Bercy utilisent leur argent.

On a ainsi appris cette semaine que la secrétaire d'Etat au Commerce, l’illustre Martine Pinville, dont un français sur mille doit connaître l’existence mais qui est « proche du président de la République » nous dit le Figaro, a reçu hier 25 octobre 2016, à Bercy une dizaine de ministres et parlementaires « hollandais ». Parmi eux, Stéphane Le Foll (Agriculture), Michel Sapin (Finances), Marisol Touraine (Santé), Patrick Kanner (Ville), Christian Eckert (Budget) et Ségolène Neuville (Personnes handicapées). Se sont joints à eux le président du groupe PS à l'Assemblée Bruno Le Roux et celui du Sénat Didier Guillaume. L'objectif de ce déjeuner était «d'avoir un échange politique sur la situation».

Sur le sujet du commerce, sinistré par la réputation dégradée de la France, notamment de Paris, tous ces gens avaient certainement beaucoup à dire lors de ces agapes à nos frais.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 12:18
Plus de narcissique à la présidence!
Sarkozy n'est pas Donald Trump mais on en est pas loin. 
Il a bon nombre de caractéristiques d'un narcissique... et en neuropsychiatrie, les narcissiques sont classés dans la même catégorie que les sociopathes et les psychopathes. 
Pourquoi lui donner une seconde chance alors qu'il a échoué lors de son précédent mandat et que l'offre politique est pléthorique? L'empathie est un meilleur critère pour un politique et le charisme est malheureusement une qualité bien différente de l'empathie. 
Le charisme de Nicolas Sarkozy cache bien son déficit d'empathie. 
Ne vous fiez donc pas au charisme d'un politicien pour effectuer votre choix.
Anguerrand
- 28/10/2016 - 13:29
Les socialistes ( comme LE FN )
ne connaissent que l'idéologie. Vous pouvez démontrer par des arguments indubitables, ils nieront. Alors il ne leur reste que le mensonge pour tenter de justifier leurs idéologies néfastes. La gauche depuis Mitterrand à toujours été menteuse jusqu'au plus au point ( voir le livre sur Hollande qui reconnaît avoir fait abattre des opposants ) ou Mitterrant avec Green place et les " suicides" a l'intérieur de l'Elysée. LE FN affirmé maintenant que les musulmans sont compatibles avec la Republique.
moneo
- 27/10/2016 - 17:43
najat en pleine ascension
Najat profite des derniers instants sous les ors de la république ;elle est aujourd'hui pour ...inaugurer la plaque d'un collège à .....Pouembout qui comme chacun le sait trouve ...en nouvelle calédonie à 20000 kms de France
Un gag s'est produit lors de l'évènement , l'étoffe cachant la plaque a a fait de de la résistance et que Najat s'est d'abord vu proposé la courte échelle par le prévenant président indépendantiste de la Région Nord de nouvelle calédonie puis finalement s'est vu proposer une échelle et a du effecteur plusieurs tentatives au sommet de l échelle avant de découvrir la plaque au nord michel Rocard ( ça valait bien un déplacement pour annoncer de nouvelles aides pour payer l'éducation d'un pays qui doit voter sur son indépendance en 2018 au plu tard)
si vous voulez vous marrer allez sur le site" caledosphere " vous verrez tout ce que je vous raconte .Najat très classe s'est même fait un selfie pour commémorer sa réussite au sommet de l'échelle....un futur symbole électoral-:) ??