En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 15 min 47 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 51 min 6 sec
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 1 heure 34 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 11 heures 56 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 13 heures 28 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 15 heures 3 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 17 heures 35 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 20 heures 45 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 21 heures 30 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 23 heures 24 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 34 min 41 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 1 heure 52 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 12 heures 48 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 14 heures 6 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 16 heures 20 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 18 heures 9 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 23 heures 3 sec
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 23 heures 40 min
Revue de presse des hebdos

Anne Pingeot : les 1200 lettres d'amour de François Mitterrand ; Bruno Le Maire : même pas peur de François Baroin ; Valeurs actuelles se paye François Hollande et Julie Gayet

Publié le 06 octobre 2016
Mais aussi : la fin des antibiotiques et la folie des hamburgers... en France. Dans l'Express, les secrets de la "Jane Fonda angevine", alias Roselyne Bachelot, le plus grand exercice militaire en Europe depuis la fin de la guerre, le testament de Simon Peres ,et l'appel au thatchérisme dans le Point.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi : la fin des antibiotiques et la folie des hamburgers... en France. Dans l'Express, les secrets de la "Jane Fonda angevine", alias Roselyne Bachelot, le plus grand exercice militaire en Europe depuis la fin de la guerre, le testament de Simon Peres ,et l'appel au thatchérisme dans le Point.

Pour son 50e anniversaire Valeurs Actuelles renouvelle sa formule. L'hebdo qui "a opéré un virage assumé à droite sur les sujets de société tout en respectant les valeurs républicaines qui font son ADN", a choisi la cible idéale pour inaugurer sa nouvelle maquette, François Hollande dont le portrait en ombre chinoise fait la une du magazine."Le Magouilleur" donne le ton. Le locataire de l'Elysée en prend pour son grade ; Julie Gayet, qualifiée de "Mademoiselle Sans Gêne", également : "elle n'a pas attendu de flirter avec le Président pour étoffer son carnet d'adresses. Mais la "discrète" est ambitieuse pour sa petite entreprise qui ne semble pas connaître la crise..On la dit actrice .En réalité cette habituée aux seconds rôles l'est moins que productrice... aussi à l'aise avec ses amis intermittents qu'avec les puissants, Julie Gayet organise des diners en ville ou à l'Elysée où elle connecte le monde politique à la famille du cinéma. L'actrice joue les ambassadrices du président auprès d'un électorat bobo déboussolé..." A lire le mag, ce ne serait pas inutile car "Au palais présidentiel l'ambiance est crépusculaire...

Les départs se succèdent parmi les conseillers, signe avant-coureur que beaucoup dans les couloirs de l'Elysée ne miseraient pas leur chemise sur la réélection du chef de l'Etat. Le problème, c'est que ces départs ne sont plus compensés par des arrivées... Et puis il ya ce que Valeurs Actuelles appelle" la chasse aux sans dents à l'Elysée". Dans un grand élan compassionnel le mag dénonce "une note datée du 16 octobre 2013 dans laquelle l'ancienne directrice de cabinet de la Présidence, a changé les règles d'attribution des logements de certains commis de l'Elysée. Objectif : que davantage de conseillers du chef de l'Etat puissent loger gratuitement quai Branly, au Palais de l'Alma, un hotel particulier appartenant à la présidence de la République , au détriment du petit personnel". Et V.A. de dénoncer "ce dédain du pouvoir pour ses plus humbles serviteurs" .

La Droite doit beaucoup à Hollande

La cerise sur le gâteau de ce numéro, c'est l'interview de Jean d'Ormesson pour qui "Hollande essaie de camoufler la ruine de tout ce qu'il a promis". Pour l'académicien chéri des Français qui a été fait Grand Croix de la Légion d'Honneur par le même François Hollande, François Hollande se sent un peu obligé de se justifier. Il affirme, explique-t-il, failli refuser cette distinction et il " a fallu que Nicolas Sarkozy  et Alain Juppé (me) convainquent d'accepter parce que c'était la République qui m'honorait". Des cautions en quelque sorte. Ces excuses posées, le roi Jean n'est pas " absolument certain de vouloir dire tout le mal qu'il pense de François Hollande, car après tout  "la droite lui doit beaucoup. Par ses propres forces, elle n'aurait probablement pas été capable de détruire la gauche, comme il l'a fait. François Mitterrand et François Hollande ont détruit la gauche .François  Hollande avec beaucoup plus d'évidence encore....François Hollande est un bon tacticien, mais c'est un mauvais stratège. Il n'a aucune vision de la France et se contente de naviguer au jour le jour , en godillant. Son seul cap, c'est sa réélection. Il a été d'une grande habileté pour se faire élire, flattant sa gauche, à grand renfort de promesses intenables avant de s'apercevoir que cela ne pouvait fonctionner et de vouloir plaire à la droite .Il a été rattrapé par la réalité, comme Mitterrand en son temps ..Le résultat a quelque chose de pathétique ....Si je devais lui donner un conseil, je lui dirais de ses retirer .Non seulement il recevrait un éloge de ma part, mais il sauverait peut être en partie son image" ....Pas sûr que l'académicien soit entendu par le Président qui " a été élu par défaut. Ce n’est pas lui qui a été élu, mais Nicolas Sarkozy qui a été battu."

Thierry Breton : Hollande  et la prise de conscience tardive

Autre regard sur la présidence Hollande, celui de Thierry Breton; l'ancien ministre de l'économie du gouvernement Villepin, retourné aux affaires ( -il dirige Atos) déclare que" François Hollande a pris trop tardivement conscience de la situation gravissime de la France en 2012" ; et il tacle au passage... la présidence Sarkozy : " La loi Tepa a été menée à contretemps, à contrecourant, à contresens. Et surtout, elle a rompu la convergence avec l’Allemagne avant même que d’entrer dans la crise. Outre de réelles avancées, telles la loisur les universités et la création du statut d’autoentrepreneur, force est de constater quele quinquennat de Sarkozy aura été, hélas, un quinquennat de perdu. La fin de son mandat a été marquée par l’explosion de la dette publique et celle des impôts: ceux-ci ont augmenté de 30,8 milliards d’euros en moins de deux ans. Malheureusement, François Hollande a poursuivi sur la lancée de son prédécesseur avec une pression fiscale accrue d’un même ordre de grandeur, mais sans s’attaquer, lui non plus, aux réformes structurelles.Avec 2100 milliards de dettes et une économie à bout de souffle, comment s'étonner aujourd'hui de l'exaspération des Français?" assène l'ancien patron de Bercy . 

 

Le CICE : deux cibles pour une flèche !

Sur la politique économique du quinquennat Hollande ...et de celui de son prédécesseur, Challenges n'est pas en reste. Le mag explique" Pourquoi le virage pro-business de Hollande ne marche pas .A commencer par le CICE " qui n'a permis de créer  ou sauvegarder que 50.000à 100.000 emplois  durant les deux premières années de sa mise en place ,alors qu'il a mobilisé la coquette somme de 28, 7milliards d'euros soit un cout effarant :entre 280.000 et 500.000 euros par poste! ( bilan établi par France-Stratégie)... En tout la France compte 634.000 chômeurs de plus depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée."Si le CICE  était de favoriser l'emploi, alors il fallait cibler les bas salaires", d'après Augustin Landier, professeur invité à Harvard. "Les abattements Fillon de 2003-2005 ,concentrés sur les bas salaires avaient prouvé leur efficacité, pour un coût par emploi, dix fois moins élevé que le CICE !"Il y a une vieille règle en économie, rappelle Yannick l'Horty, chercheur au laboratoire TEPP-CNRS de l'Université Paris-Est-Marne-la Vallée, Il faut autant d'instruments que d'objectifs. Or, le CICE  a deux objectifs: l'emploi et la compétitivité. C'est comme si on avait une flèche pour viser deux cibles à la fois. Le risque c'est de n'en atteindre aucune!"...Mais , relève Challenges "pour le patronat ces allègements sont encore loin d'effacer les rafales de hausses de taxation passées en 2011  et 2012, en finn de mandat Sarkozy, puis en 2012 et 2013 au début de l'ère de Hollande". Et d'apporter le coup de grâce : " Le taux de prélèvement obligatoire globale sur les entreprises françaises est de 18,9%,contre 9,7% outre-Rhin.Du coup quand les Allemands investissent, nous ,nous payons les impôts" (Elizabeth Ducottet, du Mouvement des Entreprises de Taille intermédiaire dixit).

Lettres à Anne

L'Obs qui a obtenu les bonnes feuilles du livre, évoque, dans sa présentation une découverte "avec stupéfaction". Il s'agit de la correspondance échangée entre François Mitterrand et Anne Pingeot, la mère de Mazarine, qui a décidé aujourd'hui de la publier .(Gallimard). Et note le mag " cette correspondance amoureuse , par sa longévité,(1962-1995), son intensité, son exclusivité, sa clandestinité et surtout sa qualité littéraire, défie en effet la raison politique....Car oui, François Mitterrand a follement aimé, et jusqu'à son dernier soupir, Anne Pingeot, qui avait la grâce, la foi et le goût des beaux-arts. Elle fut sa passion fixe.. Car ces lettres ne dessinent pas seulement le meilleur autoportrait de François Mitterrand, ce conservateur contrararié, elles composent aussi, en creux, le plus éclairant portrait de l'invisible Anne Pingeot". Extrait: " J'aime ton nom, ton visage, ton corps, ton coeur, ta voix, tes actes, et j'aime aussi ta fille, qui par dessus tout, est aussi la mienne .Nous serons donc l'un près de l'autre ce soir, cette nuit. Je n'aurai pas besoin de te dire autre chose .Toi et moi réunis. Le rêve nous entrainera dans le secret des choses simples. Il en est une que tu dois savoir, mon Anne de Chênehutte, c'est que je t'aime".(Paris 5 aout 1992).Les extraits se ferment avec une lettre de Mazarine qui a fait le "portrait de son père en 1987;elle a alors 13 ans :"Mon père, c'est un héros et un homme bon. Mais il connait toutes les astuces de la vie.Une fois j'avais, je crois, été trop gentille avec quelqu'un, il m'avait dit que si je continuais, jamais je n'arriverais à vivre, c'est la loi du plus fort, mais il le disait en riant. Il a l'air si doux, si mignon lorsqu'il est avec moi, et si féroce et juste lorsque je le vois à a télévision...".Les Lettres à Anne seront en librairie quelques jours avant la célébration du centième anniversaire de la naissance de François Mitterrand .

L'affaire du burkini

L'Obs a enquêté sur " l'affaire du burkini" qui a fait la une  et embrasé les esprits tout  l'été ... Le mag raconte comment l'affaire est partie ( de Marseille à propos d'une journée réservée aux femmes dans un centre aquatiques), a rebondi à Cannes où le maire avait,  le premier ,signé un arrêté  "interdisant l'accès  aux plages et à la baignade à toute personnes n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes moeurs  et de la laïcité "sans le rendre public; puis comment  les élus e la région se sont livrés à une surenchère anti burkini, créant une véritable panique sur la Cote d'Azur où les rumeurs se multipliaient annonçant l'arrivée de femmes  habillées sur les plages, comme s'il s'agissait de hordes ...Tout cela dans un contexte de peur de nouveau attentats ; et de raconter l'incident qui s'est produit à Juan les Pins où un vrombissement de Ferrari coincée derrière un autobus, a fait croire à un attentat et provoqué un mouvement de panique , et des blessés .Le mag a interviewé plusieurs maires  signataires d'arrêtés anti burkini, (- invalidés par le Conseil d'Etat) , qui ont regretté leur geste par la suite regret de certains maires d'avoir signé, mais disent avoir agi sur pression . On évoque des "donneurs d'ordre" et l'Obs  accuse clairement les sarkozystes d'avoir orchestré le mouvement et les pressions, mais aussi Manuel Valls " d'avoir soufflé sur les braises". 

L'homme qui a rencontré Bernie Sanders

C'est l'Obs qui donne l'information. Benoit Hamon, candidat à la primaire de gauche a rencontré l'ancien candidat à l'investiture démocrate, le sénateur  Bernie Sanders à Washington il y a quelques jours . Ce dernier a prodigué quelques conseils au postulant à la primaire socialiste:" Il ne faut pas être dans le discours de la disruption mais dans le discours social au sens classique du terme : logement, études, etc. Des problèmes qui n'ont pas été réglés depuis des dizaines d'années", lui aurait glissé le sénateur  qui a conclu : " Je voterai évidemment Clinton, mais j'espère que j'arriverait mieux à peser sur elle que vous sur Hollande".

Gastronomie nouveau genre

"Au pays des grandes toques et du Guide Michelin ,le hamburger déchaine les foules , constate l'Express .Certains n'hésitent pas à faire une ou deux heures de queue pour s'offrir un Whopper ( Burger King)ou un Ali the Way (Five Guys )...Le burger détrone même le jambon-beurre ..Pourquoi un tel engouement ?  s'interroge le mag ? "Le hamburger est un plat chaud, roboratif, il se mange avec les doigts et ne coûte pas cher" explique une spécialiste ..L'engouement est d'autant plus fort  que les Français ... ne consacrent plus que vingt minutes à leur déjeuner .. centre une heure trente en 1980....". Après avoir chuté terriblement à la suite de la crise de la vache folle, on est au stade " vent de folie". Et on va assister à une guerre McDonald's contre  Five Guys , l'enseigne américaine qui débarque en France, et Burger King qui veut installer 600 restaurants d'ici 2020.Pour résister "Mc Do "introduit le service à table, rénove son parc à toute vitesse , teste la personnalisation de son menu gourmet et prépare, dans le plus grand secret, des recettes célébrant le patrimoine français "L'Express s'interroge " Jusqu'où la folie des hamburgers ira-t-elle ? Loin, car " les français ne mangent que 14 burgers par an en moyenne contre 20 pour les Britanniques et 30 pour les Américains" ...même si , à terme " la casse sera inévitable, car la saturation guette". Alors, le jambon-beurre pas mort ?Assurément pas .

So sorry

Postulant malheureux à la sélection pour concourir à  la primaire des Républicains Hervé Mariton, a choisi de soutenir Alain Juppé . Le député de la Drôme a adressé un SMS à Nicolas Sarkozy et François Fillon : "J'ai fait le choix de ne pas soutenir ta candidature. Sorry .Hervé"... Nicolas Sarkozy n'a pas bougé. François Fillon lui a répondu : "Tu te trompes .Sorry. François Fillon (Valeurs Actuelles ).

Baroin, même pas peur

L'Express  écrit que François Baroin "ne croit pas que Matignon(- qui lui a été promis ) puisse lui échapper au profit de Bruno Le Maire si Nicolas Sarkozy était réélu au printemps prochain...même si le député de l'Eure obtenait un bon score à la primaire le 20 novembre prochain."Je suis dans une relation de confiance avec Sarkozy ...Je n'imagine pas un instant que l'on fasse d'un battu de la primaire l'homme fort du début du quinquennat". Et de citer le Manuel Valls ( 5% à la primaire du PS en 2011)qui " ne devient pas le premier ministre de François Hollande au lendemain de l'élection, mais en cours de mandat". Besoin de se rassurer? Le sénateur maire de Troyes redoublera sans doute de vigilance en lisant le Point qui raconte qu'avant de rallier Nicolas Sarkozy pour la primaire, Philippe Richert, avait rencontré Alain Juppé...et " le maire de Bordeaux a raconté à son entourage que le président de la région Grand Est lui avait à cette occasion demandé, en échange de son soutien, de le nommeR au Ministère des Transports s'il était élu à l'Elysée. Alain Juppé n'a pas donné suite à sa requête. Et Nicolas Sarkozy?" questionne le mag...

Et encore ...

Shimon Peres qui avait accordé un entretien à la revue Politique Internationale (-que publie le Point) ,quelques jours avant  sa mort ,y commente le retour en force à la religion dans ce nouvel age marqué par le règne de la science..:"Je pense que la religion appartient à l'ancien âge.Nous sommes actuellement dans une période de transition. Les gens se rendent compte qu'un nouvel age est en train de naître, mais ils n'ont pas encore divorcé de l'ancien. Donc, ils payent deux fois: pour le passé et pour l'avenir. Or le passé n'a pas d'avenir. On dit souvent que l'étude du passé permet d'éviter de répéter les mêmes erreurs. Cette idée n'a pas de sens...Que voulez-vous faire du passé? Il est mort! C'est l'avenir qu'il faut apprendre aux enfants !"... A méditer !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 07/10/2016 - 07:58
Beau comme du Max du Veuzit
Le cancer de la prostate et la prise d'hormones femelles a du stopper rapidement les élans de François. Mais l'amour platonique c'est encore plus beau.
Quand on a besoin d'argent on vendrait même sa chemise.
Cette pauvre dame n'a même pas droit à une pension de reversion.
Vincennes
- 06/10/2016 - 23:53
"PAS de BOL" n'a aucune pudeur, aucun amour propre et se fiche
des Français car, la "fiancée" vient de se voir octroyer une "MISSION GOUVERNEMENTALE" de 6 mois dans le cadre d'une campagne contre le sexisme sans que, bizarrement, ne soit indiqué le montant de cette mission Présidentielle !!! mais aussi, que ses SUBVENTIONS sont passées de 63.000€ en 2011 pour "Bonsaï" à 420.000€ en 2014 pour Eden via HUCHON (encore Pdt de l'ILE DE FRANCE.....mais encore que Julien, le fils de « PAS de BOL » s’occupe de cinéma et a été embauché pour plusieurs courts métrages !!!! ) (merci qui) ? sans oublier que RUQUIER le roquet s’est vu confier par le SERVICE PUBLIC une émission sur le cinéma !!!! (une émission de plus pour cet opportuniste) UNE VRAIE FAMILLE "tuyau de poële"
Lapalatine
- 06/10/2016 - 17:17
@ Damato
..Vous me faites rire....:)..C'est pourtant vrai qu'il y a des indécrottables qui sont encore à le regretter. Et ces journaleux...franchement!!!