En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

06.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 38 min 9 sec
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 1 heure 12 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 3 heures 2 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 4 heures 12 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 5 heures 22 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 9 heures 19 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 9 heures 37 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 10 heures 2 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 44 min 20 sec
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 1 heure 51 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 3 heures 36 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
Pensée(s) unique(s)

Fachosphère, gauchosphère, machinsphère : les nouvelles chapelles numériques

Publié le 18 septembre 2016
Avant Internet, nous étions probablement tout aussi cons, bornés, intolérants et incapables de débats contradictoires civilisés, mais ça se voyait moins.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant Internet, nous étions probablement tout aussi cons, bornés, intolérants et incapables de débats contradictoires civilisés, mais ça se voyait moins.

Ce n'est pas la première fois que je me fais cette réflexion, ni la dernière sans doute, et il existe certainement de nombreuses études savantes qui décrivent et analysent le phénomène, mais la manière dont le Web polarise les opinions et enferme les internautes dans des chapelles idéologiques au lieu de faire exactement le contraire est fascinante.

 

Il n'a jamais été aussi facile de s'informer sur ceci ou cela, de se confronter à des points de vue concurrents, de bousculer ses propres préjugés et certitudes et de débattre entre gens de bonne compagnie de tout et n'importe quoi sans même prendre le risque de se prendre un bourrepif en cas de désaccord persistant, mais non, ça ne marche pas comme ça.

 

Les sites d'info "de droite" sont de plus en plus "à droite", les sites d'info "de gauche" de plus en plus "à gauche", au sens où ils promeuvent les uns et les autres leurs kits parallèles de prêt-à-penser au grand bonheur de commentateurs enthousiastes (et de quelques "trolls" dissidents, ça va sans dire). Sur Facebook et sur Twitter, cliques et tribus communient dans la détestation du camp d'en face à coups de citations définitives et de liens vers Wikipédia que plus personne ne se donne la peine de suivre parce qu'ils ont déjà été postés 748 fois.

 

Qu'une énième manif contre la loi Travail (un texte simultanément ultra-libéral et d'inspiration soviétique selon les sources) se produise, et Mediapart dépêche ses reporters-militants à la recherche de CRS fascistes quand Valeurs Actuelles envoie les siens au chevet de pandores molestés par des nihilistes encagoulés. Qu'un trou soit creusé quelque part à la campagne, par des gens dont on ne sait rien et pour des raisons qui nous restent objectivement obscures, et c'est la foire d'empoigne entre pros et antis jusqu'à apparition du premier point Godwin.

 

Il est assez rare de souhaiter passer pour un abruti borné et infichu de se remettre en question (les chapelles Internet, à l'instar des chapelles tout court, ne se montrent d'ailleurs intolérantes qu'au nom de la tolérance et n'appellent à couper la tête des "idiots-utiles", "bobos", "bien-pensants", "bisounours", "populo-fascistes" et "islamo-gauchistes" ennemis qu'en défense de la liberté d'expression), mais le plaisir évident que d'aucuns prennent à s'auto-caricaturer pourrait faire penser le contraire.

 

Je n'ai pas de solutions à offrir, c'est terrible. Mais, manifestement, si tout le monde pensait comme moi, on n'en serait pas là.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 22/09/2016 - 12:55
Hé ! Hé !
Monsieur Serraf, si votre billet provoque suffisamment de commentaires, il se peut qu'on vous accuse bientôt d'appartenir à la sphérosphère, qui sait ?
vangog
- 18/09/2016 - 22:47
"Si tout le monde pensait comme moi..."
"On n'en serait pas là..." C'est drôle cette propension éternelle qu'ont certains humains à vouloir imposer leur mode de pensée à usage universel! Je me demande même si là n'est pas le problème?...
zouk
- 18/09/2016 - 11:14
Les ....sphères
Tous ces "réseaux sociaux", blogs, machin sphères permettent, et dans l'anonymat de répandre n'importe quelle ânerie, théorie complotiste ou terreur généralement infondée. Serraf a raison