En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Pensée(s) unique(s)

Fachosphère, gauchosphère, machinsphère : les nouvelles chapelles numériques

Publié le 18 septembre 2016
Avant Internet, nous étions probablement tout aussi cons, bornés, intolérants et incapables de débats contradictoires civilisés, mais ça se voyait moins.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant Internet, nous étions probablement tout aussi cons, bornés, intolérants et incapables de débats contradictoires civilisés, mais ça se voyait moins.

Ce n'est pas la première fois que je me fais cette réflexion, ni la dernière sans doute, et il existe certainement de nombreuses études savantes qui décrivent et analysent le phénomène, mais la manière dont le Web polarise les opinions et enferme les internautes dans des chapelles idéologiques au lieu de faire exactement le contraire est fascinante.

 

Il n'a jamais été aussi facile de s'informer sur ceci ou cela, de se confronter à des points de vue concurrents, de bousculer ses propres préjugés et certitudes et de débattre entre gens de bonne compagnie de tout et n'importe quoi sans même prendre le risque de se prendre un bourrepif en cas de désaccord persistant, mais non, ça ne marche pas comme ça.

 

Les sites d'info "de droite" sont de plus en plus "à droite", les sites d'info "de gauche" de plus en plus "à gauche", au sens où ils promeuvent les uns et les autres leurs kits parallèles de prêt-à-penser au grand bonheur de commentateurs enthousiastes (et de quelques "trolls" dissidents, ça va sans dire). Sur Facebook et sur Twitter, cliques et tribus communient dans la détestation du camp d'en face à coups de citations définitives et de liens vers Wikipédia que plus personne ne se donne la peine de suivre parce qu'ils ont déjà été postés 748 fois.

 

Qu'une énième manif contre la loi Travail (un texte simultanément ultra-libéral et d'inspiration soviétique selon les sources) se produise, et Mediapart dépêche ses reporters-militants à la recherche de CRS fascistes quand Valeurs Actuelles envoie les siens au chevet de pandores molestés par des nihilistes encagoulés. Qu'un trou soit creusé quelque part à la campagne, par des gens dont on ne sait rien et pour des raisons qui nous restent objectivement obscures, et c'est la foire d'empoigne entre pros et antis jusqu'à apparition du premier point Godwin.

 

Il est assez rare de souhaiter passer pour un abruti borné et infichu de se remettre en question (les chapelles Internet, à l'instar des chapelles tout court, ne se montrent d'ailleurs intolérantes qu'au nom de la tolérance et n'appellent à couper la tête des "idiots-utiles", "bobos", "bien-pensants", "bisounours", "populo-fascistes" et "islamo-gauchistes" ennemis qu'en défense de la liberté d'expression), mais le plaisir évident que d'aucuns prennent à s'auto-caricaturer pourrait faire penser le contraire.

 

Je n'ai pas de solutions à offrir, c'est terrible. Mais, manifestement, si tout le monde pensait comme moi, on n'en serait pas là.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

06.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

07.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

01.

Cap sur 2011

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 22/09/2016 - 12:55
Hé ! Hé !
Monsieur Serraf, si votre billet provoque suffisamment de commentaires, il se peut qu'on vous accuse bientôt d'appartenir à la sphérosphère, qui sait ?
vangog
- 18/09/2016 - 22:47
"Si tout le monde pensait comme moi..."
"On n'en serait pas là..." C'est drôle cette propension éternelle qu'ont certains humains à vouloir imposer leur mode de pensée à usage universel! Je me demande même si là n'est pas le problème?...
zouk
- 18/09/2016 - 11:14
Les ....sphères
Tous ces "réseaux sociaux", blogs, machin sphères permettent, et dans l'anonymat de répandre n'importe quelle ânerie, théorie complotiste ou terreur généralement infondée. Serraf a raison