En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 8 heures 16 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 10 heures 15 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 12 heures 4 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 7 heures 26 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 11 heures 34 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 33 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 9 heures
Pot aux roses Président Hollande doigt levé
Pot aux roses Président Hollande doigt levé
Chroniques du pot aux roses

Bis repetita : François Hollande, le Président qui s'était fait élire grâce aux fonctionnaires, aux musulmans et aux habitants des Dom-Tom entend bien rééditer le même exploit

Publié le 15 septembre 2016
La tactique de François Hollande pour tenter de "s’incruster" cinq ans de plus à l’Elysée a fait l’objet d’un affichage sans vergogne salle Wagram, le 8 septembre dernier.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La tactique de François Hollande pour tenter de "s’incruster" cinq ans de plus à l’Elysée a fait l’objet d’un affichage sans vergogne salle Wagram, le 8 septembre dernier.

1 – Cœur de cible

La tactique mou-présidentielle pour tenter de s’incruster cinq ans de plus à l’Elysée a fait l’objet d’un affichage sans vergogne salle Wagram, le 8 septembre dernier, devant la claque de ministres au garde-à-vous et les maigres troupes des fondations Jean-Jaurès et Terra Nova.

Pour espérer figurer au second tour et l’emporter face à Marine Le Pen, au milieu des trémolos et des beuglements droits-de-l’hommistes, François Hollande doit impérativement remonter à 20 ou 22 % des suffrages. Pour cela, il cible le cœur de son électorat de 2012. A l’époque, il avait fait la différence grâce à trois groupes principaux : les fonctionnaires, les musulmans et les Domiens (les habitants des Dom-Tom).

Son discours de la salle Wagram est donc centré sur ces trois clientèles.

Aux fonctionnaires, il vante la défense du modèle social français qui a fait de notre pays celui où les dépenses publiques sont les plus élevées des nations occidentales. Que ce record s’accompagne de performances en termes de croissance parmi les pires, depuis 2012, de ces mêmes nations n’est évidemment pas mentionné. Le pseudo modèle social français n’est que la défense d’une bureaucratie obèse de petits privilégiés dont les rentes s’étiolent et qui pourtant, par la charge fiscale et la dette qu’elle crée, empêche le développement d’initiatives privées qui permettraient de stimuler la croissance. C’est un système funeste, un jeu perdant-perdant dont le seul gagnant est un président qui se nourrit des échecs de son pays.

Beaucoup de fonctionnaires ne sont pas dupes, sentant qu’il ne s’agit que de miettes et de poudre aux yeux. Mais sait-on jamais …

Aux musulmans, François Hollande dit que leur religion est compatible avec la République dès lors qu’elle en respecte les lois et qu’il convient de ne rien changer au droit actuel. "Rien dans l'idée de laïcité ne s'oppose à la pratique de l'islam en France pourvu qu'elle se conforme à la loi et nos lois suffisent" a-t-il asséné.

Qu’après chaque crime et attentat, le port du voile bigot se soit répandu comme une affirmation communautaire bravache ne lui pose pas de problèmes. Que des accoutrements destinés à tester la résistance républicaine s’affichent jusque sur les plages ne l’émeut pas.

Précisément, l’état de droit actuel ne protège pas la France contre cet ennemi. Il faut donc le changer, interdire les manifestations ostentatoires d’appartenance religieuse dans l’espace public, réformer le droit du sol, les conditions d’entrée et de séjour en France, l’attribution des aides sociales qui permettent aux femmes musulmanes de rester confinées à un rôle archaïque et favorisent le dynamisme démographique de communautés séparatistes, rétablir la double peine et expulser tous ceux qui ne se conformeront pas aux nouvelles lois.

De tout cela, bien sûr, notre Enfumeur ne veut pas entendre parler et il badigeonne son clientélisme de références à la liberté et à la tolérance.

Aux Domiens, François Hollande n’a rien dit de spécifique salle Wagram mais il les a déjà à maintes reprises assurés de sa sollicitude et recommencera bientôt à le faire.

Ajoutez à ces cajoleries des crédits miraculeusement augmentés pour la presse et les milieux culturels, un peu de chance et la discorde chez les Républicains et vous obtiendrez, espère notre rafistoleur de pédalos, une élection ric-rac.

C’est beau d’avoir de l’ambition pour son pays.

2 – Arrêtez de décoder !

Les décodeurs auto-proclamés du Monde et de Libé s’épuisent à dissiper la moindre intox venant de la droite et à défendre leurs vaches sacrées, au nombre desquelles figurent Hillary Clinton ou Anne Hidalgo en tête de troupeau.

Concernant la première, les "journalistes" du Monde n’avaient pas de mots suffisants pour dire à quel point les doutes sur son état de santé étaient des affabulations fachosphériques et, pis encore, trumpistes.

Las ! La candidate de l’oligarchie à la Maison blanche cache manifestement quelque chose d’assez grave pour la faire plusieurs fois vaciller. Mais on attend toujours le décodage des décodages précédents. Au contraire, le Monde persiste. Il passe des : "invraisemblables intox sur la santé de Hillary Clinton" à "Hillary Clinton : une vraie pneumonie après des semaines d’intox sur sa santé." Elle a donc quelque chose qui cloche Hillary ! Avouer qu’on s’est fait enfumer, c’est délicat pour un décodeur.

Quant à la mairesse de Paris, ses mensonges éhontés sur la pollution et la congestion créées par la fermeture de la voie expresse Rive-droite et les énonciations pourtant extrêmement précises et étayées de la Commission d’enquête publique qui a rendu un avis défavorable n’ont bizarrement jamais suscité de décodages dans ces colonnes de vertu.

3 – Les recasés de l’oncle Alstom

Obliger la SNCF à commander des équipements inutiles, mettre en péril une entreprise au prétexte de sauver une usine dont la logique industrielle veut qu’elle évolue voire qu’elle ferme : toute la nocivité d’un interventionnisme impécunieux et émotionnel s’étale de nouveau au grand jour de Belfort.

Mou-président est décidément sur de bien mauvais rails et il n’a même plus Montebourg pour lui servir de paravent. C’est du reste pour couper l’herbe sous le pied de ce rival qu’il s’excite autant. Et puis cette histoire risque d’occulter la baisse traficotée du nombre de chômeurs. Cela sert à quoi de se décarcasser et de créer 500 000 emplois bidons ?

A moins qu’il ne s’agisse d’empêcher Chevènement, ancien élu du coin, de faire un dépôt nerveux et de prendre en otage sa Fondation pour l’islam de France en suggérant, qui sait, que le site industriel d’Alstom soit reconverti en mosquée géante où tous les musulmans manquant de discrétion seraient concentrés pour entendre des prêches étroitement surveillés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ZeArno
- 28/09/2016 - 17:20
L'autre tactique
serait que tous les socialo-verdistes aillent voter massivement Sarkozy aux primaires de la droite pour favoriser ainsi un duel Hollande / Sarkozy ou Le Pen dans lesquels il a plus que ses chances de l'emporter.
roger dumas
- 17/09/2016 - 19:36
Bis repetita
.. "François Hollande, le Président qui s'était fait élire grâce aux fonctionnaires, aux musulmans et aux habitants des Dom-Tom "

vous oubliez : les homos et ttes leur famille par solidarité pour le mariage gay , les écolos pour la promesse de fermeture des centrales nucléaires et les abstentionnistes du FN qui auraient été largement suffisant pour gagner
Nicolas V
- 17/09/2016 - 13:05
Tout sauf Hollande ?
Le pb ne se posera pas. Il ne sera pas au second tour.
Le 6 juin 2013, Bilderberg a, à ce qu'il se dit, intronisé F.Fillon. En 2014, Juppé est reparti fort député du raout. Rien pour lui. Conclusion: Sarko/Juppé jouent les vedettes américaines , ils chauffent la salle. Voir le programme Fillon, on comprend pourquoi. Mais depuis, Fillon ne cesse de s'empêtrer ds des manœuvres et des déclarations peu appréciées à droite. Ou Sarko explose en vol , et/ou Juppé l'islamiste UOIF pour ses accointances trop visibles et il n'y a que Fillon , ou Bilderberg lâche Fillon et se rabat sur l'islamiste de service. "La collaboration heureuse".
Le seul souci pour eux est d'empêcher MLP de sortir. (Sortie UE/€) donc souveraineté nationale, la Finance aime pas du tout. Si Juppé ou Fillon, tous les autres vont hurler au "vote républicain" pour "faire barrage".
Si Sarko/MLP, pas sûr que Sarko gagne. Donc, il ne devrait pas avoir accès au scrutin, logiquement. Je vous engage donc à vs pointer à la primaire et à voter pour lui. Hyper dangereux , le type, il est du NOM et l'affiche. Visionnez la fin de sa soirée sur France2. Surveillance planétaire des déplacements des populations. Vous avez compris?