En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 2 min 13 sec
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 42 min 43 sec
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 1 heure 11 min
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 14 heures 57 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 15 heures 53 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 20 heures 20 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 16 min 7 sec
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 56 min 28 sec
décryptage > France
Politique territoriale

Cette case qui manque aux élites françaises pour trouver le remède à l’impuissance politique et à la crise de défiance généralisée

il y a 1 heure 34 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 15 heures 29 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 16 heures 56 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 17 heures 47 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 18 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 20 heures 13 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 22 heures 25 min
© Reuters
Revues d'analyses financières capitalisme menacé
© Reuters
Revues d'analyses financières capitalisme menacé
Revue d'analyses financières

Le capitalisme démocratique est menacé

Publié le 13 septembre 2016
La politique qui consiste à effondrer les taux d’intérêts a déjà un effet très négatif sur les banques, les compagnies d’assurance et les systèmes de retraite. Cela aura pour conséquence, que tout le monde devra épargner plus, travailler plus longtemps pour une pension de retraite qui sera nettement plus faible qu’aujourd’hui.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La politique qui consiste à effondrer les taux d’intérêts a déjà un effet très négatif sur les banques, les compagnies d’assurance et les systèmes de retraite. Cela aura pour conséquence, que tout le monde devra épargner plus, travailler plus longtemps pour une pension de retraite qui sera nettement plus faible qu’aujourd’hui.

Cela fait quatre ans que la Banque Centrale Européenne multiplie les mesures pour essayer de relancer l’activité avec un programme d’achat de 80Md€ mensuel de dettes publiques et privées, le fameux « quantitative easing ». Aujourd’hui elle se trouve à la tête de 1026Md€ d’obligations. Au début, il s’agissait d’obligations souveraines, puis on est passé aux obligations émises par des sociétés, avant comme au Japon, de procéder à des achats d’actions par l’intermédiaire d’ETF. Un Etat qui possède tout, cela a un nom qui est « communisme ». Cela devrait inciter les nombreux économistes hétérodoxes, invités sur les radios et les plateaux de télévision, à modérer leurs commentaires autour de « Cela va mal car la politique menée est trop libérale ». Rappelons une fois de plus, qu’un Etat, qui comme en France contrôle près de 60% du PIB est tout sauf libéral…

Cette politique qui consiste à effondrer les taux d’intérêts a déjà un effet très négatif sur les banques, les compagnies d’assurance et les systèmes de retraite. Cela aura pour conséquence, que tout le monde devra épargner plus, travailler plus longtemps pour une pension de retraite qui sera nettement plus faible qu’aujourd’hui.

La politique monétaire ayant trouvé ses limites, elle doit désormais être prolongée par des actions politiques et budgétaires pour produire de la croissance dans l’économie réelle. C’est ce que demande depuis de nombreux mois Mario Draghi, le président de la BCE, aux mauvais élèves de l’Europe. En attendant, le rendement des obligations allemandes à 10 ans est redevenu positif cette semaine comme si l’on assistait à la fin d’une séquence…

La France fait partie des mauvais élèves de l’Europe

Parmi les pays qui ne respectent pas leurs engagements figurent l’Espagne  avec un déficit budgétaire supérieur à 3% du PIB à 3,9% et une dettes publique de 100,3% du PIB, La France (3,4% et 96,4%) et la Grèce (3,1% et 182,8%)

L’Espagne peut se retrouver dans une situation exceptionnelle ingérable

Le bipartisme ne fonctionne plus. Après deux scrutins en moins d’un an, le pays est sans gouvernement depuis huit mois. Les espagnols faute d’accord pourraient être amenés à voter une troisième fois en décembre. Mariano Rajoy chef du Parti Populaire (PP) est toujours candidat. Albert Rivera à la tête des conservateurs est prêt à soutenir « tout candidat viable ». Pedro Sanchez du Parti socialiste (PSOE) cherche une alternative à une coalition avec le PP. Pablo Iglesias à la tête de Podemos, le parti anti austérité risque de perdre encore des voix lors du prochain scrutin.

Podemos et Ciudadanos détiennent donc les clefs de toute coalition. Sans leur soutien ou leur abstention aucun gouvernement ne sera possible.

En Grèce, les tensions montent entre le gouvernement d’Alexis Tsipras et ses créanciers du Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Il faudra que La Banque Centrale Européenne, le Fonds Monétaire International se mettent d’accord pour le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide de 2,8Md€ et l’ouverture de discussions sur la restructuration de la dette. C’est loin d’être acquis dans une économie où le pourcentage d’activités réalisées au noir ne cesse d’augmenter.

L’Italie a un déficit budgétaire de 2,4% qui respecte la limite de 3%, mais une dette publique de 132,7% avec un système bancaire qu’il faut complètement recapitaliser. Elle est aussi en danger,  car le prochain referendum constitutionnel sera une consultation à haut risque. Matteo Renzi avait tout misé sur cette réforme  qui devait permettre une majorité forte et un pouvoir stable. Sûr de lui il avait promis de démissionner en cas d’échec dans les urnes. Mais les pronostics se sont dégradés.

Le cœur de la réforme porte sur la suppression du bicamérisme, ce qui simplifierait le vote des lois. Le Sénat ne serait plus l’égal de la chambre mais une assemblée plus petite composée de représentants régionaux et dotée de pouvoirs plus faibles. La nouvelle loi électorale vise à renforcer la majorité à la chambre : le parti qui obtiendrait 40% des voix recevrait une prime qui le mènerait à 55%. Si le oui l’emporte, les pouvoirs du sénat seront substantiellement réduits et une grande part des pouvoirs des régions seront récupérés par Rome. La probabilité du oui serait de 35%.Ces mesures qui étaient destinées à renforcer le camp Renzi pourraient bien renforcer l’ascension du « Mouvement Cinq Etoiles ». Si le non l’emporte le gouvernement de Matteo Renzi pourrait tomber

En France, on assiste à une grande pagaille présidentielle. Depuis plusieurs mois, les sondages nous indiquent que Marine Le Pen sera au second tour, qu’Alain Juppé devance Nicolas Sarkozy et que François Hollande est loin derrière. Emmanuel Macron pourrait rebattre les cartes.

La France a complètement décroché en matière économique depuis l’élection de François Hollande. Le choc fiscal de 2012 a complètement tétanisé l’épargne et l’investissement au moment où le maintien de la compétitivité nécessitait de lourds investissements. L’insécurité en France est beaucoup trop grande.  Avec plus de 230 morts et plus de 800 blessés depuis janvier 2015 la France est devenue le troisième pays le plus touché par le terrorisme. Enfin, la France est la championne toutes catégories du déclassement de la jeune génération avec le taux de pauvreté le plus élevé qui se trouve parmi les jeunes âgés de 18 à 24 ans…

En Grande Bretagne, l’impact du Brexit sur la bourse a été effacé deux mois après. La bourse de Londres s’est offert un bel été. L’actuel chef du parti travailliste, Jeremy Corbyn, très marqué à gauche devrait être reconduit en septembre à la tête du Labour grâce au soutien des plus jeunes membres du parti

En Allemagne « ça va bien comme jamais »

L’Allemagne de son côté vient d’annoncer une baisse d’impôts de 15Md€ sur cinq ans et un budget à l’équilibre. La liste des performances du pays est impressionnante : le taux de chômage est au plus bas depuis cinq ans avec une population active de 43,(M de personnes. Les salaires réels augmentent ainsi que les retraites.  La croissance économique reste donc solide en dépit des nuages qui s’amoncellent. Tout cela a permis à Wolfgang Schaüble, le ministre des finances de dire au Bundestag qu’en Allemagne « ça va bien comme jamais ». Cependant, le parti d’Angela Merkel,  la chancelière a été devancé dans son fief du  Mecklembourg par l’extrême droite, lors de l’élection du 4 septembre dernier. L’avenir d’Angela Merkel se jouera lors des prochaines élections de l’automne 2017. Elle est la candidate préférée des marchés pour la stabilité, la visibilité et son pragmatisme.

Le capitalisme démocratique, le moins mauvais des systèmes, est donc partout en péril, en Europe et aux Etats Unis. Tous ceux qui comptent se présenter devant les électeurs devraient bien en tenir compte dans leurs programmes en corrigeant les excès qui ont été commis depuis une trentaine d’années…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
superliberal
- 14/09/2016 - 16:06
Privatisation à tous les étages...
Il est urgent de privatiser (je reprends la liste de Ganesha) les fonctionnaires, la Sécurité Sociale, le RSA, les HLM, et tous les avantages sociaux...plein le c.. de payer pour les parasites !
Il faut m'excuser je suis un Papy de 45 ans patron d'entreprise, donc bête et méchant...
Ganesha c'est le Kim Jong Un d'Atlantico, il n'a pas de missiles nucléaires mais il a des insultes, ça ne remplace pas les arguments intelligents mais c'est pratique caché derrière son clavier.
Un oxymore pour la forme: Communiste Intelligent
A+

Baleine91
- 14/09/2016 - 10:47
Les excés sont dans la nature humaine
Les excès du capitalisme réponde aux excès de la gauche. La révolution Reaganienne a été poursuivie par des fous furieux formés dans de grande écoles de commerce. Ces gens là n'ont aucune limite et seraient capable de rétablir l'esclavage. De l'autre côté, la gauche (française en particulier) n'a cessé de délirer en proposant des solutions qui n'ont jamais fonctionné ou que ce soit. Donc nous sommes cerné par des délires opposés. Revenons à la raison, redevenons des bâtisseurs ce que nous avons su faire dans les années 50/70. Sinon plus dure sera la chute.
Ganesha
- 13/09/2016 - 20:06
Vos intérêts sont solidaires ?
Le mystère des lecteurs d'Atlantico, c'est que si vous étiez milliardaires, vous auriez certainement d'autres passe-temps que de venir écrire ici. Au mieux, vous êtes des ''petits porteurs'' : vous avez un petit porte-feuille boursier. Considérez-vous vraiment que vos intérêts sont solidaires de mm. Bolloré, Bouyges, Niel et les autres ?