En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 13 heures 14 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 14 heures 15 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 15 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 19 heures 27 sec
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 19 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 20 heures 22 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 20 heures 57 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 21 heures 13 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 13 heures 33 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 17 heures 16 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 17 heures 38 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 19 heures 9 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 21 heures 28 min
Rhétorico laser

Juppé/Sarkozy : "Ô duel tant désiré"… par les médias. Mais la route est encore longue pour les deux protagonistes

Publié le 05 septembre 2016
On nous l’annonce avec gourmandise sur tous les tons et dans tous les médias. Que dis-je, les hostilités ont déjà commencé : la "guerre de droite" aura bien lieu.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On nous l’annonce avec gourmandise sur tous les tons et dans tous les médias. Que dis-je, les hostilités ont déjà commencé : la "guerre de droite" aura bien lieu.

Mais plus qu’un conflit généralisé, c’est un grand et beau duel que souhaitent les médias, car dans toute bonne dramaturgie, il faut deux protagonistes, et deux seulement : Alain Juppé et Nicolas Sarkozy en l’occurrence. Est-ce l’explication des tentatives faites pour discréditer le "troisième homme" annoncé, Bruno Le Maire ? Comme cette rumeur, répandue de tweet en tweet, sur sa prétendue déclaration sur "NOS femmes", alors même que le verbatim de son discours est sans ambiguïté : "en France, LES femmes sont visibles"…

Mais passons. Pour en revenir au fameux "duel au sommet" (des sondages), il est vrai que les deux protagonistes s’exposent au petit jeu des médias : allusions négatives d’Alain Juppé à Nicolas Sarkozy ("je refuse d’instrumentaliser les peurs"). Et réciproquement : "il n’y a pas d’identité heureuse". Sans oublier la polémique sur "le code de conduite", le traitement "humain/inhumain" de l’immigration etc.

Même si chacun proteste de sa volonté "d’unité", de "débat de fond", de son refus du "pugilat", le naturel risque fort de revenir au galop : l’impétuosité de l’ancien Président tout comme la susceptibilité de l’ancien premier ministre. D'ailleurs, même en l’absence de déclaration publique, l’appétit médiatique trouvera à se nourrir des rubriques "confidentielles" et des révélations du Canard enchaîné.

Mais au-delà des petites phrases, d’ailleurs très sollicitées par des commentateurs qui veulent à tout prix leur "déchirement de la droite", il importe de voir que les deux hommes ont fait des choix rhétoriques fondamentaux et mûrement réfléchis.

Plus exactement, ils ont procédé tous deux, en cette rentrée capitale, à des REFORMULATIONS de leurs positions.

Reformulation des ENJEUX chez Nicolas Sarkozy. Plus sensibles à la "com' » qu’à l’argumentation, beaucoup d’observateurs se sont polarisés sur le "carpet bombing" de l’ancien président et à son fameux effet de "blast". En fait, son but profond est de déterminer l’agenda des primaires (et même des présidentielles). C’est l’application de la "loi de Fabius" : celui qui fixe l’agenda gagne l’élection. Et c’est bien pourquoi Nicolas Sarkozy prend soin d’organiser tout son argumentaire autour d’un triptyque clair et simple "autorité, sécurité, identité". Mais le risque demeure pour lui toujours le même : se voir renvoyer, même sur ces questions de prédilection, à son bilan mitigé et à ses revirements (droit du sol, double peine etc.)

De son côté, Alain Juppé se livre à une reformulation de son POSITIONNEMENT. Face à l’offensive et à la remontée de son rival, deux solutions s’offraient à lui : durcir son discours mais au péril de paraître "à la remorque" de Nicolas Sarkozy et de lui donner ainsi raison. Il a donc préféré à juste titre "enfoncer le clou" en maintenant ces positions quitte à les préciser. Son "identité heureuse" si décriée ? "C’est un objectif, évidemment pas un constat". Sa fameuse "modération" ? Elle est tout sauf "une solution de facilité" ; d’ailleurs c’est l’obsession de "l’autorité qui est la vraie faiblesse". Le procédé rhétorique à l’oeuvre dans tous ces exemples s’appelle un anthorisme : c’est-à-dire le renversement du sens des termes utilisés par l’adversaire. Mais le message reste flou : vouloir concilier "diversité et unité", n’est-ce pas encore ménager la chèvre et le chou ? Refuser une loi sur le burkini, certes, et non sans raison, mais alors que fait-on pratiquement ?

D'où le risque encouru par un tel discours. Sans doute un pays déchiré recherchera tôt ou tard le "rassemblement" : mais par "l’harmonie" ou par la poigne ? Et la question se pose-t-elle dans les mêmes termes dans l’électorat de la primaire ? D'où le caractère évidemment crucial de sa composition. Pour ne rien dire des aléas redoutables de la période qui s’ouvre, entre attentats menaçants et incertitudes économiques.

Une chose reste sûre et plus que jamais déterminante en un temps de discrédit abyssal de la classe politique. On le souligne à l'envi pour Nicolas Sarkozy, mais cela vaut aussi pour Alain Juppé : leur CREDIBILITE pour la primaire est encore loin d’être établie.

Ce qui laisse autant d’espace aux autres candidats pour affirmer la leur…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 05/09/2016 - 13:32
Bonne et intéressante synthèse
... même si du coup le titre de l'article est un peu décalé (pour être accrocheur ?).
J'accuse
- 05/09/2016 - 13:14
La vérité si je mens
La rhétorique, c'est l'art de manipuler par les mots, et donc très appréciée des politiciens: convaincre en parlant parce qu'on est incapable de convaincre en agissant. Moi, je préfère ignorer les discours et comparer les bilans : celui de Juppé comme Premier ministre de Chirac, face à celui du mandat de Sarkozy. Je préfère le second. Le bilan de Fillon est le même que de celui de Sarkozy, mais le problème est qu'il ne l'assume pas. Les autres n'ont aucun bilan, et ils veulent donc qu'on les croient sur parole : qu'ils soient premier ministre d'abord, et après on verra.