En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 heure 54 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 5 heures 5 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 10 heures 52 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 14 heures 24 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 15 heures 6 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 2 heures 9 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 5 heures 31 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 7 heures 29 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 15 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico bourse

Un mois de Septembre charnière

Publié le 29 août 2016
Après un été calme sur le plan boursier, le mois de septembre pourrait être déterminant pour donner le "ton" de la fin d’année.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un été calme sur le plan boursier, le mois de septembre pourrait être déterminant pour donner le "ton" de la fin d’année.

Les banques centrales ont largement contribué à soutenir les marchés cet été et ainsi, contrairement aux mauvaises habitudes de ces dernières années, les indices ont finalement peu bougé en juillet et aout.

Beaucoup d’événements sont attendus et surtout nous pourrons voir si les tendances économiques se poursuivront ou non. Dans les points à suivre en septembre : le Brexit, certains commentateurs commencent à dire que finalement le Brexit n’a pas l’impact négatif redouté. L’argument se retourne aussi : si les anglais ont voté c’est bien pour qu’il y ait des changements….Il faudra voir sur la durée. En attendant, 2 faits sont patents. La livre a baissé de 10% en deux mois, provoquant un appauvrissement d’autant de la population anglaise… parallèlement l’immobilier britannique a lui aussi reculé de 5 à 15% en 2 mois. Ces deux faits sont incontestablement mauvais pour les anglais même si la baisse de la livre a mécaniquement provoqué un petit rebond des exportations. La série d’épisodes sur le Brexit va connaitre de nombreux rebondissements.

Sur le plan politique la rentrée va aussi être riche en événements. Les deux plus importants vont se situer en Italie et aux Etats-Unis. En Italie le référendum sur l’organisation politique est déterminant pour le premier ministre M.Renzi. S’il était battu il est probable qu’il démissionne ce qui générerait des incertitudes politique en zone Euro.Aux Etats-Unis, la campagne va entrer dans sa phase critique. Trump ou Clinton ? Les marchés pourraient être chahutés, même temporairement au gré des épisodes de cette bataille.

Autre sujet clé de la rentrée : les banques en zone Euro. L’enjeu est majeur. Sans système bancaire assaini, il ne peut y avoir de reprise du crédit sain et durable. Les marchés ont donné un peu de répit aux banques cet été. Une solution durable devra être trouvée pour avancer. Les enjeux sont de taille. Les banques italiennes à elles seules totalisent 360 Milliards de créances « douteuses » Il faudra, à un moment donné, agir :

- Pour recapitaliser les banques les plus saines.

- Démanteler dans l’ordre les plus fragiles.

- Recentrer les banques systémiques sur leur cœur business.

Dans ce contexte, bien sûr, les banques centrales seront scrutées  dans leur moindre fait, gestes et paroles. Depuis la crise de 2008,  les banques centrales  ont agi pour éviter que l’économie sombre en dépression. Chacun sent désormais que ce type de politique d’injection de liquidités massives touche ses limites voire est même contreproductive. Les banquiers centraux lancent depuis quelques semaines des appels de plus en plus clairs vers les responsables politiques pour leur enjoindrede prendre des mesures de relance des économies. Les plans de « relance » sont désormais dans les esprits, même si les formats ne sont pas clairs. L’idée est toujours la même : relancer l’économie via des investissements aujourd’hui en panne dans beaucoup de pays.

Notre conviction est que les tendances actuelles devraient se poursuivre : la croissance devrait certes rester relativement modeste mais cela permet à de nombreuses entreprises de poursuivre leur développement en particulier les petites et moyennes. A partir de la semaine prochaine nous passerons en revue quelques titres qui nous paraissent intéressants dans une optique d’investissement long-terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 29/08/2016 - 19:12
Avec quel argent?
Les Q.E. ont servi à renforcer les fonds propres des grandes banques, et le surplus a servi à concurrencer les banques les plus faibles, qui se sont enfoncées...Ces banques sorties de crise ne prêtent plus, à cause de Bâle III, ou alors aux très riches, qui n'ont pas de besoins d'investissements, mais des besoins de spéculation...Et les collectivités locales ont tout dépensé dans les normes écolo-débiles qui leur ont couté une blinde...Elles n'ont plus d'argent pour les investissements d'infrastructure! Les départements et les régions dépensent tout dans le social et le RSI, quatrième catégorie non répertoriée du chômage gauchiste. pas d'argent de ce coté là non plus! quant à l'état gauchiste, alors qu'il lui faudrait s'engager sur des politiques ambitieuses, des coopérations intra-européennes de grands projets, il se désengage, bradant le patrimoine de la france au Qatar, à l'Arabie saoudite et aux fonds souverains. Ce sont eux qui font la politique de la France, et ils n'ont aucun intérêt à ce qu'elle gagne...Pour les investissements, il ne se passera rien avant le FN...