En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Cocorico ?
Rio 2016 : le bilboquet et le changement d'ampoule électrique par équipe peuvent-ils nous éviter la déroute ?
Publié le 16 août 2016
Sur la planète sport, la France n'est vraiment plus qu'une nation très moyenne. Ça fait du mal à mon ego de compétition.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur la planète sport, la France n'est vraiment plus qu'une nation très moyenne. Ça fait du mal à mon ego de compétition.

A l'heure des grandes compétitions sportives, il n'y a pas plus chauvin que moi. Euro de foot, Mondial, JO, je scrute les pages de résultats et les tableaux des médailles comme un grippé monitore l'évolution de sa courbe de température. Un match gagné ici, un podium gravi là, et ma journée s'éclaire. Un but encaissé, un obstacle pas franchi et j'ai la mine sombre d'un crayon à papier.

 

Il nous reste certainement encore un peu de temps pour rattraper le coup à Rio, mais c'est assez mal barré tout de même. OK, nous sommes nuls en athlétisme, pas très bons en vélo, moyens en foot ou en natation, mais les nouvelles disciplines alternatives – bilboquet, lancer d'avions en papier, remplacement d'ampoules électriques par équipe –, dans lesquelles nous excellons d'après les consultants des chaînes d'info, devraient nous permettre de remonter la pente et de ne pas finir trop loin de la Bulgarie ou du Kazakhstan au classement final.

 

J'exagère ? Je persifle et je parle de ce que je ne connais pas ? Sans doute un peu. Mais pas tant que ça en fait. Oh, je n'imagine pas que nous ayons les ressources pour aller titiller les Américains ou les Chinois (330 millions d'habitants d'un côté, 1,5 milliard de l'autre) et leur faire ingurgiter de la Marseillaise en rafale, mais les Anglais, les Australiens, les Italiens, voire les pays dont on découvre pratiquement l'existence à l'occasion d'un match de rugby à 7, ils doivent être prenables de temps en temps, non ?

 

Sommes-nous moins bien dopés qu'eux ? Plus sensibles à la maxime de Coubertin qui dit, fort stupidement dans un contexte compétitif, que l'essentiel est de participer ? Moins bien formés ? Plus n'importe quoi ? Moins tout ? Je n'en sais rien, je me contente de constater que sur la planète sport, et à l'exception des phénomènes à la Teddy Riner qui nous empêchent de sombrer dans les tréfonds du décompte, nous sommes plutôt abonnés à la médiocrité. A une sorte de positionnement moyen/inférieur qui reflète finalement plutôt bien notre niveau dans les autres domaines, de l'économie à la recherche scientifique.

 

Je pourrais m'en contenter bien sûr. Et accepter l'idée que la France est un pays qui "a été" (un has been, quoi) mais doit gentiment accepter de reprendre sa place dans le trafic avec les autres milieux de tableau que leur absence d'ego rend capables d'apprécier la divine surprise d'une médaille de bronze à l'occasion. Mais je n'y arrive pas. C'est justement mon côté français qui, non seulement se désole de ne pas émettre de gaz à la hauteur de son fondement, mais voudrait carrément péter plus haut. Il faudra bien que je finisse par me faire une raison.

 

On en est où sur le trampoline pour les moins de 100 kilos ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 14/08/2016 - 15:06
Ouep
Et tu as oublié journalisme, philosophie, lettres, informatique, gestion, économie, administration, on est de vraies nuls. Et la raison est simple, on se croit fort, du coup on apprend rien de l'exterieur et on s'améliore pas! En fait on a le même niveau qu'il y a cinquante ans! Les étudiants sortent des études avec un niveau de connaissance correspondant au top de ce qui pouvait ce savoir il y a 60 a 100 ans!. Il y a 60 ans, ça pouvait faire l'affaire, aujourd'hui, on se fait bouffer par les autres!!