En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 49 sec
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 2 heures 1 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 3 heures 49 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 25 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 15 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 49 min 27 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 26 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 25 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 40 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 4 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 7 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 44 min
Revue de blogs

Rachat de LinkedIn par Microsoft : l’acquisition à 26 milliards de dollars qui sème la paranoïa chez les internautes

Publié le 14 juin 2016
La nouvelle, et la somme, ont laissé bouche bée non seulement le secteur de la tech, mais nous tous, qui avons un profil pro sur LinkedIn. La méfiance et la lassitude montent chez les utilisateurs sur les réseaux sociaux devant le grand casino de nos données.
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nouvelle, et la somme, ont laissé bouche bée non seulement le secteur de la tech, mais nous tous, qui avons un profil pro sur LinkedIn. La méfiance et la lassitude montent chez les utilisateurs sur les réseaux sociaux devant le grand casino de nos données.

Tout d'abord, une question :''ça représente combien 26 milliards de dollars ?'' RT a pris sa calculette: "10 robots Curiosity sur Mars, le produit intérieur brut du Sénégal, 4 fois le déficit de la sécu, 6 Airbus A380".  Pour mémoire, le rachat de Instagram par Facebook pour un petit milliard de dollars avait déchainé des oh et des ah (voir graphique). C'est loin.

 Numerama nous a évalué, nous, les 433 millions de membres du réseau pro :"Votre compte LinkedIn vaut 53 euros.''  Le profil 'de base' sur LinkedIn ne comprend pas bien cette folie : ‏@GDeleur "Microsoft qui paie 26 milliards pour LinkedIn. Ça fait cher le post déprimant sur l'agilité digitale et la modélisation des processus métier". Snip sur Twitter, plaisante : « Faut voir le bon côté des choses. Tu rédiges ta lettre de démission sous Word et ton profil Linkedin annonce que tu pars''. Mais beaucoup, comme Ricard, disent avoir immédiatement réagi: 'Compte LinkedIn supprimé', ou demandent à la ronde sur les réseaux, comme Clara S. si quelqu'un connait une alternative à LinkedIn. A part Viadeo, non, lui répondent ses contacts. Suite au inombrables affaires de vols de mots de passe ou de données ‏@gbillois fait une proposition:   ''Vu le nombre de fuites de mots de passe #Tumblr #LinkedIn #Twitter, si on lançait un mouvement #GlobalPasswordReset?''

 

PiRMeZuR sur iGeneration ne trouve pas le prix d'achat ridicule : ''Les données de LinkedIn ont une valeur inestimable, et elles y sont bien mieux structurées et bien plus exhaustives que sur Facebook (les gens s'en servant comme CV numérique). En outre, la population présente sur le réseau est composée quasi exclusivement de cadres, c'est donc une mine de consommateurs, d'influenceurs et de décideurs là où Facebook accueille tout le monde." Silicon.fr approuve:  ''105 millions d’utilisateurs actifs par mois. Une mine d’or par exemple pour cibler les responsables informatiques et pousser les solutions Microsoft''

Sous l'humour,'' la chair à données'', les troupeaux d'utilisateurs, commencent à exprimer leurs états d'ame devant la surrenchère des prix, et de la surveillance.

Sur Linkedin (justement), Nicholas Dumayne exprime son ras-le-bol d'être pris au piège : "Bref, une fois de plus, l'utilisateur est piégé. A-t-il le choix de claquer la porte d'un des réseaux les plus essentiels pour un nombre de professions de plus en plus importants ? Non. Pour ma part, cela fait 10 ans que j'ai systématiquement trouvé tous mes postes via lInkedin. Mais je me sens aussi, quelque part, "cambriolé". Que va-t-il se passer pour les futurs candidats chez Microsoft ? Quelle garantie a-t-on que leurs profils ne vont pas être épluchés en masse via des filtres de recherches ultra pointus, que leurs conversations privées vont le rester, que les réseaux de connaissances ne vont pas être analysés, les centres d'interets scrutés ? Que va-t-il se passer pour les concurrents, où même des entreprises du même secteur. (...) D'ailleurs, qu'est ce qui justifierait ce montant d'achat pharaonique (26,2 MILLIARDS de dollars... j'adore le 0,2) si Microsoft ne savait pas pleinement quoi en faire ? J'en ai plus qu'assez de cette société qui n'a plus rien à voir avec l'économie "positive", entrepreunariale, créatice de richesse et répondant aux besoins des citoyens (pas en les créant ou les manipulant), en premier lieu en créant des emplois, en assurant une vie saine, riche culturellement et intellectuellement. J'ai de plus en plus l'impression de vivre dans un mélange effrayant de Matrix, Rollerball (l'original bien sur), Mad Max 1 et 2, X FIles, 24 heures Chrono, 1984, Minority Report, Terminator et autres films de science fiction (...) Plus qu'assez de cette folie du Big Data, Data Mining et autres Clouds qui n'ont qu'un seul et même objectif : récolter toutes les données possibles et inimaginables sur nos habitudes de consommation, nos opinions, nos contacts, nos activités... A se demander même si ces données peuvent être exploitées tellement la quantité est devenue quasi incontrôlable".

Au Québec, on trouve que le mal est déjà fait, et qu'il est linguistique: ''On le sait tous que des choses comme «technicien d’aide à l’acquisition», ça veut dire caissier. Mais on est tous obligés d’écrire comme ça. Parce qu’on est sur Linkedin.''

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 15/06/2016 - 10:42
Microsoft voudrait reconquérir le monde numérique
qu'elle est en train de perdre. Après trois bonnes décennies de misère informatique qu'elle a ensemencée à travers son monopole, elle devrait se rendre compte que ce monde-là doit désormais être partagé. Les réseaux sociaux par leur extravagances ont déjà quasi annihilé leurs vrais avantages
Olivier K.
- 15/06/2016 - 09:06
L'avenir est aux cloud privé.
Vu la réaction, je comprends pourquoi certains développeur ce tournent vers des moddèles alternatifs: données criptées sauvegardés chez un hébergeur (non gratuit, mais pour une somme modeste et pour une solution ultra fiable -- ou sur son propre ordi que l'on utilise comme serveur pour les geek qui aiment passer des heures en administration informatique) et applications partageant les info en mode pair à pair. Ainsi pas d'espionnage, seul les contacts autorisés ont accès aux données, et on contrôle à 100% les informations que l'on révèle. On peut tout détruire ou changer ces infos quand on veut. Il était temps que les internautes reprennent goût à la libertée!! Moi je vai changer mon fusils d'épaules, parier sur les hébergeur payant et suivre attentivements les projets de réseaux sociaux décentralisés! :)