En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 1 heure 51 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 3 heures 22 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 5 heures 55 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 6 heures 56 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 11 heures 6 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 12 heures 2 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 14 heures 24 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 2 heures 37 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 3 heures 50 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 6 heures 24 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 7 heures 31 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 11 heures 19 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 14 heures 10 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 14 heures 40 min
Atlantico Green

Le paradoxe du covoiturage : comment un mode de trajet économique et écologique finit par augmenter le trafic routier

Publié le 13 juin 2016
L'économie de partage est victime de son succès et pousse à une plus grande utilisation de la voiture.
Hervé Marchal est sociologue, maitre de conférences à l'université de Lorraine et membre du Laboratoire de sociologie du travail et de l'environnement social. Il centre ses recherches plus particulièrement sur la vie urbaine. Il est notamment l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Marchal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Marchal est sociologue, maitre de conférences à l'université de Lorraine et membre du Laboratoire de sociologie du travail et de l'environnement social. Il centre ses recherches plus particulièrement sur la vie urbaine. Il est notamment l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'économie de partage est victime de son succès et pousse à une plus grande utilisation de la voiture.

Atlantico : Selon une étude du Commissariat général du développement durable (voir ici), le covoiturage est responsable d'une augmentation du trafic routier. Comment expliquer ce paradoxe ?

Hervé Marchal: Le covoiturage connaît un véritable succès. Ce n'est pas particulièrement la hausse des prix du train ou de l'avion (les tarifs, si l'on s'y prend à l'avance, sont parfois peu évelés), mais le faible coût du co-voiturage, comparé aux autres moyens de transport qui explique cet engouement pour ce mode de transport. 

 

A partir du moment où le covoiturage permet de voyager pas cher, il fait naître de nouvelles perspectives et de nouvelles attentes. Chacun se posant la question: "et pourquoi pas moi ? ". Chacun veut participer au mouvement du monde urbain : la norme, c'est d'être mobile, de bouger, de voir du pays... On crée ainsi une nouvelle demande.

 

En outre, le co-voiturage ouvre un moment particulier : il est cadré temporellement ou clairement délimité, il correspond à un espace de sociabilité, de qualité relationnelle dans un espace familier, bien plus que le train, l'avion ou le bus. 

 

Dès lors, le covoiturage est d'une certaine façon victime de son succès: économique, dans l'ère du temps, il crée une nouvelle demande, et incite les gens à réaliser des trajets auxquels ils n'auraient pas forcément pensé. 

 

L'étude prévoit une augmentation de 66% des trajets en co-voiturage. Bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle pour l'environnement ?

Le covoiturage va continuer d'augmenter. Et de façon importante. L'impact sur l'environnement pourrait être notable. Mais tout dépendra de la voiture de demain : sera-t-elle propre?

  

Que le traffic routier augmente rappelle que la voiture n'est finalement pas proche de sa fin, comme on peut l'annoncer. Dans les centres-villes des grandes agglomérations, la voiture est chassée et certains "bobos" diabolisent la voiture (ces mêmes personnes qui prennent en moyenne plus l'avion et polluent donc plus...). Mais, en réalité, nous sommes loin de la fin de l'ère de la voiture: plus d'1 milliard de voitures dans le monde, près de 40 millions en France. La voiture est hyper pratique car elle permet d'accéder à des aires géographiques vides, où il n'y a pas de transports en commun. Elle permet aussi d'organiser à sa guise son emploi du temps ;  l'habitacle est familier, on s'y sent bien. Et puis, la voiture permet de transporter un grand nombres de choses dans son coffre, obligatoires lorsque l'on se déplace au quotidien en famille par exemple.

Il faut donc repenser la voiture pour qu'elle soit "propre" mais ne pas penser la fin de la voiture. 

Quels sont les motifs des trajets effectués par les co-voitureurs? Sont-ils obligatoires ou facultatifs ? 

Selon l'étude citée plus haut : les covoiturages sont réalisés majoritairement pour motif de visite (70 % des covoiturages) et plus marginalement de tourisme et pour raison professionnelle (environ 10 % chacun). Cette distribution est très différente de celles des déplacements en général où le motif visite est bien moins présent. On comprend donc que ces personnes s'offrent un voyage qu'elles n'auraient pas forcément réalisé auparavant. 

Mais je n'irai pas jusqu'à dire que tous ces nouveaux trajets sont facultatifs. Le fait de dire qu'un trajet est facultatif est un jugement de valeur qui ne prend pas en compte ce que vivent les individus. Partir en vacances quelques jours peut être représenté comme facultatif, alors que l'individu est épuisé et qu'il joue son bien-être psychique. Dans ce cas-là, c'est bien évidemment tout autre chose qui est en cause...

L'économie du partage peut-elle finalement pousser à une plus grande "consommation" ?

L'économie du partage ne pousse pas en elle-même à plus de consommation, au contraire, elle invite à consommer autrement. En réalité, la logique de marché capitaliste explique cette déviation de l'économie de partage. Prise selon cette logique : le plus grand nombre absorbe toujours plus de production qui appelle plus de productivité. L'économie de partage devient ambivalente. D'un côté, elle invite à moins consommer, de l'autre, elle s'inscrit dans cette machine infernale de la consommation.

 

Propos recueillis par Clémence Houdiakova

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires